Encyclopédie
Présentations
Carnet de Bord
[RP]Siirastan
[RP]Mycra
[RP]Shizuku
[RP]Autres
Archives
AccueilFAQRechercherMembresConnexionS'enregistrer

Partagez | 
 

 Un peu de calme...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Meena May

avatar

Messages : 93

Feuille de personnage
Cuivre Cuivre: 0
Or Or: 4
Verre Verre: 0

MessageSujet: Un peu de calme...   Lun 26 Mar - 20:39

Meena errait dans les rues de Modula, les pensées vagabondes. Il n'y avait pas grand chose à faire en ce moment, et son informateur n'avait pas encore repris contact. Elle aurait bien sûr pu partir à la chasse aux infos elle-même... mais non.

Ses oreilles se mirent à siffler alors qu'une file de Jacks à toute beuzingue passaient non loin d'elle. Bon sang, ils avaient pourtant fait beaucoup de progrès durant ces deux derniers millénaires, mais la pollution acoustique, ça...

Avec une pensée rageuse pour l'humanité toute entière -mais plus particulièrement pour la partie utilisant des modes de transport autres que silencieux- Meena prit la décision de protéger un peu ses tympans et se rendit aux Sky Parks, non loin de là. Un peu de végétation -même artificielle- lui ferait du bien, et puis au moins elle aurait le calme qu'elle cherchait...

...Ou pas. Alors qu'elle entrait, elle les entendait déjà. Les enfants.

Meena n'avait rien contre les gosses, en temps normal. Au contraire, elle avait un fort instinct maternel -la faute au fait d'être l'aînée de la famille. Mais, quand on cherche à être tranquille, c'est la pire chose au monde. Ca chiale, ça crie quand ça n'est pas content, ça crie aussi quand c'est heureux... Et surtout ça ne sait pas se taire. Jamais.

Néanmoins, l'environnement restait revigorant. Meena décida donc de faire un effort. Et puis, elle devait se calmer, parce que si elle continuait comme ça, le seul endroit qui aurait la paix qu'elle cherchait, ce serait son appartement. Et elle n'avait pas non plus envie de rentrer chez elle. Conclusion...

Elle s'enfonça dans les profondeurs du jardin suspendu, s'éloignant le plus possible des cris et des rires perçants. Elle dût rattraper trois ballons et deux boules de poil sur son passage, les rendant à leurs propriétaires sans vraiment sourire. A un moment, un gamin d'environ 5 ans se mit à la suivre avec son jouet, un petit sifflet orange, et s'amusait à souffler dedans au rythme des pas de la jeune femme.

C'en fut trop pour la rousse, qui s'arrêta brutalement, se retourna, lui prit le jouet des mains en s'exclamant :

« Va jouer ailleurs, j'ai besoin de SILENCE ! »

Et là-dessus, elle envoya le sifflet le plus loin possible. Le gamin la regarda comme si elle était folle, puis ses yeux commencèrent à se remplir de larmes, mais Meena lui tournait déjà le dos, à la recherche d'un coin tranquille. Elle aurait des remords plus tard. Pour le moment, elle était trop énervée.

Quelques mètres plus tard, elle trouva une roseraie presque vide. Pas d'enfants, toujours. Il n'y avait qu'une autre personne, une jeune femme vraisemblablement. Elle semblait perdue dans ses pensées. Meena laissa un sourire satisfait fleurir sur ses lèvres, puis se prit à observer les diverses roses présentes. Elle aimait ces vieilles plantes, elle leur trouvait une beauté inégalable. Elle laissa échapper un soupir, toujours souriante, avant de murmurer de façon parfaitement audible :

« Ah, la Nature fait bien les choses tout de même... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fear Yolker

avatar

Messages : 67
Age : 24

Feuille de personnage
Cuivre Cuivre: 0
Or Or: 0
Verre Verre: 0

MessageSujet: Re: Un peu de calme...   Lun 26 Mar - 22:16

Modula... Cela faisait longtemps que je n'avais pas mis les pieds dans une ville aussi grande mais cette fois-ci c'était pour la bonne cause. J'avais ouïe dire qu'une jeune fille rousse était à la recherche de nombreuses informations sur des artefacts quels qu'ils soient... Cela semblait prometteur pour les Corpo Celestial, avec un peu de chance elle aurait des indices sur les objets de puissance qu'on m'avait chargé de trouver. Peu avant l'aube j'entrais dans la ville activant Sleeping Beauty par la même occasion. Je rencontrais l'informateur des corpo sur place qui servait en quelque sorte d'agent de liaison qu'il n'eût jamais connaissance que les informations qu'ils transportaient étaient beaucoup plus importantes que cela le laissait paraitre. Il me confirma la présence d'une jeune femme rousse qui répondait au nom de Meena. Après l'avoir payé je fis en sorte de rechercher un peu dans la fille, une chevelure de feu ça ne passait pas inaperçue... Du moins c'est ce que je croyais mais il semblait qu'un phénomène de mode avait fait que la moitié des femmes était rousse pour le moment.

... Comment exprimer les nuances de désespoir que j'éprouvais dès midi ? Je crains que ce ne soit pas possible avec des mots... La ville c'était l'enfer... La chaleur, le bruit, la pollution, les couleurs trop trop, tout cela me donnait envie de vomir d'autant plus que Sleeping Beauty n'aidait pas particulièrement. Je regardais autour de moi à longueur de temps toujours à la recherche de cette "Meena". Une aiguille dans une meule de fois aurait été plus facile à trouver.

Vers 16h je ne souhaitais qu'une chose, retrouver la forêt et son calme apaisant, les animaux et la verdure. Tout cela semblait ridicule pour ces citadins mais pour moi c'était presque une question de survie. Je continuais de songer à cela avancant à pas lent avec une migraine peu croyable quand une découverte me plongea dans une joie presque extatique... Un jardin! Sky Parks si j'en croyais les panneaux autour, artificiel ce jardin mais tout de même de nos jours c'était une rareté. En 12 ans j'avais vu de nombreuses villes et peu d'entre elles avait des jardins comme celle-ci, à la rigueur des soi-disant parcs pour enfants avec trois arbres à l'intérieur mais sans plus. Celui que j'avais en face de moi avait même une Roseraie!! Plus qu'une extase c'était une orgie qui se passait dans ma tête (un mot que j'avais appris quelques jours auparavant, Orgie, en quelques jours je l'avais définitivement adopté bien que la réelle signification de ce terme m'échappa toujours.) Quelques enfant jouaient de ça de là mais cela n'allait pas decrescendo puisque d'autres enfants les rejoignaient peu à peu. Voyant la foule d'enfants enfler et enfler je m'éloignais de suite afin d'éviter à mon mal de tête des souffrances supplémentaires. Je m'isolais dans la roseraie me croyant en sécurité des gosses. Respirant profondément je relâchais un peu Sleeping Beauty soufflant un peu par la même occasion. La proximité des roses rouges m'avaient toujours apaisée et je me sentais somnolente, une bonne nuit de sommeil m'aurait fait le plus grand bien mais je ne pouvais me le permettre quand les terroristes et le gouvernement était à mes trousses. Il faudrait que j'en touche un mot à Meena si elle était digne de nous rejoindre mais cela voudrait dire qu'elle serait obligée de fuir en permanence... C'était une vie dure que peu de personnes pouvaient endurer mais nécessaire pour la protection des objets que nous trouvions.

" Ah, la Nature fait bien les choses tout de même... "

Je levais la tête vers l'inconnue qui venait de pénétrer dans la roseraie, une jeune fille dans la vingtaine d'années. Une démarche féline et une robe de couleur claire qui faisait ressortir la couleur rousse de sa chevelure. Assez petite elle me ressemblait sans me ressembler surtout avait la robe rouge que je portais. Elle s'avançait toujours et je l'invitais à prendre place à mes côtés, il y avait bien assez de place sur le banc pour deux (voire tout un régiment.) Pendant un moment je regardais en silence ses cheveux me demandant si par le plus grand des hasards...

"La Nature ou l'Homme dans ce cas là... Je me demande si Cinderella aurait fait mieux..."

Je restais assise la regardant et tentant de déceler une quelconque réaction suite à cette annonce dans son visage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meena May

avatar

Messages : 93

Feuille de personnage
Cuivre Cuivre: 0
Or Or: 4
Verre Verre: 0

MessageSujet: Re: Un peu de calme...   Mar 27 Mar - 18:30

Ca y est, elle avait des remords.

Oh et puis tant pis, ce gosse l'avait cherché après tout, il n'avait qu'à pas la suivre elle, il avait bien d'autres drôles de son âge à pourchasser non ?! Ou des parents -sans autorité vraisemblablement.

La rousse fixait les roses, perdue dans ses pensées, quand un mouvement sur le côté la fit se tourner vers la femme qu'elle avait rapidement aperçue en entrant. Elle lui faisait signe de s'asseoir à ses côtés. Meena optempéra en l'observant. Elle faisait tellement jeune, Meena ne lui donnait pas plus de vingt ans, et encore... Elle avait l'air petite aussi, mais comme elle était assise on ne pouvait pas vraiment juger. Ses longs cheveux noirs pendaient dans le décolleté presque indécent de sa robe rouge, et elle fixait sa propre chevelure rousse avec un air qui aurait pu paraître inquiétant... Si Meena n'était pas de son côté en train de buguer sur sa robe.

Elle s'assit en se demandant pourquoi tant de gens portaient du rouge. Non mais c'est vrai, le rouge, c'est beau... Mais c'est dangereux aussi...

Elle sortit de ses pensées en entendant sa camarade de banc répondre à sa première phrase. Une histoire d'Homme plutôt que de Nature, et de Cinderella...

Meena perdit à nouveau le fil. Mais pour d'autres raisons. Son regard clair se fixa dans celui, sombre, de son interlocutrice, tentant de déchiffrer ses pensées sans lui laisser accès aux siennes. Cinderella. Elle connaissait ce nom, bien sûr. L'un des nombreux pseudonymes d'un des membres du Corpo Celestial, l'un des plus prolifiques d'ailleurs. Meena en avait souvent entendu parler, depuis quatre ans qu'elle faisait partie de l'organisation. C'était l'un de leurs atouts les plus précieux.

Se pourrait-il vraiment qu'il s'agisse de la personne à ses côtés ? Après tout, il n'y avait pas trente-six mille façons de vérifier... Et puis, ce mot ne pouvait pas avoir été choisi au hasard... Qui en connaissait encore la signification dans ce millénaire de toute manière ?!

« Je suppose qu'elle aurait fait un merveilleux travail, comme d'habitude. » S'entendit donc la rousse répondre, laissant un sourire reprendre place sur son visage pâle. Ses yeux avaient cessé d'interroger ceux de sa camarade -ou devrait-elle dire de Cinderella ?- et brillaient d'une lueur amicale. Elle lui tendit la main.

« Je suis Meena. Enchantée. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fear Yolker

avatar

Messages : 67
Age : 24

Feuille de personnage
Cuivre Cuivre: 0
Or Or: 0
Verre Verre: 0

MessageSujet: Re: Un peu de calme...   Jeu 29 Mar - 19:16

Bingo! La probabilité pour que ce soit elle était faible dans cette ville immense et pourtant il fallait que quelque part une bonne étoile fût à l'écoute de mon désespoir. J'avais envie de danser mais je me retins en me souvenant que je n'étais pas là pour la bagatelle sinon pour le travail. Bon comme elle me tendait la main je la serrai d'une poigne assez ferme.

-Enchantée Meena mais bientôt il faudra vous trouver un pseudonyme un peu plus pratique pour vous reconnaitre j'ai passé ma journée à vous chercher et il semblerait que Meena soit un prénom plutôt répandu dans cette région. Appelez moi Fear, mon véritable nom.

Je fis une pause reprenant ma respiration et cherchant mes mots par la même occasion.

-Bon je serai brève, cela fait 4 ans il me semble qu'on m'avertit de votre toute nouvelle arrivée dans le "club" et depuis ce temps là personne de l'organisation ne vous a contacté n'est-ce pas ?
, je marquais une pause avant de reprendre sans lui laisser le temps de répondre. C'était le temps pour nous de vous laisser faire vos preuves dans l'un des domaines cruciaux de notre travail: la collecte d'informations. Il me faut vous avouer que cela est l'étape la plus importante et manque d'informations nous nous retrouvons dans des impasses. Malheureusement nous ne pouvons plus vous laisser dans cet état de stand by, vos recherches qui je l'espère furent fructueuses ont commencé à agiter les différentes organisations à notre recherche. En cela de nombreux ennemis sont déjà ici à votre recherche. Je suis la plus rapide heureusement à vous avoir trouvée mais cette exclusivité pourrait ne pas durer, les ennemis ont aussi de nombreux informateurs, des gens avides d'argent qui sont prêts à livrer famille et amis pour en avoir plus. Une fois entre leurs mains vous subiriez un mauvais quart d'heure et cela serait une perte immense pour nous voire pour l'humanité toute entière suivant les infos que vous possédez. Vous éliminer nous mêmes n'est bien évidemment pas une option nous ne sommes pas des assassins mais vous vous devez de fuir au plus vite. La chasse a déjà commencé...

Je m’arrêtais là dans l'attente de questions, j'avais croisé des personnes que je savais être des espions le matin même mais je ne voulais pas la stresser de trop les informations que je venais de lui donner étaient suffisamment choquantes comme cela sans que j'en rajoute une couche. J'observai une rose qui commençait à se faner pensant à son futur si elle choisissait la fuite, elle ne pourrait plus jamais rester statique...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meena May

avatar

Messages : 93

Feuille de personnage
Cuivre Cuivre: 0
Or Or: 4
Verre Verre: 0

MessageSujet: Re: Un peu de calme...   Ven 30 Mar - 23:22

Meena eut un sourire en voyant son interlocutrice lui serrer la main. Un sourire certes, mais elle ne pouvait s'empêcher de rester légèrement intimidée. Il n'y avait pas de hierarchie au sein du Corpo Celestial, c'était un fait établi, mais cela n'empêchait pas qu'elle éprouvait un certain respect pour cette figure de l'organisation. Elle avait peut-être l'apparence d'une jeune fille de moins de vingt ans, mais Meena savait que cette femme oeuvrait pour leur « employeur » commun depuis au moins une dizaine d'années. Ce qui faisait qu'elle était si connue pour son efficacité dans le milieu. Et elle était toujours vivante, quand toutes les organisations rebelles de ce monde, ainsi que le Gouvernement, étaient à leur recherche.

Il n'y avait pas à dire, ça forçait le respect quand même.

Ce fut également la raison pour laquelle elle la laissa parler sans l'interrompre. Meena apprit alors que la jeune femme s'appelait Fear. Elle retint cette information, qui pouvait toujours s'avérer utile. La brune lui conseilla également de se trouver un pseudonyme, son prénom étant légèrement trop utilisé dans le coin... Elle profita du fait que sa camarade de banc prenait sa respiration pour lui répondre, de sa voix douce et légère.

« Ca me paraissait plutôt utile qu'il s'agisse d'un nom répandu personnellement... Moins facile à traquer. Mais si vous cherchez Catwoman la prochaine fois, vous me trouverez certainement plus vite... »

Le ton était neutre, il ne s'agissait pas d'un reproche ou d'une répondre à un attaque, mais d'un simple constat. Fear utilisant des références datant d'il y a plus de deux millénaires, Meena était sûre qu'elle comprendrait la sienne. Quant à la signification personnelle que Meena y apportait... Peu importe que personne ne la saisisse.

Ayant finalement arrangé ses idées, Fear reprit la parole, et la rouquine la laissa parler sans dire quoi que ce soit. De toutes façons, aurait-elle voulu qu'elle n'aurait pas été capable d'en placer une, la jeune femme en face d'elle ne lui en laissant pas le temps.

Meena tentait d'assimiler les informations. Elle ne se souciait pas trop du côté administratif de l'association pour laquelle elle s'était engagée... Elle avait fonctionné d'une certaine manière pendant quatre ans, mais elle saurait s'adapter sans gros problème à une nouvelle façon de faire. Elle aimait bien la routine, mais s'il fallait la changer, elle ne s'y opposait pas.

Elle avait attiré l'attention. Ca, par contre, c'était plus inquiétant. D'un côté, cela satisfaisait grandement son orgueil. Elle avait fait de l'assez bon boulot pour qu'on se rende compte que quelque chose se passait, et maintenant, on était à sa recherche, parce qu'on la considérait dangereuse. C'était inquiétant, mais stimulant. Un bon mélange en quelque sorte.

Certains étaient déjà à sa recherche ici, à Modula. Ca, ça lui plaisait beaucoup moins. Elle aurait espéré avoir un peu de temps pour se faire à l'idée. Mais, vraisemblablement, Fear avait déjà fait tout son possible pour prendre le plus d'avance sur ces gars qu'elle le pouvait.

Conclusion, Fear lui disait qu'elle devait partir en cavale. Meena sentit une vague de tristesse l'envahir lorsqu'elle constata mentalement qu'elle devrait quitter la ville où elle avait toujours vécu, ainsi que sa famille. Ses parents, son frère Matt... Elle allait devoir les abandonner...

Mais tout ça, c'était pour Maël. La pensée de son plus jeune frère maintenant décédé lui redonna confiance. Même si cela devrait l'amener à travers des épreuves difficiles, elle tiendrait bon. Pour lui.

Les pensées de Meena devaient être plus ou moins claires sur son visage, car elle ne faisait aucun effort pour les cacher. Fear finit son laïus en tentant de la rassurer sur le fait que le Corpo Celestial n'attenterait pas à sa vie lui-même, mais qu'elle était vraisemblablement sur plusieurs tableaux de chasse. La jeune femme rousse laissa échapper un sourire qui semblait presque dangereux.

« Hum... Je ne dirais pas que c'est inattendu. Je veux dire, après quatre ans, il était temps qu'ils se réveillent... »

Son sourire disparut soudainement, laissant place à une expression plus sérieuse, presque contrariée.

« Il va falloir que je trouve une excuse à donner à ma famille... Je ne veux pas les impliquer là-dedans, mais ils ne me laisseront jamais quitter la ville sans explications. »

Elle signifait par cette phrase son accord à la proposition de fuite de Fear. Meena était courageuse mais pas téméraire, et encore moins tête brûlée. Elle savait baisser les bras quand la situation s'imposait. Elle avait très certainement fait son temps à Modula.

La rousse tourna le regard vers la brune, qui fixait une des roses fânant non loin. Ce jardin artificiel était tout de même magnifiquement bien fait, il fallait le reconnaître...

« Comment faites-vous, vous ? » Questionna alors Meena, non seulement à la recherche de conseils aurpès de son aînée, mais cherchant aussi à connaître celle qui s'avérait être sa collègue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fear Yolker

avatar

Messages : 67
Age : 24

Feuille de personnage
Cuivre Cuivre: 0
Or Or: 0
Verre Verre: 0

MessageSujet: Re: Un peu de calme...   Dim 1 Avr - 14:52

Catwoman, elle était plus à l'aise avec les références culturelles d'il y a deux millénaires qu'elle ne le laissait paraitre. Ça tombait bien car il fallait avouer que chacun avait sa spécialité dans les CC et on avait justement besoin d'une spécialiste du vingtième siècle. Elle allait être plus utile que prévu, non pas qu'elle aurait inutile autrement mais là elle nous serait d'autant plus utile. Ce pseudonyme et cette spécialisation laissaient néanmoins présager une nouvelle fournée d'artefacts... Pourquoi Diable y avait-il autant d'artefacts de puissance, une nouvelle énigme à résoudre pour les CC mais l'une des théories que nous avions émises se détachait du lot par sa vraisemblance, il faudrait que je lui en parle aussi... Tellement à dire et si peu de temps c'était inouï. Cette petite était inouï, de sa vingtaine d'année elle acceptait les choses avec une sagesse rare. A peine un éclair de tristesse sur son visage et elle était passée à autre chose. Faire de l'humour dans une situation pareille peu de personnes l'auraient fait et pourtant elle le faisait. Un petit rire m'échappa alors qu'elle parlait de trouver une excuse pour ses parents. C'était encore une jeune fille qui vivait chez ses parents et elle faisait déjà partie d'une organisation connue par seulement les sphères les plus hautes et dangereuses du gouvernement et des autres organisations terroristes. Je me levais et allais cueillir cette rose qui dépérissait non loin de là. Enlevant les pétales qui gâchaient la beauté restante de la fleur je finis par l'accrocher à ma robe. Elle était mise en valeur par la position que je lui avais choisie, pile entre mes deux seins, un bijou naturel qui rehaussait la couleur des choses par sa couleur rouge sang. Je me tournais vers Meena qui attendait des conseils, mais sur quoi ? Je marchais doucement dans l'air qui commençait à se rafraichir. Mon mal de tête se fit de plus en plus pressant et je ne voulais pas risquer d'exposer Meena à mon poison qui serait presque létal après avoir été mis en cage pendant autant de temps. Il fallait que je parte au plus vite mais je ne pouvais pas la laisser sans réponse. Je levais les yeux au ciel et admirais les étoiles naissantes. Le jour était encore là mais en regardant attentivement on pouvait distinguer des étoiles. Pendant quelques minutes je réfléchissais à ce que j'allais dire. Enfin je me rapprochais du banc et ma rasseyais. Je regardais ses yeux vert clair qui ressemblaient à ceux d'un chat et souris, catwoman, en observant ses yeux ce pseudonyme lui allait à ravir. Je pris une de ses mains dans les miennes et redevins sérieuse.

-Je ne sais pas ce que c'est que quitter sa famille sous la contrainte puisque la seule famille que j'ai, nous nous sommes séparées d'un commun accord avec la promesse de nous revoir. Nous sommes éloignées et proches en même temps... Cela nous est moins difficile... Qu'importe où vous serait je pense que le principal est de les savoir hors du danger duquel vous auriez pu les exposer, ça aide de savoir cela.


Je pris une pause, j'avais parlé d'un sujet maintenant il me restait à parler des autres. Je me levais de nouveau et lui répondis cette fois en lui tournant le dos, je n'aurais pu la regarder dans les yeux en lui avouant ce qui allait suivre.

-Fuir... Je ne peux guère vous aider non plus je n'ai jamais eu d'autres choix. Durant une longue période, une vingtaine d'année à vrai dire je vécus enfermée... A l'écart de toute civilisation simple cobaye... Mais depuis que j'ai entamé ma fuite, la vie me semble tellement plus simple, ajoutais-je cette fois en la regardant et l’œil pétillant. La fuite ne doit pas être considérée comme telle mais plutôt comme un Jeu, c'est le jeu du chat et de la souris catwoman! Vous devriez comprendre l'excitation que cela procure mieux que quiconque vu votre nom de code. Rien de tel que l’adrénaline pour se remettre d'aplomb. Cela peut être pesant de temps à autre mais au fin de compte la libération que cela nous donne c'est d'un divin proche de l'extase. Vous êtes la souris mais en même temps vous êtes le chat. Nous avons le pouvoir de leur faire peur simplement en faisant ce que nous aimons! Rechercher des objets dangereux pour mettre les gens hors de danger! Et eux ils nous recherchent tandis que nous nous amusons, rien n'est mieux au monde que ce danger permanent!

Je m'ouvrais à elle avec une telle aisance, je m'épanouissais dans la fuite permanente, c'était une nouvelle vie comme celle que j'avais offerte à la rose plus tôt! Je souriais de toutes mes dents, jamais je ne m'étais sentie plus heureuse qu’à cet instant sauf avec Chance peut-être.

-Je ne peux rester trop longtemps dans cette ville d'ailleurs... Mais avant de partir vous devez être au courant qu'il y a un bal organisée, peut-être celui-ci vous fournira une excuse et des informations... Pourquoi ne deviendriez-vous pas un chat vous qui êtes souris à présent?

Je souris et me dirigeais vers la sortie de la roseraie en disant ces mots .

-Oh une dernière chose.

Je fis le tour de la roseraie patiemment vérifiant qu'il n'y avait pas d'oreilles indiscrètes susceptibles d'entendre ce que j'allais dire puis repris en me rapprochant d'elle.

-Si vous entendez parler de l'arc d'Artémis ou l'arc de la chasseresse, je vous demanderai de me prévenir immédiatement j'ai déjà prévenu les autres que cet artefact est pour moi , dis-je en me mordillant la lèvre comme s'il s'agissait d'un jeu, mais avec des yeux qui laissait soupçonner que je serais prête à mordre tout du moins à tuer pour avoir cet objet!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lexi Daviil

avatar

Messages : 13
Age : 25

MessageSujet: Re: Un peu de calme...   Lun 2 Avr - 12:58

Lexi venait d'arriver à Modula.
Pourquoi cette ville ? Parce qu'il lui semblait que c'était là que les choses se passaient tout simplement. A dire vrai, elle ne connaissait pas grand chose du monde en dehors de l'Area et il n'était pas prudent de commencer par une destination hasardeuse.

Cela devait faire quelques jours maintenant qu'elle était partie de chez elle. Sur un coup de tête, comme ça. Tellement brusquement d'ailleurs qu'il lui semblait avoir pris cette décision dans un rêve, le genre dont on ne se souvient plus mais qui ont pour but de nous pousser en avant.
Elle ignorait où chercher. Forcément, les rebelles se cachaient du Gouvernement lors de leurs rassemblements et se fondaient dans le peuple au quotidien. Elle aurait eu une piste, un simple soupçon tout aurait été plus facile. Mais non, rien.
C'était frustrant mais en même temps elle devait reconnaitre qu'elle aurait trouvé étrange de les démasquer si facilement. Car si une totale étrangère pouvait les localiser, il ne faisait pas de doute que les bureaucrates en seraient également capables.

Elle errait donc, attendant que la bonne fortune -ou le destin, appelez ça comme vous voulez- daigne lui accorder un signe.

"...Malheureusement nous ne pouvons plus vous laisser dans cet état de stand by, vos recherches qui je l'espère furent fructueuses ont commencé à agiter les différentes organisations à notre recherche...."

Lexi s'arrêta.

Elle ne pensait pas trouver quelqu'un dans cet endroit reculé du parc, la plupart des personnes qui s'y rendent d'ordinaire préfèrent discuter assis sur des bancs en surveillant leurs gosses du coin de l’œil ou prendre le soleil tout simplement.

Mais en plus de se situer aussi à l'écart, la voix -vraisemblablement féminine- tenait un discours qui piqua su curiosité. Elle n'en avait pas entendu assez cependant pour décider de ce que pouvait être le sujet de conversation mais elle osa pensé qu'il ne s'agissait pas de membres du Gouvernement.
D'une part parce que ceux-ci avaient toute la liberté de discuter à l'abri dans leurs bureau sans ressentir le besoin de se cacher, et d'autre part parce qu'aucun d'eux n'aurait à craindre une éventuelle traque.

Des rebelles ? Des civils qui tentent de déjouer une certaine loi ? Les possibilités étaient nombreuses.

Elle voulut en savoir plus mais pour éviter de se faire repérer, elle choisit de grimper dans un arbre proche de la source sonore.
Allez savoir pourquoi, les humains ne pensaient jamais à regarder en l'air.

A travers le feuillage, elle aperçut deux femmes d'une vingtaine d'années en apparence -bien qu'il soit difficile de là où elle se trouvait d'être plus précise-. L'une, rousse au regard vert limpide semblait recevoir les informations de l'autre, aux longs cheveux noirs et à l'allure gothique.
Elle tendit d'avantage l'oreille après que celle à la crinière de feu ait articulé des réponses à son interlocutrice.

-Je ne sais pas ce que c'est que quitter sa famille sous la contrainte puisque la seule famille que j'ai,
nous nous sommes séparées d'un commun accord avec la promesse de nous revoir. Nous sommes éloignées et proches en même temps... Cela nous est moins difficile... Qu'importe où vous serait je pense que le principal est de les savoir hors du danger duquel vous auriez pu les exposer, ça aide de savoir cela.

Définitivement pas des membres du Gouvernement, hourrah.

"...Nous avons le pouvoir de leur faire
peur simplement en faisant ce que nous aimons! Rechercher des objets
dangereux pour mettre les gens hors de danger!
..."

Un but bien noble en soi. Lexi avait entendu parler d'une organisation qui recherchait des artefacts magiques mais n'en savait pas plus. En fait quand elle avait compris qu'il ne s'agissait pas des personnes qu'elle cherchait elle avait tout simplement cessé de s'intéresser à la conversation. Et maudit son interlocuteur qui avait tant tourné autour du pot, pour rien au final.

Elle entendit parler du bal. En fait elle avait vu les affiches comme tout le monde, mais n'avait pas encore décidé de s'y rendre. Mais si comme la brune le pensait il était possible d'y recueillir des informations importantes alors elle allait peut-être les honorer de sa présence.

Celle qui venait de parler fit soudain le tour de leur cachette pour débusquer d'éventuelles oreilles indiscrètes et Lexi se félicita d'avoir pensé à ce perchoir. Comme tous les humains, l'idée que les-dites oreilles puissent se trouver plusieurs mètres au-dessus d'elles ne semblaient pas lui être venues à l'esprit.

Elle n'entendit pas grand chose de la suite, seuls lui parvinrent les mots arc d'Artémis. Qui ne lui disaient rien du tout d'ailleurs.

Bon, il était temps de cessez ce petit jeu. La conversation des deux femmes n'allaient pas s'éterniser et ce n'était pas en restant perchée là qu'elle pourrait l'orienter d'une autre façon.

Lexi prit appui su sa branche et sauta de son perchoir. Elle se reçut avec souplesse à quelques pas des deux inconnues et leur adressa un grand sourire de contentement.

-Vous devriez vous méfier des arbres, eux aussi ont des oreilles semblent-ils.

Puis, comme elle prenait conscience que son geste pouvait susciter des réactions assez agressives, elle leva les mains en signe de paix.

-J'ignore qui sont ces ennemis qui sont à vos trousser mais je n'en fais pas partie. Je suis à la recherche d'informations et vous comprendrez qu'une conversation aussi intéressante que la votre à tout de suite retenu mon attention.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meena May

avatar

Messages : 93

Feuille de personnage
Cuivre Cuivre: 0
Or Or: 4
Verre Verre: 0

MessageSujet: Re: Un peu de calme...   Mar 3 Avr - 1:30

Meena attendait ses réponses, comme un élève impatient attend la main levée que la maîtresse l'autorise enfin à prendre la parole. La situation avait -elle devait l'avouer- pincé sa curiosité. Qui était donc cette femme qui se cachait derrière les actions de Cinderella -et bien d'autres ? Il était intéressant d'avoir enfin des informations sur Fear elle-même, plutôt que sur un fantôme de l'organisation.

La brune semblait d'ailleurs vouloir la faire attendre, puisqu'elle se leva, alla chercher une rose rouge qu'elle plaça en évidence dans son décolleté -simple mais efficace selon Meena- avant de se rasseoir sur le banc et d'enfin commencer à répondre à ses questions. Ne voulant pas faire celle qui était pendue à ses lèvres, Meena détourna légèrement le regard pour fixer quelque chose d'autre que le visage de Fear... Ah tiens, pourquoi pas sa robe rouge ?

Elle s'était donc séparée de sa famille d'un commun accord... Cette dernière savait-elle donc ce qu'elle faisait ? Meena n'avait jamais voulu parler de ses... « activités » à ses parents. Tout d'abord parce qu'elle ne voulait pas les impliquer là-dedans, mais aussi parce qu'elle savaient qu'ils désapprouveraient totalement, malgré les bonnes intentions de la rousse. Tout simplement parce qu'ils étaient de ceux qui estimaient qu'on devait juste obéir au Gouvernement. Quant à Matt...

Meena se reconnecta aux paroles de Fear plutôt que de se perdre dans ses pensées. Elle eut un sourire amusé lorsqu'elle lui dit qu'elle devait savoir mieux que d'autres l'adrénaline provoquée par le jeu du chat et de la souris. Si elle savait... En effet, le jeu en valait très souvent la chandelle. Meena aimait sa routine journalière, mais ne pourrait-elle pas en trouver une autre dans la fuite ? Et puis, ça lui donnerait une bonne raison de voyager, elle qui n'avait pas vraiment quitté Modula, à part pour rechercher quelques artefacts dans les environs immédiates de la ville...

Fear lui précisa que, d'ailleurs, elle ne pouvait pas rester très longtemps. Meena hocha la tête en silence. C'était logique, surtout après tout ce qu'elle venait de lui dire. Elle fit également mention d'un bal, qui amena la rousse à lever les yeux au ciel. Oh oui. Les 600 ans du Gouvernement. Un peu qu'elle était au courant, ses parents avaient déjà commencé à leur casser les oreilles à Matt et à elle à ce propos. Mais elle était sûre que son frère trouverait une bonne excuse pour se dérober, comme toujours...

Elle se leva à la suite de la brune et s'apprêta à la saluer lorsqu'elle ajouta une dernière chose, sur un ton terriblement sérieux et avec une telle étincelle dans le regard que Meena se demanda un instant s'il n'y avait pas une histoire de peine de mort impliquée. Mais non, il s'agissait simplement de l'arc d'Artémis, instrument que la jeune femme semblait désirer ardemment. La rouquine hocha à nouveau la tête. Très bien, message reçu. Si elle recevait des infos à ce propos, elle saurait à qui les retransmettre...

Meena s'apprêta une nouvelle fois à remercier Fear et à lui souhaiter bon voyage, lorsqu'un événement plus ou moins inattendu se produisit. Une jeune femme sembla atterrir non loin d'elle, à quelques mètres. Par instinct plus qu'autre chose, Meena recula d'un pas et se tendit imperceptiblement, une main dans la manche opposée de sa robe, à la recherche d'une des dagues qu'elle avait presque toujours sur elle.

La remarque de l'intruse l'aurait fait dégainer si elle n'avait pas rapidement levé les bras en l'air en signe de paix. Mais la rousse restait méfiante. Qu'avait-elle entendu au juste ? Et puis, qui était-elle d'abord ?!

Alors que la nouvelle venue s'expliquait, Meena la détailla de son regard vert-jaune. Elle semblait un peu plus grande qu'elle, la peau mâte et les yeux verts, ce qui attirait le plus facilement l'attention étaient ses cheveux, d'un bleu intense. Elle avait l'air sincère, mais son sourire satisfait ne lui disait rien qui vaille, quoi qu'elle dise. Et puis, avec ce qu'elle venait d'entendre, elle avait de quoi être méfiante, bras en l'air et affirmations pacifistes ou non.

Sans ôter sa main de sa manche -d'un point de vue extérieur, il semblait d'ailleurs simplement qu'elle croisait les bras devant elle- Meena fronça légèrement les sourcils sans se détendre, dans une attitude clairement méfiante, et laissa échapper :

« C'est toujours plus facile à dire qu'à croire... » Sa voix douce mais ferme sonnait presque comme un avertissement cette fois, clair et sans réplique.

Elle détendit les muscles de son dos et avança d'un pas, s'approchant de l'intruse.

« De plus, rien ne dit que nous pourrions vous donner ce que vous attendez... Quand bien même vous seriez prête à y mettre le prix. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fear Yolker

avatar

Messages : 67
Age : 24

Feuille de personnage
Cuivre Cuivre: 0
Or Or: 0
Verre Verre: 0

MessageSujet: Re: Un peu de calme...   Mer 11 Avr - 21:23

Comment dire ? J'étais dans (autant le dire clairement) la merde ! La plus grosse et la plus abominable merde que j'avais jamais connue. Comment j'avais pu me laisser aller à ce point là? Dix années, dix longues années de pratique et là sur un coup de tête, excitée par la perspective de parler à un autre membre des corpo celestial chose qui arrive si peu souvent voire jamais, je déballe tout sans penser une seule fois à vérifier les alentours TOTALEMENT ce qui comprenait bien évidemment au dessus de nous. Je n'avais plus qu'à réparer mes erreurs quoique... la jeune fille n'avait pas l'air très intelligente loin de là elle semblait même carrément stupide ! C'était une aubaine pour nous, elle n'avait pas compris que Meena et moi vivantes étions des parles rares ! Peut-être faisait-elle semblant de comprendre notre valeur en nous demandant des informations mais sans plus... Dans tous les cas elle était coincée si elle tentait quoique ce fût, je soupçonnais Meena d'avoir encore une carte dans sa manche, littéralement! Rien qu'à voir la posture qu'elle avait adoptée, c'était un animal capable d'attaquer à tout instant au moindre signe de menace sous son air jovial apparent. Elle croisa les bras. Posture intéressante, elle se fermait à l'inconnue. Bonne réplique aussi, toute information se paie dans ce monde et nous autres CC étions prêt à consacrer notre vie pour de simples informations. Cette inconnue risquait de payer le prix fort... tant pis pour elle il ne fallait pas laisser trainer ses oreilles !

Je laissais Meena faire son petit numéro et m'avançais directement sur l'inconnue à pas lents, il me fallait être proche d'elle afin d'exposer Meena le moins possible. La dose de poison allait l'assommer sur le coup il me suffirait de l'achever, au moins sa mort serait douce. Mais avant nous avions besoin de lui tirer les vers du nez ! Je m'avancais vers elle me tenant dans son dos je lui attrapais les deux mains qu'elle avait toujours levées. Je les ramenais dans son dos formant une pince avec mes mains. C'était relativement fragile et elle pouvait très vite se libérer mais non étions peau à peau j'avais donc un avantage sur elle. Je pris l'air de la naïveté incarnée,un semblant de petite irlandaise de 14 ans un peu cruche.

-Vous comprenez ce n'est pas contre vous mais vous pourriez nous faire du mal, cette éventualité m'effraie quelque peu...

Avec cette simple phrase je passais pour une vierge effarouchée des plus cruches, je l'avais déjà testé à de nombreuses reprises et à chaque fois elle faisait son effet, surtout si utilisée contre des hommes qui s'imaginait pouvoir me violer ... C'était tellement drôle de les voir se plier en deux assailli de nausées. Bon maintenant j'étais en position de faiblesse le "gentil flic" Meena par son attitude fermée tenait donc le rôle du méchant.

-Avant de vous donner une quelconque information nous avons besoin d'informations vous concernant, repris-je d'une voix douce en insistant sur le vous. Quel est votre nom, que recherchez-vous et surtout à partir de laquelle de mes phrases avez-vous commencé à nous espionner ?

Clair, net, précis. Je resserrai un peu la prise que j'avais sur ses poignets afin de montrer que j'étais plus sérieuse mais lui laissais tout de même croire que je n'étais qu'une faible jeune fille. A peine aurait-elle répondu que j'allais l'assommer sauf si ses réponses laissaient supposer une information intéressante pour nous...

[Bon voila un pitit poste sorry! Vraiment désolé du retard par ailleurs !!!]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lexi Daviil

avatar

Messages : 13
Age : 25

MessageSujet: Re: Un peu de calme...   Lun 16 Avr - 9:50

Lexi avait adoré son entrée en matière, mais visiblement ce n'était pas le cas des deux jeunes femmes qu'elle venait de surprendre.

Bon elle pouvait comprendre en même temps, ces deux femmes échangeaient des informations cruciales et n'étaient donc pas ravies de s'être fait prendre. Mais Lexi s'en fichait pas mal. Au moins à l'avenir elles penseraient à être plus prudentes. Elle leur rendait service en fait !

Elle vit la rousse changer sa posture pour adopter une attitude fermée et visiblement inoffensive. Mais elle sentit la tension qui émanait des ses gestes et de son visage et elle décida de se méfier du moindre de ses mouvements.

« C'est toujours plus facile à dire qu'à croire.
De plus, rien ne dit que nous pourrions vous donner ce que vous attendez... Quand bien même vous seriez prête à y mettre le prix. "

Lexi leva les yeux au ciel. De l'argent, elle rêvait ou quoi ? Ce que les humains pouvaient être bassement matériels. L'entre-aide gratuite ils ne connaissaient donc pas ? Et on s'étonnait que le monde allait mal.

Elle s'aperçut alors qu'elle avait perdu de vue la deuxième des jeunes filles mais avant qu'elle n'ait pu rectifier son erreur, celle-ci l’attrapa et lui coinça les bras derrière le dos.
Chacune son tour de manquer de vigilance.

-Vous comprenez ce n'est pas contre vous mais vous pourriez nous faire du mal, cette éventualité m'effraie quelque peu...

Lexi faillit sourire devant cet air de fausse naïveté affiché mais se retint à temps. Elle avait saisi suffisamment de leur conversation pour savoir que la brune n'était pas une petite fille inoffensive et craintive, cependant montrer qu'elle le savait reviendrait à reconnaitre qu'elle en avait entendu bien plus que ce qui était acceptable.

-Avant de vous donner une quelconque information nous avons besoin d'informations vous concernant, . Quel est votre nom, que recherchez-vous et surtout à partir de laquelle de mes phrases avez-vous commencé à nous espionner ?

La brune voulut raffermir sa prise mais Lexi ne la laissa pas faire. D'un geste souple et guidé par l'habitude, elle se dégagea d'une torsion.
S'il y avait bien une chose qu'elle détestait c'était que les humains se croient supérieurs. Et cette fille en était l'incarnation parfaite. Non seulement elle la prenait pour une imbécile -elle allait malheureusement devoir jouer le jeu et cela la faisait grincer des dents d'avance- mais en plus elle s'était permise d'essayer de la maitriser.

Lexi prit une attitude blasée -ce n'était pas le moment de tenter un quelconque geste offensif- et se plaça à distance. Du point de vue d'un civil sans expérience, ce geste n'aurait eu aucune signification mais quiconque un peu expérimenté aurait remarqué qu'elle se plaçait à exacte distance des deux interlocutrices sous un angle parfait pour une défense.

Afin d'éviter que la tension n'augmente encore d'un cran, elle leur répondit :

"Je n'ai pas l'intention de payer quoique ce soit, bien des gens sont capables de me fournir les informations que je souhaite obtenir. Je me suis présentée à vous alors que j'aurais parfaitement pu rester dans cet arbre sans que vous ne sachiez jamais que vous aviez été entendue. Je pense que cela suffira comme gage de bonne foi".

Elle se tourna ensuite vers la brune.

"Rassurez-vous, je ne cherche pas à vous blesser. Si c'était le cas vous seriez déjà hors combat depuis longtemps -oui Lexi était aussi humble que craintive, c'est à dire pas du tout-. Il est normal que vous souhaitiez savoir ce que j'ai entendu, je vous répondrai ceci : j'ai appris que vous étiez recherchée et que vous aviez et allez devoir fuir votre famille. Ainsi que le fait que vous soyez à la recherche d'objets pour protéger les gens."

Elle attendit leurs réactions tout en reniflant.
Négocier avec des humains n'était vraiment pas ce qu'elle aimait faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meena May

avatar

Messages : 93

Feuille de personnage
Cuivre Cuivre: 0
Or Or: 4
Verre Verre: 0

MessageSujet: Re: Un peu de calme...   Ven 20 Avr - 22:12

Meena n'avait pas bougé d'une pouce. Elle vit la femme aux cheveux bleus lever les yeux au ciel mais n'ouvrit pas la bouche. Cela ne suffit qu'à la convaicre qu'elles faisaient face à une insolente. Elles n'étaient peut-être finalement pas si en mauvaise posture que cela pouvait paraître...

Ses yeux clairs suivaient Fear, tout en gardant l'inconnue en ligne de mire. Il fut rapidement évident que la première se dirigeait vers la seconde, de toute façon, et Meena vit sa collègue prendre les mains de l'intruse pour lui bloquer ses mouvements, lui expliquant d'une voix un peu niaise qu'elle était effrayée...

Meena réfrégnit l'envie de sourire qui lui venait à l'entente de ces paroles. Elle comprenait mieux le succès de cette femme au sein du Corpo Celestial. Elle jouait avec le moindre des atouts dont la Nature l'avait dotée. Pas étonnant que les hommes lui fassent aussi facilement confiance... et pourtant, telle la rose qu'elle portait toujours dans son décolleté, ses épines étaient terriblement dangereuses...

Vu de l'extérieur, la situation était tout de même cocasse. Trois jeunes femmes seules dans la roseraie artificielle de Skyparks, l'une retenant les mains d'une seconde dans son dos tandis qu'une troisième les observait, bras croisés sur la poitrine. De quoi se poser des questions...

En parlant de questions, Fear expliquait à la jeune femme ce qu'elle attendait exactement d'elle. A savoir, son nom, ce qu'elle voulait et surtout ce qu'elle avait pu entendre. Cette dernière partie était bien la plus inquiétante. Car, après tout, Meena s'en fichait bien de son nom ou de ce qu'elle foutait exactement ici, tant qu'elle n'avait pas entendu grand chose. Même si, au fond, la situation était plus compliquée pour Fear que pour elle. Mais dans tous les cas, si elle n'avait pas déjà admis la nécessité de quitter Modula, voilà qui devrait finir de la persuader. Elle avait fait son temps dans la ville de sa naissance.

Les sourcils de la rousse se froncèrent, et la main glissée sous sa manche se resserra, aggrippant fermement le manche de sa dague, prête à dégainer. L'inconnue venait de se défaire de la poigne de la brune, et pouvait attaquer -ou pire, s'enfuir- à tout moment. Il était temps de redoubler de prudence, ce qui leur avait manqué quelques minutes plus tôt.

Le regard vert-jaune de Meena suivait sans faillir l'intruse, qui s'écartait de Fear -se rapprochant d'elle par la même occasion. La dague glissa de plusieurs centimètres le long de l'avant-bras de la rousse. Cependant, elle écouta en silence.

Ce fut au tour de Meena de lever les yeux au ciel lorsque la jeune femme aux cheveux bleus précisa qu'elle n'avait pas l'intention de payer quoi que ce soit. Non, décidément, elles avaient eu de la chance dans leur malheur de tomber sur une jeune femme à l'esprit aussi étriqué -non, il n'était pas non plus dans les habitudes de Meena de penser du bien de ses semblables lorsque ceux-ci la prenaient de haut... et c'était le cas de cette fille, bien que compréhensible puisqu'elle était en position de force. Mais ça ne voulait pas dire que Meena aimait ça.

La fille se tourna ensuite vers Fear pour continuer son discours, lui répondant finalement sur l'aspect principal de ses questions, à savoir ce qu'elle avait entendu. Meena se détendit sensiblement à l'écoute de cette réponse, en profitant néanmoins pour avancer d'un pas silencieux vers l'inconnue et sans décroiser les bras.

Le fait qu'elle ait retenu en soi le principal -si elle se renseignait il lui serait facile de relier la recherche d'objets avec les activités du Corpo Celestial- était dérangeant, mais elle ne semblait pas avoir saisi l'impact réel de ce qu'elle avait saisi. Ce qui leur laissait une bonne chance de s'en sortir.

Une autre chose qui aurait pu leur être utile aurait été de jouer sur l'arrogance dont la femme aux cheveux bleus semblait faire preuve. La façon dont elle reniflait en attendant une réaction était éloquent. Seulement Meena n'était pas du genre à savoir profiter de cette faiblesse... pour la simple et bonne raison qu'elle en possédait une fortement apparentée : l'orgeuil.

Ce fut cet orgueil qui l'amena à répondre, toujours de sa voix calme et étrangement basse.

« L'argent n'est pas la seule chose utile dans ce monde. Vous voulez des informations, c'est aussi notre cas. » Elle laissa un silence de quelques secondes, le temps de toiser rapidement son interlocutrice. « De plus, vous ne seriez pas descendue de cet arbre, vous n'auriez pas la moindre possibilité d'obtenir de nous ces informations que vous semblez chercher. Je n'appellerai donc pas vraiment ça de la ''bonne foi'', mademoiselle... »

Son intonation monta légèrement en fin de phrase, signifiant qu'elle attendait une réponse contenant le nom de l'intruse. Après ça, peut-être se montrerait-elle un peu plus aimable. Mais en attendant, sa dague ne quittait pas sa main. On ne sait jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fear Yolker

avatar

Messages : 67
Age : 24

Feuille de personnage
Cuivre Cuivre: 0
Or Or: 0
Verre Verre: 0

MessageSujet: Re: Un peu de calme...   Lun 23 Avr - 1:59

Elle était rapide la garce, et moi j'étais de plus en plus faible à cause du poison qui circulait dans mon corps et dont les quantités augmentaient à chaque minute. Il me faudrait bientôt partir ou j'allai en quelque sorte exploser ce qui ne me ferait rien bien entendu mais aux autres ... Malheureusement pour moi elle semblait avoir vu clair dans mon jeu et cela la rendait plus dangereuse que jamais.

Meena ne l'avait pas perdu des yeux cela était une bonne chose puisque ma vision se troublait de plus en plus et je me sentais chancelante. Mobilisant ma volonté je m'assis sur le banc et récupérai la rose dans mon décolleté jouant de manière nonchalante avec. La scène vue de l'extérieur serait un peu plus probable, cela aurait pu passer pour un crêpage de chignons entre amis bien que je doutai fortement d'avoir pu être amie avec cette jeune fille aux cheveux bleus. Elle nous répondit sèchement, se prenant encore une fois pour la plus maligne, orgueilleuse qu'elle était.

Elle n'avait vu derrière le mot "informations" utilisé par Meena, que le côté matériel de la chose : de l'argent. Rien que cette phrase là me donnai envie de la gifler bien que dans mon état j'aurai été fort peu capable de la viser et aurais tapé dans le vide avec probablement une chute en prime, peut-être avec un peu de chance (ou de malchance selon les circonstances) me serais-je cassée la jambe douée comme je l'étais.

Nan mais soyons sérieux cinq minutes pensait-elle vraiment avoir pu nous avoir toutes les deux ? A la rigueur elle aurait pu m'attaquer mais cela aurait de suite réactivé mon poison et bonne nuit mlle-je-ne-veux-pas-dire-mon-nom. Dans mon imbécilité au moins avais-je eu une certaine forme de chance, elle ne semblait pas connaitre mon nom. Autant dire que c'était une bonne chose ! Et elle renifla dans ce que je pris pour du dédain ! Non mais plus antipathique que cette *bip* je crains que cela ne soit impossible, voire inconcevable. Bonne foi mon oeil, simplement un signe de paix. Elle se libérait d'une étreinte faible, nous menaçait avec son air de "je peux vous battre à plates coutures toutes les deux les mains derrière le dos et les yeux bandés".

Ah elle m'agaçait, elle m'agaçait, elle m'agaçait. Heureusement Meena traduisit en mots ma pensée secrète, une vraie perle cette petite. Avec un peu d'entrainement elle serait parfaite comme coéquipière. Quand elle eut fini de parler, marquant bien d'une intonation sa demande pour le nom de l'intruse. Une perle vous dis-je!

J'observai encore un peu ma rose puis prit la parole tentant de perdre l'accent pâteux qui me venait de l'engourdissement progressif de mon corps. Cette fois-ci plus question de jouer les naïves ou autre, je laissai transparaitre une menace à travers mes mots empreints d'une intonation glaciale.

-Un véritable gage de bonne foi serait par exemple de nous donner votre nom Mademoiselle je ne sais quoi, et le vrai si possible, dans tous les cas nous nous renseignerons et nous l'aurons quoiqu'il advienne, les renseignements ça nous connait. D'autre parts ne nous sous-estimez pas trop, il ne faudrait pas que cela se retourne contre vous. Nous sommes l'une et l'autre parfaitement capables de vous maitriser si vous tentez quoique ce soit, d'autant plus que nous sommes deux et que vous êtes seule, quand bien même vous en mettriez l'une de nous KO l'autre aurait le temps d'agir, dis-je en la regardant droit dans les yeux. Enfin dites nous quelles sont les informations que vous recherchez, nous verrons de un si nous pouvons vous les fournir puis nous vous dirons les conditions pour les obtenir et enfin nous vous répondrons si ce que vous nous avez dit nous convient.

Je pris la rose que j'avais entre les mains et respirai une dernière fois son parfum en observant son cœur, elle était belle mais éphémère. Après tout tout est destiné à mourir...

-Oh et il vous faut savoir que si l'envie vous venez de tuer l'une de nous cela ne nous ferait ni chaud ni froid. Nous sommes habitués à la présence permanente de la mort à nos côtés comme vous l'avez entendu aussi ne nous fait-elle plus peur.

J'écrasais alors la fleur entre mes doigts laissant les pétales s'écraser sur le sol, la sève de la fleur teintant mes doigts en rouge. Je laissai retomber le reste de ma fleur avant de sortir d'une poche de ma robe un mouchoir rouge avec lequel je m'essuyai la main prenant mon temps pour accomplir ce geste... J’attendais une réponse satisfaisante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lexi Daviil

avatar

Messages : 13
Age : 25

MessageSujet: Re: Un peu de calme...   Jeu 26 Avr - 16:58

Le temps que mirent ses deux interlocutrices pour lui répondre permit à Lexi d'élargir son opinion sur elles.

La rousse pour commencer. Elle n'avait toujours pas changé sa posture et si Lexi n'avait pas remarqué un infime mouvement sous le tissu de sa manche lorsqu'elle s'était rapprochée, elle aurait pu croire qu'elle était simplement mécontente et tenait à le montrer. Son attitude générale était assez difficile à évaluer. D'un côté elle semblait rester parfaitement calme ne faisait pas mine de vouloir lever les armes la première. Mais quelque chose dans son étranger regard vert doré semblait vouloir signaler qu'à la moindre erreur de sa part elle n'hésiterait pas.

La petite brune ensuite. Il était assez amusant de découvrir les différences entre leur réaction. Si le visage de Meena restait parfaitement neutre, Lexi voyait sans peine l'agacement et l'animosité se peindre sur celui de la deuxième. Elle semblait tellement chétive, elle n'eut d'ailleurs pas de geste défensif lorsqu'elle se dégagea. Sa seule action fut d'aller s'asseoir.
Hum pas très pratique si on devait réagir rapidement, elle perdrait ainsi de précieuses secondes si Lexi décidait de les attaquer.

Sauf qu'elle n'était pas venue pour ça.
Franchement qu'elle aurait été l'utilité de venir chercher des noises à ces filles et les défier ? Certes Lexi aimait se battre, mais quelle perte de temps ! Elle avait bien mieux à faire.

« L'argent n'est pas la seule chose utile dans ce monde. Vous voulez des informations, c'est aussi notre cas. » Elle laissa un silence de quelques secondes, le temps de toiser rapidement son interlocutrice. « De
plus, vous ne seriez pas descendue de cet arbre, vous n'auriez pas la
moindre possibilité d'obtenir de nous ces informations que vous semblez
chercher. Je n'appellerai donc pas vraiment ça de la ''bonne foi'',
mademoiselle... »


Ce regard méfiant, ce mépris partiellement affiché et cette façon de terminer sa phrase sur un ordre indirect. Cette fille aurait fait une bonne Kileash !

'C'est au moins la preuve que je ne désire pas vous livrer à qui que ce soit ou vous mettre des bâtons dans les roues."


Bon sang, la conversation allait s'éterniser. Elle ne voulait rien dire sur elle -elle ne savait pas à quel point le Gouvernement ou autre voulait la peau de ces filles, mais elle tenait à la sienne- et les deux femmes refusaient de dire quoique ce soit sans preuve de bonne foi.

Enfin, c'était comme cela qu'il fallait agir lorsqu'on était en position de faiblesse -oui, LExi avait des informations sur elles et elles n'en avait pas sur Lexi- elles devait tenter, sinon d'inverser, au moins égaliser la tendance.


-Un véritable gage de bonne foi serait par exemple de nous donner votre nom Mademoiselle je ne sais quoi, et le vrai si possible, dans tous les cas nous nous renseignerons et nous l'aurons quoiqu'il advienne, les renseignements ça nous connait. D'autre parts ne nous sous-estimez pas trop, il ne faudrait pas que
cela se retourne contre vous. Nous sommes l'une et l'autre parfaitement capables de vous maitriser si vous tentez quoique ce soit, d'autant plus que nous sommes deux et que vous êtes seule, quand bien même vous en mettriez l'une de nous KO l'autre aurait le temps d'agir, dis-je en la regardant droit dans les yeux.Enfin dites nous quelles sont les informations que vous recherchez, nous verrons de un si nous pouvons vous les fournir puis nous vous dirons les conditions pour les obtenir et enfin nous vous répondrons si ce que vous nous avez dit nous convient.

Lexi se retint de lever une fois de plus les yeux au ciel -elle allait finir par se les coincer sinon-. Parler beaucoup pour dire qu'on était fort n'avait jamais été une preuve bien du contraire. QUant à la technique qu'elle emploierait en cas d'attaque, elle serait certainement plus subtile et le nombre ne la dérangeait pas. Il était rare que des combats se face à un contre un dans la vraie vie.

Mais encore une fois elle n'était pas là pour ça.

Bon, elle allait donc être celle qui allait faire des concessions ! D'un côté cela montrait qu'elle savait être plus courtoise que ces deux là.

"Je me nomme Lexi"

Elle lança un regard dans la direction de la brunette.

"Si vous avez envie de perdre votre temps à chercher des informations sur moi allez-y, personne ne me connait par ici. Quant à ce que je recherche... disons que je ne connais pas très bien la ville et souhaite trouver des...gens en particulier."


Franchement elle se serait bien passée de tout ça, elle aurait pu simplement partir après s'être rendue compte que les deux femmes ne voulaient pas làcher facilement des infos et continuer à chercher.
Mais sérieusement, elle en avait marre de chercher. Elle ne connaissait pas la ville, ne pouvait pas deviner quels civils étaient du côté du Gouvernement aux autres et devait donc poser des questions très floues auxquelles les gens n'avaient jamais de réponses.
ALors pour une fois qu'elle était certaine d'être tombée sur deux rebelles, elle n'allait pas lâcher aussi facilement.

Elle tourna son regard vers la rousse cette fois -c'était quand même celle qui lui semblait la plus coopérative-.

"Maintenant que je vous ai livrer des informations et que nous sommes à égalité, bien que je ne connaisse pas vos noms, peut-on discuter plus librement sans prendre le risque de se prendre un couteau dans le dos au moindre mouvement ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meena May

avatar

Messages : 93

Feuille de personnage
Cuivre Cuivre: 0
Or Or: 4
Verre Verre: 0

MessageSujet: Re: Un peu de calme...   Mar 1 Mai - 21:31

"C'est au moins la preuve que je ne désire pas vous livrer à qui que ce soit ou vous mettre des bâtons dans les roues."

La situation n'aurait pas été grave pour elle-même et l'intégrité de l'organisation pour laquelle elle travaillait, Meena aurait rit de la rapidité de la réaction de la jeune femme aux cheveux bleus. Une telle répartie était parfois appréciable... dans d'autres circonstances. L'ombre d'un sourire passa sur le visage de la rousse, vite remplacé par une expression toujours aussi austère. Elle l'avait déjà dit, elle serait agréable lorsque le danger serait, sinon écarté, au moins réduit.

Elle vit la brune se diriger vers le banc sur lequel elles étaient assises quelques minutes auparavant et ses fins sourcils se froncèrent légèrement. La situation n'était pas franchement assez sûre pour que Fear décide de baisser sa garde. Il devait donc y avoir une autre explication, que la rousse ne pouvait pas réellement comprendre pour le moment. Mais peu importe, même de son banc, Fear prit la parole d'une façon qui laissa supposer à la rousse qu'elle savait très bien ce qu'elle faisait. L'anomisité dans son ton était presque palpable. Quelque part, la relation gentil/méchant flic s'était certainement inversée.

Lorsque Fear fit référence à l'habitude de la présence de la mort, les yeux de Meena se voilèrent un instant, mais elle ne dit rien. Ce n'était le moment ni de s'apitoyer sur son sort, ni de laisser paraître une quelconque faiblesse. Après tout, c'était pour cela qu'elle était ici, il est temps de se montrer digne des valeurs qu'elle semblait porter avec elle...

Les étranges yeux clairs de Meena suivirent le trajet de la fleur -ou plutôt de ce qu'il en restait- vers le sol. Oui, décidément ce petit bout de femme était extrêmement dangereux. Mais cela ne semblait pas déranger leur interlocutrice, qui abordait toujours une attitude clairement hautaine.

Elle sembla cependant faire un effort, en commençant par leur donner son nom. Lexi. Allez savoir pourquoi, la rousse se fit la réflexion, en reposant son regard sur la jeune fille aux cheveux bleus, que ce prénom lui allait plutôt bien. Bien qu'en la voyant, elle lui aurait bien donné quelque chose d'un peu plus pompeux, conforme à son attitude hautaine. Alexandra, peut-être. Ceci étant, Lexi était l'un des nombreux surnoms que l'on pouvait donner à une Alexandra, non ?

Alexandra/Lexi précisa, plus pour Fear que pour elle-même cependant, qu'il était inutile de chercher des informations la concernant, puisqu'elle n'était pas connue dans cette ville. De là à extrapoler qu'elle venait juste d'arriver, il n'y avait qu'un pas. Mais d'où ? Si le réseau d'informations du Corpo Célestial était grand et ne se limitait très certainement pas uniquement à Modula et ses alentours, la rousse en ignorait l'étendue totale. Il fallait avouer qu'elle n'avait jamais eu à étendre son propre réseau d'informateur au-dela des environs de la métropole auparavant.

D'où venait donc cette jeune femme pour penser avec certitude que des personnes appartenant -comme elle avait signifié l'avoir compris- à un réseau de personnes recherchées, et par la même occasion, plutôt bien renseignées ne pouvaient pas la connaître, du tout ?!

La rousse se maudit intérieurement. Elle devrait vraiment bosser plus efficacement ses notions de géographie avant de partir à l'aventure.

La femme-chat sortit de ses pensées en remarquant que, cette fois, la Lexi s'adressait à elle plutôt qu'à la brune. La bleuette insistait sur le fait qu'elle avait fini par donner des informations -elle, le reproche était à peine dissimulé- et qu'elle apprécierait de pouvoir avoir une conversation sensée sans se faire poignarder dans le dos. Un léger sourire se dessina sur les lèvres de la rousse.

« Je ne frappe jamais par derrière. »

Sur cette déclaration, elle décroisa enfin les bras, laissant sa dague dans sa manche et tendant une main à Lexi, dans l'intention de continuer les présentations.

« On m'appelle Meena. » Inutile de mentir, contrairement aux deux autres, bon nombre de personnes la connaissait dans cette ville. Être l'unique fille des épiciers les plus bavards de la ville n'aidait pas. Et puis, quitte à se servir d'un autre nom à un moment où à un autre, autant attendre d'être hors des murs de Modula. Mais se laisser néanmoins une ouverture.

« Je vous appellerai Alexandra, si vous n'y voyez pas d'inconvénients. » Et puis, même si elle en voyait, cela ne changerait rien. Elle n'y voyait peut-être pas l'utilité immédiate, mais Meena si, et c'était ce qui importait, au fond.

« Je crois comprendre que le type d'informations que vous recherchez n'est pas celui que nous sommes en mesure de vous procurer directement. » Ah, l'art de la périphrase... Ben oui, on se fait avoir une fois par une jeune femme qui écoute dans les arbres, on n'a pas forcément l'envie de recommencer. Donc, on redouble de prudence, et on avance à pas de loup... ou plutôt de chat, dans le cas présent.

« Cependant, » et en disant ses mots, elle se déplaça vers le banc où Fear était toujours assise, signifiant ainsi qu'elle l'incluait (plus ou moins contre sa volonté) dans la proposition suivante, « si vous parvenez à nous expliquer avec suffisamment de précision ce que vous souhaitez obtenir, nous pourrions être dans la possibilité de vous donner quelques pistes... »

Douce tournure de phrase mesquine, mettant évidemment en doute les capacités de la jeune femme de s'exprimer assez clairement... mais surtout une façon de lui demander d'en dire le plus possible, si elle voulait des résultats. Et une manière d'obtenir -pour Fear et elle- leurs propres informations.

Connaître quelqu'un de plus n'était jamais mauvais. C'était lorsqu'on arrivait au quelqu'un de trop, que les choses s'avéraient dangereuses. Meena tenait juste à faire en sorte que cette Alexandra -ou Lexi- ne soit pas celle de trop, justement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lexi Daviil

avatar

Messages : 13
Age : 25

MessageSujet: Re: Un peu de calme...   Mar 8 Mai - 10:20

Des deux, se fut la jeune femme rousse qui réagit la première.

« Je ne frappe jamais par derrière. »

Lexi eut un sourire en coin. La phrase n'était pas menaçante et le ton semblait s'être allégé. Elle appréciait la franchise qui semblait faire partie du caractère de la féline. Voilà au moins un point sur lequel elles étaient d'accord.

Elle saisit sans hésitation la main que lui tendant son interlocutrice, sentant toute la tension se relâcher d'un seul coup elle ne prit conscience qu'à cet instant que son propre entêtement -justifié ou non- lui compliquait la tâche.

« On m'appelle Meena. »

Elle hocha la tête. Meena ne semblait pas mentir et elles étaient à présent sur le même pied d'égalité. Bien qu'elle ne se servirait sans doute pas de cette information, elle était satisfaite de l'effort mutuel.

« Je vous appellerai Alexandra, si vous n'y voyez pas d'inconvénients. »

Lexi grimaça. Elle n'aimait pas beaucoup ce prénom, après tout le sien lui convenait parfaitement. Mais soit, elle n'allait pas chicaner pour si peu, s'il plaisait à la rousse de s'adresser à elle par une appellation à rallonge pourquoi pas ?

« Je crois comprendre que le type d'informations que vous recherchez n'est pas celui que nous sommes en mesure de vous procurer directement. »

Ok.
La discussion promettait d'être un véritable casse-tête, surtout pour elle qui n'aimait pas beaucoup se triturer les méninges. Elle allait donc se montrer plus précise, de toute façon elle n'avait remarqué personne dans les environs lorsqu'elle s'était approchée des deux femmes.

« Cependant, » et en disant ses mots, elle se déplaça vers le banc où Fear était toujours assise, signifiant ainsi qu'elle l'incluait (plus ou moins contre sa volonté) dans la proposition suivante, « si vous parvenez à nous expliquer avec suffisamment de précision ce que vous souhaitez obtenir, nous pourrions être dans la possibilité de vous donner quelques pistes... »

Une ombre passa dans le regard de Lexi. Visiblement elle n'était pas la seule ici à aimer manier le sarcasme et elle avait parfaitement saisi ce que sous-entendait la rousse.

A son tour elle s'approcha des deux femmes, elle se doutait que la brune attendait elle aussi des précisions avant de dire quoique ce soit. Des deux elle semblait quand même être la mieux renseignée d'après ce que Lexi avait entendu un peu plus tôt.

-Très bien, allons-y franchement. Je fais partie des civils hostiles au Gouvernement en place. J'ai plusieurs raisons personnelles de vouloir leur mettre des bâtons dans les roues mais j'ai aussi conscience que seule, je ne pourrai pas faire grand chose.

Elle jeta un coup d'oeil aux deux jeunes femmes comme pour se convaincre de continuer. Il était trop tard de toute façon.

-J'ai entendu parler d'une organisation de rebelles appelés les Datenshis, c'est avec eux que je souhaite entrer en contact.

Lexi n'ajouta plus rien. La suite dépendait uniquement du bon vouloir de ses deux interlocutrices.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fear Yolker

avatar

Messages : 67
Age : 24

Feuille de personnage
Cuivre Cuivre: 0
Or Or: 0
Verre Verre: 0

MessageSujet: Re: Un peu de calme...   Ven 6 Fév - 20:41

[...]

Fear regarda la jeune Lexi s'éloigner et une lueur nostalgique s'alluma dans ses yeux. Ce n'était pas qu'elle se fut attachée d'une quelconque façon à elle, loin de là même, la tuer froidement aurait été dans les cordes de la corpo dès fois que Lexi se serait révélée trop menaçante, mais la voir s'éloigner à la recherche de personnes qui supposément l'aideraient avait une saveur de déjà vu. Un souvenir presque effacé mais dont les détails vifs laissait un goût amer que trop réel dans la bouche de la jeune femme tout de rouge vêtue. Jeune femme qui en avait d'ailleurs trop fait à en juger par la nuance métallique qui titilla ses papilles gustatives.

Le sang envahit son système respiratoire et, incapable de reprendre son souffle, Fear se releva de son banc précipitamment indiquant d'un geste de la main à la rousse à ses côtés de rester éloignée. Il ne fallait pas qu'elle soit touchée plus que cela. Se rapprochant du rosier non loin de là, la jeune femme tomba à genoux et fut prise d'une violente quinte de toux crachant le sang en une rosée sombre sur les feuilles de la végétation devant elle. Pauvres végétaux qui n'avaient rien demandés à personne et maintenant recouverts d'une parure écarlate, du moins pour quelques secondes, bientôt rongés par l'effet corrosif du sang de la jeune demoiselle. Ils se fanèrent et recroquevillèrent en dégageant des spirales de fumée dans l'air.

Toujours à genoux, la corpo avait inconsciemment relâché tout contrôle sur son pouvoir et pris enfin conscience du parfum entêtant qui s'était échappé de son corps, celui là même qui l'avait rendue malade quand elle s'évertuait à le contenir trop longtemps. Le temps que les volutes disparaissent dans l'air au dessus de sa tête et elle avait repris sa respiration et bridé son pouvoir à nouveau. Il ne fallait pas que sa collègue puisse être atteinte trop longtemps et quelques secondes étaient une éternité dans la tête de Fear. Elle était trop dangereuse pour les autres et c'est pour cela qu'elle ne pouvait être avec eux. Elle aurait aimé les aimer tous et au fond d'elle c'est ce qu'elle faisait, mais c'était trop dangereux d'aimer quand cela voulait dire empoisonner la personne. Elle était un poison et sa vie était dans la solitude des forêts là où elle seule payait le prix de ses capacités qu'on lui avait inculquées de force.

Se relevant enfin, une résolution nouvelle dans les yeux, Fear était plus que décidée à en finir vite avec Meena pour ne pas la mettre en danger plus longtemps. Essuyant les gouttes de sueur sur son front, les lèvres écarlate de sang frais, il aurait été aisé de dire que Fear était mal en point.

-Excusez-moi... Pour votre sécurité il vaudrait mieux couper court à cette conversation, avez-vous des questions ?


Elle s'était adressée à la femme chat d'une voix faible, mais douce emplie d'une douleur et d'une tendresse purement Fearesque. Fear, incapable d'aimer sans tuer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un peu de calme...   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un peu de calme...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alternative Future :: MYCRA :: Modula :: Sky Parks-