Encyclopédie
Présentations
Carnet de Bord
[RP]Siirastan
[RP]Mycra
[RP]Shizuku
[RP]Autres
Archives
AccueilFAQRechercherMembresConnexionS'enregistrer

Partagez | 
 

 Let's smoke this shit! [pv Tarek]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Silver Eikes

avatar

Messages : 57
Localisation : Dans un frigo

Feuille de personnage
Cuivre Cuivre: 0
Or Or: 0
Verre Verre: 0

MessageSujet: Let's smoke this shit! [pv Tarek]    Mer 2 Mai - 0:27

Silver ouvrit les yeux. Une voix l'avait tiré de son sommeil. Loki se tenait au-dessus de lui; dans la pénombre le visage de son professeur lui parut très fatigué... Mais non sans curiosité, il se redressa. Voyant qu'il était réveillé Loki se détourna de lui sans un mot. Etrange, pensa Silver, lui qui avait tendance à être bavard et moqueur dès le matin. Il lui cachait vraisemblablement quelque chose. Mais, ne voulant pas insister au risque de l'énerver, il s'habilla en silence.
Il avait beau s'être physiquement bien remis de son combat à Mala Muerte, il ne pouvait pas nier qu'il était quelque peu fatigué psychologiquement. Il aurait quand même pu mourir relativement rapidement s'il n'y avait eu personne autour de lui: Loki et... Nihil. Elle semblait avoir déjà quitté la ville à son réveil, enfin, c'était ce qu'avait dit son professeur. Et ne pas la voir avant de retourner à Sérégon l'avait quelque peu déprimé; c'était comme s'il avait simplement copié les capacités de la jeune femme, puis disparut sans même avoir pu la remercier... Cependant Loki lui avait dit qu'il s'était chargé de la payer comme il se devait... Du coup il avait encore plus l'impression qu'il ne s'était vraiment rien passé entre eux... En soit c'était vrai! Mais il restait tout de même bien curieux à son sujet, Nihil était vraiment pleine de mystères, et s'il avait pu rester plus longtemps il l'aurait fait... Bon, sans la chaleur, ça aurait été mieux! Il espérait donc pouvoir la recroiser un jour.

Traînant des pieds jusqu'à la salle de bain, il se mit côte à côte avec Loki qui, de son allure matinale, se brossait les dents. Silver se regarda un instant dans le reflet du miroir; il n'avait pas encore retrouvé sa couleur, déjà de base il était pâle, mais là, on aurait dit un cadavre. Agacé par son apparence de zombie il mit sa tête sous l'eau pour se réveiller.
Cela faisait deux jours qu'ils étaient arrivés à Sérégon, Loki lui avait dit qu'il lui fallait encore organiser quelques choses avant de le présenter à un Despranon, histoire qu'il intègre bien l'escadron qui lui convenait. Il avait donc passé les deux jours à écrire un rapport assez complet sur son élève, ses capacités et son pouvoir. Bien sûr pour intégrer l'armée il lui fallait faire ses preuves, et une fois à l'intérieur, s'intégrer aux autres membres de son escadron. D'ailleurs son professeur lui avait bien partagé son inquiétude vis à vis du jeune homme, qui était une tête brûlée, et serait facilement enclin à provoquer de la merde. Oui une autre de ses capacités innées.
Il se traîna ensuite à la cuisine. Loki ne fut pas long à le rejoindre, et il s’assit à table.
« Bon Silver, aujourd’hui tu as l’entretien pour intégrer l’armée. »
Et il disait ça maintenant. De suite Silver était sur ses pieds, donnant un coup violent dans la table :
« Putain t’aurais pas pu dire ça plus tôt ?!
-Qu’est-ce que ça aurait changé ? En quoi tu te serais préparé ? C’est juste un entretien. On part dans un quart d’heure. »
Coupé de son appétit, le jeune homme partit dans la chambre. Il resta assit sur le côté du lit, attendant.
Lorsque le moment vint, Silver se leva et suivit Loki lorsqu’il passa la porte. Ils étaient à une dizaine de minutes à pied de la tour du Panthéon ; le bâtiment lui-même était immense, impressionnant, même peut-être relativement effrayant pour le nouveau venu. L’ombre qui s’étendait sur la ville noyait les quartiers dans l’ombre selon l’heure de la journée… Silver regarda le bâtiment, observant les gens à côté qui entraient, sortaient, discutaient. Beaucoup étaient en uniforme. Loki le laissa à l’entrée, ayant discuté avec une personne à l’accueil du Panthéon.
Un militaire approcha alors le duo.
« Je vais vous escorter jusqu’à la salle d’entretien. »
Loki regarda dans les yeux de son élève avant de le pousser un peu en avant. Il avait bien dit qu’ils se retrouveraient à l’appartement. Donc Silver suivit l’homme d’un pas quelque peu tendu, marchant dans les couloirs du QG militaire. Il y avait du monde qui bossait, beaucoup de sbires en fait… Soupirant il se laissa guider. Ils arrivèrent rapidement devant la salle d’entretien, et le gars se tourna vers lui : « Un Despranon viendra bientôt. Veuillez attendre. »
Il partit après avoir ouvert la porte. Bon bah… Les gars devaient être occupés, et s’attarder sur des nouvelles recrues devait pas être une chose passionnante. Soupirant à moitié, il s’affala sur un des sièges se trouvant autour de la table et regarda le plafond.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tarek Ngaresh
Ex-Despranon | Directeur de l'Agence
Ex-Despranon | Directeur de l'Agence
avatar

Messages : 238
Age : 26

Feuille de personnage
Cuivre Cuivre: 160
Or Or: 1
Verre Verre: 0

MessageSujet: Re: Let's smoke this shit! [pv Tarek]    Mer 2 Mai - 10:29

"Maarzak, ne vaudrait-il pas mieux placer un groupe de trois hommes du sixième ici, et envoyer l'escadron de choc par ce côté du bâtiment ? Ils pourront faire à la fois un maximum de dégâts, et en même temps, les hommes du sixième pourront s'occuper de notre cible principale."

Tarek foudroya sa Commandante du regard, avant d'acquiescer en silence. Il ne supportait qu'on utilise le patronyme offer par ses parents lorsqu'il était au Panthéon. Une mauvais habitude qu'elle avait prise en apprenant l'identité véritable de Tarek. Le problème restait qu'il y avait beaucoup de monde au Panthéon, et que les murs avaient parfois des oreilles. Et tant qu'à faire, il préférait éviter d'être démasqué. Il n'avait pas envie de goûter aux balles du peloton d'exécution dans les prochains jours, ni dans les prochaines années. Malgré ce petit écart, restait qu'elle avait raison. L'attaque de cette fabrique d'arme illégale était un vrai casse-tête shangyen. Nous vous épargnerons les détails, mais le bâtiment était enfoncé en plein milieu d'un noyau résidentiel civil. Dirigé par un groupe de Densetsu se revendiquant comme faisant partie de la Mélodie -Tarek avait de sérieux doutes à ce sujet- cette usine fabriquait toutes sortes d'armes, allant de l'arme conventionnelle aux mines antipersonnelles, en passant par les canons d'assaut à forte portée et bon pouvoir destructeur. Bref, une histoire de merde, et une solution qui promettait d'être tout aussi merdique. La difficulté à l'Escadron Tactique sous le commandement de Tarek, c'était pas de trouver un moyen de résoudre le problème. Avec Tarek, le travail atteignait des sommets de difficulté. C'est sûrement pour ça que l'escadron cinq attirait peu de monde. Seuls les meilleurs tacticiens en faisaient partie, parce qu'il fallait une dose de réflexion et d'analyse colossale. Quelques critères étaient toujours à respecter. Premièrement, il fallait que la victoire aille au Gouvernement. Ensuite, il fallait que les pertes gouvernementales ne dépasse pas le 1/25ème du total d'effectif présent. Et c'était déjà très difficile. Pour finir, pour les opérations qui finiraient médiatisée, il fallait qu'il y ait du style, de l'éclat, et surtout, l'évidence de l'écrasante supériorité du Gouvernement sur les criminels présumés. Autrement dit... Une vraie misère. C'est pour ça que nombre de dossiers passaient par le bureau de Tarek avant de finir sur les bureaux des autres escadrons. Il voulait tout passer en revue et simuler lui-même les expérience proposées dans les rapports. Ce qui alourdissait une charge de travail déjà énorme.

Il réfléchissait encore et encore, quand son comlink sonna avec brutalité sur son bureau. C'était assez rare que ce téléphone là sonne, vu que Janis était une des rares à avoir son numéro personnel, ainsi que quelques gradés des autres divisions, notamment les Despranòn, leurs Commandants et Sous-Commandants, et d'autres hommes non-affiliés mais qui avaient tout de même une place prépondérante dans la gestion administrative du joyeux bordel qu'était le Panthéon.

"Omicron Despranòn, la recrue Eikes est arrivée. Il vous attend dans la salle d'entretien au deuxième étage du département, on l'a fait entrer dans la salle."

Il soupira en reposant son crayon à croquis, et se rhabilla rapidement. Il chaussa ses lunettes sur son nez, remit son immense manteau sanglant, aplatit un peu ses cheveux noirs hirsute, et les coiffa ensuite de son chapeau à large bord. Tarek dans toute sa splendeur, grand charismatique, et pas rassurant du tout. Ainsi le nouveau saurait à quoi s'attendre.
Parcourant les couloirs d'un pas vif, suivi de Janis, il descendit jusqu'à l'étage concerné, et s'arrêta devant la porte de la salle d'entretien, ou l'attendait un soldat de son escadron, un dossier à la main.

"L'homme qui a proposé le dénommé Silver Eikes a fourni un rapport détaillé à son sujet, le voici. Plusieurs choses ne sont pas mentionnées dedans, mais ne faisant pas partie de l'armée, ces fichiers sont tout de même d'une très bonne qualité. Bonne chance Omicron, Commandante."

Tarek ne répondit pas, et entra sans plus de cérémonie dans la salle, avant d'esquisser un rictus, ce qu'il appelait en fait un sourire. En apparence, cela ressemblait surtout à un rictus malsain sorti tout droit d'un film d'horreur. Mais passons, la beauté n'est pas connue comme être le blason de Tarek. Son charisme suffit, en général. Il observa d'un oeil rougeoyant Silver Eikes, avant d'aller s'asseoir à l'autre bout de la table, juste en face de lui, balançant le dossier sur la table. Janis elle, préféra se mettre juste derrière lui, au cas où le nouveau ne serait pas un gentil Gouvernemental et tenterait -on les enchaînait ces temps-ci- d'attenter à la vie de l'Omicron.

Janis, Commandante du Cinquième Escadron:
 

"Pour commencer, un soldat, même non intégré, ne s'affale pas sur les sièges d'une salle, même en admettant que ceux-ci soient confortables, ce qui n'est pas le cas ici. Deuxièmement, vous auriez pu trouver des habits plus dignes du Panthéon, si vous voulez vraiment travailler ici, et surtout sur le terrain, un uniforme vous sera alloué. Commencez-donc à prendre l'habitude de le porter en trouvant un apparat plus harmonieux et reflétant votre sérieux. Troisièmement, les soldats se mettent tous, sans exceptions, commandant et sous-commandants compris, au garde à vous lorsque leurs supérieurs hiérarchiques absolus, les Despranòn, se présentent face à eux. Et enfin, je suis Tarek Ngaresh, Omicron Despranòn, en charge de l'Escadron Tactique. Sachez qu'en tant que Soldat, votre devoir est de nous appeler par notre nom de code, et jamais par notre prénom, sauf contre-indication de la part de moi-même ou de mes collègues. Maintenant, nous allons pouvoir commencer l'entretien."


Tarek is in da place, prends ça dans la figure bizu, et bienvenue au Gouvernement. Il feuilleta rapidement le dossier, et le reposa ensuite sur la table. Oui, le rapport était bien fait. Et oui, Tarek n'en avait rien à cogner de ce qu'il pouvait y avoir d'écrit là dedans. C'était pas ce qu'il intéressait. Temporairement en charge du recrutement sur suggestion de l'Alpha , il prenait cette tâche très au sérieux, et ne laissait pas passer les boulets.

"On va faire quelque chose d'assez simple. Je vais vous demander trois choses. Il n'y a qu'une bonne réponse pour chaque question. La suite de l'entretien et votre admission dépendent entièrement de ce que vous me direz. Premièrement : Qui êtes-vous. Je vous rassure, cette question ne demande pas seulement votre nom. Deuxièmement : Pourquoi vouloir rejoindre le Gouvernement, votre motivation, et l'Escadron que vous souhaitez intégrer. Dernièrement : Vos capacités au combat, votre pouvoir si vous en êtes doté ainsi que ses utilisations les plus courantes, ses forces et ses faiblesses. Vous voulez rentrer dans la plus grande institution mondiale depuis six siècles, Monsieur Eikes. J'espère pour vous que vous vous sentez à la hauteur. Vous mettre un Despranòn à dos serait un très mauvais départ pour la suite de votre carrière, et vous n'auriez pas pu plus mal tomber."


Au moins, cela avait le mérite d'être clair. Il laissa donc à loisir Silver réfléchir, et peser ses mots avant de répondre. Effectivement, tomber plus mal aurait été difficile. D'humeur massacrante, d'un tempérament sombre et glacial en toutes circonstances, il ne fallait vraiment pas se foutre Tarek à dos. C'était signer à l'avance son départ à la retraite. Et pour finir de rendre le tableau noir comme les ombres de l'Omicron, il n'avait pas une apparence rassurante, visage fermé et dur, voix tranchante et froide, lunettes sur son nez qui transformaient ses yeux en deux phares oranges sous la pénombre obscure de son chapeau. Oui Silver, BIENVENUE :3

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silver Eikes

avatar

Messages : 57
Localisation : Dans un frigo

Feuille de personnage
Cuivre Cuivre: 0
Or Or: 0
Verre Verre: 0

MessageSujet: Re: Let's smoke this shit! [pv Tarek]    Mer 2 Mai - 16:41

L'entrée quelque peu fracassante du Despranon le surprit un peu, mais il resta à sa place, tendu. Euh. C'était lui qui allait faire l'entretien? Avec un peu de chance tout irait bien... C'est alors qu'un sourire méchamment narquois apparut sur ses lèvres. Oh putain c'était quoi ce mec... Déjà qu'il émanait de lui une aura imposante, mais là les choses semblaient en fait relativement mal parti.

Hm. Ouais. Nan? Pourquoi pas. Silver n'avait jamais été chanceux, mais là, la misère s'abattait véritablement sur lui. Le Despranon faisant l'entretien avait l'air d'être un beau salaud de mauvais poil (en plus de faire peur). Commençant déjà par le corriger sur sa posture et sa tenue... Personnellement, le jeune homme avait du mal à imaginer ce type avec le banal uniforme militaire; ça l'étonnerait même carrément qu'il l'ait un jour lui-même porté. La vive couleur de ses vêtements, les lunettes rondes, le chapeau... Ce gars faisait partit des rangs les plus élevés du Panthéon? Ben voyons... Il vint avec une jeune femme habillée sombrement, l'allure relativement simple... Bon elle était jolie, mais sans plus.
Bien que Silver écoutait mot pour mot les paroles du gars, se redressant quelque peu histoire d'avoir l'air plus sérieux, il y trouva un sentiment singulièrement désagréable... Pas un problème de voix, mais surtout un problème de ton. Ce gars utilisait un ton à la fois méprisant et agressif, sans doute avait-il bien envie d'être ailleurs à l'instant présent. Silver aussi, même dans une autre salle avec un autre interrogateur serait bien mieux... Mais les choses étaient telles que le choix ne s'offrait pas à lui, et qu'il devait faire avec; misère. Après s'être présenté en temps que Tarek N... Nga quoi? Le jeune homme n'avait pas de mémoire pour les noms, il se contenterait sans doute avec Omicron... L'escadron Tactique? Il soupira intérieurement de soulagement; ça ne serait donc pas lui son supérieur d'escadron... Halleluija.

L'Omicron décida donc de passer rapidement à l'entretien. Trois questions, une seule bonne réponse pour chaque. Vu que le dossier semblait nullement intéresser le gars, il en déduit rapidement qu'il voulait juste vite mettre fin à cette connerie d'entretien et se casser... Et vu comme allaient les choses, Silver avait de moins en moins de chance d'être pris. Il respira profondément en écoutant les trois questions, puis le laissa finir, pensant à chaque instant aux mots de Loki : "Beaucoup de gens vont à l'armée car ils n'ont tout bonnement rien de mieux à faire. Tu dois marquer les esprits, sans pour autant t'imposer. Souviens-toi qu'il y aura toujours quelqu'un au dessus de toi, tu n'as qu'à suivre les ordres, comme je te l'ai toujours fait faire." Bon, c'est partit.

Il avait eu le temps de réfléchir à chaque question, et visiblement son interlocuteur était déjà trop mécontent pour empirer les choses... Au point où il en était, soit il pouvait remonter, soit creuser et s'enfoncer plus encore. Seul avantage que Silver pouvait remercier à ce point : le fait de ne jamais trembler lorsqu'il était nerveux. Loki lui avait bien apprit ça, ne pas montrer ses émotions était une qualité souvent demandée à des pions. Redressant sa tête, il inspira avant de répondre.

"Vous connaissez déjà mon nom et ne me l'avez pas demandé, alors je vois nul besoin de le répéter. Je suis un pion qui fait ce qu'on lui demande. C'est bien ça d'être un soldat de bas rang, n'est-ce pas?"
Non il n'était pas déjà soldat, et vu comment c'était partit ça allait limite devenir une utopie, mais la tension qu'il ressentait intérieurement le faisait répondre avec une aise presque hautaine... Aller vas-y creuse!

"Il a toujours été décidé que j'irais à l'armée, je n'ai pas de motivation autre que de me rendre utile au Gouvernement. Il n'est pas de mon désir personnel de rejoindre l'escadron six, ce sont mes qualités qui l'ont décidé."
La tension qu'il retenait lui donnait chaud, et il sentit un spasm régulier dans sa main gauche, l'envie de gratter les plaies et se vider de son sang, là, devant ce gars, pour lui prouver qu'il n'était là que pour accomplir son but, et intégrer l'armée... Inspirant profondément sous le regard critique de l'interlocuteur, il continua.

"Il m'est facile de rester silencieux et discret." Oui oui, un grand dadet comme moi...Pensa-t-il amèrement. Comme s'il allait y croire. "Je sais être rapide, et mon pouvoir me permet d'agir avant mon adversaire, et surtout de le faire taire sans bruit." Ouais ouais, continue à essayer de lui faire gober tout ça... Qu'il vomisse vite sur tes capacités. "Je peux manipuler mon sang comme je le souhaite. J'en fais donc une lame qui tranche sans difficulté la chair. Je n'ai donc pas besoin de porter d'armes, et il m'est facile de m'infiltrer dans les lieux privés sans me soucier de mes armes."
Il s'en était d'ailleurs souvent servit pour Loki, s'étant débarrassé, lors d'une fête, d'un opposant gênant à son professeur. Il était entré à la fête sans armes visibles, agissant comme garde du corps pour un allié de son maître, et avait pu très facilement se débarrasser de l'ennemi, sans même avoir à tuer les gardes du corps... Le coup des toilettes, ça marche à tous les coups. Il en était ressortit anonymement, et la mission avait été une réussite... Bon, pas que ce serait le genre de choses qui impressionneraient le Despranon. La pensée n'avait duré qu'une seconde et donc il reprit rapidement.

"Seul désavantage reste que j'utilise mon sang, par conséquent avec une utilisation trop longue et forcée, je peux souffrir d'anémie ou plus."
Plus... Comme mourir quoi. D'ailleurs il était presque certain que l'Omicron essaierait volontiers de le vider de son sang pour vérifier de lui-même les dégâts encouru...
Il cessa donc de parler, décidant que c'était fini de toute manière, et qu'il n'avait plus rien à faire pour essayer de le faire changer d'avis. Ca passe ou ça casse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tarek Ngaresh
Ex-Despranon | Directeur de l'Agence
Ex-Despranon | Directeur de l'Agence
avatar

Messages : 238
Age : 26

Feuille de personnage
Cuivre Cuivre: 160
Or Or: 1
Verre Verre: 0

MessageSujet: Re: Let's smoke this shit! [pv Tarek]    Mer 2 Mai - 19:11

Oh oh... Mauvaises réponses, l'ami. Tarek esquissa un sourire foncièrement mauvais et malsain -son sourire de tous les jours, en fait-, en fixant Silver, puis sortit calmement sa pipe de son manteau, qu'il bourra de tabac avant de l'allumer. Fumer dans les locaux n'était pas une excellente idée, mais qui s'intéressait à ce qu'il se passait ici... Hein ? Il laissa s'échapper un fin nuage de fumée d'entre ses lèvres pâles comme la mort et fines comme un fil de lame, avant de réfléchir quelques minutes. Au fond, il avait correctement répondu. Il n'avait pas montré d'irrespect, n'avait pas répété son nom comme certains en étaient capables, et avait détaillé ses capacités comme il le fallait. Ceci étant dit... il était tombé sur un salopard de la pire espèce, hautement gradé, qui n'hésitait pas à écraser sous sa botte les éléments qui pouvaient se montrer faible à un moment donné de leur existence, parce qu'ils n'avaient pas le niveau. Eikes semblait l'avoir. Mais jusqu'à quel point était-il capable de supporter la pression ? C'était ça qui intéressait Tarek. Ses provocations directes, auxquelles il ne pouvait pas répondre car énoncées par un supérieur hiérarchique absolu, et ce qui allait suivre... Si ça n'était pas Tarek, son admission au sixième Escadron aurait été immédiate. Mais là, malheureusement pour Silver, en plus de sa mauvaise humeur coutumière, Tarek avait une envie irrépressible de jouer...

"Très bien. Donc si j'en crois ce que vous dites, vous venez ici pour exécuter les ordres que l'on vous donne. Vous voulez intégrer le sixième escadron car vous arrivez à être discret et que votre magie vous prédispose au travail effectué par les exécuteurs et nettoyeurs du Gouvernement."

Le calme avant la tempête, pour sûr. Il tira tranquillement une autre bouffée, seules ses lèvres bougeant sur son visage. Le reste de son corps restait d'une immobilité glaciale, à l'image de sa voix qui, si elle avait perdu son agressivité et son mépris, avait maintenant une affreuse nuance mielleuse et sifflante, à glacer le sang.

"Je vais vous dire ce que moi je vois. Nous allons hériter d'un nouveau militaire sans la moindre ambition, encore embauchée par les crétins du bureau de recrutement parce qu'il n'a rien trouvé de mieux à faire dans sa vie. Pas de vocation, ni même de sens réel de la justice. Vous vous sentez prédestiné au gouvernement, et c'est pour cela que vous êtes assis devant moi. Parce qu'on vous a dit qu'il fallait venir. Maintenant, je vais vous dire ce qui cloche. Nous recrutons actuellement de bons éléments, motivés, non pas faits pour seulement exécuter des ordres, mais bien pour constituer avec tout le corps martial du Panthéon, une pierre de plus à l'édifice ancestral qu'est notre organisation. Vous ne devez pas être qu'un pion. Si vous voulez faire ce genre de métier, nous vous collerons au nettoyage des latrines. Soldat du Gouvernement, c'est un but noble, qui implique compétence, force de caractère, fierté et efficacité. Visiblement, vous n'avez rien de tout ça."

Et BANG. Décidément, l'Omicron était déchaîné, ou avait mal supporté le café ce matin. Des paroles comme cela étaient clairement odieuses. Y'avait pas d'autre mot. Mentalement, verbalement, il le réduisait littéralement en pièce. Et dieu sait si Tarek était habile avec les mots... S'il continuait comme ça, on risquait d'avoir un pendu dans la salle d'entretien, et une recrue en moins.

"Cependant... Nous avons besoin d'hommes, c'est un fait. Je vais donc m'occuper de tester toutes vos compétences, plus particulièrement celles qui seront en rapport avec votre poste au sein du sixième Escadron.Sachez que si votre profil ne convient pas, que vous soyez prédestiné ou non, vous serez muté ou renvoyé. Mais nous n'en sommes pas encore là. Dans tous les cas, sachez que de ce test dépendra beaucoup de choses. Alors si vous êtes prêt à donner le meilleur de vous-même pour le Gouvernement et ses causes, suivez-moi. Sinon, rentrez chez vous. Les faibles d'esprit ne sont pas admis."

Il se leva brutalement, soufflant un puissant nuage de fumée sur son interlocuteur, et sortit de la salle en lui intimant de le suivre, et au trot. Il renvoya Janis s'occuper du cinquième, et prit la direction de l'extérieur, plus spécialement des cours arrières du bâtiment, où les soldats de tous les escadrons pouvaient s'entraîner à loisir. Tarek voulait des preuves. Des preuves de son efficacité et de sa force. Et pour ça, rien de tel qu'un bizutage et d'un parcours du combattant dans les règles de l'art pour se faire une idée d'un potentiel nouvel élément. Et Tarek qui entraîne quelqu'un, c'est plus dégueulasse et choquant qu'un dépeçage dans un abattoir au Moyen-Âge. Ceux qui lisent ça... ça va être le délire. Quant à vous Monsieur Eikes, préparez-vous à vivre l'enfer.

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silver Eikes

avatar

Messages : 57
Localisation : Dans un frigo

Feuille de personnage
Cuivre Cuivre: 0
Or Or: 0
Verre Verre: 0

MessageSujet: Re: Let's smoke this shit! [pv Tarek]    Mer 2 Mai - 23:07

Avec n'importe qui d'autre ça aurait été simplissime. Avec n'importe quel recruteur de merde il serait passé directement... Avec n'importe quel soldat de second rang, il aurait été intégré. Mais non. Décidément, ce mec n'avait rien d'autre à faire de ses journées que de pourrir les recrues. Silver avait l'habitude que l'on se moque de lui, mais là, ses mots étaient secs, tout bonnement et volontairement méchants. Le jeune homme n'était pas d'un naturel à supporter ce genre de méprises, sa voix mielleuse et injurieuse. Tête brûlée qu'il était, il ne trouva rien de mieux que de se planter les ongles dans la paume de la main. Ca faisait mal, mais aussi un bien fou. L'Omicron sortit sa pipe et fuma un moment, gardant ses yeux brûlant constamment sur le jeune homme, attendant peut-être une réaction ou même rien... Quoi qu'il en soit son regard calculateur ne présageait rien de bon.
Il sentait l'adrénaline monter en flèche, la haine, la rage, l'énervement... Tout tournait autour de la colère, et la seule chose qu'il avait envie de faire, c'était de monter sur la table, arriver devant le gars et lui cracher à la gueule. Bien sûr il n'oserait pas le faire, et son adversaire, étant d'un niveau si élevé,saurait bien se défendre, mais la sensation que lui procura l'image le calma quelque peu.
Silver n'était pas très ambitieux parce qu'il n'avait jamais eu le droit à une volonté propre; son père comme son oncle étaient des tyrans, et Loki, sachant pertinemment qu'il allait rejoindre l'armée, avait fait en sorte qu'il n'ait aucun rêve de grandeur. Depuis toujours Silver avait suivit les ordres, rien de moins, rien de plus... Et ce gars se permettait de le juger, sans même (il en était certain) avoir regardé le dossier que son maître avait rédigé. Il grinça des dents discrètement; la colère était l'une des rares émotions qu'il avait plus de mal à cacher. Ses oreilles étaient sans doute rouges, et son oeil fixe. Sa respiration plus ou moins lourde résonnait dans ses tympans. Il avait envie de partir, disparaître, oublier cette affaire et revenir un autre jour où quelqu'un d'autre de plus apte en caractère social pourrait lui parler, comme d'un humain à un autre. Ce gars le prenait pour une sous-merde, encore un insecte à écraser parmi tant d'autre... Son calme venait de s'évaporer. Il aurait été prêt à subir n'importe quoi sauf ça. Cette voix, ces mots... Etait-ce vraiment ce que voulait ce type? L'écraser jusqu'à ce qu'il se sente moins que rien, moins qu'une poussière, puis ensuite lui dire qu'ils avaient besoin d'effectifs? Pourquoi perdre tant de temps à l'insulter et à le réduire au néant?
Autant dire que Silver avait vraiment envie de se défouler, et ne comprenait pas où voulait en venir le Despranon. Il se leva alors. Le suivre ou partir? Fronçant les sourcils, voulant prouver sa valeur, il suivit l'Omicron. La jeune femme qui accompagnait le supérieur partit, et il le guida jusqu'à une cour.
Si le jeune homme avait su qu'il y avait un tel parcours d'entraînement dans le Panthéon, il aurait vérifier deux fois avant d'affirmer que c'était vrai. Certes le bâtiment lui-même était imposant et tout, mais de l'extérieur, on ne voyait jamais les terrains d'entraînement des recrues... Il y avait déjà quelques personnes s'entraînant sur le parcours... L'Omicron s'arrêta et Silver comprit le message; à lui de faire ses preuves. Tout était répartit en plateformes, chacune pour un domaine spécifique d'entraînement sans doute.

Il arriva donc sur la première plateforme...
Des plaques de pression... Qui avait eu idée d'installer ce genre d'équipement dans un terrain d'entraînement, sérieusement? Sur toute une longueur de plateforme, se trouvaient des plaques de pression qui, une fois appuyées, donnaient des conséquences diverses; comme il était indiqué sur l’écriteau, certaines déclenchaient seulement des alarmes, d'autres faisaient apparaître des trous en lieu de cases du terrain; naturellement il n'y avait pas que du sable au fond pour amortir les chocs, non non, il y avait des bouts de bois relativement pointus plantés à la verticale. Il y avait donc plusieurs moyens de traverser la plateforme... Et tout était déjà décidé... Sur un tiers du plafond de la plateforme il y avait des petites barres auxquelles s'accrocher, sur le second tiers, un petit rebord de chaque côté sur les murs... Pas de points particuliers d'accroches, juste ce petit rebord ridicule... Et sur le dernier... Silver ne voyait rien. Quand on dit rien, c'est rien; rien au plafond, rien sur les murs, rien. Booooon. Allons-y, pensa-t-il.

Le premier tiers fut relativement facile, juste se servir de ses bras et abdos pour tenir les accroches au plafond. Ce ne fut pas difficile de prendre de l'élan lorsque les prises devenaient de plus en plus éloignées. Pour ça, Silver était plutôt bon, étant tout de même grand, ses mains grandes et ses bras rallongés... Ce qui deviendrait un défaut pour le second tiers... Mais il secoua la tête en dégageant l'idée de sa tête; une chose à la fois. Le temps qu'il arrive à la petite plaque sécurisée qui délimitait les défis de cette même plateforme, il avait eu le temps de repenser à ce que tout lui avait dit Loki. Toutes les insultes, toutes les moqueries, tous ses échecs. Il n'était pas là pour échouer, et son professeur lui avait continuellement dit.
Bon, second tiers. Il commença par se rapprocher du côté, et s'agrippa au rebord. Putain c'était petit! Connerie! Inquiet de toucher la plaque de pression qui se trouvait sous ses pieds, il replia ses jambes avec un léger grognement discret. Le rebord était minuscule, et il dû, à son grand regret, se servir de son pouvoir, se servir de ses griffes de sang pour s'accrocher au mur. Avec l'impression d'être une araignée, il fit le chemin avec plus de difficulté, et devoir se servir continuellement de son pouvoir pour traverser cette avenue de plaques piégées n'aidait franchement pas. A cette allure-là il allait devoir se prouver sérieusement et vite, sinon il serait épuisé avant même de pouvoir montrer la base de sa force... Arrivant enfin de l'autre côté , il descendit sur la plaque sécurisé. Aller... Plus qu'une longueur... Elle semblait plus courte que les autres, ou peut-être c'était juste une illusion d'optique, mais en tous les cas Silver commençait déjà à transpirer... Heureusement qu'il ne faisait pas chaud. Il analysa donc le terrain. Oui comme il l'avait vu auparavant, il n'y avait rien sur les murs, côté ou plafond. Euh. Ouais? Il n'y avait pas vingt façons de s'y prendre, et il prit bien son temps pour analyser... Bon bah... Aller go.

Il coupa une ligne de peau jusqu'au sang dans chaque paume de ses mains et en fit jaillir deux lames. Il prit ensuite un petit moment à les modeler en crochets... Le bout étant bien recourbé à la fin, il s'élança sans réfléchir à deux fois, et planta les crochets dans le plafond. Se soutenant grâce à ces deux lames, il alla donc jusqu'au bout de la plateforme... Ah. Mauvais calcul. Rageant soudainement il poussa ses jambes au plus loin lorsqu'il réalisa qu'il était trop court... Finalement il atterrit tout de même sur une plateforme, et une petite alarme retentie. Ah? Pas de piques en bois? Quelle chance. Mais ce n'était pas fini; deux pantins de bois apparurent de chaque côté de lui, et il ne réfléchit pas à deux fois, étendant ses paumes de chaque côté, les lames traversant les mannequin où leur coeur aurait été, puis sauta en avant, descendant de la plateforme. Il tomba alors face à quelques autres pantins articulés qui bougeaient sur pilotis. La nouvelle vague d'adrénaline lui effaça quelque peu l'esprit, et il se mit en posture de combat, sa tête ne pensant qu'à éradiquer l'ennemi, et son corps agissant en conséquent. Tout l'entraînement, toutes les missions, tous les services qu'il avait rendu à Loki... Tout refit surface en un instant et il se donna au max. Il trancha la tête du premier pantin, cette dernière roulant sur le sol. Le second fut transpercé à plusieurs reprises dans le torse, puis décapité. Il y avait toujours deux manières pour tuer quelqu'un : la manière propre, la manière sale. Cette dernière fut relativement sale. Agissant soudainement à vitesse impressionnante, il se glissa dernière le pantin opposé, le transperça d'une grande lame dans le dos, qu'on vit jaillir de l'autre côté. Agissant rapidement il serra un poing et en deux secondes il avait fait une perle de sang qu'il lança à toute allure sur le mannequin suivant; sa tête fut transpercée, et des échardes volèrent. Mais Silver l'imaginait parfaitement comme étant du sang; une tête qui explose, il avait déjà vu cela, et visualisait sans mal la cervelle qui explosait.
Plus que deux pantins. Il rallongea les lames du dos de sa main pour les ramener en une seule en immense lame de sang qui coupa le premier de manière nette en deux. Pour le dernier il réservait sa meilleure attaque, et enfonça sa main droit dans le bois de toutes ses forces; là il y avait laissé pas mal de sang, et retirant son bras, une dizaine de petites lames sortirent de par et d'autre du coeur du pantin, là où son sang avait été déposé.
Il regarda autour de lui; son sang s'était un peu répendu partout, donc on aurait dit un vrai massacre, mais bon... Il se tourna vers l'Omicron, s'attendant à moitié qu'il soit déjà partit; ça ne l'aurait pas étonné qu'il se soit barré par pire ennui. Il rentra ses lames avant de lancer : "Que dois-je faire maintenant?"
Parce que s'il n'était pas satisfait avec ça déjà, Silver était suffisamment boosté à l'adrénaline pour continuer à faire ses preuves. Et il voulait non seulement prouver sa valeur, mais aussi montrer qu'il avait aucun envie de décider de lui-même; il n'était pas là pour cela. C'était sans doute ça que l'Omicron n'aimait pas chez lui, mais les choses étaient telles, et oublier des années de "servitude" n'était pas chose facile. Il était là pour obéir, ni plus ni moins, et ce type risquait de lui en faire voir de toutes les couleurs si c'était l'inverse qu'il cherchait. Je ne suis pas là pour échouer, quitte à devoir subir les réprimandes de ce gars.

[hors rp : oui je te provoque, mais t'es pas obligé de faire ton gros bâtard <3 Parce que Silver ne changera pas.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tarek Ngaresh
Ex-Despranon | Directeur de l'Agence
Ex-Despranon | Directeur de l'Agence
avatar

Messages : 238
Age : 26

Feuille de personnage
Cuivre Cuivre: 160
Or Or: 1
Verre Verre: 0

MessageSujet: Re: Let's smoke this shit! [pv Tarek]    Jeu 3 Mai - 16:08


Bien que le regard de Tarek soit parfaitement inexpressif, et qui plus est dissimulé derrière ses lunettes, s'amusait-il vraiment ? Oui, quand même. Pas par pur sadisme. Simplement, motivé la colère de quelqu'un pouvait le pousser à se surpasser, et c'était ce qui était en train d'arriver. Certes, il l'avait réduit à moins que rien par de simples mots, mais au fond, il ne pensait pratiquement rien de ce qu'il avait dit. Il s'en foutait même royalement, il voulait juste être absolument sûr qu'ils n'allaient pas hériter d'un nouveau boulet. Et il devait bien admettre que leur nouveau soldat -s'il survivait à l'épreuve d'entraînement made in Tarek, ce qui ne faisait pas un pli- serait un bon élément. Le fait est que l'Oméga Despranòn, bien que sûrement bien plus balèze que Silver, était aveugle. Et s'il avait des abrutis ou des faibles sous ses ordres, non seulement la gestion de son escadron -qu'il devrait apprendre à faire seul, un minimum- serait chaotique, mais si sa vie était en danger, de faibles éléments seraient incapables de le protéger. Or, c'était justement le rôle des soldats rattachés aux escadrons que de protéger leur chef. Tarek ne voulait pas qu'une autre tête du gouvernement soit coupée. En passant, si jamais Asch venait à être éliminé faute d'initiative et de forcce de ses subordonnés, l'Omicron était presque certain qu'il faudrait faire une croix temporaire -ou définitive- sur l'Alpha, qui disons-le franchement, ne supporterait pas la perte de l'Oméga, au niveau personnel et non professionnel.

Ainsi, il observait sans rien dire ni faire la jeune recrue éviter les pièges les uns après les autres, et éliminer les faux ennemis de bois -pourquoi donc n'étaient-ce pas de vrais méchants... Tout en jaugeant ses capacités. Bonne vitesse de réaction, rapidité d'action plus que correcte... Au fond il avait de quoi obtenir un grade relativement haut dans la hiérarchie de l'Escadron. Ceci étant dit... S'il n'avait pas envie de donner des ordres, Tarek n'allait pas l'y obliger. Par contre, c'est sa loyauté, qui par conséquent, allait être testée. Il voulait suivre les ordres, alors il allait en recevoir. Et il avait eu une illumination, justement. Il sortit son cellulaire, levant sa main gantée de blanc à l'adresse de Silver pour lui dire d'attendre là où il était. S'il avait encore de l'adrénaline et d'énergie à revendre, c'était le moment de le montrer dans un vrai combat. Il espérait juste qu'aucun Despranòn ne viendrait fourrer son nez là dedans, il risquait gros. D'ailleurs Silver aussi, mais il n'était pas censé le savoir, du coup. Il appela Janis sur son téléphone privé, et lui marmonna quelques mots, incompréhensibles à l'adresse de Silver, évidemment. Le fait est que quelques minutes plus tard, elle le rejoint, mais accompagnée cette fois. Un homme un peu plus petit que Silver, sûrement un peu plus jeune, à la longue crinière blonde, regardait l'endroit où ils étaient d'un oeil relativement inquiet, bien qu'il tentât de faire bonne mesure. Mon pauvre petit, si tu savais ce qui t'attend... Tarek se retourna avec un grand et joyeux sourire, bras légèrement écartés, inclinant la tête en guise de salut. Réflexe de bas étage, il se mit au garde à vous, mais ses yeux indiquaient bien qu'il aurait aimé être partout plutôt qu'ici, surtout pas en SA présence. Oui, celle de Tarek. Elle était pas appréciée partout, même plutôt abhorrée. Excellent stratège, pilote d'élite et très bon magicien -encore qu'il prenait cher de partout à chaque utilisation-, il n'en restait pas moins la pire ordure que le Gouvernement habitait en son sein, la plus ambigüe et difficile à cerner qui soit. Perdre Tarek signifiait perdre beaucoup, mais gagner aussi. Et définir quelle partie était la plus importante était si difficile et prenait tellement la tête que finalement, on faisait à peu près l'impasse sur lui. Et il adorait ça.

"Bonjour, Lieutenant Marvin. Repos. Je tenais à ce que vous rencontriez la prochaine recrue sous vos ordres, le futur Soldat Silver Eikes. Il est plutôt doué, rapide et efficace. Vous devriez discuter un peu. Quoi que j'ai d'autres projets... EIKES ! RAM'NEZ-VOUS ICI !"

Pas de fioritures dans son dialogue, mais à la tête de Tarek, le dénommé Marvin commença à flipper dur. JAMAIS un autre Despranòn ne réclamait la présence d'un soldat d'une division qui ne lui était pas rattachée. Evidemment ils n'avaient pas d'autre choix que d'obéir, mais généralement, ça sentait la mutation, le renvoi, ou un arsenal de conneries dans ce genre là. Et Marvin ne voulait pas être renvoyé ni muté. Il n'avait qu'un poste minime, c'est vrai, mais connaissait bien Tarek et s'arrangeait pour lui fournir tout ce dont il avait besoin... Il salua brièvement Silver, avant de tourner vers l'Omicron qu'il évitait de regarder dans les yeux -les lunettes en fait- une mine inquiète, et poliment interrogatrice. Bien, le show pouvait commencer. Let's battle.

L'Omicron recula de quelques pas, ne leur laissant même pas le temps de se présenter l'un à l'autres et d'échanger des politesses. Il s'en foutait complètement, tout ce qui lui importait, c'était ce qui allait suivre. Il écarta les bras, et les ombres de Tarek, Marvin et Eikes le rejoignirent, avant de s'étendre brutalement autour d'eux trois comme un rampart, les protégeant de la vue des autres, laissant un espace vide d'environ dix mètres de diamètre.Une sorte d'arène oui, où les murs étaient constitué d'une ombre mouvante à l'apparence pas très ragoûtante, exhalant un fort sentiment qui mettait aussi mal à l'aise qu'il répugnait. Umbraesthésie avait une sale tendance à révéler les apparences, et Tarek, aussi bon mage fut-il, ne pouvait pas éviter ça. Whatever. Il entra par contre dans son rempart, et la seule chose qu'on pouvait voir de lui, c'étaient ses lunettes, perchées à environ deux mètres cinquante du sol, à la limite du rempart. Si on avait pu voir la totalité de son visage, on y aurait vu.. la plus vicelarde des shawnface. Sa voix résonna au coeur de la petite arène, sortant, il faut le dire, d'un peu partout.

"Excellent. Bien, Silver, voici votre épreuve finale d'admission. Marvin, ici présent, est malheureusement un peti traître, qui essaie de faire sa place au gouvernement pour vendre des informations. Contrairement à vous, il ne fait pas que "suivre les ordre", vous le constaterez. Bon magicien mais un peu froussard, il ne saurait pas protéger correctement Asch Raizer, l'Oméga Despranòn, si sa vie venait à être menacée. Neutralisez-le, et finalement, tuez-le. Marvin, il en va de même pour vous. Si vous tuez Silver Eikes, je ferai l'impasse sur vos méfaits, et par conséquent, vous aurez la vie sauve et pourrez continuer vos magouilles. Silver Eikes peut donner forme à son propre sang. Marvin peut utiliser l'air à son avantage, en modifiant sa structure moléculaire pour le rendre toxique, en le vidant d'oxygène pour le rendre irrespirable, ou encore en le comprimant pour en faire des lames, etc. Messieurs, bon courage."

De toute façon à ce niveau là, c'était clair que c'était soi l'un, soit l'autre. Malgré les paroles antérieures de Tarek, il espérait bien que c'était le chien loyal aka Silver Eikes qui allait gagner, et pas cet abruti de Marvin, qui en tant que Lieutenant du sixième, ne savait même pas pister un lièvre quand il partait à la chasse. Il testait aussi le discernement de Silver, et sa réaction face à la psychologie d'autrui. Actuellement, bien que les paroles de Tarek soient presque vraies, Marvin ne voulait de mal à personne. Même s'il n'était pas très puissant -à l'inverse de sa magie qui elle, dépotait dur-, il voulait juste réussir sa vie. Par contre, l'Omicron l'avait poussé au désespoir, et il n'hésiterait pas à tuer. Pour Silver, l'épreuve consistait déjà à tuer un homme de l'escadron qu'il s'apprêtait à rejoindre. Soit un frère d'armes. Deuxièmement, il fallait qu'il soit assez fort pour braver la tête apeurée et désespérée de Marvin, qui même s'il y était obligé, détestait tuer plus que tout. Un cocktail assez détonant pour cette épreuve, qui s'annonçait... délectable. Let's fight, guys.

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silver Eikes

avatar

Messages : 57
Localisation : Dans un frigo

Feuille de personnage
Cuivre Cuivre: 0
Or Or: 0
Verre Verre: 0

MessageSujet: Re: Let's smoke this shit! [pv Tarek]    Jeu 3 Mai - 18:19

Silver s'était attendu à une poursuite du parcours, ou à un petit défi... Mais tout fut beaucoup plus compliqué que ça. D'abord le Despranon sortit son téléphone et resta en communication avec quelqu'un pendant quelques secondes. Restant où il était comme on lui avait ordonné. Rapidement de personnes apparurent; la première était la femme de tout à l'heure, le second un petit homme en uniforme. A vu d'oeil ce type puait la peur, toute son aura en était noyée alors qu'il se mit en posture de salut devant l'Omicron. Visiblement lui aussi aurait voulu être n'importe où que devant lui; à l'oeil de Silver, ce pauvre type se trouvait face au Cerbère, l'immense chien à trois têtes qui gardait la porte des Enfers... Sérieusement, c'était limite pitoyable. Remarque, quand il y pensait, Silver ne devait pas être le seul à avoir subit les mots du Despranon, il était même sans doute constamment tyrannique et sadique... Avec un peu de chance le jeune homme ne serait pas constamment sous ses ordres... A condition d'être pris.
L'Omicron les présenta l'un à l'autre, et Silver acquiesça avec un bonjour formel... Ensuite tout passa à la vitesse supérieure, et en quelques instants ils étaient encerclés par un mur d'ombre... Cette situation lui rappela vaguement Mala Muerte, bien que l'arène soit plus petite... Mais quand même. Que voulait ce type?
La réponse ne vint que trop tôt. Tuer ce gars, Marvin, qui avait l'air de se pisser dessus... Mais le jeune homme savait ce que des gens effrayés et désespérés étaient capable de faire. Sous l'effet de l'adrénaline et l'instinct de survie, n'importe qui pouvait devenir un véritable assassin pour protéger sa propre vie. A voir le visage de Marvin, il avait du mal à comprendre, ou surtout à y croire, mais les faits étaient là, ils étaient maintenant dans cette d'arène d'ombre qui pourrait parfaitement les piéger s'ils n'obéissaient pas à l'ordre.
Bien que le jeune homme avait fermement affirmé qu'il ne pouvait que suivre les ordres, il avait du mal à se mettre en posture de combat de suite. Ce gars était du sixième escadron aussi... C'était une sorte de collègue, un frère d'armes... Le doute empli son esprit alors qu'il jeta un regard à la dérobée vers les lunettes noires qui flottaient dans le mur... Un frisson lui parcouru l'échine alors qu'il sentit l'air s'affiner autour de lui... Marvin hésitait donc moins que lui, même s'il semblait faire agir son pouvoir doucement. Que comptait-il faire? Même s'il enlevait son oxygène, il ne serait qu'évanoui un moment, après il risquait la mort... Alors avait-il cette intention de tuer ou non?
La voix de Loki vint alors hurler dans sa tête : "C'est toi ou lui! A toi d'agir plus rapidement que l'adversaire! N'hésite jamais, merdeux!"
Comme un coup de fouet donné à un lion de cirque, Silver fonça en avant, doubles lames déjà sorti en prolongement de ses griffes. Il trancha à la verticale là où se tenait Marvin... Mais il coupa dans le vide, et quelques gouttes de sang partirent en avant sur sol du terrain. Quoi? Se retournant d'un coup, Silver vit son adversaire derrière lui, il pleurait en tenant ses mains tendues en avant... Il sentit alors la lame de vent arriver; suffisamment rapide, il roula sur la côté, mais la lame le suivit et le frappa violemment dans le dos. Il sentit une douleur brute en se relevant du sol; cette vague de vent n'avait pas été tranchante, mais aurait pu facilement briser des os si elle avait été plus puissante. De plus petit à petit il sentait sa respiration devenir lourde, le besoin d'oxygène devenant de plus en plus flagrant. Ce gars ne rigolait plus, et l'Omicron devait s'amuser au possible en voyant le combat tourner en sa défaveur... Bien qu'il n'était pas sûr qu'il ait un favori dans la bataille.
C'était légal de faire faire ce genre de combat? Silver avait entendu beaucoup de choses à propos du Gouvernement question meurtres, mais là ça allait quand même loin... Il n'eut pas le temps de continuer sur cette pensée qu'une nouvelle vague de vent fut envoyée en sa direction. Réfléchissant vite, il se servit de sa technique Wave Sword Blood, unissant les lames de sa main droite en une seule et immense lame qui faisait maintenant au moins un mètre et demi, et se jeta contre la vague. Il la sentit le percuter mais l'ignora, elle était moins puissante que la dernière, ce qui lui parut étrange. Il réussit à la traverser et finalement arriva face à Marvin. Il allait frapper quand il sentit une puissante douleur au coeur même de ses poumons. Les mots de l'Omicron lui vinrent aux oreilles "le rendre toxique, en le vidant d'oxygène pour le rendre irrespirable", il venait donc de faire cela... Et plus Silver était prêt de lui, plus il était atteint. La douleur était immense, et sans oxygène, ses muscles ne pouvaient pas fonctionner correctement, son cerveau non plus... Cela pouvait lui être carrément mortel.
D'un coup désespéré il frappa tout de même son ennemi; ses lames s'étaient rétractées un moment d'elles-même, donc il frappa à la force de son poing. L'attaque l'envoya valser sur le sol, le temps que le jeune homme se recule pour trouver un air plus oxygéné... C'était donc bien cela, plus il était près, plus il risquait de ne plus pouvoir respirer. Sentant l'adrénaline l'aveugler à nouveau, il n'avait pas beaucoup d'autre choix que d'économiser son sang, tout en le servant au maximum de ses capacités, histoire de rester loin.
Il commença donc par mettre du sang au coeur de sa main; cette fois-ci il comptait faire une balle un peu meilleure que la dernière. Il ne pouvait pas se permettre de souffrir d'anémie dès maintenant, et commença à se répéter continuellement dans sa tête : "Je ne suis pas là pour échouer."
De son côté, Marvin avait l'air de fatiguer un peu aussi, mais semblait déterminé à se défendre contre les attaques progressives de Silver. Quel pouvait être l'inconvénient de son pouvoir?
"On a tous des faiblesses. Vint la voix de Loki. Et il faut savoir les exploiter."
"Ouais mais comment on fait pour les connaître? Si je dois combattre un gars que je viens de rencontrer, je risque pas de savoir comment agir de manière avantageuse..."
A cela Loki avait sourit de manière quelque peu narquoise : "Il faut parfois prendre des risques pour obtenir la victoire. Sans essais, tu n'as pas de risque, sans risque, tu n'as pas de fierté à gagner."
Et il avait laissé cette conversation en plan, et Silver avait comprit plus tard ce qu'il avait voulu dire; on n'obtient pas de résultat sans un minimum de recherche... Grinçant des dents le jeune homme lança la balle de sang; son adversaire l'esquiva de peu, elle finit donc dans le mur d'ombre, semblant disparaître dans les ténèbres. Pas assez rapide comme balle... Et l'aura de Marvin avait elle aussi changée : il avait l'air beaucoup plus déterminé qu'avant, bien qu'il n'émanait pas de lui une pulsion meurtrière. Petit à petit le jeune homme sentit le vent aller vers son adversaire... Il n'allait quand même pas faire ça? Eh bien si; il réussi à former une sorte de tornade autour de lui, qui se mise à lancer des vagues de vent contre Silver.
Ce n'est pas avec ça qu'il va me tuer... "C'est toi ou lui."
Grinçant des dents, Silver fit face aux vagues, marchant petit à petit vers son adversaire. Il devait y mettre fin rapidement... Il fit donc deux immenses lames, une pour chaque main, les allongeant au possible, puis marcha doucement vers l'ennemi, contre le vent. Cette fois-ci, il comptait bien le tuer, mettre fin à ce combat... Obéir à l'ordre de l'Omicron. "Ne vas pas à l'encontre de tes principes. Lorsqu'un ordre est donné, suis-le."
Il ferma un instant l'oeil puis, lorsqu'il l'ouvrit, il était noyé par cette envie de détruire. Ôter la vie de quelqu'un était relativement simple.
Nous ne sommes qu'un tas de peau, d'organes et de chair, le tout soutenu par des os... Je ne suis pas là pour échouer.
Il sentit une vague plus puissante approcher, et il réussi à la couper sèchement en son milieu avec sa lame. Il n'avait jamais réussi à faire cela auparavant, mais vu son état, il ne pensa pas cela comme un accomplissement. Forcément Marvin se mit à paniquer, envoyant des vagues de vent de manière chaotique; elles n'étaient pas spécialement préparées, donc pas très puissante, il lui était donc simple de les traverser. Il arriva finalement devant son adversaire, la tornade de vent à deux doigts de son nez. L'air autour de lui se saturait, mais il avait déjà bloqué sa respiration; il se contenta un instant de regarder l'adversaire de haut, son oeil fixé sur lui. Il était sa proie. Marvin était donc paralysé par la peur, et l'aura meurtrière de Silver ne devait pas aider à ce fait, et d'un instant à l'autre, le jeune homme trancha la tornade; fragilisée par la faiblesse de Marvin, elle se dissout, envoyant des courants d'air partir dans tous les sens.
Silver aurait pu le tuer à cet instant-là, mais le voir si pitoyable et paralysé comme un lapin prit entre deux feux [ou moi face à deux creepers. Ahem]... Il n'aurait jamais dû hésiter. Pensant qu'il ne faisait rien à cause de la peur, il l'avait sous-estimé, et Marvin avait eu le temps de bien préparer sa prochaine vague... Il la prit d'un coup dans le torse... Celle-là était tranchante. Elle le coupa horizontalement, le propulsant d'un coup en arrière; il sentit son sang jaillir de la coupure. A cette douleur. Il resta un instant au sol, et sentit une nouvelle vague arriver. Maintenant qu'il était parfaitement éveillé grâce à la douleur, il se leva en un instant pour esquiver le tranchant. Il entendit la lame de vent lui passer à côté avec un sifflement digne d'une épée. Il jouait enfin sérieusement.
Il fit maintenant face à Marvin, son dos courbé et son sourire large; voilà la motivation qu'il lui fallait... Une véritable envie de blesser, un vrai sérieux... Il était plutôt audacieux finalement, pas un lieutenant pour rien.
"Donne-moi tout ce que tu as. Siffla-t-il entre ses lèvres ouvertes sur le sourire le plus narquois et hystérique qu'il sache faire." [aussi surnommée la "Rapeface" typique à DW... lalala] Ouvrant les bras, il fit à nouveau jaillir ses lames, séparées en deux cette fois; inutile de perdre plus de sang maintenant que ça devenait intéressant. La provocation avait bien amené à une nouvelle vague tranchante concentrée et déterminée. Mais plus elles étaient tranchantes, plus il était simple d'elles-même les trancher... Le vent concentré était même presque visible. Ou était-ce juste l'imagination de Silver? Son oeil travaillait pour deux, alors pour lui, tout était possible. Bien sûr il était plus probable qu'il délirait par perte de sang, mais l'illusion lui permis tout de même de voir au bon moment les lames de vent. Avec une aise presque hautaine, il trancha la vague arrivante, qui se dissipa rapidement derrière lui. Marchant contre le vent il avait l'impression de remonter une pente, l'impression de force, de pouvoir... Quelle délicieuse sensation. Maintenant il était temps d'en finir.

Il marcha avec détermination, son esprit aveugle et sourd à ce qu'il se passait à l'extérieur, même le mur d'ombre n'était plus prit en compte par son esprit. Seule sa proie était là, vivante, effrayée, et faible. Tranchant lames de vent après lames de vent il arriva devant Marvin, mais non comme la dernière fois, lui passa derrière d'un instant à l'autre, et murmura dans son oreille : "Adieu, traître."
Il n'eut pas le temps de réagir qu'il était à genoux, et Silver tint la tête de l'adversaire par les cheveux pendant qu'il planta une lame dans le creux de son cou. Il mourut instantanément, et le vent qui semblait souffler sur l'arène avant se dissipa.
Le corps tomba en avant, et Silver resta là, immobile, regardant dans la direction de l'Omicron, ou plutôt de ses lunettes. Il saignait mais la douleur n'était plus présente, encore noyé dans le torrent d'adrénaline.
"Le traître est mort. Dit-il d'une voix ferme."
N'importe qui aurait pu le savoir à la vue, mais bon, autant l'affirmer pour mettre un point final à cet interview taré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tarek Ngaresh
Ex-Despranon | Directeur de l'Agence
Ex-Despranon | Directeur de l'Agence
avatar

Messages : 238
Age : 26

Feuille de personnage
Cuivre Cuivre: 160
Or Or: 1
Verre Verre: 0

MessageSujet: Re: Let's smoke this shit! [pv Tarek]    Ven 25 Mai - 12:13

Tarek observa tout le combat avec un sourire relativement malsain, bien qu'il ne soit pas visible. En plus de dissimuler les deux gladiateurs improvisés aux yeux des soldats qui s'entraînaient, l'ombre, resserrée et opaque, étouffait également les bruits, afin d'éviter un scandale ou de perturber les personnes présentes. Marvin... Un excellent aérokinésiste, en soi. Malheureusement, pas fichu de réussir une mission sur le terrain. Il revenait toujours boîtillant, en pleurnichant et en prétextant une force supérieure face à lui. Mentait-il ? Manquait-il simplement de formation au combat ? Visiblement, la deuxième question trouvait une réponse sous ses yeux. Il ne voulait pas se battre, ne voulait pas tuer. S'il était prêt à le faire, c'était tout simplement parce que "lui ou moi". Ce choix cornélien laisse rarement place à la faiblesse et éveille en chacun les plus bas instincts de l'homme. Ce n'était pas qu'un simple espion de Tarek. Il était aussi en contact avec Vingers et Schwanks, deux excellents amis de Tarek, qui travaillaient sur un projet secret. L'Agence. Marvin avait été un agent test, et avait échoué. Vu ce qu'il savait, le faire passer pour un traître et le mettre à mort semblait la seule issue possible.

Le sadisme n'était pas de mise ici. Certes, le combat amusait grandement l'Omicron, mais cela s'arrêtait là. Il ne s'intéressait pas aux dommages que chacun pouvait subir. Ca n'était d'aucun intérêt. Tout ce qu'il voulait, c'était voir à quel point les instincts de Marvin allaient l'amener, et jusqu'où Eikes irait pour "exécuter les ordres". L'un comme l'autre semblaient mal en point. Et pourtant, ça continuait. Tarek guettait la moindre opportunité de mettre la nouvelle recrue à la porte sans cérémonie, mais curieusement, Silver ne lui laissa pas l'occasion de le faire. Il était apparemment sincère pour ce qui concernait sa venue ici et ses "ambitions", si on pouvait appeler ça comme ça. Il faisait simplement ce que Tarek lui avait dit de faire, avec les renseignements qu'il avait. D'un côté c'était parfait. Il mettait à mort, peu importe la difficulté, un traître, et l'information, provenant d'un gradé suprême, ne pouvait qu'être vraie. Si elle ne l'était pas, il n'avait aucun moyen de s'en rendre compte, et utilisait ses compétences en fonction des renseignements obtenus. Le côté négatif, c'était que si un ordre erroné lui parvenait, et qu'il avait pour sujet le même genre de chose que maintenant, serait-il aussi catégorique dans sa réponse ? Pour Tarek, un subordonné qui exécutait sans problèmes les ordres était un atout, car il ne posait pas de question et faisait toujours tout au maximum de ses compétences. Comme Silver. Mais il haïssait cette constante au Gouvernement qui voulait que les gradés réfléchissent pour les troufions, et leur donne leur ligne de conduite. Si Silver Eikes ne pouvait réfléchir par lui même et faire preuve de discernement à l'avenir, il pourrait se mettre gravement en danger, ainsi que ses collègues du Sixième Escadron. Mais ça ne le regardait pas, Asch se chargerait de lui. L'important ici, c'est qu'il venait de passer son examen d'entrée avec succès. Peut-être pas la mention, vu la saleté qu'il avait foutu partout -son sang oui-, mais c'était visiblement un bon élément. Tant mieux.

Lorsque le Lieutenant cracha son dernier soupir, mettant fin au combat, l'Omicron enveloppa son cadavre dans un voile d'ombre pour le dissimuler à la vue des autres, et l'envoya en pleine lumière, au beau milieu d'un rayon de soleil. Dissolution totale et absolue. Le meilleur moyen de cacher les preuves, pour Tarek. Il observa Silver, tout sanguinolent, un peu comme un boucher, et lui fit signe de le suivre à l'intérieur. Pour lui, nul besoin d'en savoir plus. Son rôle s'arrêtait au recrutement, et il ne le faisait que parce que ça émanait d'une demande de Mugen Shôryû, l'Alpha.

"Suivez-moi, nous allons allez faire panser vos blessures et vous faire laver, vous n'allez pas vous présenter devant l'Oméga comme ça. Pour moi, c'est bon, je vous considère comme un membre à part entière du Gouvernement. Le reste... vous le verrez avec Asch Raizer et Adam Markov, vos deux supérieurs absolus. Markov est le Commandant du Sixième Escadron, c'est à lui qu'il faudra le plus souvent rendre des comptes, et c'est de lui que vous prendrez vos ordres. Asch Raizer est l'Oméga Despranòn, il est donc au dessus de toute autorité au gouvernement, comme nous tous, et même si vous le verrez rarement, en théorie, considérez qu'il a un grade au dessus de celui de Général, et par conséquent, se trouve hiérarchiquement au dessus de votre commandant. Vous prendrez vos premières missions avec eux, je n'ai rien pour vous dans l'instant."

La voix de Tarek était bien moins glaciale et tranchante qu'elle n'avait pu l'être pendant leur entretien. Il avait retrouvé son ton calme et doux, sa voix suave et mielleuse, pas rassurante du tout, mais au moins, pas agresive non plus. Il emmena donc Silver à l'infirmerie non loin des terrains d'entraînement, qui recevait très fréquemment des blessés légers, et ordonna à l'infirmier de service de panser les blessures de Silver, ou du moins de refermer ses plaies rapidement, et de mettre une douche à son service. La technologie avancée du Gouvernement permettait de refermer chirurgicalement et automatiquement les plaies de type brûlures, plaies, rapidement, via auto-régénération cellulaire accélérée et artificielle. Aucun miracle là dedans, juste un progrès notable en médecine de la part de GHU.

"Bien, ce n'est pas tout, mais j'ai du travail. Si vous avez des questions ou si vous voulez que je vous emmène devant le bureau de Markov, n'hésitez pas. Aujourd'hui nous avons fait connaissance en tant qu'ennemis, mais si nuos nous recroisons en mission, sachez que nous serons collègues, et ça prend à partir de maintenant, alors profitez-en, vous n'aurez que rarement un Despranòn en personne à vos petits soins."


[Encore désolé de l'attente *n'arrête pas* et de la longueur, si tu penses qu'il vaut mieux lock le topic ici, préviens un admin, sinon j'attends ta réponse]

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Let's smoke this shit! [pv Tarek]    

Revenir en haut Aller en bas
 

Let's smoke this shit! [pv Tarek]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alternative Future :: SIIRASTAN :: Séregon :: Panthéon-