Encyclopédie
Présentations
Carnet de Bord
[RP]Siirastan
[RP]Mycra
[RP]Shizuku
[RP]Autres
Archives
AccueilFAQRechercherMembresConnexionS'enregistrer

Partagez | 
 

 Meet me Halfway [PV Juri]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Machi Kuragi

avatar

Messages : 793
Age : 27

Feuille de personnage
Cuivre Cuivre: 280
Or Or: 4
Verre Verre: 0

MessageSujet: Meet me Halfway [PV Juri]   Jeu 22 Déc - 13:15

Chaleur éreintante qu’elle avait presque fini par oublier. Malgré le toit que formait le sommet des arbres de l’abondante forêt habillant le continent de Shizuku, la chaleur ne cessait de grimper. Les zones d’ombres, pourtant nombreuses, n’arrangeaient malheureusement pas le mal-être qui continuait de ronger la jeune femme. Elle n’avait jamais remarqué qu’il régnait une telle chaleur ici. Peut-être parce qu’elle avait passé la quasi-totalité de ses vingt printemps sans jamais quitter ce continent. Peut-être avait-elle aussi perdu l’habitude et qu’elle subissait aujourd’hui les conséquences de son changement d’air soudainement décidé. Soit. Se servant de sa main comme d’un éventail, elle tenta en vain de rafraîchir son visage qu’elle sentait empourpré par la chaleur. Pas la moindre brise. Rien. Le voyage touchant à sa fin après quelques heures de voyage, son impatience commençait à prendre le dessus. Avec une petite touche d’inquiétude. Shangyu n’était pas une ville ordinaire. Et ses racines s’y trouvaient. C’est avec une pointe d’amertume qu’une étrange impression s’empara de son corps, redevenant celle qu’elle avait toujours été avant de quitter cet endroit. Habituée à ses pouvoirs, elle n’aimait pas venir ici. Cette sensation de vide. Elle se sentait vulnérable, comme nue.

Le véhicule s’arrêtant quelques rues après avoir passé les immenses portes de la ville, elle en descendit souplement, heureuse de retrouver la mobilité de ses jambes légèrement engourdies. Attrapant la boule de poil endormie qui se trouvait encore à l’arrière, elle salua chaleureusement l’homme qui avait accepté de la conduire jusqu’ici, le remerciant avec un sourire, avant de lui souhaiter une bonne journée. L’astre solaire, qu’aucun arbre ne venait plus gêner, éblouissait presque ses yeux. Portant la main vers son visage pour apporter de l’ombre à ses yeux, elle regarda le véhicule s’éloigner, tout en repérant rapidement les lieux. Quartier qu’elle reconnu bien vite. S’y orientant aisément, elle traversa quelques rues, bifurquant à quelques intersections. Elle pouvait presque se vanter de connaître cette ville comme sa poche. Chose particulièrement utile. Après quelques longues minutes de marche dans ces rues animées, elle ralentit le rythme.

Malgré la vie et l’animation qui s’émanaient des rues alentour, lui, restait toujours aussi calme, aussi prospère. Déposant à terre l’animal qu’elle tenait au creux de ses bras, elle le laissa flâner. Combien d’années ? A dire vrai, cela ne faisait même pas une année entière que son chemin s’était échappé de Shangyu. Mais pour Machi, cela semblait faire bien plus. Toujours aussi ouverte et accueillante, la bâtisse n’avait pas changé d’un pouce. Peut-être que la verdure était un peu moins présente que dans ses souvenirs. S’avançant sur l’allée toute tracée, elle redécouvrit avec plaisir les courbes souples mais robustes du dojo qui l’avait hébergé durant de très longues heures. Toutes ces heures passées à apprendre, à répéter, à se battre, à rencontrer… Une période désormais lointaine mais qu’elle n’était visiblement pas prête d’oublier. Les effluves, les tableaux et autres distiques, les bruits sourds. Rien n’avait changé. Retenant du pied son animal qui tentait de se frayer un passage vers l’intérieur, elle lui intima l’ordre de rester dehors, lui promettant de faire vite. Retirant ses chaussures à l’entrée du dojo, elle s’avança dans le couloir, jetant un vague coup d’œil entre deux panneaux restés entrouverts. Les élèves s’entrainaient, mais nulle part, elle ne voyait l’homme qu’elle cherchait. Le seul homme qui aurait pu la retenir ici-bas. Mais également à qui, elle devait beaucoup. Continuant sa lancée, elle fut bien vite interrompue par une grande claque dans le dos, son cœur manquant un battement. Se retournant vivement, elle fut surprise de tomber sur l’un des disciples du maître, Soda, qu’elle connaissait plutôt bien. Tout aussi surpris de la trouver ici, il la questionna. L’effet de surprise dissipé, la paire bavarda gaiement quelques minutes dans le couloir. Mais bientôt, la réponse qu’attendait Machi tomba, son sourire s’effaçant quelque peu. Non pas qu’elle avait fait le voyage seulement pour revoir son ancien maître, Shuichi Ikeda. Mais le revoir aurait sûrement été source de réconfort et de bonheur pour elle. Une envie peut-être égoïste.

Dis-lui simplement que je suis passée prendre de ses nouvelles et que je resterai dans le coin quelques jours...

S’excusant auprès du disciple pour la brièveté de son passage, elle le salua, se dirigeant vers la sortie. C’était assez dérangeant de se rendre compte qu’une partie de son passé resté ici ne pourrait sans doute jamais en réchapper. D’un autre côté, elle devait bien avouer que se savoir reconnue et non jugée dans ce lieu ne lui apportait que bienfait. Une sorte de point d’attache qu’elle s’était obstinée à vouloir oublier. C’est avec un léger sourire, malgré la déception, qu’elle ressortit du dojo, jetant un dernier coup d’œil à cet endroit si cher à son cœur. Retrouvant le koala qui l’attendait bien sagement au dehors, elle resta quelques minutes à enregistrer mentalement chacune des parcelles de terrain et de bâtisse qui se dressait devant ses yeux azurs, chaque effluve, chaque son. Un souvenir qu’elle tenterait de rendre impérissable. Autant pour la personne remarquable qu’était son maître que pour tout ce qu’il avait pu lui apporter, en biens matériels, comme en rencontres ou apprentissages.

Empruntant le chemin dessiné au sol dans le sens contraire, elle redescendit vers les rues plus bruyantes, regrettant presque de quitter un calme aussi olympien. Avançant sans un regard en arrière, elle s’assura seulement que Tagada la suivait toujours. Les rues avoisinantes au dojo étaient toujours aussi désertes. Malgré cela, il vous suffisait de tourner au coin d’une rue pour découvrir un tout autre ‘monde’ bien moins calme. Bifurquant donc, Machi continua sa route, se frayant un chemin plus ou moins aisément à travers les gens. Après de longues minutes, elle interrompit ses pas, cherchant du regard son animal de compagnie qui s’était visiblement encore égaré. Tournant sur elle-même, elle ne manqua pas de voir une petite masse lui ressemblant étrangement s’introduire dans un sac entrouvert. Courant presque pour le rattraper, elle farfouilla rapidement le sac l’attrapant par la peau du cou avant de le sortir. Alors qu’elle s’apprêtait à lui faire la leçon et à repartir comme si de rien n’était, elle se stoppa net, découvrant des jambes filiformes dressées à ses côtés, surplombées d’une femme à l’allure droite. Se relevant, elle bafouilla quelques mots d’excuse à son attention, prenant le temps de la dévisager. Une femme qui n’était pas plus grande qu’elle, avec une teinte de cheveux semblable. Quasi -immobile sous le soleil ardent, elle interpella la curiosité de Machi. Regardant de chaque côté de la rue, elle s’étonna presque de ne voir personne s’intéresser à cette femme. Certes, ce n’était pas son problème.

Désolée, si c’était vos affaires. C’est une bestiole assez espiègle. Vous attendez quelque chose ou quelqu’un ?

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juri Blake



Messages : 17
Age : 26
Localisation : Quelque part.

MessageSujet: Re: Meet me Halfway [PV Juri]   Lun 16 Avr - 2:46

Cela faisait plusieurs semaines que notre Juri a été promu au rang de Despranon, d’abord Omega puis, quelques temps après, Epsilon. La jeune blonde avait traversé beaucoup d’épreuves dures les unes que les autres pour prouver son niveau envers le Gouvernement et prouver le fait qu’elle peut assurer pleinement ce rôle haut placé et enfin elle avait réalisé le rêve qu’elle avait depuis longtemps. Mais par rapport à ce qu’elle croyait, ce rôle était vraiment différent, elle qui pensait qu’elle serait peinarde, qu’elle n’aurait rien à faire, enfin si, quelques missions par ci, quelques missions par ici, quelques missions par là, plus dangereuses, elle aimait le danger, prendre quelques décisions, mais pas plus, tout ceci était complètement faux, il y avait toujours les missions mais moins, les hauts gradés ne s’occupaient plus des affaires futiles, on faisait appel à eux seulement lorsqu’il s’agissait d’une affaire très importante ou quand c’était une urgence. Il y avait moins de missions pour plus de paperasse et c’était vraiment énervant, chiant, lassant, fatiguant et on pourrait mettre d’autres qualificatifs péjoratifs derrière, en mettre pleins. La paperasse, quelque chose que Juri avait commencé à ne pas aimé du tout depuis qu’elle occupe ce poste haut gradé et qu’elle a commencé cela, elle n’aimait pas rester derrière un bureau, un tonne de papier à côté, mettant sa signature ou les remplissant, c’était barbant, elle préférait être sur le terrain, l’action, tuer quelques ennemis du Gouvernement, mais non, elle devait se contenter de la paperasse.

Elle se devait de résister et subir cela pour prouver qu’elle peut tenir ce rôle sans se plaindre, elle devait endurer cela et supporter, montrer qu’elle est capable. Une heure plus tard elle finit tout et poussa un petit soupire, posant le coude sur la table puis sa tête sur la main, enfin du calme, elle pouvait se reposer, mais pas pour longtemps, un soldat débarqua quelques minutes plus tard pour donner un ordre de mission, elle devait apporter des documents assez importants à quelqu’un situé à Shangyu et aussi faire un peu de repérage de la zone, enfin un peu d’action, elle pourra bouger. Elle alla donc s’apprêter, bien sûr, elle devait se faire civile normale, pour ne pas attirer l’intention car cette zone était réputée être le berceau des Dentetsu, elle ne devait donc pas attiré l’attention sur elle, elle opta donc pour une chemise marron et une jupe qui lui arrivait jusqu’aux genoux et épaisse pour cacher ses deux fourreaux attachés sur chacune de ses cuisses et qui contenaient ses deux pistolets et ses chargeurs, ainsi que les accessoires qui vont avec, elle n’allait pas aller dans un territoire dangereux sans prendre des précautions, surtout que dans ce territoire, elle n’aurait pas ses pouvoirs.

Quelques minutes plus tard, elle était prête à partir, on pouvait la confondre avec n’importe quel civil, à part peu être son allure droite, qu’on pourrait peut-être qualifier de noble, mais bon, tout allait bien. Elle débarqua ensuite dans ce territoire quasi-inconnu, elle n’avait pas vraiment eu de la chance de découvrir cet endroit. Elle était légèrement stressée et aussi légèrement excitée comme à chaque début de mission, même si celle-ci n’était pas très importante, ces anciens sentiments revenaient, cela faisait longtemps qu’elle n’avait pas ressenti cela. La jeune Despranon sentait aussi qu’elle n’avait pas son pouvoir qui lui a été fort utile, mais elle était aussi entrainée pour cela et ses armes bien dissimulées étaient là aussi pour l’aider. Elle commença à marcher dans les rues, faisant attention de se confondre à la foule et être sur ses gardes, chacun de ses gens peuvent être l’ennemi, elle restait calme, tournant dans les rues, mais elle n’arrivait pas à retrouver pas à retrouver l’endroit en question, elle était un peu perdue, si elle avait son pouvoir, elle serait plus efficace. La jeune femme s’arrêta pour se repérer et c’est là qu’elle sentit quelque chose bouger dans son sac, se demandant ce que c’était, elle regarda et vit un petit animal qui se débâtait un peu et une jeune fille le tenait, une femme aux cheveux rosées qui la regardait, elle fixa donc ses prunelles dans les sien puis la détailla, c’était une jeune femme comme les autres, surement âgées de trois quatre ans de moins, il fallait quand même faire attention, l’ennemi peut être même sous cette forme. Elle lui adressa un sourire, restant le plus naturel possible :

« Vous tombez bien, je cherche un endroit qui doit être quelque part par ici, peut être que vous savez mieux que moi. »

Elle lui sourit de nouveau et regarda ensuite le petit animal qui s’est faufilé dans le sac où il y avait les documents assez importants, puis regarda encore l’étrangère, elle voulut bien utiliser son pouvoir pour scanner la mémoire de la jeune femme en face mais ne pouvait pas. Restant naturelle et calme, elle gardait son petit sourire pour paraitre amicale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Machi Kuragi

avatar

Messages : 793
Age : 27

Feuille de personnage
Cuivre Cuivre: 280
Or Or: 4
Verre Verre: 0

MessageSujet: Re: Meet me Halfway [PV Juri]   Lun 28 Mai - 19:37



Spoiler:
 
La curiosité est un bien vilain défaut. Parfois bénéfique, parfois malsaine. Le problème avec ça, c’était les conséquences. Et jamais, ô grand jamais, elles étaient dévoilées avant le début. Normal. Mais sournois. Les femmes sont toujours réputées pour être curieuse de nature. Mais il faut croire que certains hommes aiment à goûter ce sentiment et à découvrir. Machi ne faisait pas entorse à la règle. Quand une femme droite comme un i se tenait devant elle et que, malencontreusement son compagnon se plaisait à fouiner dans le sac de la dame, il fallait faire passer le malaise. Ce n’était pas la même forme de curiosité que sa boule de poils à quatre pattes, mais ça avait le mérite de faire penser à autre chose.

La réponse de la femme fut brève, attisant elle aussi la curiosité. Elle cherchait un endroit ? Dans ce coin-ci ? Ce n’était pas ce qui manquait. Même si l’on était dans la partie traditionnelle de Shangyu, il y avait de quoi faire. Après, tout dépendait du genre d’endroit qu’elle cherchait. Machi pouvait se vanter de connaître comme sa poche les rues adjacentes au dojo, mais pour celles s’en éloignant, c’était une autre histoire. De même qu’elle n’était plus vraiment chez elle ici. Même si sa mémoire enfantine avait conservé des souvenirs, la précision et la justesse de ceux-ci seraient sûrement difficile à prévoir. Tant pis. C’était bien suffisant pour sa rapide escapade en ces terres. Si elle ne savait pas aider la blonde, elle n’aurait qu’à la rediriger vers une autre personne. Ce n’était pas ce qui manquait dans la rue. L’inconnue trouverait bien une ou deux âmes charitables pour la mener à bon port.

Je ne sais pas si je sais mieux que vous. Ca fait quelques années que je ne suis pas venue ici.

Pas si longtemps que ça, deux-trois ans grand maximum. Mais cela ressemblait à une éternité. Les sensations étaient les mêmes. Une fois débarrassée de son interlocutrice, il ne lui restera qu’un endroit à visiter, où elle passerait très certainement de longues heures. C’est ce qui lui manquait le plus, hormis les quelques rares personnes, depuis son départ. Cette impression de paix, de sérénité. La Plaine de l’oubli. Revenant à ses moutons -ou à sa brebis égarée si on veut rester correct- elle questionna plus précisément la blonde. Ben oui… « Je cherche un endroit et vous savez peut-être mieux que moi » ça n’aide absolument pas comme indication.

Et vous cherchez quoi exactement ? Une rue, un lieu ?

Peut-être pourrait-elle l'aiguiller. Ou pas.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Meet me Halfway [PV Juri]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Meet me Halfway [PV Juri]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alternative Future :: SHIZUKU :: Shangyu :: Dojo-