Encyclopédie
Présentations
Carnet de Bord
[RP]Siirastan
[RP]Mycra
[RP]Shizuku
[RP]Autres
Archives
AccueilFAQRechercherMembresConnexionS'enregistrer

Partagez | 
 

 Ҩ Loup y es-tu ? Pire, un Despranon ! [ x Tarek ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Serena A. Sanchez

Serena A. Sanchez

Messages : 43
Age : 26
Localisation : Devant Gossip' ♥

Ҩ Loup y es-tu ? Pire, un Despranon ! [ x Tarek ] Empty
MessageSujet: Ҩ Loup y es-tu ? Pire, un Despranon ! [ x Tarek ]   Ҩ Loup y es-tu ? Pire, un Despranon ! [ x Tarek ] I_icon_minitimeSam 14 Avr - 16:12




Tarek & Serena

« Une bonne décision prise pour de mauvaises raisons devient une mauvaise décision. »


Pourquoi étais-je revenue sur ces terres ? Esprit de torture, ou bien, malgré toute ces années passées, avais-je encore un futile espoir ? De quoi ? De voir mes parents venir me rejoindre pour me prendre dans leur bras ? Futile. Tout ça était inutile, elle n’était plus rien. Cette bâtisse autrefois admirée de tous n’était maintenant qu’un tas de ruines. Le terrain était tellement craint que personne n’osait reconstruire par-dessus et je les comprenais. Après tout, qui avait envie d’acheter une bâtisse où un meurtre avait eu lieu ? Pas grand monde, à moins d’être légèrement décalé dans sa tête, ce qui entre nous, arrivait de plus en plus. Quoi ? Vous n’avez jamais entendus parler des individus recherchant des maisons lugubres dans le seul but d’organiser des soirées disons … aux mœurs douteuses ? Non, je ne me promène pas en tenue sadomasochiste et je n’ai pas de fouet ni de menottes. Pas sur moi, j'étais simplement curieuse. Enfin bref, quoi qu’il en soit, cette ruine m’appartenait … super. Mais que pouvais-je bien en faire ? Rien que l’idée de traverser notre propriété me terrifiait alors entreprendre des travaux pour la reconstruire … qu’elle blague. Non, il valait mieux la laisser comme telle. Fermée à jamais, source de plusieurs légendes et de ragots en tout genre. Détournant mon regard de ce tableau morbide, je pris une cigarette avant d’une tirée une bouffée. Officiellement, mes parents étaient morts dans un « bête accident dût à un départ de flamme dans la cuisine ». La vérité était tout autre. D’après les éléments que j’avais pu réunir depuis ces deux dernières années, j’avais la quasi certitude que la meurtrière n’était autre que ma jumelle, Ever. Double maléfique ? En quelque sorte … elle est mon yin et je suis son yang. Mais ce n’est qu’une supposition ajouté à un pressentiment, rien de très concluent je l’avoue. Tirant une dernière bouffée de nicotine, je l’écrasais avec mon talon, il était temps de me remettre en route. Un dernier regard pour ce qui fût jadis ma maison et je terminais la séquence émotion, laissant ainsi les ombres du passé dans cette ruine.

Quel était le programme ? Sortant mon agenda électronique de ma poche, je fis défiler les jours. Alors, aménagement dans mon nouvel appartement ainsi que mon nouveau bureau, courses … la flemme et pas le temps, next. Rencontrer mon supérieur … Hm, peut-être avais-je le temps pour faire quelques courses enfin de compte ! Bon sang, j’avais peur de cette rencontre. « Fou, sadique, tortionnaire, rire dément », voilà les adjectifs qu’on m’avait donnés quand j’avais voulus en savoir plus sur le Despranon qui était mon supérieur. Happy face quoi ! Sûr que j’étais pressée de rencontrer Tarek Ngaresh ! Malheureusement, j’avais déjà reculé cet événement deux fois, je n’avais plus le choix. Attrapant une deuxième cigarette, j’utilisais une fonction de mon agenda afin de faire défiler la liste d’aliments dont j’avais besoin. Fruits, légumes, viandes et ô miracle, vodka. Tous mes achats allaient être achetés et rangés sans que j’ai à faire le moindre effort, le rêve ! Approchant d’une voiture rouge, je fis signe à mon chauffeur de me ramener au Panthéon. Il n’y avait pas que des désavantages à être devenue Sous-commandant du 5ème Escadron. Tout d’abord, la carte Gold qui s’accompagnait d’un compte en banque très bien remplis, la voiture et l’appartement de fonction. Pour autant, bien que le Gouvernement mette tout en œuvre pour rendre l’avenir meilleur, il était craint. Pire, nous étions détestés et même parfois insultés ! Et puis il y avait ces groupes, ces pseudos « rebelles » qui se targuaient d’être les défendeurs de la cause humanitaire mais qui au final ne faisait que se rendre ridicule. Je venais d’être pourvue à ce poste, pourtant, j’avais hâte. Je voulais en découdre avec ces personnes, tenté de les comprendre, comment des êtres pouvaient à ce point détester l’instauration de lois faites pour maintenir l’ordre. Passant une main dans mes cheveux, je tentais de dresser une mèche qui se rebellait, elle aussi. Anxieuse ? Oui, c’était évident. Pourtant je me connaissais, lorsque je serais devant Tarek Ngaresh, j’allais être parfaitement décontractée. Je sortie de mes pensées en voyant mon chauffeur me faire signe, nous étions enfin arrivés. Quittant le véhicule, je pris une dernière cigarette en fixant le Panthéon. Ce monument était vraiment représentatif du Gouvernement. Grand, puissant, voulant toucher le ciel, sans aucune limite pour le stopper. Comment ces rebelles pouvaient-ils penser arrêter une telle puissance ? Soupirant, je pris la direction du bureau du Despranon. Utilisant l’ascenseur, je fus devant sa porte en à peine quelques secondes. Frappant trois coups rythmés, je me raclais la gorge afin de me présenter.

-« Serena Sanchez, Monsieur, je viens comme prévus pour notre rendez-vous. Annonçais-je clairement. Comme voulait le protocole, j’attendais sa réponse avant d’entrer. Enfin, c’est ce que j’avais prévus … Activant mon « mode blonde », je passais sans m’en rendre compte ma main devant le détecteur, ouvrant ainsi la porte. Personne ? Eh merde qu'elle conne ! Murmurais-je en voyant la bourde, ça commençait bien ! Heu ... Monsieur Ngaresh ? Dis-je en entrant doucement, sur mes gardes. J’étais pourtant sur d’avoir entendus du bruit ? Etait-il dans la pièce voisine ou bien était-ce un test ? Attentive, j’attendis une quelconque réponse de sa part. Parfaitement décontractée, hein ? Ou pas !

fiche par century sex.




Dernière édition par Serena A. Sanchez le Sam 26 Mai - 16:45, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tarek Ngaresh
Ex-Despranon | Directeur de l'Agence
Ex-Despranon | Directeur de l'Agence
Tarek Ngaresh

Messages : 238
Age : 26

Feuille de personnage
Cuivre Cuivre: 160
Or Or: 1
Verre Verre: 0

Ҩ Loup y es-tu ? Pire, un Despranon ! [ x Tarek ] Empty
MessageSujet: Re: Ҩ Loup y es-tu ? Pire, un Despranon ! [ x Tarek ]   Ҩ Loup y es-tu ? Pire, un Despranon ! [ x Tarek ] I_icon_minitimeLun 16 Avr - 1:53

Journée... parfaite. Pour une fois. Jusqu'à présent, il n'avait pas arrêté de bouger à droite et à gauche. Ces mouvements et allers-retours incessants avaient provoqué une intense irritation au cours de ces derniers jours. Parce qu'à cause de ça, son temps passé au bureau se limitait à cinq ou six heures par jour. Il était obligé de décharger une bonne partie de ses tâches à Janis, qui devait en avoir plus que marre de crouler sous les dossiers. Chose qui en revanche ne dérangeait pas Tarek. D'avoir des dizaines de dossiers. C'était son boulot, et il le faisait d'une main de maître. Et si c'était possible, son bureau serait son domicile permanent. Quoiqu'on était pas loin de la vérité. Il vivait juste derrière, dans un appartement spacieux, bien que sommairement meublé, ce qui lui permettait d'être au plus vite sur son lieu de travail, vu qu'il y dormait. Qui plus est, si une urgence survenait au Panthéon, comme un attentat, un cambriolage, une connerie du genre, il était directement sur les lieux dans le cas où son intervention était requise. Son appartement n'était donc pas un choix de goût, mais un choix stratégique.

Aujourd'hui, il était en pleine étude de dossiers dans le département stratégique. Après sa rencontre avec Mugen, l'Alpha, il s'était immédiatement mis au travail. Quelques dossiers prioritaires étaient à réviser et rédiger, mais surtout, il fallait faire le tri dans les vieux dossier, ceux qui n'étaient plus d'actualité, ceux qui attendaient une signature, un transfert... bref, il avait encore pas mal de choses à faire. Et justement, aujourd'hui s'annonçait comme une excellente journée. Debout depuis trois heures du matin, il enchaînait lectures et signatures, rédactions et corrections. Au début il avait eu un peu de mal à se remettre dans le bain, à cause de son séjour dans le désert. Mais désormais, ça allait déjà beaucoup mieux. Il n'avait plus le niveau administratif qu'il avait atteint en quelques années quand il avait été nommé Despranòn, mais au moins, il avançait. Encore quelques mois et il pourrait tourner à plein régime.

Janis l'avait rejoint environ une heure après son réveil. Cette femme était facilement aussi acharnée que lui. Du moins, c'est le constat qu'il avait fait. Pendant les deux années d'absence de l'Omicron, elle avait géré l'escadron d'une main de maître, et désormais Commandante, ainsi que secrétaire personnelle et aide administrative importante de Tarek, elle était aussi crainte que respectée de tout l'escadron. Avec elle, qui arrivait toujours avant les autres et repartait toujours bien après, nulle place à l'erreur ni à l'échec. Une perle rare si on pouvait dire, bien qu'elle soit aussi sombre et froide que le Despranon au dessus d'elle. Elle faisait un tri drastique dans les dossiers, jetant sans scrupules ceux qui avaient peu ou pas de chance d'être encore d'actualité, et faisait des caisses de dossiers remplies de ceux que Tarek devait encore valider et transmettre aux autres escadrons.

Il était environ quatorze heures. Janis et lui planchaient sur un sujet particulièrement pointu depuis des décennies. Modula. Ca bougeait beaucoup trop là bas. Et il fallait vite intervenir, de façon efficace. Le problème étant qu'on ne pouvait pas faire de cibles générales et partir à l'assaut de la cité avec un régiment de soldats de l'Escadron de choc. Ca ne causerait que des ennuis, et ferait passer le gouvernement comme une tyrannie meurtrière aux yeux du peuple, et auprès des rebelles qui seraient mis au courant de la scène, ça ne ferait que conforter leur idée que le régime en place était corrompu jusqu'à l'os. Bien que la majorité d'entre eux en soient intimement convaincus, il n'en restait pas moins quelques esprits malléables qu'on pouvait encore manipuler, soit pour les ramener du bon côté de la balance -le plus amusant du point de vue Tarek-, soit en faire des indics. Les faire entièrement basculer du côté anti-gouvernemental était donc à exclure.

L'Escadron de Reconnaissance leur avait cependant fourni de très bons rapports, adresses, photographies, mails à la clé. Mugen Shôryû avait pas mal d'années de moins que Tarek. Aussi, si l'Omicron n'avait pas entièrement reconnu son talent en tant que Despranon et l'efficacité de ses espions, jamais il ne l'aurait respecté. Et en effet, il respectait beaucoup Mugen. Malgré sa décontraction, sa rigueur au travail était au moins égale à sa nonchalance. Une chance qu'il n'ait pas quitté le Gouvernement. Ainsi, un plan commençait à naître dans son esprit. Il sortit une chemise rouge d'un tiroir du bureau et y rangea tous les documents écrits ou iconographiques. Juste après, il sortit un petit objet sombre de sa poche, le brancha sur son ordinateur, et y copia toutes les données informatiques liées à ce rapport. Ces chemises rouges finissaient toutes au même endroit. Dans l'appartement de Tarek. Les dossiers qu'il considérait comme prioritaires étaient toujours étudiés en dehors des horaires de travail, chez lui, avec ou sans Janis, et accompagné d'un excellent bourbon, et de quelques tasses de café.

Mais à peine eut-il le temps d'entrouvrir la porte de son appartement pour aller ranger son dossier que la porte vibra sous les coups. Le regard meurtrier de Tarek fit une ligne droite jusqu'au battant. Si la force qu'il y mit avait été physique, la porte aurait explosé sous la colère qu'il dirigeait. Il haïssait profondément qu'on vienne toquer à son bureau.

"Calmez-vous Tarek. Je ne sais pas si vous vous souvenez, mais vous avez convoqué la nouvelle sous-commandante de l'Escadron Tactique à votre bureau pour la féliciter, et justement pour la rencontrer. Ne faites pas cette tête alors que ce bruit est entièrement fruit de vos actes, je vous prie."

Une commandante qui parlait comme ça à un Despranòn ? Oui. Janis connaissait mieux Tarek que sa propre mère. Elle était du même bord et accessoirement de la même trempe que lui à vrai dire. Excellents amis et collègues, malgré leur froideur respective, elle lui parlait ainsi poliment, même si comme maintenant, son ton pouvait être assez cinglant. Même si ça n'était jamais avec hostilité, pour un tiers cela pouvait paraître sacrément perturbant.

"Hum..."

Ce fut tout ce que Tarek trouva à répondre. Il retourna donc s'asseoir derrière son bureau, laissant sa subordonnée aller ouvrir et faire entrer la nouvelle recrue de l'escadron dans son bureau. Un siège était déjà préparé à son intention, ainsi qu'une cafetière qui venait de finir de chauffer. Il prit trois tasses dans un petit vaisellier, et les remplit toutes les trois. Une petite sucrière, et il déposa le plateau sur le bureau. Janis revint, et prit un siège pour venir s'asseoir non loin d' l'Omicron, fixant la nouvelle venue sans rien dire.

"Bonjour. Vous le savez sûrement déjà, mais je suis l'Omicron Despranòn, Tarek Ngaresh. La femme assise à côté de moi est Janis Wing, la Commandante de l'Escadron, et vous serez sous ses ordres directs. Et par conséquents les miens. Pour commencer, je vous prierai de ne jamais plus m'appeler ni par mon nom de famille, ni par mon prénom. L'usage veut que tous les soldats de l'escadron, y compris les officiers, m'appellent "Omicron". Et je suis à cheval sur ce genre de principes.

Maintenant que ces formalités sont faites, j'aimerais que vous vous présentiez à nous. Vous pourrez ensuite poser les questions que vous voulez, et après y avoir répondu je pourrai vous dire en quoi consistera votre travail pour les prochains mois aus sein de l'Escadron Tactique. J'espère que vous êtes motivée."

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serena A. Sanchez

Serena A. Sanchez

Messages : 43
Age : 26
Localisation : Devant Gossip' ♥

Ҩ Loup y es-tu ? Pire, un Despranon ! [ x Tarek ] Empty
MessageSujet: Re: Ҩ Loup y es-tu ? Pire, un Despranon ! [ x Tarek ]   Ҩ Loup y es-tu ? Pire, un Despranon ! [ x Tarek ] I_icon_minitimeLun 28 Mai - 17:50




Tarek & Serena

« Une bonne décision prise pour de mauvaises raisons devient une mauvaise décision. »


Petite, je pensais que le Gouvernement était parfait. Qu’il y régnait une harmonie parfaite, où chaque personne savait se reconnaître et se saluer de manière chaleureuse. Mais ça, c’était avant d’en faire partie et de connaître la vérité. Très, très loin de cette fameuse utopie. Bien évidemment, je ne négligeais pas ce côté, le travail fournis et la rigueur appliquée à travers les différentes villes. Pour autant, doit-on vraiment utiliser la manière forte afin d’appliquer cette Loi ? Quitte à supprimer des êtres vivants ? Une telle pensée pouvait paraître ironique venant d’une telle personne, j’en étais consciente, après tout … j’étais loin d’être parfaite et je savais d’avance qu’une place m’était gardée bien au chaud en enfer, si un tel endroit existait vraiment. Quoi qu’il en soit, je ne pouvais pas me permettre de perdre mon temps à pleurer sur le sort de ces imbéciles qui avaient voulus se rebeller. Quoi qu’on en dise, le Gouvernement était une source inépuisable d’informations en tout genre, ce que je recherchais par-dessus tout. Grimpant les échelons, j’étais finalement arrivée au poste d’Adjointe du 5ème Escadron pour me retrouver devant mon supérieur, l’Omicron Despranon.

Faire une entrée en règle ? Non, pas pour Serena Sanchez. Il avait fallut que je fasse une bourde ! Heureusement pour moi, une femme vint à ma rencontre avant que je ne fasse une autre connerie signée et certifié par le livre des Blondes. Celle-ci ne m’accorda qu’un bref regard et c’est avec tout autant d’amabilité que je lui rendais l’appareil. Non, le Gouvernement n’était pas Meetic, je ne comptais boire un thé en mangeant quelques gâteaux. D’un bref signe de la main elle me fit signe de la suivre, puis, sans attendre mon consentement, prit place sur un siège non loin d’un homme. Sans même qu’il eu besoin de se présenter, je savais qu’il était mon supérieur. Plaçant ses mains sous son menton, il prit la parole d’une voix dénuée du moindre doute. Mon odorat détecta une douce odeur, du thé ? Hm ! Et bien peut-être m’étais un peu trop avancé. Laissant mes bras le long de mon flanc, je me contentais de l’écouter de manière polie, comme le voulait notre hiérarchie. Bien sur que oui, je savais qui il était, l’Omicron Despranon, Tarek Nngaresh. Homme puissant et craint même parmi ses collègues, c’est pour dire ! Déviant mon regard je fixais la femme assise à ses côtés. Ainsi donc, c’était elle la Commandante ? Tiens donc … L’Omicron était pointilleux avec ce genre de détails ? Grand bien lui fasse, s’il n’y avait que cela pour lui faire plaisir ! Le silence ce fit lorsqu’il termina les formalités. Que pouvais-je lui répondre ? Tout devait être noté dans mon dossier, enfin, presque tout.

-« Je vous prie de m’excuser pour cela, Omicron Despranon, je vous assure que cela ne se reproduira plus. Comme vous devez le savoir, vous aussi, je m’appelle Serena Apple Sanchez. Annonçais-je d’une voix neutre. Que pouvais-je dire d’autre ? Gardant mon attitude froide, je réfléchissais intérieurement. Peut-être … Je ne sais pas si vos informations sur moi vous le précise, mais je possède une magie de type electrokynésique que je ne contrôle pas encore parfaitement. Repris-je en marquant une nouvelle pause. Devais-je parler de … Oui, après tout, avec l’événement qu’il c’était passé lors du test psychologique, autant lui montrer que je ne cachais rien. Comme marqué sur mon dossier, vous savez aussi que je possède un … dédoublement de la personnalité qui ne surgit que lorsque l’on me pousse dans mes limites ou suite à une émotion trop violente, par exemple lorsque ce psychiatre m’a fait passé tout ces tests alors que j’étais morte de fatigue. Sa mort est une tragédie, dis-je sans une once de pitié. La gorge sèche, je fixais avidement la tasse, avant de reprendre la parole pour lui répondre. On ne s’engage pas dans le Gouvernement pour faire du bénévolat ou bien parce qu’on ne sait pas quoi faire de notre temps, Omicron Despranon. Annonçais-je avec conviction en appuyant sur son grade. Des questions … Oui, principalement sur le rôle du 5ème Escadron. On m’a mise au courant à mon arrivée qu’il avait changé d’optique et de ce fait j’aimerais avoir quelques informations.

Alors que mon supérieur était en train de préparer une réponse, mon téléphone se mit à sonner. Gênée, je me raclais la gorge tout en restant moi-même. Il n’y avait qu’une seule personne que j’avais laissé en mode sonnerie, mon informateur. La sonnerie laissa enfin place à la messagerie vocale, réglée pour être en haut-parleur. « Swallow, merde ! Pourquoi tu ne réponds pas ?! J’ai ton information sur … tu sais qui, rappelle ! Et oublies pas mon paiement, j’en ai besoin, je suis trop en manque en ce moment !! » Bip … Bip … Fixant l’Omicron, je me contentais de lui sourire froidement.

-« Comme on dit, les informations valent tout l’or du monde, n’est ce pas ? Et peut importe la source tant que celle-ci est fiable, non ? Demandais-je en inspirant profondément, sentant le sermon arrivé.


fiche par century sex.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tarek Ngaresh
Ex-Despranon | Directeur de l'Agence
Ex-Despranon | Directeur de l'Agence
Tarek Ngaresh

Messages : 238
Age : 26

Feuille de personnage
Cuivre Cuivre: 160
Or Or: 1
Verre Verre: 0

Ҩ Loup y es-tu ? Pire, un Despranon ! [ x Tarek ] Empty
MessageSujet: Re: Ҩ Loup y es-tu ? Pire, un Despranon ! [ x Tarek ]   Ҩ Loup y es-tu ? Pire, un Despranon ! [ x Tarek ] I_icon_minitimeMar 17 Juil - 17:34

L'Omicron avait partiellement lu le dossier de la nouvelle prétendante au poste de Sous-Commandant. Il haïssait la paperasse, à force d'y passer ses journées, et préférait de loin poser les questions à voix hautes et obtenir ses réponses de manière similaire. Cela apportait bien plus que de ne lire qu'un simple bout de papier rédigé avec une objectivité qui crevait les rétines. Il forçait les candidats à s'auto-analyser, aidés par la pression qu'instillait Tarek dans toutes les pièces où il se trouvait, pour un compte rendu un peu plus subjectif, mais bien plus utile pour prévoir de futurs évènements. Dans la mesure où des évènements donnés pouvaient être réellement prévus. Quoi qu'il en soit, même si on pouvait en douter, cela aidait beaucoup Tarek. Pour lui, l'électrokynésie de Serena s'affichait en premier dans son esprit comme un danger. Qu'elle soit affectée pendant une mission à l'armada navale ou à la flotte de bombardement pouvait n'apporter que des problèmes si elle ne savait pas utiliser consciencieusement ses pouvoirs. Pourquoi ? A cause de la tonne de matériel électronique sensible qui était stockée et utilisée dans tous les appareils volants et flottants du gouvernement.

"Je vois..."

Il n'eut pas le temps de finir ce qu'il avait à dire. Serena décrocha son téléphone, laissant la personne qui était certainement à des années lumières de se douter où elle était taper la discute. Il ne dit rien, et se contenta de noter et d'enregistrer chaque mot. Le silence de mort dans la pièce rendait l'interlocuteur au bout du fil encore plus bruyant, et il était vraiment facile d'entendre ce qu'il disait. Aucune remarque, il attendit patiemment que l'autre ait fini son monologue, un sourire aux lèvres. Qui généralement ne présageait rien de bon. Un Tarek qui sourit revient à dire qu'un loup montre ses crocs.

"Effectivement, et vous êtes sûrement très loin de vous douter d'à quel point elles valent chères. J'entends bien... Hum, ce n'est pas le sujet. J'ai bien parcouru votre dossier, et après une analyse de ce dernier et de vos propos, j'en suis venu à quelques conclusions. Premièrement, vous êtes un danger potentiel pour l'Escadron Aéronaval. Vos pouvoirs peuvent facilement mettre à sac nos installations s'ils ne sont pas contrôlés. Mais je vais partir du principe que vous pourrez éviter de faire une bourde quand vous serez en mission. Car là c'est votre vie qui est en jeu. Nos pilotes risquent leur vie à chaque fois qu'ils se posent dans un de nos appareils."

Il se leva, et alla chercher dans un des nombreux casiers présents dans son bureau une carte, qui représentait le globe d'aujourd'hui, avec une quantité abominable de chiffres et d'équations qui représentaient la force des courants marins, les pressions sous-marines, la force des vents, les coordonnées militaires de vieux champs de bataille. Il prit un marqueur et entoura rapidement quelques zones.

"Voici toutes nos bases. La plupart sont sur Siirastan, mais nous avons quelques unités dormantes sur Mycra, et non loin de Modula. Une station sous-marine est construite près d'Islantis. En tant que Sous-Commandant, une visite dans chacune des bases sera obligatoire, que le personnel affecté là bas de façon permanente voient le visage de leur nouveau chef. Car en tant que Commandant Adjoint, c'est vous qui mettrez en application les ordres de Janis, et les miens si elle est affectée ailleurs. Vous suivrez aussi, si ce n'est pas déjà fait, une formation intensive de pilotage et de stratégie. Notre Escadron rassemble des pilotes d'élite, des gens qui connaissent leur métier sur le bout des doigts. Votre niveau doit être supérieur au leur dans au moins un des domaines pré-cités. Il faut que vos hommes aient confiance en vous. Et pour cela, il leur faudra le respect, chose difficile à obtenir. 99% de nos pilotes sont des hommes, et les femmes sont encore plus brutales qu'eux."

Il partit ranger la carte, et revint avec un petit cahier. Il nota quelques mots dedans, puis revint s'asseoir à son bureau.

"Si vous avez des questions, ne dérangez pas le commandant avec ça. Sa force se fait dans la pratique plus que dans la théorie, et elle est toujours en voyage entre les nombreuses bases de l'Escadron. Venez directement à mon bureau si vous avez un problème. *Il arracha la page de son cahier et la tendit à Serena* Vous trouverez ici mes coordonnées personnelles. Je possède un cellulaire, à utiliser dans l'urgence. Le téléphone du bureau et mon adresse virtuelle sur le réseau interne gouvernemental."

S'il lui donnait tout ça, c'est qu'elle était certainement prise. Cependant, il n'avait pas terminé. Il ne connaissait pas son potentiel exact, mais allait s'en assurer, peut importe le temps que ça prendrait.

"Au cours de votre carrière, du moins du début de celle-ci, nous allons faire des sorties régulières. Pilotage, haute voltige, descente en sous-marin, missions de reconnaissances, la vie sur un porte avions... Bref, être haut gradé ne vous garantit pas un avenir calme et plat. Vous allez devoir beaucoup travailler si vous voulez être digne de ce poste. Et je ne choisis -dans mon escadron en tout cas - que les meilleurs. Avez-vous d'autres questions, Sous Commandant Sanchez ?"

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Ҩ Loup y es-tu ? Pire, un Despranon ! [ x Tarek ] Empty
MessageSujet: Re: Ҩ Loup y es-tu ? Pire, un Despranon ! [ x Tarek ]   Ҩ Loup y es-tu ? Pire, un Despranon ! [ x Tarek ] I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Ҩ Loup y es-tu ? Pire, un Despranon ! [ x Tarek ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alternative Future :: SIIRASTAN :: Séregon :: Panthéon-