Encyclopédie
Présentations
Carnet de Bord
[RP]Siirastan
[RP]Mycra
[RP]Shizuku
[RP]Autres
Archives
AccueilFAQRechercherMembresConnexionS'enregistrer

Partagez | 
 

 ~ Aide au RP ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hansel Tansky
Despranòn γ Gamma
Despranòn γ Gamma
avatar

Messages : 516

Feuille de personnage
Cuivre Cuivre: 80
Or Or: 3
Verre Verre: 0

MessageSujet: ~ Aide au RP ~   Sam 31 Mar - 8:54

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]ienvenue dans le monde d’Alternative Future ! Si vous lisez cette aide, c’est sans doute que ça y est, votre personnage a été validé, toutes les formalités administratives sont derrière vous - enfin -, et vous êtes prêt à en découdre avec toute cette faune humaine de magiciens et de cyborgs. Ca tombe bien, ils sont prêts aussi ! Cette aide a pour vocation d’aider les débutants, comme donner quelques conseils aux habitués, sur le roleplay forum, et l’exercice d’écriture qui est donc demandé.

Il est bon de repréciser que c’est de cette façon que je tends à écrire mes RPs, mais que ce n’est qu’une liste de conseils, et en aucun cas une liste de règles absolues à suivre. Ensuite, cette aide ne fera que le rappel de certaines règles de rédaction usuelles, mais que ce n’est en aucun cas sa vocation.











[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

a) Rappel des règles

b) Règles officieuses de présentation

Si le règlement d’Alternative Future ne vous oblige pas à utiliser cette présentation de votre post plus qu’une autre, il existe néanmoins des « codes » reconnaissables dans l’univers des forums RP pour distinguer la narration, de la parole, de la pensée.

  • Pour la narration, on ne considère aucune altération de police.
  • Pour la parole, on utilise des « ‘‘guillemets’’ » ou, lorsqu’il s’agit d’un dialogue sans longue interruption par la narration, des - tirets en début de chaque réplique - changement de personnage qui parle. Il est également en usage d’utiliser une couleur par personnage qui parle pour les distinguer.
  • Pour les pensées, on utilise des *astérisques* ou une police italique.
  • Même s’il est préférable d’employer des verbes de parole dans la narration, vous pouvez marquer un cri avec du gras ou diminuer la taille de la police pour montrer un murmure.
  • Pour le HRP, on utilise les balises
  • [*spoiler] ou [HRP].

    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
  • Il est une nouvelle mode qui demande d’ajouter des « vignettes » (images sur un format de généralement 100 X 100) pour montrer l’humeur de votre personnage après certains paragraphes. Ce n’est pas une nécessité - d’autant qu’il faut trouver la ressource ! - mais ça peut espacer le texte et le rendre plus agréable à lire. De même pour la musique : vous pouvez aisément mettre un petit lecteur en haut de post pour donner une certaine atmosphère ... N’en abusez pas néanmoins : le plus important reste le contenu de votre narration !

  • Pour un changement de narrateur ou de point de vue - par exemple quand vous jouez un PNJ présent -, on utilise souvent une altération de police en gras ou en italique, ou des marques de transition centralisées.
Veillez néanmoins, lorsque vous vous choisissez un « code » pour vos posts RPs, de le respecter ! Si vous décidez d’utiliser une police italique pour signaler vos pensées, ne l’utilisez pas derrière pour montrer le point de vue d’un PNJ, par exemple ; cela ne fera qu’apporter une confusion inutile à votre post. Ne faites pas trop compliqué graphiquement non plus : l’important étant la lisibilité et, surtout, le contenu.

c) Lexique utile

  • HRP : « Hors RP », ce qui se distingue de la partie RP d’un message. Pour donner des indications au joueur sur ce qui se passe dans les grandes lignes - dans des cas où les posts, plus souvent de combats, peuvent paraître confus -, souligner des actions cachées ...
  • PJ : Personnage joueur.
  • PNJ : Personnage non-joueur. Il y a deux types de personnages non-joueurs : ceux que vous allez vous-mêmes jouer pour prendre des rôles mineurs, et sur lesquels vous avez le contrôle comme si c’était un personnage joueur (d’importance moindre) ; et ceux joués par le staff ou par un autre joueur, dans le cadre d’un event ou par une demande, et sur lesquels vous n’avez pas de contrôle.
  • RP : Abréviation de « roleplay » ou « role-playing », signifiant « Jeu de rôle », consiste à développer une histoire autour d’un ou plusieurs personnages, avec d’autres « rôlistes » - ou « RPgistes », ou simplement joueurs - dans un [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] donné.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

a) Dans la peau d’un autre

Avant toute chose, il faut se mettre dans la peau de votre personnage.

Comme on vous l’a assez répété, le personnage n’est pas vous. Ou plutôt, il a un peu de vous - pour que vous trouviez un plaisir à le jouer - et beaucoup de soi. Il a un caractère propre et un vécu différent du vôtre, selon ce que le contexte du forum vous permet.
Avant de commencer à écrire un post RP, prenez une certaine distance et rappelez-vous les lignes directrices de votre personnage - n’hésitez pas d’ailleurs à les garder dans un coin, plus pratique que de revenir à une présentation parfois inutilement complète pour le RP en cours -, notamment en ce qui concerne le caractère. Peu importe la situation dans laquelle vous allez répondre : un personnage timide et peu sûr de lui ne va pas répondre de la même façon qu’un personnage confiant et « tête brûlée » !

Si vous n’arrivez pas à discerner certaines subtilités de votre personnage, parce qu’elles s’imposent dans le RP alors qu’elles ne l’étaient pas dans la présentation, n’hésitez pas à recourir à des tests de personnalité en « son » nom. Ca peut paraître idiot, mais certaines questions - cela dépend des tests - peuvent réellement aider.

b) Créer une ambiance propice au contexte

Selon les personnes, l’ambiance propice au travail - et donc au RP -, c’est du calme. Pour d’autres, il faut une ambiance qui colle avec le contexte du RP - une musique aidant. Dans tous les cas, faites en sorte d’être tout au post que vous êtes en train d’écrire, sans forcément l’écrire d’une traite. Evitez d’écrire en présence de personnes, où vous aurez de constantes interruptions, si vous ne savez pas en faire abstraction. Ayez certains outils à portée de main pour ne pas changer de place - de quoi boire, un petit post-it pour certaines notes. Bref : soyez à l’aise et à ce que vous faites. Sinon, cela se ressentira dans un post maladroit, bâclé, avec des « trous ».
Aussi, ne cherchez pas à écrire lorsque votre humeur n’est pas là. Inutile de vous « forcer » à faire un post RP quand vous avez la tête ailleurs.

Notez que ce ne sont pas des conseils absolus : certaines personnes arrivent parfaitement à faire abstraction des bruits ou à travailler paragraphe par paragraphe ... Le tout étant que vous, vous trouviez l’ambiance dans laquelle vous serez le plus à l’aise pour écrire.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Le premier post dans un topic - que vous soyez celui qui va « ouvrir » ou que ce soit votre première réponse - va servir d’introduction. Très simplement, plus que tous les autres, il va répondre à ces cinq questions : Qui, Quoi, Quand, Où, Pourquoi ? C’est aussi ce post qui a souvent tendance à être le plus difficile à écrire, puisqu’il ne fait que servir de starter à une action des posts suivants - si un combat est envisagé, il ne va vraisemblablement pas se faire à l’aveugle.

a) Les repères spatio-temporels : Quand et où ?

  1. Dans l’épisode précédent ...

    On part ici du principe que vous allez instaurer une chronologie dans les événements de vos RPs, qu’ils aient ou non un personnage / une situation de relation. Il ne se passe pas trop de temps entre le précédent RP et celui-là, de telle sorte qu’il y a un résiduel. Dans la pratique, si votre personnage a eu un bras cassé lors de sa dernière rencontre, il va encore avoir le bras dans un bandage aujourd’hui.

    S’il s’agit de votre premier RP - bienvenue ! -, vous pouvez faire référence aux derniers événements de votre histoire de présentation - par exemple, si votre personnage vient d’accéder au poste important auquel il se trouve - ; ou simplement écarter cet épisode précédent. Le lieu et le temps seront assez de déterminants pour trouver à votre personnage « l’humeur par défaut ».

  2. Le lieu et le temps

    Le plus important pour un début de RP, savoir où et quand cela se passe. C’est votre situation initiale : votre personnage se trouve à tel endroit à tel moment de la journée quand l’autre personnage arrive et engage l’action.

    Après le choix évident du lieu parmi les différentes villes ou lieux « sauvages » proposés, si la narration d’un point de vue externe / omniscient vous engage à décrire superficiellement, n’hésitez pas à décrire par rapport à votre personnage : par exemple, les altérations du lieu par rapport à la dernière fois qu’il y est venu, ou même la façon dont il le (re)découvre - sort-il d’un train ? Est-ce qu’un accident a changé sa perception ? - ... Ensuite, localisez-vous. Dans une ville, est-ce que vous êtes dans la rue ou dans un bâtiment ? Beaucoup ou peu de monde ? Et servez-vous aussi des autres sens que la vue. Peut-être votre personnage entend un brouhaha - indiquant qu’il y a beaucoup de monde à un certain endroit, vers lequel il va peut-être se diriger pour la rencontre -, ou sent-il une odeur alléchante - un restaurant, un bar. Pensez également que, selon la nature de votre personnage, il ne va pas forcément réfléchir de la même façon qu’un habitant de la ville. Un robot pourrait tendre à sur-analyser les masses de gens, quitte à oublier le décor ; un hybride animal pourrait se concentrer sur les odeurs et les bruits ...
    Enfin, pensez également à des détails comme la météo, le moment de la journée ; et comment ces éléments vont influer sur l’humeur de votre personnage - les gens ont tendance à être plus moroses quand il pleut, par exemple.

    Le temps est à quel moment ça se passe. Au-delà des questions plus évidentes - quel jour sommes-nous ? Est-ce le début ou la fin de la journée ? -, qui peuvent déterminer aussi ce que votre personnage fait à ce moment précis - par exemple, le soir, la plupart des civils rentrent du travail - ; il y a une chronologie qui peut se mettre en place par rapport à vos RPs. Imaginez que votre personnage, lors d’un RP qui se place chronologiquement avant, ait subi une agression de la part d’un autre personnage ; aujourd’hui, il pourrait être plus craintif qu’à l’accoutumé, ou à l’inverse bien plus mordant lui-même.


b) Mon personnage et lui-même : Qui ?

Bien sûr, dans le cadre d’un RP classique - comprenez par là que ce n’est pas le cas particulier du RP en solo -, on suppose qu’il y a au moins un intervenant en plus de vous-même. Mais s’agissant du premier post, on part du postulat que vous n’avez pas encore rencontré le personnage qui va participer avec vous ; et vous n’avez, pour l’instant, aucune raison de le décrire.

  1. La description physique : ne vous reposez pas sur votre avatar

    C’est la solution de facilité : vous partez du postulat que votre avatar montre suffisamment bien votre personnage, et donc vous pensez pouvoir vous passer de le décrire. Et même si l’avatar ne suffit pas, la présentation que vous avez remplie à l’inscription sert de référence ... Sauf que ce n’est pas aux autres joueurs de faire l’effort de « connaître votre personnage », mais à vous de le présenter ; et surtout de le présenter tel qu’il est maintenant, et pas tel qu’il a l’habitude d’être - le point de départ de la description physique dans la présentation. Parlez de sa coiffure - peut-être n’a-t-il pas eu le temps de se coiffer convenablement pour une certaine raison -, de ses vêtements - personne ne porte constamment la même chose ! -, de son expression - est-ce qu’il a l’air fatigué ou, au contraire, radieux ? - ...
    C’est sur ça que l’autre joueur va se baser pour vous décrire. En tant que personnage, il n’est pas au courant de ce qui s’est passé précédemment - du moins, si vous faites un effort de chronologie entre vos RPs - et va donc faire des suppositions en partant de votre allure. Si vous décrivez un personnage au teint crayeux, avec des cernes, avec des vêtements débraillés ; on pourra penser qu’il a passé une nuit agitée ou a eu un accident récemment ...

    Néanmoins ! Ne réécrivez pas le moindre détail superficiel de sa personne s’il n’a pas un réel intérêt. Là où la présentation voulait mettre l’accent sur la personnalité derrière le visage, le post RP met l’accent sur l’humeur.

    Conseil autant valable pour l’écriture d’un post RP introductif qu’un écrit en général, ne faites pas de la description physique un paragraphe compact. C’est lourd à lire, et le lecteur va plus souvent le sauter - de toute façon, la vision du lecteur ne sera jamais parfaitement en accord avec la vôtre, ne vous leurrez pas.

    Citation :
    Hansel arriva au bureau administratif de Modula. Il pleuvait. Il avait attaché ses cheveux blonds trempés en une courte queue de cheval, portait sur son nez d’épaisses lunettes qui cachaient ses yeux bleus. Il était aujourd’hui vêtu d’une simple veste de cuir, l’insigne des Despranon accrochée à son col, avec cette manche vide qui laissait deviner une amputation du bras droit. Il appuya son coude valide au comptoir pour demander à la secrétaire les derniers papiers.
    Pas très agréable, n’est-ce pas ? On a bien toutes les informations, mais elles sont pour la plupart grossières - a-t-on besoin de préciser qu’il est manchot ? - et concentrées sur un seul paragraphe pas très intéressant et qui ne fait pas avancer l’action du sujet. « Dispatchez » plutôt vos informations dans les gestes de votre personnage, un détail après l’autre, pour que ça passe plus facilement.

    Citation :
    Hansel arriva au bureau administratif de Modula. La secrétaire le reconnut à peine : ses cheveux blonds décolorés par la pluie battante dehors, et les lunettes couvertes de buée, des airs de fantôme. Mais lorsqu’il appuya son unique coude valide sur le comptoir, montrant l’insigne des Despranon pendu sur son col, elle glissa immédiatement en arrière pour récupérer les derniers papiers qu’on lui avait demandés.
  2. L’équilibre caractère - humeur

    Nous avons parlé plus haut du caractère exclusif de votre personnage. Pour petit rappel, il peut être utile de garder à portée de main les lignes directrices - quelques adjectifs qui le décrivent « en gros » dans une situation normale.

    Maintenant, votre personnage va avoir une humeur à ce moment donné. Comme déjà dit dans notre premier point, une chronologie de vos RPs se met en place, et ce qui s’est passé dans le dernier RP va sans doute l’affecter maintenant. S’il vient de se mettre dans une relation durable, il va vraisemblablement être heureux ; alors que s’il avait eu un accident, il serait plus timoré.
    Sauf que ! Votre personnage, même s’il est d’une certaine humeur, a toujours son caractère bien à lui, et l’impact de certains événements va influencer différemment plusieurs personnages. Un personnage qui s’est fait agressé la nuit dernière, s’il est introverti, va se mettre encore plus en retrait, va peut-être sursauter à chaque bruit - notamment l’intervention des autres personnages joueurs ? - ; s’il est plus violent, va être particulièrement tendu et agressif avec les autres. Quelqu’un d’un bon naturel aura tendance à refouler ses émotions, ne pas vouloir impliquer d’autres personnes dans ses problèmes ; alors que quelqu’un plus extraverti n’hésitera pas à s’en plaindre. Et cetera.

    N’hésitez pas à faire de courts rappels - pas des flashbacks - de ce qui l’a mis d’une telle humeur.

    « Par défaut », car vous avez toujours une raison profonde de vous comporter de telle ou telle façon, votre personnage est censé être satisfait ou non de sa condition. Là, référez-vous à son histoire : est-ce qu’il a été traumatisé par quelque chose, qui pourrait le mettre dans la dépression, ou est-il naturellement heureux ? Vous pouvez aussi sortir de ce schéma en pensant à des situations quotidiennes pouvant le mettre d’une certaine humeur. Par exemple, certaines personnes sont supposément plus irritables pendant les périodes de pleine lune ...

  3. Les personnages non-joueurs (PNJ)

    Comme dit ou rappelé dans le lexique, il existe deux types de PNJ. Sachant que le second type n’est pas contrôlable par vous, et n’ayant donc aucune influence sur ses actions, je vais m’attarder sur le premier type, à savoir le PNJ que vous contrôlerez vous-même.

    On va commencer par enfoncer une parmi de nombreuses portes ouvertes : par définition, le PNJ est présent dans la scène du RP. Le membre de la famille X omniprésent dans l’histoire de votre personnage, s’il n’est pas physiquement là, n’est pas un PNJ. Ce qui n’empêchera pas de reprendre la même démarche pour ceux-là que pour les personnages secondaires que vous avez déjà éventuellement développés dans votre présentation. C’est-à-dire, sans approfondir autant que pour votre personnage joueur, lui donner des lignes directrices de son physique et de son mental. Accordez-leur quelques lignes descriptives pour rappeler quel est leur rôle, pourquoi sont-ils ici, quels sont leurs liens - ou leur absence - avec votre personnage.

    Un PNJ n’est pas forcément un personnage secondaire mis en avant dans une scène. Le personnage tertiaire sans aucun lien défini avec votre personnage est aussi un PNJ. Selon son importance dans l’action, il faudra le détailler en conséquence. Imaginons une scène de café avec un Despranon, un Commandant joueur, un soldat non-joueur en civil et un serveur. Le soldat sera normalement plus important dans l’action, la discussion, que le serveur ; mais il n’empêche pas que le serveur soit bel et bien présent. Dans cette logique, jugez de l’importance d’un PNJ sur la scène, surtout s’il a une prédominance dans la scène. Est-ce que ça ne fait pas trop de monde autour de cette table ? Est-ce que le soldat, le serveur, n’est pas possible à ignorer ?

    Ces « pirouettes » peuvent aisément vous faire gagner quelques lignes.

    Dans le cas où vous voudriez vous immerger encore plus dans le RP, vous pouvez demander [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] à ce qu’un autre rôliste ou un membre du staff vienne l’incarner le temps du RP.

c) Le contexte : Quoi et pourquoi ?

Nous allons moins nous attarder sur cette partie, c’est seulement le moment où on vous demande pourquoi vous êtes à faire ce que vous faites. Pourquoi votre personnage se trouverait-il dans une bibliothèque ? Il cherche sans doute un ouvrage très rare, peut-être convoité également par l’autre personnage qui va intervenir ? Ne cherchez pas forcément les situations les plus incongrues, les raisons les plus simples sont souvent les meilleures. Votre personnage pourrait être un soldat en civil qui ne fait que se promener avant de se faire attaquer par un rebelle ... Rien n’empêche d’avoir un RP plus axé « slice of life » pour parler une langue plus orienté fanfiction, c’est-à-dire une discussion banalisée en plein jour.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

a) Distinguer les éléments connus et les éléments implicites

Il y a des choses que votre personnage va forcément voir. La description physique, déjà. Votre personnage, sauf s’il est aveugle - et dans ce cas, vous avez toujours l’alternative de décrire par les autres sens - va voir que l’autre a les yeux d’une certaine couleur, les cheveux pris dans telle coiffure ... Sauf que cette fois, vous n’êtes pas dans la peau de votre personnage pour le décrire, mais dans celle d’un spectateur. Vous pouvez donc faire des postulats : est-ce que cette personne, parce qu’elle est de petite taille, est un enfant ? Est-ce que cette personne, puisqu’elle a une coiffure très élaborée à votre goût, est riche ou a une autre place dans la société ? Ceux-ci ne doivent pas forcément correspondre à la réalité - qui, pour le joueur, s’exprime en rang et en couleur -, mais permettre au personnage de se faire une opinion subjective de l’autre. Il est riche, donc il pourrait être quelqu’un de particulièrement hautain ; même si, en réalité, ce personnage a fui sa noblesse ...

Il y a des choses que votre personnage ne va pas voir, et va donc devoir les deviner ou, carrément, les demander. C’est là que l’élaboration de vos descriptions va entrer réellement en jeu. Le personnage d’en face a les yeux ternes, fatigués, a des cernes ; est-ce qu’il est seulement fatigué, ou est-ce que vous allez le suspecter d’être malade ? Et pourquoi ? Après, il y a toujours une dépendance au caractère de votre personnage, et quelqu’un d’égoïste ne pas forcément s’arrêter sur cet aspect, mais plutôt sur ce qu’il pourrait obtenir de lui.

Et enfin, il y a des choses que votre personnage ne va pas voir et ne peut pas deviner. A moins d’avoir de puissants pouvoirs de vision psychique - ce qui n’est pas impossible, mais gardons cette aide pour le cas majoritaire -, votre personnage ne peut absolument pas deviner qui est son interlocuteur dans son sens le plus strict - nom, prénom -. Sauf s’ils se sont déjà rencontrés. Et dans ce cas, que vient faire ce personnage ici ? N’oubliez pas qu’Alternative Future est rempli d’endroits particulièrement inhospitaliers, et si vous veniez à croiser quelqu’un dans l’Area 102 par exemple, il vient quand même à l’esprit de se demander qui a cette sotte idée, encore plus si c’est pour contrecarrer vos propres plans.

b) La relance : faire avancer le RP

Il faut donc dans votre réponse matière à lancer - relancer - le RP. Ne vous contentez donc pas d’approuver gentiment ce que votre interlocuteur vous dit en buvant votre café, car il n’y a rien à répondre là-dessus - sauf si c’est en montrant clairement votre ennui profond, ce qui est un motif de relance ; mais sinon, essayez de faire plus que ça. Parfois, il suffit de poser une question pour enchaîner, puisque l’autre personnage va logiquement y répondre, ou vous envoyer paître.

Evidemment, il faut après donner un contenu conséquent à votre post, et ne pas simplement passer par une ligne de dialogue ou une action unique. Votre personnage n’est pas un bloc de glace, après tout. Quand on lui parle, il va penser, tirer certaines conclusions plus ou moins exactes qu’il vous incombe de mettre dans le texte pour que l’on comprenne pourquoi il va réagir de telle façon et pas d’une autre. N’hésitez pas à insister sur sa gestuelle - comme des tics nerveux par exemple, qui doivent montrer l’agacement ou la nervosité de votre personnage si besoin est - et sur ses émotions - peut-être que le bonheur qu’exulte l’autre personnage va lui renvoyer son propre malheur en pleine face - ...
Il est parfois utile également de « dégager le terrain ». Vous pouvez revenir à la description générale et montrer des changements avec l’avancement de l’action - s’il y a un combat, une foule va spontanément s’écarter -, ou comment votre personnage va interagir avec lui - est-il à la table d’un café ? Faites-lui boire une gorgée ou pousser son verre d’un air distrait selon son humeur, qu’il soit décontracté, ou non.
Enfin, n’oubliez pas les PNJ s’il y en a ! La plupart des gens ne restent pas sur pause pendant que vous abordez la discussion avec quelqu’un d’autre. Parlez d’eux, de ce qu’ils font, s’ils interviennent d’une quelconque façon dans le cours de l’action ou s’ils restent en arrière, et pourquoi. Il n’est pas forcément nécessaire de rentrer dans la tête de ce PNJ, puisqu’il est, par définition, d’importance secondaire ; même s’il peut être utile pour donner un autre avis sur l’action en cours. Dans un débat, si votre personnage est convaincu d’avoir raison, le PNJ ne va pas forcément l’approuver.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

a) Relire, et relire avec du recul

Ne vous pressez pas pour poster ! C’est évidemment tentant de poster dès le dernier point tapé, autant en étant pressé d’avoir une réponse que pour ne pas faire attendre les autres joueurs.

Ca semble évident, mais avant de poster, il est bon de vous relire. D’une part, pour voir si votre texte présente des coquilles notables. S’il y a donc des fautes de français, n’hésitez pas à utiliser cette [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]. Relisez-vous à voix haute : si vous butez sur certaines phrases ou si vous ne trouvez pas un rythme de voix, c’est que certaines constructions ou ponctuations peuvent être corrigées.
N’hésitez pas à vous relire plus d’une fois, et avec un petit temps de recul. Faites une pause pour vous changer les idées : faites une sortie ou un jeu, dormez ... Et relisez lorsque vous aurez la tête vidée. Vous aurez ainsi une certaine distance vis-à-vis de votre texte qui vous rendra plus objectif par rapport à certaines constructions de phrases. Il n’y a rien de pire que de poster et de se dire par après qu’il y avait encore des choses à corriger ...

b) Relire aussi le post auquel on répond

Peut-être moins évident, mais relisez en diagonale le post auquel vous vous apprêtez à répondre pour vous assurer de ne pas faire de grosses incohérences. Au niveau du jeu d’éléments connus / éléments inconnus, au niveau de la situation d’attaque si vous vous trouvez dans un combat ... Si nécessaire, ne vous gênez pas trop pour demander des précisions à l’autre joueur, qui préférera sans doute ça qu’à devoir composer avec des coquilles, ou pour mettre vous-même des précisions en spoil pour clarifier votre post - sans que ça serve de substitut. Surtout si votre personnage parle une langue étrangère - on ne parle pas tous l’anglais ou l’allemand ! -, ou dans le cas d’une Action Cachée.

Ne comprenez pas ça non plus comme une excuse pour tirer en longueur votre temps de réponse. Bien sûr, il faut peaufiner les posts, mais le plus intéressant n’est-il pas plutôt d’avoir une réponse à ces mêmes posts ?

c) Le RP pour une élite : le fond, pas la forme

Au-delà du nombre de lignes imposé - et uniquement pour donner de la matière pour répondre -, ne vous focalisez pas sur une mise en page parfaite ou un nombre de lignes minimum imposé à vous-mêmes. Ne cherchez pas forcément le « style » - on va dire qu’il y a des styles plus légers et des styles plus lourds. Attention, je ne dis pas qu’un style d’écriture en particulier est meilleur qu’un autre, mais que chaque joueur a le sien, et qu’il ne faut pas forcément chercher à imiter ou égaler la personne avec laquelle vous jouez, car c’est inutile. Pareillement, vous noterez que certains styles sont délibérément choisis pour « coller » avec le personnage - un enfant aura tendance à faire plus de raccourcis qu’un adulte, à utiliser plus de langage familier. Donc ne cherchez pas à faire du soutenu très lourd quand le point de vue de votre narrateur est censé être celui d’un gamin de onze ans.

En résumé, on ne le dira jamais assez, l’important c’est le contenu, et pas le contenant.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Il ne sert à rien de vous dépêcher pour finir un post dans des délais. Bien sûr, il ne faut pas non plus s’arrêter plusieurs mois sur le même post, en bloquant ainsi le joueur en face, mais il ne faut pas chercher à boucler un post le jour même pour le poster le plus rapidement possible. Le lièvre est plus rapide, mais la tortue gagne à la fin, n’est-ce pas ?

Trouvez une ambiance propice à l’écriture. Si vous ne la trouvez pas immédiatement, ou si vous n’êtes pas d’humeur à écrire, il est inutile de vous forcer, au risque de produire un post bâclé, pas forcément agréable pour les autres joueurs. N’écrivez pas forcément tout votre post d’une traite, mais pan par pan ; encore une fois, ne forcez pas l’inspiration à venir. Avant de poster, relisez plusieurs fois le « produit final », avec des pauses plus ou moins longues pour prendre de la distance avec votre texte. L’effort de la mise en page - comprenez, jouer sur les vignettes, les lecteurs, les règles officieuses d’une présentation - doit être secondaire par rapport au contenu.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]





Voilà pour cette aide. Que cette aide ne vous achève pas l’envie de RP. Je vais sans doute me répéter, mais le plus important n’est pas tant la méthode que le plaisir pris à participer à un RP, faire vivre son personnage dans un monde différent ... Chose qu’aucune aide ne pourra vous faire apprendre

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Les lois, comme la toile de l'araignée, attrapent la mouche mais laissent le frelon libre. »
« Laws, like the spider's web, catch the fly and let the hornet go free. »
Len Kagamine © Crypton. Pictures © MACCO.pixiv.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mimoze.tumblr.com/
 

~ Aide au RP ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alternative Future :: Avant propos :: Aides-