Encyclopédie
Présentations
Carnet de Bord
[RP]Siirastan
[RP]Mycra
[RP]Shizuku
[RP]Autres
Archives
AccueilFAQRechercherMembresConnexionS'enregistrer

Partagez | 
 

 All Night Long

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Asch Raizer
Despranòn Ω Oméga | Wärme
Despranòn Ω Oméga | Wärme
avatar

Messages : 843

Feuille de personnage
Cuivre Cuivre: 260
Or Or: 19
Verre Verre: 0

MessageSujet: Re: All Night Long    Mer 4 Jan - 19:30

Asch n'en n'aurait pas voulu à Jason de se plaindre du bruit que Mugen et lui - surtout lui - avaient fait cette nuit, si ce dernier l'avait fait autrement. Du genre en prenant en considération le fait que c'était atrocement gênant pour les protagonistes involontaires de ce spectacle nocturne, qui avaient été très loin de se rendre compte que tout le monde avait pu les entendre. Bon ok. Qu'ils n'aient pas fait exprès ne les rendaient pas moins responsables, mais quand même. Un peu de compréhension de la part de Jason n'aurait pas fait de mal, et aurait sans aucun doute poussé Asch à être compréhensif à son tour. Il aurait très certainement culpabilisé tout aussi vite. Mais le comportement de l'ex-soldat ne lui donnait aucune inclinaison à la compassion là...

... Asch n'était pas non plus en colère. Pas pour l'instant: il était sur le fil et manquerait d'exploser si on le provoquait, mais dans la seconde là, il était nettement plus préoccupé par la honte intense qui lui colorait les joues que par le trollage jasonesque dont la forme lui passait un peu au dessus... Tandis que le fond lui donnait envie de crever et/ou de s'enfoncer sous terre. Le temps passait et la honte laissait progressivement place à l'incompréhension. Jason était sérieux là..? Ou bien c'était encore une de ses manières pourries de blaguer..? A en croire la réaction du despranon, celle de Jason n'avait rien d'anodin. Quant à Asch, il restait accoudé à la table, les mains cachant son visage tellement cramoisi qu'on aurait pu se demander si il n'allait pas se faire péter une veine dans le cerveau si ça continuait.

Il n'eut aucune réaction quand Mugen prit sa défense. Pas plus quand Jason répondit. Ce genre de discours ne l'atteignait plus... Tant qu'on arrêtait de parler de son cul et de celui de Mugen du moins. La cocotte minute attendait sans rien dire ni faire que les choses se calment, parce que si ça chauffait encore un peu, elle allait exploser d'une manière ou d'une autre. Et ça n'allait plaire à personne. Elye lança un regard vaguement réprobateur à Jason. Même si elle comprenait les raisons de sa colère - tout à fait légitime - il n'avait pas le droit de profiter de son "avantage" pour humilier Asch et Mugen, lesquels n'avaient jamais eu de mauvaises intentions, contrairement à lui à l'heure actuelle. Elle avança jusqu'à Asch pour poser une main sur son épaule et la tapoter en signe de compréhension: Oui, elle était sa frangine, c'était pas brillant qu'elle ait eu à entendre ça mais bon... Ils étaient humains... Adultes... Ça pouvait arriver quoi. Par ce simple geste elle voulut lui signifier que ça n'avait pas d'importance réelle pour elle. Et si Asch avait tendance à comprendre le langage des gestes mieux que celui de la voix, il resta quand même peu réceptif, un peu comme si il avait dû se couper du reste du monde pour parvenir à contenir sa gêne, aussi intense que du métal en fusion, et qui risquait de se transformer en fureur sombre dès que quelqu'un lui en donnerait l'occasion. Ça avait toujours été sa manière à lui de se protéger: S'énerver pour oublier son mal-être. Et il s'était rarement senti aussi mal. Elye sentait d'ici les ondes de tension qui émanaient de Asch, comme si il avait été une bombe sur le point d'exploser... Il aurait fallu être PLUS qu'aveugle pour ne pas les sentir. D'autant que Asch gardait un silence inquiétant.

Elle se râcla la gorge et tenta de changer de sujet:

"Il y a des oranges ici..? Je peux faire du jus frais si vous voulez. Enfin sauf pour toi Asch, vu que t'aime pas ça."

Et Asch d'émettre un vague grognement dont la signification était aussi claire que triviale: Il n'aimait effectivement pas ça et notait le fait que Elye s'en soit rappelé. Ça le changerait de la commandante Sunadokei et de ses réprimandes au sujet de sa consommation inexistante de fruits... Enfin. Restait à voir si Jason allait les laisser tranquilles cela dit.

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mugen Shôryû
Personnage décédé
avatar

Messages : 695

MessageSujet: Re: All Night Long    Jeu 5 Jan - 19:39

L’ambiance devenait pesante, à mesure que Jason faisait son lourd. Ca paraissait logique en même temps… Mugen avait bien essayé de tempérer les choses, mais il sentait que ça ne tiendrait pas bien longtemps. Asch et Jason pouvaient être de vraies teignes quand ils s’y mettaient, et là, même sans être partial, Mugen ne pouvait que prendre la défense d’Asch. Il le fit le plus discrètement possible, mais il doutait fortement du résultat. Jason n’abandonne pas aussi facilement, malheureusement.

Il attendit que tout le monde soit assis, et distribua le café, comme pour faire diversion. Il valait mieux penser et parler d’autre chose, si on ne voulait pas voir Asch péter un énorme câble. Il était pas loin de la rupture là… Rha, Mugen aurait du se souvenir qu’ils n’étaient pas seuls dans ce bloc, ça aurait évité pas mal de merdes en fait. Enfin, ce qui était fait ne pouvait être défait : il fallait désormais tenter de réparer ce qui pouvait encore l’être. En ajoutant le beurre et la confiture sur la table, par exemple.

Elye avait également senti l’ambiance pesante - comment faire autrement ? - et s’était levée pour préparer du jus d’orange. Oh, quelle merveilleuse idée ! Nan mais sans blague, Mugen adorait ça, un peu moins que le jus de pomme mais quand même ! Il émit un discret sourire, alors qu’il continuait à mettre des trucs sur la table. Chez lui c’était comme ça : toujours plein de bouffe partout. Et là, ce fut le drame.

« Ouais le jus d’orange ça pique mais le jus de Despranon ça y va… ! »

Mugen se tourna vivement vers Jason, mais ne dit rien de peur de se mettre à lui hurler des trucs qu’il aurait pu regretter ensuite. Il avait surtout envie de le frapper en fait… Mais pareil, il n’aurait pas su s’arrêter. Lentement, le Despranon se tourna vers son amant, qui allait sans doute soit mourir de honte sous la table, soit bondir par-dessus et décalquer Jason dans le mur. Bizarrement, Mugen pariait plutôt sur la deuxième solution : cela le fit soupirer.

« Jason tu peux pas la fermer cinq minutes !? »

Apparemment… non. Mais c’était lui qui allait payer les pots cassés. Mugen n’allait pas retenir Asch si ce dernier décidait de lui en foutre une : il avait envie de faire pareil ! A la place, le brun se contenta de rester dans un coin de la cuisine, loin de la table, en bougonnant.

« C’est vous qui auriez du la fermer cette nuit ! »

« TA GUEULE JASON ! »


Ah bah… c’était sorti tout seul. Pas qu’il ne le lui ai jamais dit, mais jamais aussi sérieusement, avec une expression faciale aussi effrayante. Et encore, Asch saurait sûrement être bien pire encore… Jason lui jeta un coup d’œil, se sentant de plus en plus fébrile. Il aurait peut-être vraiment du se la fermer en fait…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asch Raizer
Despranòn Ω Oméga | Wärme
Despranòn Ω Oméga | Wärme
avatar

Messages : 843

Feuille de personnage
Cuivre Cuivre: 260
Or Or: 19
Verre Verre: 0

MessageSujet: Re: All Night Long    Jeu 5 Jan - 21:52

Bon. Les choses allaient finir par se tasser... Ou pas. Alors que Asch commençait à envisager de retirer son visage de ses mains et d'essayer de reprendre le cours normal de la matinée - à commencer par prendre le petit déjeuner - Jason décida que les hostilités n'étaient pas allées suffisamment loin. Il fit alors une remarque vraiment, VRAIMENT déplacée, tellement que Asch eut bien du mal à croire qu'il l'avait effectivement prononcée. Si Asch n'avait pas été aveugle, il aurait sans doute profité de ce moment pour lever un regard étonné, choqué, sur Jason... Mais il n'y voyait rien. Sa réaction fut donc un tantinet différente. Ses mains s'abattirent sur la table alors qu'il les baissait simultanément, par pur réflexe, vu que ça n'allait lui servir à rien. Ses yeux hésitèrent à la recherche de l'image de l'autre troll qui avait décidé de ne plus les lâcher... Ils ne trouvèrent évidemment rien que du noir, mais par chance, le son avait réussi à guider son regard mort qui trouva donc le visage du jeune homme, même si il ne capta pas ses yeux. Asch eut l'air très brièvement, sincèrement blessé. Il avait commencé à apprécier Jason et ce comportement de sa part n'était pas loin d'être ressenti comme une traîtrise par le rouquin. Jason aurait dû savoir que Asch et Mugen n'avaient jamais essayé de le blesser. Il n'était sans doute pas au courant... mais Asch avait longtemps été refoulé, légèrement beaucoup homophobe sur les bords, et il avait encore bien du mal à s'assumer. Les propos de Jason le blessaient et l'enfonçaient doublement. Une véritable torture. Mais il était déjà allé trop loin. Asch n'eut donc pas l'occasion de perdre plus encore ses moyens, ni de devenir plus rouge qu'il n'était déjà - de toute façon ça n'était pas possible. Une rage animale transforma bientôt son regard aveugle, toujours aussi intense qu'avant malgré qu'il soit devenu légèrement voilé, et que son oeil droit fut entouré d'une cicatrice brunâtre, stigmate de l'attentat. Il contenait encore l'explosion imminente, malgré ses dents serrées, et l'adrénaline qui montait en lui...

Mugen tenta pourtant de prévenir Jason. Ça n'empêcha pas ce dernier de parler une dernière fois. Une fois de trop. Si ses propos n'étaient plus offensants, le simple fait qu'il restât agressif à leur égard suffit à déclencher l'ouragan. D'un coup, l'atmosphère de la pièce se modifia, tandis que les prunelles de Asch toujours baignées de cette lueur meurtrière envoyaient de nouveaux éclairs aveugles dans la tête de Jason. Tout aussi soudainement, de l'électricité solide sembla émaner de Asch, lequel se dressa avec une lenteur inversement proportionnelle à son calme. Son civisme avait disparu, ne laissant plus place qu'à la brute qu'il avait incarné très, très longtemps dans les rues de Shangyu, où il foutait les jetons à un grand nombre de gars du "milieu", lesquels préféraient éviter de se frotter à lui en combat singulier. Ça se sentait, ça se voyait: Asch ne déconnait pas. Il était capable de devenir très dangereux, même sans sa magie. Quand on parlait de lui le terme "enragé" prenait une toute autre dimension. Et Jason avait dépassé les bornes. Asch voulait lui refaire le portrait, d'une manière telle qu'il s'en souviendrait jusqu'à la fin de ses jours, et que son visage en garderait les marques définitives. Ses intentions étaient palpables... Pourtant, il resta immobile.

Sa respiration était devenue forte et rapide. Il haletait presque pour essayer de contenir sa rage, car une partie de lui encore atteinte par la raison se souvenait que Jason n'était pas dans les personnes qu'il pouvait se permettre de décalquer. Il hésita. L'impulsion était trop forte pour qu'il parvienne à se rasseoir ou à discuter. Pourtant... Jason pouvait être pris en pitié, ne serait-ce qu'un peu. Il avait vécu de sales semaines. Il venait de perdre sa copine, et Mugen et Asch avaient involontairement retourné le couteau dans la plaie. De bonnes raisons d'essayer de ne pas le défigurer définitivement, ni de le frapper sans s'arrêter de telle sorte à le renvoyer à l'hosto... Il était encore blessé... Et Asch allait avoir du mal à contourner la table pour...

"... Asch! Calme toi!"

La voix de sa sœur rompit le dernier rempart de son self-control... Et il dut choisir. Jason, ou la porte. Il souffla entre ses dents, avec fébrilité, puis sur une impulsion soudaine il se détourna pour s'éloigner d'un pas rapide en direction de la porte - ou plutôt de là où il pensait qu'elle était. Être aveugle était un véritable problème quand on essayait de faire un rage quit... Mais c'était ça ou bien risquer de tuer Jason en le frappant. A choisir, il fallait sans doute mieux risquer de...

... Sa tête explosa. Ou bien en eut-il l'impression. Il avait presque réussi à sortir... Mais avait mal visé. Comme il n'avait pas pensé à mettre les mains devant lui, il s'était pris l'embrasure en plein dans la gueule, et sa tête avait fait un énorme "BLAAAAAM" résonnant contre le mur... Si fort et si bien qu'il cria de douleur et plaqua une main contre son nez et son front, s'appuyant de l'autre contre la paroi... Il tenait à peine debout. Ça faisait un mal de chien. Finalement il avait réussi à se défoncer la gueule tout seul.

"PUTAIN!! Mais quel con!!"

... Pouvait-il tomber encore plus bas sérieusement..? Enfin... Au moins avait-il réussi à éviter un carnage, ce qui n'était peut-être déjà pas mal.

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mugen Shôryû
Personnage décédé
avatar

Messages : 695

MessageSujet: Re: All Night Long    Ven 6 Jan - 13:47

Et voilà, ce qui devait arriver arriva : Jason réussit à foutre Asch en rogne comme il faut - ou pas - et ce malgré les avertissements de Mugen. Ce dernier était du genre je-m’en-foutiste alors il n’allait pas s’emporter pour des paroles aussi stupides que celles de Jason, mais pour Asch c’était très différent. Il lui avait fallu beaucoup de temps pour assumer, et Mugen n’était même pas sûr qu’il le fasse entièrement aujourd’hui encore. Que Jason remue ainsi le couteau dans la plaie n’augurait rien de bon. Dans le pire des cas, Asch lui casserait tout simplement la gueule… Même si Mugen essaierait - pour la forme - de l’en empêcher.

Mugen sortit de ses pensées en entendant Asch frapper la table : voilà, le dragon était réveillé, et ça allait chier des bulles. Ah bah le brun avait prévenu quand même ! Mais c’était pourtant sous-estimer le self-control d’Asch que de penser qu’il allait bêtement se jeter sur Jason comme ça, aussi vite. Il semblait calme, immobile, mais Mugen savait qu’il ne l’était pas et qu’il bouillonnait intérieurement. Alerte, le Despranon s’apprêtait à intervenir si jamais les choses s’envenimaient. Enfin plus qu’elles ne l’étaient déjà, bien sûr.

Shawn avait été témoin de la scène, silencieux et immobile. Il savait qu’il ne valait mieux pas faire parler de soi dans un tel moment, même s’il avait envie de calmer les choses. Hésitant, il laissa Elye intervenir avant lui : la sœur d’Asch était sans doute mieux placée que lui pour lui parler alors qu’il était dans cet état. Shawn était assez fin psychologue pour savoir aussi quand se la fermer, en fait. Pratique comme pouvoir, en fait, bien qu’il ignore toujours totalement que cette capacité était un don magique, a contrario de Mugen, qui avait toujours trouvé ça louche.

Jason, quant à lui, premier intéressé, avait tôt fait de fermer son clapet, terrifié par Asch alors qu’il s’était redressé. Oh, il était soldat - du moins il l’avait été - et il avait vu des trucs flippants dans sa vie, des brutes et des animaux sauvages, mais Asch les surpassait de loin. Même voilé et planté à côté de la plaque, le regard vert turquoise du rouquin était impressionnant d’expressivité : c’était comme si Asch pouvait lancer des couteaux avec ses pupilles… Il y avait de quoi être intimidé, sans oublier que la carrure d’Asch n’incitait pas trop les gens à le traiter de lopette dans la rue. Jason se sentit affreusement idiot de l’avoir fait ici, en privé, devant des personnes qui même si elles le connaissaient, lui en voudraient sûrement d’avoir été si odieux. Peut-être qu’ils laisseraient Asch le massacrer, malgré tout ce qu’Elye et Mugen pouvaient en dire… ? Oui, vous avez compris, Jason était à deux doigts de pisser dans son slip : promis, la prochaine fois il sera gentil ! C’était la douleur dans son cœur qui avait parlé, et aussi une certaine forme de jalousie. C’était pas juste…

Mais c’était comme ça. Asch se décida à la dernière minute de ne pas le frapper et préféra se barrer. Jason allait soupirer de soulagement quand il entendit un grand bruit. Asch n’y voyait rien, et venait de se prendre le linteau de la porte. Ca devait pas faire du bien, surtout qu’il y avait été franco… Jason regarda Shawn, qui regarda Mugen… Ce dernier ne s’en rendit pas vraiment compte, car il était déjà parti vers Asch :

« Hé, ça va aller… »

Il porta une main au front de son amant, comme pour vérifier que tout allait bien, et sentit un épais liquide chaud. Non pas celui-là, l’autre. Il se tourna vers Shawn, presque immédiatement :

« Il saigne, viens m’aider j’y vois rien… »

C’est vrai que sur ce coup-là, Mugen n’était pas d’une grande aide. Shawn se leva, et chercha après quelque chose pour nettoyer la plaie, non sans s’adresser à Elye au passage :

« Il y a une trousse à pharmacie dans le coin je crois. »

Mugen tiqua : Shawn n’était pas venu ici depuis très longtemps, comment savait-il ça ? Soit il avait une très bonne mémoire, soit il cachait des trucs… Hmm, il faudrait qu’ils en parlent tiens. Quant à Jason, il était resté assis là, bêtement, attendant de voir la suite des évènements… Du moment qu’on le frappait pas lui, tout irait bien, hein ? Non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asch Raizer
Despranòn Ω Oméga | Wärme
Despranòn Ω Oméga | Wärme
avatar

Messages : 843

Feuille de personnage
Cuivre Cuivre: 260
Or Or: 19
Verre Verre: 0

MessageSujet: Re: All Night Long    Ven 6 Jan - 16:38

Asch avait vraiment manqué de s'assommer. Il était un peu sonné, et lorsque Mugen s'approcha, il ne pensa même pas à résister. Sa colère n'était pas totalement retombée, mais elle était dorénavant transcendée par la douleur et l'hébétude d'un choc auquel il ne s'était bêtement pas attendu. La main qui tenait le mur en décolla pour venir s'accrocher à l'épaule du despranon: Asch avait du mal à tenir debout. Il avait un peu la tête qui tourne, et l'absence de repère visuel n'arrangeait rien... Accroché comme il le pouvait, il gardait la main fermement plaquée contre son visage, alors qu'il sentait un sang épais et abondant s'écouler de son nez. Il en glissait aussi contre sa paupière. Il avait réussi à se prendre le coin de la porte dans le nez, et dans l'arcade sourcilière... Une chance qu'il ne se soit rien cassé. Pour une connerie pareille, ça aurait quand même été bête. Alors qu'il doutait lui-même de son état, il tenta de rassurer son amant, car il ne savait pas trop si son "ça va aller" était une affirmation ou au contraire une question... Il n'était pas assez concentré pour interpréter le ton de sa voix.

"... Ça va, ça va... Juste que ça surprend..."

... Bon ok. Ça n'allait pas si bien que ça, puisque l'hémorragie semblait vouloir continuer. Aurait-il eu ses lunettes qu'elles auraient peut-être couvert une partie des dégâts, mais voilà: personne n'avait pensé à les lui remettre sur le nez malgré la lumière dorénavant agressive qui filtrait au travers des fenêtres, et il était le dernier à penser à ce genre de détails. Elye, qui avait grimacé de douleur rien qu'en entendant le bruit qu'avait fait la tête d'Asch contre le mur, acquiesça lorsque Shawn lui demanda d'aller chercher la trousse à pharmacie. Une fois qu'elle - ou que Shawn - l'eut trouvée, elle la lui rapporta, puis se tourna vers Asch lequel tenait son nez d'une manière qui lui paraissait familière.

"... Tu saignes du nez?"

Asch aquiesça juste suffisamment pour se faire comprendre, car le faire plus fort lui aurait filé une migraine des plus désagréables. Elye sortit un paquet de mouchoirs de sa poche, déplia un carré de papier, puis l'approcha de la main de Asch plaquée contre son visage.

"... Enlève ta main."

... Ce qu'il fit sur le champ, mais pas trop quand même, car il foutait du sang partout. Elle en profita pour lui fourrer le mouchoir entre les doigts, si bien qu'il put commencer à éponger la catastrophe, même si il allait aussi falloir s'occuper de son arcade sourcilière fendue, avant que le sang ne le force à fermer les yeux pour éviter d'en avoir dedans. Elye tamponna la plaie avec un autre mouchoir pour enlever le surplus qui menaçait de lui dégouliner dans les yeux, en attendant que Shawn parvienne à s'en sortir avec les compresses et le désinfectant.

Que Jason profite bien de son répit surtout, car dès que Asch serait un peu moins sonné, et qu'il ne serait plus occupé à essayer d'éviter de se vider de son fluide vital, il n'allait très certainement pas le laisser s'en tirer à si bon compte. L'amitié de Asch, voire même sa sympathie relative, n'étaient pas des choses qui se gagnaient aisément, et il était au contraire très facile de les perdre. D'autant plus facile quand on profitait de sa gentillesse pour tenter de l'écraser. Asch pouvait paraître "gentil" effectivement lorsqu'il laissait les autres voire au delà de son agressivité naturelle, mais il ne fallait surtout pas croire qu'on avait à faire à une bonne poire... Il n'était pas du genre à se laisser marcher sur les pieds. Chaque fois qu'on faisait un pas en arrière avec lui, il devenait deux fois plus difficile de revenir en avant ensuite. Et là, Jason avait piqué un sprint à reculons... Le rouquin n'allait pas lui pardonner si facilement. Jason avait de la chance que Asch se soit pris le mur et que ses envies de meurtre se soient volatilisées faute à la douleur et l'abrutissement, sans quoi, sa tentative de rage quit n'aurait peut-être pas suffi à garantir son intégrité physique.

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mugen Shôryû
Personnage décédé
avatar

Messages : 695

MessageSujet: Re: All Night Long    Sam 7 Jan - 15:08

Ah ça pour surprendre… ! Mugen avait été presque aussi surpris qu’Asch, et s’était précipité pour savoir s’il allait bien. Pour le moment, il valait mieux oublier Jason, même si Asch n’allait pas le faire. Shawn intervint, tout comme Elye, et à deux, ils cherchèrent de quoi soigner le rouquin, qui pissait le sang. Mugen n’était cette fois d’aucune aide : il n’y voyait rien, comment aurait-il pu faire quoi que ce soit ? Il s’écarta donc pour laisser Elye et Shawn faire.

Ce dernier avait filé la trousse à pharmacie à Elye, après y avoir pris des compresses. Il attendit ensuite d’avoir le champ libre pour s’occuper de l’arcade sourcilière d’Asch, qu’il nettoya délicatement, avant de la désinfecter. Puis, il posa une compresse propre qu’il fixa avec du scotch médical. C’est alors qu’il tilta de quelque chose…

« Mugen, où sont ses lunettes ? »

Le Despranon se frappa le front : il avait pensé à mettre les siennes - réflexe - mais avait complètement oublié qu’Asch lui aussi en avait besoin. Où est-ce qu’ils avaient bien pu les laisser… Ah bah… euh…

« Merde… elles sont dans son appart'... »

Mugen allait y aller, mais Shawn prit son bras et le retint. D’une voix basse mais grave, il expliqua clairement pourquoi le brun devait rester ici pour les prochaines minutes :

« Je vais y aller, t’inquiètes pas. Reste ici au cas où ça dégénère… »

Shawn lança un regard à Jason : si ça devait s’envenimer de nouveau, ça ne viendrait sûrement pas de lui. Il avait l’air terrorisé, et c’était bien fait pour lui. Les circonstances ne pardonnaient pas tout, et là il avait vraiment été odieux avec Asch. Il méritait d’avoir peur de lui, et Shawn se doutait que la rage du rouquin ne se calmait pas avec un simple coup sur un linteau de porte. Jason n’était toujours pas à l’abri.

Mugen hocha la tête, et laissa Shawn partir. Tant pis s’il devait être témoin du bordel monstre qui régnait dans la chambre d’Asch - son ancienne chambre, désormais, puisqu’il allait vivre au bâtiment nord avec son amant. Il avait mieux à faire ici, entre Asch qui se laissait soigner par Elye, et Jason qui attendait dans son coin, en train de chercher la sortie, sûrement. Mugen en profita pour aller lui parler.

« T’as aucune excuse ce coup-ci Jason. C’était totalement gratuit… Viens pas te plaindre s’il te pète la gueule. »

Jason ne répondit rien : à quoi bon ? Il avait compris qu’il avait dit une énorme connerie, et le plus triste dans tout ça, c’est que ce serait difficilement réparable. Non seulement il avait trouvé le point faible d’Asch, mais plutôt que de poser le doigt dessus, il l’avait enfoncé bien profond (cdgh). Il baissa la tête, penaud, et attendit la suite, alors que Mugen s’éloignait pour revenir vers Asch. Après un long moment de silence, il donna son verdict.

« T’as rien de cassé. Enfin rien que je puisse voir. »

Oui, Mugen pouvait faire ça aussi, mais pas très longtemps. Ca ressemblait plus à un grand flash balancé sur ce qu’il fallait ‘voir’. Autant dire que là, Mugen n’avait vérifié que le nez et l’arcade, là où ça saignait pas mal. Et il n’avait rien vu de flagrant. Il n’était pas médecin non plus…


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asch Raizer
Despranòn Ω Oméga | Wärme
Despranòn Ω Oméga | Wärme
avatar

Messages : 843

Feuille de personnage
Cuivre Cuivre: 260
Or Or: 19
Verre Verre: 0

MessageSujet: Re: All Night Long    Sam 7 Jan - 16:42

Asch s'était assis sur une chaise qu'on lui avait rapporté, car sa grande taille empêchait les autres d'atteindre son visage suffisamment bien pour parvenir à le soigner correctement sans qu'il se baisse. Bientôt, Shawn en eut fini de lui nettoyer sa plaie et de la panser. Il se retrouva avec une compresse sur la gueule, et se rembrunit en songeant qu'il devait avoir l'air fin, maintenant, à cause de Jason... Il pouvait être heureux de ne pas avoir perdu une dent dans l'affaire. Et Jason pouvait être heureux de ne pas avoir perdu toutes les siennes. Asch regrettait presque d'avoir eu suffisamment pitié pour se détourner de lui au moment où il avait senti qu'il ne serait pas capable de se retenir plus longtemps. Même si il vivait des jours difficiles, la vie n'était pas exactement facile pour Asch non plus, devenu aveugle et fraichement sorti de l'hôpital... A peine essayait-il de marcher seul qu'il se payait le mur. Bref. Son mouchoir imbibé de sang lui fut retiré des mains par Elye qui lui en redonna un propre et mis le sien à la poubelle avec le reste des emballages.

Là-dessus, Shawn fit remarquer que Asch n'avait pas ses lunettes sur le nez... Ce qui provoqua la surprise du premier intéressé, lequel releva bêtement la main pour toucher le haut de son nez... En fait il n'avait pas l'habitude de porter quoi que ce soit sur le pif, et comme il était aveugle, la lumière du jour était bien incapable de lui servir d'avertissement. Il avait tout simplement oublié qu'il faisait clair dehors et qu'il était censé cacher ses yeux derrière des verres protecteurs pour éviter de les abîmer encore plus qu'ils ne l'étaient déjà.

"Ah merde... Désolé. J'en porte jamais d'habitude, du coup j'ai oublié..."

Elye revint vers lui et décida de voir si elle pouvait faire quelque chose pour stopper son hémorragie nasale. Pendant ce temps là, Shawn et Mugen débattaient de qui iraient chercher ses verres. Elle posa une main sur son bras pour l'inviter à le baisser.

"Ça saigne moins? Laisse moi voir, que je vérifie..."

"... Un peu moins mais je sais pas si tu pourras faire grand chose là..."

La jeune femme regarda le résultat tandis qu'il baissait prudemment le mouchoir et que le sang se remettait à couler contre la rigole menant à sa bouche.

"... Ça ne sort que d'une narine. Attend deux secondes je vais t'arranger ça..."

... Deux minutes plus tard, Asch était l'heureux propriétaire d'un morceau de coton magique. Il avait sans doute l'air stupide, mais au moins les fibres ne lui dépassaient-elles pas bêtement du nez, et pouvait-il respirer sans avoir besoin de garder contre son visage un mouchoir éviteur de fuites. Il se redressa et s'apprêta à demander à Elye de le ramener à table... C'est à ce moment que Mugen débarqua pour se poser face à lui. Étonné, Asch cligna inutilement des yeux. La fixité de son amant le laissait totalement perplexe, car il n'imaginait pas une seconde de quoi il était capable. Mugen ne lui avait jamais vraiment parlé des "modes" de son pouvoir qu'il utilisait le moins souvent. Le verdict du despranon n'étonna pas beaucoup Asch, lequel jugeait qu'il se serait senti bien plus mal si il avait eu un truc pété... Par contre, le fait qu'il ait été capable de ce diagnostic... C'était autre chose. Ses yeux aveugles s'écarquillèrent un peu, tandis qu'il demandait, interdit:

"... Tu peux vraiment savoir ça?"

Une fois l'information avalée, ceci dit, Asch tenta de se rappeler où il en était avant de se payer le mur. Et il se rendit compte que Jason était devenu bien silencieux, depuis un moment. Il était pourtant quasiment certain qu'il était toujours ici. Il soupira, et rajouta à contrecoeur:

"... Tu veux bien me ramener à table? J'ai pas envie de tenter le diable une deuxième fois tant que je saurai pas comment faire..."

La douleur l'incitait à être plus prudent, effectivement... Il aurait pu se faire encore plus mal que ça. Il ne fallait surtout pas sous-estimer la violence des accidents domestiques... Une fois posé sur une chaise face à son petit déjeuner auquel il n'avait toujours pas touché... Asch parvint à capter la respiration de Jason. Son audition ne s'était pas encore améliorée... Mais le fait de ne rien voir du tout l'aidait tout de même à se concentrer sur ce genre de sons faibles. Il se ferma, et hésita à fourrer son nez dans son bol de café. Avant de se dire que Jason avait tout de même mérité un bon avertissement. Il était passé en zone rouge, et il valait mieux pour tout le monde qu'il le sache. Asch tenta donc un peu au hasard de planter le poignard de ses yeux dans ceux de Jason dont il approximait vaguement la position.

"Tu vois, ça..."

Et de pointer ses propres plaies du doigt.

"... Ça aurait dû être dans ta gueule, et ça aurait été dix fois pire. Si t'étais pas un ami de Mugen, je me serais certainement pas empêché de te refaire le portrait. Crois moi j'ai envoyé des mecs à l'hôpital pour bien moins que ça. Et la prochaine fois que t'ouvre la benne à ordure qui te sers de bouche pour en sortir une nouvelle saloperie, je te promets que ça se passera pas aussi bien pour toi."

Le ton de sa voix était éloquent. Du sifflement haineux passant ses dents jusqu'aux accents violents et pénétrants de chaque syllabe détachée... Asch ne déconnait pas. C'était une déclaration de guerre. Il retirait à Jason le peu de confiance et de sympathie qu'il lui avait, à force de temps, accordé.

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mugen Shôryû
Personnage décédé
avatar

Messages : 695

MessageSujet: Re: All Night Long    Dim 8 Jan - 12:49

Shawn était parti chercher les lunettes d’Asch, que lui et son amant avaient complètement oublié de remettre sur son nez. Bon, que deux aveugles oublient de mettre des lunettes, ça pouvait se comprendre, mais la lumière du soleil pouvait vraiment compromettre le peu de chances qu’Asch avait de recouvrir la vue : ce n’était vraiment pas à négliger ! Mugen baissa la tête et répondit à voix basse à Asch :

« J’aurais du y penser aussi… »

Enfin, ce n’était pas si grave maintenant que Shawn y avait pensé ! Elye quant à elle, continuait à soigner son grand frère, qu’on avait du asseoir sur une chaise tellement il était grand. De ce que voyait et entendait Mugen, ça avait l’air d’aller maintenant… Du moins en ce qui concernait Asch. Il vérifia quand même s’il n’avait rien de cassé, avec l’un de ses modes poussés à l’extrême sur une courte durée. Heureusement, Asch n’avait rien de cassé… Comment pouvait-il savoir ça ? Mugen esquissa un sourire.

« Ouais, je peux voir ce genre de trucs, ça fait comme un flash. Mais j’suis pas médecin, même si j’vois ça veut pas dire que je sais interprété. Mais y’a pas de grosses fractures non. »

Mugen alla ensuite piquer une tartine qu’il mangea sans rien, debout, avant d’aller voir Jason. Il n’avait pas pipé mot, et jusque là, il avait eu tout à fait raison. Bien sûr, Mugen était certain qu’Asch allait avoir deux mots avec lui ensuite, mais lui aussi avait quelque chose à dire à son ‘ami’. Cela dit, il avait déjà fini quand Asch demanda à ce qu’on l’amène à table. Mugen se dirigea vers lui, et le prit par les épaules pour le ramener à table, près de sa chaise. Il lui laissait le loisir de s’asseoir ou non. Quant à lui, il se remit à sa place, juste à côté.

Jason, lui, n’était pas du tout indifférent. Quand Asch s’avança vers lui de nouveau, il eut vraiment les jetons. Il allait le frapper quand même alors ? Mais en fait… non. Asch désigna son visage et commença à menacer très sérieusement Jason. Qui était lui aussi très sérieux. Il ne disait rien, il se contentait de hocher la tête, avant de se souvenir qu’Asch ne pouvait pas le voir.

« O… ok… Pardon… J’ai quasiment pas dormi… Rien à voir avec vous hein… Enfin… Je le pensais pas. »

Il y avait de la vérité là-dedans : quand il était fatigué, Jason avait tendance à dire de la merde, et là, il fallait avouer que Mugen et Asch avaient bien remué le couteau dans la plaie cette nuit. Jason n’avait pas vraiment voulu s’en prendre à Asch et au fait qu’il soit homosexuel, juste au fait qu’ils aient décidé de le faire une bonne partie de la nuit, tout près des invités, genre pour bien qu’on entende… Le reste après, honnêtement, Jason s’en foutait.

Evidemment, quelques mots ne suffiraient pas à réparer ce qu’il venait de briser en quelques minutes… Mais au moins n’avait-il pas le nez en sang, et pouvait-il encore profiter de toutes ses dents. Vu la situation, c’était un constat déjà très positif ! Quant à la suite… Hé bien… Jason semblait hésiter à manger. Il n’avait pas très faim là. Il avait plutôt envie de rentrer chez lui… Sauf que pour l’instant il n’avait pas de chez lui. Il avait été logé par l’Armée, mais il avait reçu sa lettre de licenciement il y a quelques jours, alors qu’il était à Shangyu, hébergé chez Shawn. Il n’avait pas non plus dans l’idée de revenir vivre ici, surtout maintenant qu’Asch y était… Non, il devrait chercher un appart’.

Shawn revint à ce moment-là, apportant les lunettes du salut. Il les remit directement à Asch, les posant près de ses mains. Il affichait un sourire, mais les personnes voyantes de la pièce pourraient noter qu’il n’était pas aussi éclatant que d’habitude. Quelque chose s’était passé. Cela dit, dans sa voix, rien ne transparaissait.

« Voilà ! J’en ai aussi profité pour mettre votre linge sale et le mien à la lessive ! »

Un ton joyeux, enjoué, qu’on lui connaissait fort bien. Cela dit, il ne mentionna pas qu’il venait d’avoir un coup de fil des plus désagréables…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asch Raizer
Despranòn Ω Oméga | Wärme
Despranòn Ω Oméga | Wärme
avatar

Messages : 843

Feuille de personnage
Cuivre Cuivre: 260
Or Or: 19
Verre Verre: 0

MessageSujet: Re: All Night Long    Dim 8 Jan - 20:12

Asch resta perplexe et silencieux un bref instant. Vache... Le pouvoir de Mugen semblait plus complexe encore que ce qu'il en connaissait. Il savait que son amant pouvait voir la chaleur de ce qui l'entourait, que ça traversait les murs et que son champ de vision était de 360°... Il s'était souvent demandé comment le despranon faisait pour ne pas péter un plomb, comment son cerveau parvenait à analyser, à ordonner un tel flot d'informations... Asch était au courant qu'il n'était pas forcément simple de synchroniser magie et esprit humain: quand il perdait le contrôle de son propre pouvoir , c'était souvent qu'il devenait incapable d'interpréter la densité du flux de données qui lui faisait exploser le cerveau... Alors d'apprendre que le pouvoir de Mugen avait d'autres spécificités encore..? Eh bien... Un jour, quand ils seraient seuls, il faudrait que Asch en profite pour poser des questions à Mugen sur ce sujet... Il savait qu'il n'aimait pas spécialement en parler - tout comme lui-même rechignait à parler de ses flux - mais il était vraiment intéressé. Il pouvait voir les fractures. Quoi d'autre encore? Et comment avait-il appris qu'il était capable de faire ça? Comment avait-il eu l'idée d'essayer? Ces deux dernières questions le concernaient lui aussi, alors qu'il en était à un stade où il lui fallait commencer à songer à faire quelque chose de ces flux de chaleur qu'il parvenait maintenant à diriger suffisamment bien pour éviter de les envoyer dans la tronche du premier venu au moindre essai.

"Eh bah au moins je pourrai dormir sans avoir peur de pas me réveiller... Ça m'aurait fait chier de devoir retourner si vite à l'hôpital... j'ai l'impression d'y passer ma vie depuis que j'ai quitté Shangyu."

Et vu comme il s'était tapé fort, il aurait bien été foutu de se faire un traumatisme crânien... Bref. Il fut de retour à table assez vite. Se souvenir de la présence de Jason ne fit pas un très bon effet à son humeur... Il ne le frappa pas - se prendre un mur l'avait tout de même calmé - mais il décida de mettre les choses au clair: Jason avait merdé, et ne serait pas pardonné si facilement. La prochaine fois qu'il merderait d'ailleurs, il déclencherait un ouragan. Sa réponse hésitante ne calma pas Asch, loin de là. Alors que ses mains venaient entourer son bol de café, le rouquin se renfrogna: une moue de mécontentement, et un grognement énervé.

"J'en ai rien à foutre de savoir si tu le pensais ou pas. Tout ce qui compte c'est que tu l'as dit. Et j'en ai plus rien à foutre non plus de savoir que t'as pas dormi. On a été con par inattention mais toi t'es le roi des connards, parce que tu l'as fait exprès."

Et ça, ça voulait dire "excuses refusées, et t'auras pas les miennes parce que tu les as pas méritées". Asch, encore rageur, leva le bol de café et parvint par miracle à en boire le contenu - quasi d'une traite, c'est dire si il était entraîné - sans en mettre partout sur ses vêtements et sur la table.

Pile alors qu'il reposait son bol vide - et qu'il terminait ainsi de déjeuner pour la deuxième fois de la matinée, troisième si on comptait la nuit - Shawn revint de son périple et posa les lunettes près de lui. Asch tâtonna pour les récupérer, bien peu conscient de la tête que pouvait tirer le professeur. Et comme sa voix n'était pas différente de celle qu'il avait d'habitude... Asch n'y vit que du feu. Il bugua juste sur cette histoire de linge sale, qui lui valut de lever un sourcil.

"Que..? Euh... Merci...?"

Au ton de sa voix, on entendait bien que Asch trouvait l'initiative de Shawn quelque peu... Originale. Il ouvrit les branches des lunettes et manqua de se fourrer l'une d'elle dans l'œil en tentant de mettre l'objet sur son nez. Fort heureusement il évita de se ridiculiser une fois de plus, et fut bientôt caché derrière une paire de lunettes sombres, qui lui donnait des airs de quelqu'un qu'on connaissait bien, forcément... Par le pouvoir du MGNB.

Elye s'était assise à côté de Jason, comme pour tenter de tempérer cette dispute. Elle avait commencé à déjeuner en silence. Elle comprenait la réaction de son frère et était plutôt d'accord avec son raisonnement - même si il était comme toujours un peu trop rancunier dans ce genre de circonstances. Elle comprenait aussi Jason, dont la langue avait fourché faute à une mauvaise nuit et plusieurs semaines de merde, au cours desquelles sa vie avait volé en morceau. Elle avait donc décidé de rester neutre dans l'affaire. Jason méritait ce qu'il lui arrivait... Mais il ne méritait ni plus, ni moins que ça. Elye n'avait pas à prendre parti. Elle remarqua le mal-être de Shawn quasiment au moment où il entra dans la cuisine. Inquiète, elle le dévisagea un instant, sans un mot. Si Shawn ne voulait rien dire de son problème, c'était sans aucun doute pour une bonne raison, et il aurait été indélicat de lui poser des questions devant une assemblée de quatre personnes.

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mugen Shôryû
Personnage décédé
avatar

Messages : 695

MessageSujet: Re: All Night Long    Lun 16 Jan - 16:07

Oui, le pouvoir de Mugen pouvait être pratique parfois, mais ça sous-entendait de prendre le risque d’avoir souvent des migraines. L’Alpha était abonné à l’aspirine et autres substances du même genre depuis un moment déjà. Néanmoins, il devait avouer que sur ce coup, il avait impressionné Asch. Et que c’était cool. La réflexion du rouquin fit d’ailleurs sourire Mugen : il avait effectivement passé sa vie à l’hôpital durant ces dernières semaines, et il pouvait comprendre qu’il rechigne à y retourner aussi vite. Surtout à cause d’un foutu linteau de porte.

Mugen le laissa ensuite repartir : il n’en avait sans doute pas fini avec Jason. Ce dernier vit donc Asch s’avancer vers lui, l’air prêt à lui coller une droite, mais rien ne se passa. Le rouquin ne fit ‘que’ lui parler, mais c’était déjà pas mal… Jason savait qu’il avait fait une énorme connerie, qu’il regrettait déjà, mais il ne répondit rien : qu’est-ce qu’il pouvait bien dire ? Ca ne changerait rien… pas si Asch était encore furieux après lui. Silencieux, penaud même, Jason attendit qu’Asch aille s’asseoir, une fois qu’il en eut fini. Shawn choisit ce moment pour revenir, et par la même occasion, redonner ses lunettes à Asch.

Mais le jeune homme fronça les sourcils en entendant Shawn parler. Même Mugen sentit que quelque chose n’allait pas, et tiqua, même s’il ne demanda rien. Le silence s’abattit sur la cuisine, et gêné, Shawn pensa qu’ils avaient au moins droit à une petite explication. Oh, il n’allait pas entrer dans les détails, pas ici, et pas devant certaines personnes, mais il était clair que ça irait mieux s’il balançait tout de suite ce qui n’allait pas.

« Eh… Je… »

Il ne savait pas trop par où commencer, mais par habitude, il sourit doucement, et annonça d’une voix un peu trop guillerette pour la nouvelle :

« Je vais vous donner un scoop… Les SadnessSun se séparent. »

Evidemment, sur le dernier mot, le sourire de Shawn fondit pour ne plus devenir que l’ombre d’un rictus. Il alla s’asseoir à table, préférant sans doute contempler le fond de sa tasse de café plutôt que les regards sûrement médusés de Mugen, Asch et de leurs invités. Jason avait l’air clairement choqué : il se demandait ce qui s’était réellement passé. Le groupe n’aurait pas splitté à moins d’une très bonne raison…

Mugen quant à lui, but une gorgée de café, debout, l’air presque indifférent. Il devinait ce qu’il s’était passé. Il en savait un peu plus que les autres sur la vie personnelle de Shawn, il avait depuis longtemps capté que quelque chose n’allait plus entre lui et Khaim, son compagnon, et batteur de son groupe. Il était peu probable que le groupe ait pu voler en éclats et que leur couple soit toujours d’actualité. Il en déduisait donc que Khaim venait de le plaquer. Par téléphone, sûrement. Quel courage…

« Mugen… ? »

Shawn s’adressait à lui, d’une voix relativement basse. Comme s’il avait quelque chose d’extrêmement gênant à demander. L’Alpha hocha vaguement la tête, signe qu’il pouvait parler.

« Je pense que je vais devoir rester ici un petit moment… »

Khaim avait décidé de revendre leur maison à Shangyu. Oh, Shawn aurait pu s’y opposer, mais pour quoi faire ? Les choses n’auraient pas changé, ou du moins pas en mieux, et la situation aurait empiré en même temps qu’elle se serait prolongée. A l’heure actuelle, Shawn n’avait presque plus de maison : Khaim lui avait donné un mois pour reprendre ses affaires.

« Ok. Tu peux rester dans l’appart’ où tu as dormi cette nuit. De toute façon on va déménager les affaires d’Asch dans ce bâtiment-ci. »

Mugen faisait la gueule, et le dernier morceau de phrase était clairement destiné à Jason, qui n’en finissait plus de s’enfoncer dans sa chaise. Il lançait de temps en temps un regard à Elye, comme pour lui demander de l’aider… Ah ! Si seulement c’était possible !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asch Raizer
Despranòn Ω Oméga | Wärme
Despranòn Ω Oméga | Wärme
avatar

Messages : 843

Feuille de personnage
Cuivre Cuivre: 260
Or Or: 19
Verre Verre: 0

MessageSujet: Re: All Night Long    Lun 16 Jan - 19:24

Coupé du reste du monde par sa cécité et son manque d'habitude à faire avec, Asch n'avait pas été capable de remarquer le changement d'atmosphère qui s'était opéré au retour de Shawn. Ses lunettes sur le nez, il releva la tête, et dut avoir l'air légèrement... Perplexe, en se rendant compte que tout le monde s'était tu. Alors seulement, Shawn reprit la parole, sur un ton nettement plus hésitant, et Asch capta à quel point l'air autour de lui était devenu épais et lourd.

Il garda les yeux fichés sur la table puisque de toute manière ils ne lui servaient à rien. Incapable de voir les visages des autres et encore moins d'appréhender ce qu'il se passait vraiment, il préféra se murer dans sa frustration, qu'une seule personne dans la pièce serait sans doute capable de comprendre et de remarquer. Il était un peu trop fixe pour que ça puisse paraître entièrement naturel...

... C'était la première fois qu'il expérimentait ça: se retrouver au milieu d'une pièce remplie de gens qui communiquaient presque exclusivement par les gestes ou le regard, et en être totalement exclus - même si les autres ne s'en rendaient pas compte - à un moment aussi important que celui-ci. Asch n'aurait pas cru que ça l'aurait autant dérangé... Et pourtant, il devait avouer que ça lui faisait mal de se sentir aussi différent, exclu de la normalité.

Cet instant de malaise, aussi désagréable fut-il, ne dura guère. Shawn expliqua la raison de son mal-être et finalement... Eh bien en fait, Asch ne sut pas comment réagir pour autant. L'air vaguement désolé - quoiqu'il garda une expression partiellement neutre pour cacher le fait que sa cécité était en train de lui taper très sévèrement sur les nerfs - il garda le silence. Il ne comprenait pas toutes les implications de cette affaire... Mais il se demandait bien pourquoi le groupe de Shawn - dont il ne connaissait que le nom en réalité - s'était scindé. Incapable d'en comprendre les raisons faute d'en savoir assez sur le vieil ami de Mugen, Asch se contenta d'une réflexion très succincte: Shawn devait sans doute beaucoup tenir au groupe et cette scission devait lui avoir brisé le cœur. Heureusement, peut-être, il n'imaginait pas à quel point... Et il imaginait encore moins qu'il ait pu avoir un rôle quelconque dans l'affaire.

Il fallut que Shawn demande à Mugen si il pouvait rester plus longtemps ici pour que Asch fasse le rapprochement avec Khaim. Oui... Il était long à la détente. Enfin en attendant, il avait fini par comprendre, et son visage s'était tout de même défait, car c'était injuste. Asch avait volé à Shawn son fils, même si ça avait été accidentel, et voilà qu'après avoir maintes fois sauvé leur couple à Mugen et à lui, le chanteur se faisait plaquer et virer de chez lui comme un malpropre. Ça n'était vraiment pas juste... La vie l'était rarement, mais selon Asch, Shawn n'avait pas mérité ça. Préférant éviter d'en placer une, de peur de dire une connerie - ce qu'il aurait certainement fait si il avait essayé de s'exprimer, il se surprit à repenser à ce voyage à Shangyu qu'il avait fait bien des mois plus tôt avec Mugen, et où il avait rencontré Shawn et Khaim pour la première fois. L'image de l'urne face à laquelle on l'avait forcé à se recueillir resterait à jamais gravée sur ses rétines aveugles... Il n'eut aucune réaction même lorsque Mugen annonça a tout le monde l'imminence de son déménagement. De toute façon, leur proximité n'était plus un secret, et les gens devaient certainement trouver ça plus bizarre qu'ils fassent encore chambre à part alors qu'ils vivaient dans le même domaine, plutôt que le contraire...

.. Elye quant à elle était moins maladroite que son frère dans ce genre de situations. Elle avait vite compris ce qu'avait sous-entendu Shawn. Elle connaissait certainement mieux la vie de ce dernier que Asch aussi: il l'avait hébergée quelques semaines et ils avaient eu le temps de faire connaissance. Elle accorda un bref regard à Jason en réponse à son cri de détresse silencieux... Elle lui indiqua d'un geste bref, ferme mais bienveillant, de prendre son mal en patience. A l'heure actuelle, le mieux qu'il pouvait faire, c'était de l'écraser. Elle pourrait éventuellement parler à Asch en son nom pour essayer de percer l'abcès de colère qui avait grossi en lui... Mais pour l'instant la rage de Asch et Mugen était justifiée, et Jason allait devoir l'assumer. De plus, ce n'était pas lui qui avait besoin d'aide à l'heure actuelle. Soucieuse, et attentionnée comme à l'habitude, elle décida de dire la seule chose qui lui semblait adaptée en ces circonstances:

"Shawn, si vous avez besoin d'aide pour quoi que ce soit dans les semaines à venir, n'hésitez pas à demander. Vous avez fait beaucoup pour nous tous et il serait injuste de ne pas vous rendre la pareille."

... Ainsi, elle invitait la bande entière à participer dans la mesure du possible. Jason était un peu éclopé mais pourrait s'en sortir malgré tout pour aider Shawn à déménager si besoin. Quant à Asch... C'était un peu plus compliqué. D'ailleurs, ce dernier avait tourné la tête vers le mur, dans un coin où il savait que personne n'était, lorsque sa sœur s'était exprimée. Malgré ses muscles et sa forme physique relative, il ne serait d'aucune aide à personne dans son état... Même d'ici quelques jours, doté d'un peu plus d'entraînement, il aurait encore besoin d'une canne pour avancer. Ça excluait toute tentative pour porter des cartons dans un escalier...

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mugen Shôryû
Personnage décédé
avatar

Messages : 695

MessageSujet: Re: All Night Long    Ven 27 Jan - 20:49

Shawn n’avait su comment annoncer la nouvelle autrement. Il aurait pu tout garder pour lui, bien sûr, mais laisser ses amis découvrir que son groupe s’était séparé - en même temps que son couple - dans la presse ou par ouï-dire n’était pas son genre. Il le fit donc avec un petit sourire, cherchant à n’inquiéter personne, quand bien même il se retrouvait soudainement dans un abysse sans fond. Le monde autour de lui venait de s’écrouler : il n’avait plus ni amour, ni foyer, ni source de revenus. Oh bien sûr, tant que la musique des SadnessSun se vendait, il toucherait sa part, mais il n’y aurait plus de nouvelles chansons, plus de concerts, plus de nouveaux albums. Cette partie de sa vie était terminée, bien malgré lui, et il devrait faire avec.

A quelques mètres de là, Mugen en prenait également conscience. Il ignorait si c’était une qualité ou un défaut, mais Shawn savait très bien masquer ses propres chagrins, aussi grands fussent-ils. Il devinait assez facilement que ce qu’il venait de se passer était loin d’être anodin, et lui proposa naturellement de rester plus longtemps dans l’appartement qu’il lui avait prêté. Jason devrait lui aussi séjourner quelques temps ici : il n’avait pas encore eu le temps d’acquérir un nouvel appartement. Ce dernier releva la tête en entendant Elye parler. C’est vrai, il avait fait beaucoup, pour tout le monde… Il se surprit alors à proposer quelque chose à l’ex-chanteur :

« On pourrait trouver un appartement en colocation, le temps qu’on ait chacun notre chez nous, non ? Comme ça on évitera de squatter ici… »

La bouche de Mugen se déforma en un rictus étrange. Jason le remarqua et ajouta un peu précipitamment :

« Pas que ce ne soit pas bien hein ! Juste qu’on est un peu loin du centre. »

Il ne voulait pas dire qu’en plus de ça, la cohabitation avec Asch, même de loin, pourrait se révéler houleuse après les conneries qu’il lui avait débitées plus tôt. Et puis, ça ferait sûrement du bien à Shawn de ne pas se retrouver seul dans un appartement qui ne lui appartenait pas, toute la journée… Néanmoins, la proposition fit sourire Mugen.

« Shawn et Jason dans le même appartement, j’ai vraiment envie de voir ça… Enfin façon de parler. »

Ca avait le mérite d’alléger de nouveau l’ambiance, et de parler d’autre chose que du pourquoi de ce split. Mugen le devinait, mais tout le monde n’avait pas besoin d’être mis au courant. L’Alpha se demandait quand même si Shawn allait continuer la musique du coup. Ce qu’il venait de se passer lui avait peut-être coupé toute envie… Même s’il en doutait. Shawn était quelqu’un de passionné, et quand il aimait quelque chose ou quelqu’un, ce n’était jamais à moitié. Khaim n’avait juste pas su s’en rendre compte.

Shawn paru surpris d’une telle proposition, mais acquiesça lentement la tête en souriant. Ca lui faisait vraiment plaisir, et puis oui, il ne voulait pas non plus abuser de l’hospitalité de Mugen. C’était mieux s’il avait son chez lui, même s’il devait le partager quelques temps. Un sourire un peu plus sincère s’afficha sur son visage alors qu’il s’assit pour commencer à manger, enfin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asch Raizer
Despranòn Ω Oméga | Wärme
Despranòn Ω Oméga | Wärme
avatar

Messages : 843

Feuille de personnage
Cuivre Cuivre: 260
Or Or: 19
Verre Verre: 0

MessageSujet: Re: All Night Long    Sam 28 Jan - 11:32

Asch détestait l'actuel sentiment d'abandon qu'il ressentait, tandis que tous les regards étaient tournés sur Shawn, ce qu'il considérait comme étant bien normal après ce qu'il venait de lui arriver... Mais voilà. On ne choisit pas toujours la manière dont on réagit aux événements, et Asch avait vraiment l'impression d'être hors course... D'une part il ne pouvait pas aider grand monde dans son état, et d'autre part, il ratait les trois quarts de la discussion, majoritairement basée sur la gestuelle en cette heure grave de l'existence de l'ancien professeur. Même Mugen en savait plus que lui, parce que même si il ne pouvait pas croiser le regard des divers protagonistes de la scène, au moins était-il capable de capter leurs mouvements, leurs attitudes, la direction dans laquelle ils regardaient... Asch se voyait mal tenter de dédramatiser et faire remarquer aux autres qu'il n'arrivait pas à les suivre. La situation n'était pas drôle pour lui, mais la nouvelle de sa cécité n'était plus toute fraiche, contrairement à celle de la séparation de Shawn et Khaim, ainsi que de la dislocation du groupe.

Décidé à ne pas se laisser sombrer dans une mélancolie stupide et particulièrement mal placée, Asch se redressa, inspira discrètement, et arbora une magnifique poker-face en relevant la tête. Avec les lunettes qu'il portait sur le nez, personne ne pourrait lire le malaise dans ses yeux aveugles, et c'était tant mieux. Il "fixa" le mur à défaut de mieux, et tenta de concentrer sur le moindre des petits bruits provoqués par les autres, histoire d'essayer de deviner ce qu'ils étaient en train de faire. Son ouie ne s'était pas encore améliorée donc il n'était pas très doué pour ça... Mais bon. Au moins, il essayait.

Sa soeur avait dit quelque chose d'intelligent et, même si Jason était un enfoiré de première, Asch fut plutôt content qu'il se sorte les doigts du cul et décide de faire quelque chose pour Shawn... Il fut aussi relativement satisfait à l'idée que cet abruti se casse d'ici aussi vite que possible, parce que vu ce qu'il venait de se passer il l'avait assez "vu" pour plusieurs longs mois d'affilée... Même si il resta de marbre il partagea mentalement le rictus qu'il était incapable de voir sur les lèvres de son amant. Il comprit néanmoins que Mugen avait dû faire une tête bizarre lorsque Jason se sentit obligé de se justifier.

"Je me demande combien de temps Shawn va survivre..."

... Et paf. Dans les dents. Même si Asch avait tenté de s'exprimer sur un ton aussi léger qu'il en était capable, il était impossible de rater la nuance de véritable assentiment qu'il avait masqué dans son propos. Elye sourit à sa réponse et lui prit la main, ce qui lui valut un bref sourire de gratitude de la part de son frère, qui ne disait pas non à tout geste capable de l'ancrer à nouveau dans le "monde réel" alors qu'il avait l'impression de partir à la dérive. Elle avait dû remarquer sa détresse mais n'avait pas jugé approprié d'y répondre avant maintenant.

"Eh bien ça te fera une occasion de sortir pour aller vérifier..."

Et Asch de répondre par une grimace amusée, même si l'amusement ne squattait pas non plus très loin du nid d'une frustration assez terrible à laquelle il ne voulait surtout pas laisser libre cours, de peur qu'elle lui fasse perdre une fois de plus la raison. Pour son bien et pour le bien de tout le monde, il n'avait aucun intérêt à craquer. Surtout quand il ne pouvait rien faire de plus qu'attendre des résultats très certainement négatifs, et qu'apprendre à s'en sortir dans le noir dans la très probable éventualité où il n'aurait pas d'autre choix...

"On en reparle quand j'arriverai à me balader dans l'appart sans me prendre les murs... Ok?"

Cela dit Elye n'avait pas tort, de lui donner ce genre d'objectifs... Il allait en avoir besoin pour avancer.

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mugen Shôryû
Personnage décédé
avatar

Messages : 695

MessageSujet: Re: All Night Long    Dim 29 Jan - 11:36

Shawn et Jason emménageant ensemble : l’intitulé pouvait faire peur, oui, mais curieusement, Mugen trouvait ça marrant. Jason avait été ébranlé bien plus qu’il ne voulait le montrer par l’attentat de Shangyu, et Shawn jouait le même jeu de poker face concernant Khaim. S’ils vivaient à deux, même pour quelques semaines, ils auront sûrement l’occasion d’en parler, et les merveilles de psychologie shawnesques allaient se mettre en marche. Et puis, l’Alpha était persuadé qu’ils s’entendraient bien. Il rit doucement en entendant Asch parler, histoire d’atténuer un peu le fait qu’on sentait bien tous les reproches qu’il pouvait faire à Jason - la pilule allait être longue à avaler sur ce coup. Puis il s’avança vers lui, et posa ses mains sur ses épaules. Mugen avait déjà fini de déjeuner - en même temps il avait passé la nuit à bouffer - et s’était relevé pour déambuler dans la pièce.

« Oh, Asch, supporter Jason ce n’est pas grand-chose à côté d’un Mugen adolescent revêche ! »

Et là, ce fut au tour de Mugen de soupirer : il détestait qu’on lui parle de cette partie de sa vie. Surtout si c’était pour évoquer le souvenir d’Erik encore une fois, devant un Asch qui n’avait sûrement pas envie d’en apprendre plus à son propos. Mais Shawn n’ajouta rien, et se contenta de rire discrètement, imité par Jason qui essayait quand même de ne pas se mettre trop en avant. Il avait retenu la leçon, fut-elle apprise dans la douleur.

Mais l’Alpha eut une occasion géniale de ne pas se laisser aller à râler : Asch venait juste de rappeler à sa sœur qu’il en était encore au stade où il était incapable de marcher chez lui sans se prendre les murs. C’est vrai que les débuts étaient difficiles, mais il fallait le temps que certains réflexes se développent. C’était long et douloureux, mais au moins Asch aurait Mugen pour l’aider. Mugen avait du se débrouiller presque seul.

« Ne t’inquiète pas, ça va venir plus vite que tu ne le penses. »

Il l’espérait, du moins. Il l’aiderait, même si ça aurait un goût de mauvais souvenir pour lui. Et puis, il n’oubliait pas cette histoire de berserk ! Ca pourrait être très utile à Asch d’avoir un animal, et pas seulement pour se repérer et ne pas se prendre les murs…

Le petit-déjeuner se déroula ensuite sans incident majeur. Juste des personnes mangeant et discutant de futilités, jusqu’à ce que l’heure arrive où chacun devait repartir chez soi. En l’occurrence, ils n’avaient pas vraiment de chez eux, mais ça ne tarderait pas. Mugen ne s’était pas proposé pour leur dégoter plus rapidement un appartement, parce qu’il savait que ni Jason ni Shawn ne se sentiraient à l’aise dans un logement obtenu par piston, au détriment de quelqu’un d’autre. Il partait également du principe qu’Elye penserait sûrement la même chose. Et puis il avait d’autres chats à fouetter aussi…

Une fois la cuisine vidée, Mugen s’assit près d’Asch, et lui tint la main longuement. Il lui parla de la canne, du berserk, et lui fit un mini-programme d’entraînement. Rien de bien effrayant : il voulait juste que le rouquin sache qu’il était là, et qu’il n’allait pas le laisser se démerder complètement seul, même si l’objectif était bien sûr qu’il soit autonome. Et puis, il faudrait bien qu’il occupe ses journées : Mugen n’allait pas pouvoir rester 24h/24 au Domaine. Il restait le Despranon Alpha, et on avait encore besoin de lui au Panthéon. Au pire, il pouvait toujours emmener Asch, mais ce dernier allait sûrement se faire chier comme pas possible…

Enfin voilà, la vie reprend, même après de telles épreuves, que ce soit la perte d’un être cher, le handicap, la séparation ou la perte de son emploi/passion… Il y avait des choses pour lesquelles Mugen ne s’inquiétait pas le moins du monde : Shawn saurait toujours comment rebondir, et Jason n’était pas du genre à se laisser facilement abattre. Si ces deux-là s’épaulaient, Mugen pourrait se consacrer plus amplement à Asch, qui avait vraiment besoin de lui. C’était triste, mais c’était la vérité. Même si ça ne faisait pas plaisir à Mugen, il savait qu’il ne pouvait pas se défiler. C’aurait été trop lâche et injuste pour Asch…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asch Raizer
Despranòn Ω Oméga | Wärme
Despranòn Ω Oméga | Wärme
avatar

Messages : 843

Feuille de personnage
Cuivre Cuivre: 260
Or Or: 19
Verre Verre: 0

MessageSujet: Re: All Night Long    Lun 30 Jan - 13:40

Eh bien, la "mauvaise blague" de Asch aurait au moins eu pour effet d'en faire dire une beaucoup plus drôle à Shawn... Il ne devait même pas avoir fait exprès d'être comique en fait. Pourtant, tandis que Mugen soupirait - parce qu'il n'aimait visiblement pas se souvenir de combien il avait pu être chiant à une époque - Asch se prit à sourire sans pouvoir s'en empêcher. Un sourire fin, long et lent... Le genre de sourire qu'on ne pouvait avoir que quand on se souvenait d'un truc vécu, au sujet duquel on commençait à avoir de l'expérience. Il posa une main sur l'une de celles que son amant avait mis sur ses épaules, histoire de compatir un peu à sa douleur, même si il n'était pas du genre à se laisser contrarier aussi facilement. Il avait fait un grand nombre de conneries dans sa vie... Il avait été tout particulièrement con, mais il l'assumait parfaitement. Il avait mis du temps... Mais la leçon avait été tellement cruelle qu'il lui en fallait dorénavant plus que ça pour éprouver de la honte au sujet de ses erreurs passées. A l'inverse de Mugen, il était plus prompt à ressentir de la gêne quand on parlait, par exemple, de sa vie sexuelle... (un exemple parfaitement pris au hasard n'est-ce pas!).

"Oh... Je crois que je peux imaginer..."

Elye aussi s'était mise à sourire, parce qu'à elle aussi, les propos de l'ancien professeur disaient quelque chose. Ne l'aurait-il pas dit qu'elle aurait été capable de deviner que Mugen avait été chiant dans son adolescence... Parce que sur certains points, il ressemblait tellement à Asch qu'elle trouvait ça troublant, parfois. Et ils avaient tous les deux une bonne gueule - et surtout un bon comportement - d'ex-ados rebelles particulièrement difficiles. Elle jeta un regard malicieux à Shawn, consciente qu'il valait mieux tenter de le faire rire plutôt que de le laisser crouler sous ses problèmes. Puis, elle fit mine de soupirer un gros coup en pointant Asch du pouce et en secouant son autre main. Le message était plutôt éloquent, et était de l'ordre du "Si vous saviez! Ça n'aura pas pu être pire qu'avec lui!".

Bon Asch aura été le seul à ne pas capter sa blague silencieuse mais elle savait qu'il ne lui en voudrait pas pour ça, d'autant qu'elle n'avait fait qu'appuyer une partie de la signification de ses paroles. Une partie seulement oui: Asch avait sans doute aussi dit ça parce que Mugen, même la trentaine dépassée, restait parfois un peu difficile à vivre... Sans les interventions répétées de Shawn, et d'Elye qui venait de rejoindre la bataille anti-caractère-de-merde, ils ne seraient déjà plus ensemble, et au moins l'un des deux se serait stupidement retrouvé six pieds sous terre, vu qu'ils semblaient n'être plus capable de respirer lorsqu'on les séparait à plus de quelques kilomètres...

Le petit-déjeuner reprit ensuite son cours normal. Tout le monde mangea en silence - pour ceux qui n'avaient pas déjà terminé. Puis quand ce fut fini, les autres les saluèrent et retournèrent vaquer à leurs occupations normales. A vrai dire, Elye n'avait pas dans l'idée de chercher un appartement personnel pour le moment: elle allait évidemment en parler à Mugen, mais elle pensait être plus utile ici qu'à l'extérieur du domaine. Asch allait avoir besoin d'aide maintenant qu'il était aveugle, et sa fierté l'empêcherait de refuser toute main tendue si elle n'était pas celle de l'Alpha ou celle de sa frangine. Le despranon ne pouvant pas être là H24 à cause de sa fonction et des obligations qui en découlaient, Elye songeait à reprendre le flambeau comme elle le pourrait durant son absence. Elle n'était pas aveugle et aurait bien du mal à donner des conseils à Asch... Mais bon. Au moins, elle pourrait l'aider à se déplacer, sortir en ville si il en avait envie, tout ça. L'air de rien, Asch avait fait beaucoup pour elle, même si ce "beaucoup" consistait à s'asseoir sur sa fierté, et obéir aveuglément à la faction ennemie pour préserver sa vie. Même si le gouvernement n'était finalement pas "l'ennemi" et qu'il s'était avéré que leurs parents étaient des imbéciles, elle savait que Asch avait été très attaché aux valeurs de l'Opale et que, du moins au début, ça n'avait vraiment pas dû être facile pour lui. Bref. Elle n'avait pas d'emploi, pour l'instant, et elle devait bien ça à son frangin.

Dès qu'ils furent seuls, Mugen pris la main de Asch et commença à lui présenter le planning de la journée et des prochaines semaines. Asch releva la tête, même si il ne voyait rien, et écouta son amant avec attention tandis qu'il parlait, n'hésitant pas à émettre de brefs signes d'approbation quand ce dernier marquait des pauses. Le rouquin avait besoin que Mugen le guide, et il lui faisait confiance pour ça. L'idée d'avoir des objectifs à remplir et des échéances le ravissait en réalité, car sans but précis, il sentait qu'il allait avoir du mal à arriver à quoique ce soit. Soudain il se sentait requinqué... Remotivé, malgré le coup de blues qu'il avait eu juste avant.

Il serra la main de Mugen plus fort pour lui indiquer qu'il avait compris et qu'il était prêt à commencer. Il ferait de son mieux, et était bien décidé à y mettre toute la bonne volonté dont il était capable.

[Terminé même si le topic sera suivi de deux résumés de rp msn, qui cela dit n'empêcheront pas d'entamer la suite du rp forum]

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: All Night Long    

Revenir en haut Aller en bas
 

All Night Long

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alternative Future :: SIIRASTAN :: Séregon-