Encyclopédie
Présentations
Carnet de Bord
[RP]Siirastan
[RP]Mycra
[RP]Shizuku
[RP]Autres
Archives
AccueilFAQRechercherMembresConnexionS'enregistrer

Partagez | 
 

 Dead And Broken [pv Alexandra]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Asch Raizer
Despranòn Ω Oméga | Wärme
Despranòn Ω Oméga | Wärme
avatar

Messages : 851

Feuille de personnage
Cuivre Cuivre: 260
Or Or: 19
Verre Verre: 0

MessageSujet: Dead And Broken [pv Alexandra]   Jeu 29 Nov - 16:44

Ca ne faisait qu'une vingtaine de jours depuis la catastrophe d'Epic Jail. Vingt jours... Pour Asch, c'était une éternité qui semblait le séparer de la période la plus heureuse de sa vie. Il avait fallu que ça ne dure que deux ans... Même pas. Un an et demi. Un épisode d'une brièveté affolante dans son existence, et qui lui semblait avoir remplacé les vingt quatre années précédentes. Il en était ressorti sans repères, ou presque. Heureusement, Elye, Shawn, Jason et Adam étaient dans sa vie, et on pouvait dire qu'il avait du bol: ils étaient au petit soin pour lui. C'était pas comme il y a deux ans lorsqu'il s'était retrouvé prisonnier du gouvernement, de son propre corps dont la magie était alors incontrôlable, ni lorsqu'il avait découvert la vérité sur sa famille, sa sœur, inaccessible, enfermée à Epic Jail... Nan. Au moins cette fois-ci il n'était pas seul, et il n'avait plus - trop - de problèmes vis-à-vis de lui-même et de ses pouvoirs.

... Il avait beau se dire ça, et même si il n'avait plus d'envies de suicide depuis un bail, vivre lui était devenu très difficile. Il faisait ce qu'il avait toujours fait dans les périodes ardues, lorsqu'il s'efforçait de ne pas penser aux choses qui fâchaient, pour éviter de sombrer: Il se tuait à la tâche. Du coup, il était devenu un despranon très efficace. Ça tombait bien parce que depuis la mort de Mugen, c'était pour ainsi dire le bordel au Panthéon, comme partout ailleurs dans le monde. Ainsi qu'il l'avait imaginé, les rebelles s'en étaient donné à coeur joie dès qu'ils avaient su que l'Alpha était mort, Epic Jail, enfin percée, et tout cela grâce à un groupe densetsu. Asch bossait nuit et jour - ça lui arrivait de rester au bureau et de faire des nuits blanches pour boucler certains dossiers ou bien réfléchir à certains problèmes. Il était devenu très exigeant envers Adam et tout le sixième escadron, qui en ce moment vivait une période un peu difficile. Cependant grâce au durcissement du régime, ils avaient réussi à endiguer la plupart des courants de révolte actuelle. Leurs espions semblaient avoir retrouvé la trace des évadés d'Epic Jail, mais tout était encore très incertain: Pour l'instant ils tâtonnaient la piste sans trop oser s'avancer dessus. L'ennemi aurait vite fait de fuir si jamais il les voyait arriver avec leurs gros sabots.

Au domaine, Jennifer continuait de s'occuper des enfants adoptés par l'ancien Alpha. Rien n'avait encore été décidé au sujet de la résidence de Nimla, dont Asch avait hérité. Il n'avait pas envie de virer ces gosses hors de leur cadre de vie. Cependant il lui était juste impossible de continuer à séjourner là-bas: trop de souvenirs hantaient les lieux, et la perte de Mugen était trop fraîche. Pour l'instant il vivait avec Jason, Shawn et Elye, entassés dans l'appartement du chanteur. Son berserk, Alcide, avait tendance à se sentir un peu à l'étroit, mais avec tous ces maîtres pour s'occuper de lui, il n'était pas non plus malheureux.

Bref. Ils avaient enterré Mugen - la cérémonie avait d'ailleurs été très poignante, et Asch avait bien été incapable de quoi que ce soit si ce n'est d'essayer de ne pas craquer publiquement. Entre temps le nouvel Oméga avait aussi retrouvé la vue d'une manière tout à fait inattendue. Son médecin, financé par Mugen à l'époque pour effectuer quelques recherches sur son métabolisme, était parvenu à trouver une solution pour faire redémarrer la guérison de sa rétine et de sa cornée. Le miracle auquel Mugen s'était accroché jusqu'au bout était finalement arrivé... Et il n'en serait jamais témoin. C'était tellement injuste que Asch avait un arrière goût amer dans la bouche rien que d'y penser. C'est à peine si il appréciait le fait de pouvoir voir à nouveau... Tant qu'à taper dans les miracles, il aurait largement préféré rester aveugle et réussir à sauver la vie de Mugen.

Assis contre une table dans la salle de réunion de manière parfaitement informelle, Asch soupira. Il fixait le sol, qui lui paraissait flou, même encore maintenant: sa vision n'était pas parfaitement rétablie. D'ici quinze jours il devrait être totalement guéri, mais pour l'instant, il était bigleux, et aucune paire de lunettes ne pouvait rien pour lui vu que sa vue s'améliorait de jours en jours. Maintenant que ses yeux n'étaient plus cachés derrière des verres noirs, on voyait nettement les stigmates que l'attentat avait laissés sur son visage: son oeil droit était surligné d'une brûlure brunâtre, qui étrangement rehaussait son regard. Cette imperfection augmentait son charisme... Par contre, les cernes qui prouvaient qu'il ne dormait clairement pas assez en ce moment, nettement moins. Il était beaucoup trop pâle: résultat de la déprime et du surmenage. Du coup il était obligé de porter quatre pulls au lieu de trois pour éviter de geler sur place. Mais bon, pour ce que ça changeait...

"... Pourquoi c'est moi qui doit faire ça sérieux? Ça fait même pas un mois que je suis despranon..."

Adam Markov, le commandant du sixième escadron, était adossé contre un mur, l'air nonchalant, les bras croisés. Il haussa les épaules et répondit d'un ton paresseux.

"... Bah. L'Omicron s'est barré à Varkë, le Gamma doit être trop occupé à croiser des mouches avec des éléphants de mer, et les autres... On sait pas ce qui est advenu d'eux. Désolé vieux mais y a que toi qui soit au bercail pour l'accueillir..."

Asch soupira une fois de plus, et passa une main contre son visage, retenant une grimace de dégoût. Il avait lu le dossier d'Alexandra Nyx. Et il n'avait rien contre elle. Mais... C'était juste plus qu'il n'en pouvait supporter.

"... Je peux pas faire ça Adam. Je peux pas la considérer comme le nouveau despranon Alpha. J'y arrive pas. J'ai l'impression qu'elle vient lui piquer sa place pendant qu'il est en vacances... Elle a rien fait de mal, mais je peux juste pas..."

Elle allait débarquer... Et ça allait être comme si Mugen mourait une deuxième fois. Comme si elle venait prendre les miettes, et ramasser tout ce qu'il restait de lui. Le fait qu'elle soit une femme rendait ça encore plus difficile pour Asch. Non pas pour des considérations sexistes, hein, ne nous y trompons pas... C'était juste que ça la rendait encore plus différente de Mugen. Ça déformait encore plus l'image qu'Asch se faisait de "l'Alpha Despranon". Et donc, ça effaçait encore plus son existence... du moins, dans l'esprit endolori de l'Oméga.

Markov eut tout de suite l'air moins désintéressé. Il se serait bien rapproché de son ami, mais le truc là, c'est que c'était aussi son supérieur hiérarchique. Sans compter que la nouvelle Alpha allait débarquer dans la salle d'un moment à un autre. C'était pas le moment d'être trop informel.

"C'est normal que ça soit difficile. Tu vas finir par t'y habituer... Pour l'instant contente toi de l'accueillir de manière formelle et de rester poli. Ça suffira largement. Si elle est pas capable de comprendre pourquoi tu as du mal, c'est son problème, pas le tiens..."

Inspiration, expiration... Adam avait raison. Asch se contenta d'acquiescer, l'air de prendre sur lui comme il le pouvait. Reste qu'il avait l'air de tout, sauf d'avoir envie d'être ici. Il était sur la défensive. Il ne voulait pas la rencontrer. Pourtant ça allait pas tarder là...

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandra Nyx
Despranòn α Alpha | La Reine
Despranòn α Alpha | La Reine
avatar

Messages : 22

Feuille de personnage
Cuivre Cuivre: 120
Or Or: 0
Verre Verre: 0

MessageSujet: Re: Dead And Broken [pv Alexandra]   Jeu 29 Nov - 18:09

Aujourd'hui, grosse journée au programme. Très grosse même. Ayant pris ses fonctions peu de temps après la cérémonie d'enterrement de Mugen Shôryû, elle avait du commencer à travailler très vite, mais cela consistait surtout à prendre connaissance des compositions exactes de l'escadron qu'elle dirigeait, du nom de TOUS les officiers et Sous-Officiers, et des dossiers en cours. Autrement, elle avait nommé Jeth Carlson, un officier réputé et fiable, à la tête de l'escadron. Elle le laissait tout gérer en attendant qu'elle ait le temps de faire connaissance avec tout le monde.

Mais le problème c'est qu'elle n'avait pas été nommée de façon officielle. La plupart des gradés et non gradés des autres escadrons ne connaissaient que son nom, Nyx, réputé au Gouvernement comme la plus ancienne famille militaire. A part ça, aucun ne savait qu'elle n'était plus simple sniper de commando, mais Alpha Despranòn. Et aujourd'hui c'était justement le jour où elle devait rencontrer son homologue du sixième Escadron, l'Oméga Despranon alias Asch Raizer. Ce qui l'emmerdait dans cette histoire, c'est qu'il était très certainement l'homme le plus proche -dans tous les sens du terme- de feu Mugen. Et que par conséquent, les relations risquaient d'être très tendues au début. Ceci étant dit il faudrait faire avec. Il avait bien plus que fait ses preuves depuis qu'elle était entrée dans l'armée, et faisait désormais parfaitement corps avec elle. De mauvaises relations avec ses collègues n'entraveraient pas sa façon de travailler ni son efficacité. Hors de question.

Elle finit de s'habiller tranquillement. Elle vivait dans un appartement en bordure de Sérégon, mais ça n'allait pas durer. Vu le salaire d'un officier de l'état-major, elle pourrait s'offrir bien mieux d'ici peu. Et par commodité, il vallait mieux déménager. Depuis la mort de l'Alpha, les Despranon n'avaient plus la paix en dehors du Panthéon, et voir un convoi militaire acheminer une femme jusqu'à un immeuble tout ce qu'il y a de plus classique, c'était pas très discret. D'autant qu'Alexandra était parfaitement capable de se défendre sans avoir besoin d'une armée de sbires aux aguets... Bref. Une période difficile.

Elle se regarda rapidement d'un oeil critique dans son miroir. Son uniforme était impec, et son manteau traînait un peu par terre... Mais était tout à fait nickel lui aussi. Elle prit ses affaires, qui se résumaient à sa paire de lunettes et son ComLink, et sortit de l'immeuble en hâte, soucieuse d'être ponctuelle. Et évidemment, dehors attendaient trois voitures banalisées, entourées par trois hommes chacune. L'armée de sbires. Super. Elle soupira de dépit, et entra à l'arrière de la voiture du milieu, laissant les hommes du troisième la conduire à sa destination, le Panthéon.

Elle regarda défiler le paysage tranquille derrière la fenêtre. Tout paraissait si paisible, c'était assez difficile de croire que le Gouvernement était dans une posture des plus inconfortables. Et pourtant, chacun avait l'air de vaquer à sa vie quotidienne sans autre inquiétude que de finir rapidement sa journée afin de retourner tranquillement se reposer chez soi. Mais quant on était en interne, les choses changeaient vite. Des groupes rebelles à éliminer, des organisations criminelles à démanteler, s'infiltrer dans les zones de non-droit de Modula pour tenter -en vain- de récolter des renseignements... Effectivement, la vie civile paraissait d'une tranquillité presque ennuyeuse, en fait.

Arrivée devant le Panthéon, elle put enfin quitter sa garde rapprochée, et ne perdit pas de temps. Elle se rendit directement à la salle de réunion des Despranòn, où l'officialisation de son statut allait normalement se faire. Normalement. Sait-on jamais, ces temps-ci les attentats avaient une fâcheuse tendance à se multiplier. La faute à des dirigeants laissant suffisamment de mou à leurs subordonnés pour avoir des agents infiltrés. Trop de mou qui permettent à des groupes de disposer de véhicules non homologués et donc leur permettre de... au hasard, prendre Epic Jail d'assaut. Si c'était autant le foutoir, la responsabilité était à imputer directement aux plus hauts placés. A savoir ses nouveaux collègues. Un Despranon débutant, l'Oméga, un autre pas clair du tout malgré son efficacité stupéfiante, l'Omicron, un autre toujours fourré dans ses laboratoires, le Gamma, et les autres... ah oui. Inexistants. Belle organisation. Et il allait falloir changer ça rapidement, sinon les risques d'attentats et de coups d'état augmenteraient de façon exponentielle jusqu'à la réussite de l'ennemi.


Elle s'arrêta quelques secondes devant la porte, puis toqua et entra aussitôt. La salle n'était pas... très peuplée. En fait il n'y avait que l'Oméga Despranon. Elle le reconnut aussitôt, pour l'avoir croisé rapidement au détour d'un couloir ou deux avant sa nomination, et pour l'avoir vu à la cérémonie d'enterrement de Shôryû. Quant à l'autre... si ses souvenirs étaient bons, et ils l'étaient, il s'agissait d'Adam Markov, le Commandant actuel du Sixième Escadron. Un type bien d'après ce qu'on disait. Peu importe. Elle effectua un salut militaire classique, puis se mit devant une chaise, jambes légèrement écartées et mains dans le dos. Ses yeux émeraude fixés sur l'Oméga.

"Alpha Despranon Alexandra Nyx. Je vous ai vu à la cérémonie, et je n'ai pas pu le faire ce jour-là, mais... Je vous présente mes condoléances, Mr Raizer. Il me semble que vous et feu Mugen Shôryû étiez très proches. C'est une perte regrettable. Mais pas la peine de s'attarder là-dessus, on n'est pas là pour ça. Passons directement aux affaires sérieuses, voulez-vous."

Façon de parler franche, directe. Courtoise, mais d'égal à égal. Elle avait rapidement pris ses marques, cela se voyait. Pour elle, l'ancien Alpha était mort, et elle n'allait pas attendre le deuil du Gouvernement avant de revendiquer ce titre à son tour. Peu importe que cela puisse paraître déplacé, mais ils n'avaient pas le temps pour les sentiments, aussi tragiques soient-ils. Le Gouvernement était en crise et c'étaient à eux de le redresser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asch Raizer
Despranòn Ω Oméga | Wärme
Despranòn Ω Oméga | Wärme
avatar

Messages : 851

Feuille de personnage
Cuivre Cuivre: 260
Or Or: 19
Verre Verre: 0

MessageSujet: Re: Dead And Broken [pv Alexandra]   Jeu 29 Nov - 20:53

Alors qu'ils se préparaient à l'arrivée de la future Alpha, Adam et Asch se turent. Il n'y avait rien à dire, et Asch avait de toute façon besoin de calme. Il fallait qu'il se prépare psychologiquement à rencontrer la remplaçante de Mugen, et ça n'était pas facile. La mort du despranon était encore beaucoup trop récente... D'autant plus qu'il avait été plus qu'un simple amant pour l'ex-densetsu. Il avait été un modèle, et presque l'équivalent d'un père, dans le sens où il l'avait récupéré, et rééduqué dans tous les sens du terme. Il avait été son guide en plus d'être son premier amour - qu'il n'imaginait pas pouvoir être autre chose que le dernier, d'ailleurs. La perte d'un être de cette importance, ça ne s'avale pas si facilement.

On finit par toquer à la porte. Asch releva la tête, l'estomac retourné. Néanmoins il ne cilla pas, et s'accrocha à son courage jusqu'à ce que la porte s'ouvre, et révèle la silhouette d'une femme dont l'allure déterminée aurait dû lui plaire, en temps normal. Asch resta de marbre, le visage figé dans une parfaite non-expression qui cachait la révulsion qu'il éprouvait à l'égard de la nouvelle arrivée. Il était suffisamment intelligent pour savoir qu'Alexandra n'avait pas mérité son mépris, ni même qu'il la déteste avant même de la connaître. Il faisait donc ce qu'il pouvait pour éviter d'afficher trop ouvertement ses sentiments. Ca lui donnait l'air un peu coincé, mais au moins n'était il pas en train de l'incendier du regard comme il en aurait été capable en temps normal.

L'avantage de voir flou, c'était que la situation gardait un quelque chose d'irréel. Ses yeux à peine guéris étaient encore couverts d'un très léger voile opaque, qui allait disparaître dans les prochaines semaines.

Il la suivit du regard jusqu'à ce qu'elle se poste finalement face à lui. Ses gestes stricts et formels auraient sans doute plu à Hansel qui trouvait que les despranon avaient tendance à ne pas suffisamment être "despranoniques". Quant à Asch, il était très peu sensible à ce genre de trucs. Elle pouvait bien marcher au pas ou bien s'asseoir nonchalamment sur sa chaise si elle en avait envie... Mugen lui avait donné une vision très ouverte du comportement attendu d'un despranon. Eh oui... On en revenait toujours à lui. Markov quant à lui avait salué la jeune femme de la manière adéquate. En tant que commandant il ne pouvait pas trop se permettre de déconner avec le protocole. Pas quand son supérieur était susceptible de s'en soucier.

A vrai dire, Asch ne s'était pas attendu à ce qu'Alexandra lui présente ses condoléances. Son masque d'indifférence tomba, très brièvement, alors que la surprise défaisait ses traits. Une lueur de douleur poignante passa dans son regard turquoise, qui avait toujours été beaucoup trop expressif pour son propre bien. Pendant un très bref instant il eut l'air très fatigué, voire presque abattu. Les cernes et son teint maladif n'aidaient pas. Sa mâchoire se serra, il cilla, puis c'était terminé. Il avait remis son masque en place, et avait de nouveau l'air solide, inébranlable. Ça ne faisait que peu de temps qu'il était de nouveau capable de se blinder de la sorte. Le meurtre involontaire de Haruyuki lui avait provisoirement retiré cette capacité.

Il n'aimait pas trop que Nyx s'affuble du titre de despranon tandis qu'elle n'était même pas encore officiellement nommée. Cependant il n'allait pas lui râler dessus pour lui indiquer que le seul despranon Alpha qu'il connaissait s'appelait Shoryu. C'eut été immature, et relativement mauvais pour les affaires. Elle avait raison sur un point: ils n'avaient pas de temps à perdre.

"Effectivement, on se connaissait... très bien. Merci pour votre sollicitude... Néanmoins, comme vous dites, on a autre chose à faire, sans compter que je préfère éviter d'en parler. Votre nomination a été acceptée à l'unanimité..."

Adam eut du mal à retenir un rire étouffé, qu'il masqua dans une sorte de toux rauque et maladroite. L'unanimité des despranon en ce moment, ça avait tendance à être Tarek et lui - qui n'étaient pourtant pas si faciles à mettre d'accord. Et puis Hansel lorsqu'il se pointait, aussi. Mais c'était peut-être parce qu'il était débordé depuis la transformation de Räven en homoncule et l'étude des carcasses des machines vivantes qui avaient été ramenées d'Epic Jail... Il avait tendance à être très absent en ce moment.

Le roux tourna un regard vif et perçant de reproches sur Adam. Ça en aurait presque fait peur. - d'autant qu'il était un grand spécialiste des regards qui tuaient. Toute l'animosité qu'il ne pouvait pas se permettre de tourner sur Alexandra était contenue dans ses yeux à cet instant... Glaciaux, emprunts d'une rage froide comme le vide, alimentée par la douleur... Par le néant qui remplaçait son cœur depuis plusieurs semaines déjà.

Qu'importe ce qu'Adam gesticula derrière... Lorsqu'il se réintéressa à Alexandra, son visage était de nouveau dénué d'expression.

"... Comme je disais votre nomination a été acceptée à l'unanimité. Vous voici effectivement Alpha Despranon... Et plutôt que de s'amuser avec le protocole, je pense qu'on aurait tout intérêt à ce que vous fassiez très rapidement une déclaration publique. Le gouvernement ne peut pas se permettre de rester une semaine de plus sans visage. Le sixième escadron travaille d'arrache-pied pour endiguer les actions rebelles mais elles se multiplient. On a vraiment besoin de redorer notre image. Et vite."

... Et pour ce faire, la première chose à faire était de repeupler les rangs des despranon, à commencer par le poste d'Alpha. Ensuite, il faudrait qu'ils durcissent leur régime, et mènent quelques actions osées et musclées pour rappeler leur place aux rebelles, et leur faire comprendre que demain n'était pas la veille du jour où le gouvernement se laisserait renverser. C'était beaucoup plus facile de la regarder dans les yeux lorsqu'il parlait en ces termes. Dans cette optique où les sentiments n'avaient pas leur place, il était capable de la considérer comme une alliée. Une ressource, un outil qui l'aiderait à faire son boulot plus efficacement. Ce n'était pas très sympa pour elle... Mais c'était déjà mieux que rien. Pour le plan humain, on repasserait dans quelques mois.

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandra Nyx
Despranòn α Alpha | La Reine
Despranòn α Alpha | La Reine
avatar

Messages : 22

Feuille de personnage
Cuivre Cuivre: 120
Or Or: 0
Verre Verre: 0

MessageSujet: Re: Dead And Broken [pv Alexandra]   Jeu 29 Nov - 22:27

Alexandra eut une fugace et très légère lueur de compassion lorsqu'elle vit la réaction de Asch, mais ne bougea pas d'un cil, restant de marbre. Elle savait parfaitement ce que devait ressentir l'Oméga, pour être passée par là quelques années plus tôt. Et le pauvre n'était pas au bout de ses peines, loin de là. Il y aurait toujours une odeur, un bruit, un paysage, qui lui rappellerait avec force Mugen, même des années après. Il n'y pourrait rien, sinon rester le plus stoïque possible. Mais aussi peu de temps après la mort de son ami, si on pouvait dire ça comme ça, sa résistance et son barrage émotionnel étaient admirables.

"Si je puis me permettre Mr Raizer, sans protocole strict, auquel personne de doit déroger, nous n'arriverons à rien. Je connais mon rôle. Je dois rendre son visage au Gouvernement, et je le ferai. Mais constatez tout de même une chose : Tant que les Despranon font ce qu'ils veulent et leurs escadrons aussi, la désorganisation est telle que rien ne fonctionne correctement. Lors de cas d'urgence où les Despranon coopèrent, remarquez qu'il y a rarement d'échec. Ce que je vais vous demander est très simple, et j'en profite pour le faire face à face. Les autres recevront bientôt un courier crypté demandant la même chose. En tant qu'Alpha Despranon et en tant que soldat investi de ce Gouvernement, je vous demande un compte rendu complet sur les activités de votre Escadron depuis les dix huit derniers mois. Le Gamma, l'Omicron... je ne leur laisserai pas le choix non plus, bien que le Gamma adore faire des cachotteries dans ses laboratoires. Je compatis à votre douleur et la comprends très bien. Je ne vous demande pas de faire impasse permanente, sur ce sujet là vous êtes seul maître. Mais je ne vous lâcherez pas, comprenez le bien. Nous allons devoir installer de nouvelles directives générales, et celle que je viens d'énoncer est la première."

Elle détendit un peu sa posture -après tout sa nomination était officielle maintenant non ?- et prit la chaise devant Asch. Elle ne voulait pas franchement le brusquer, mais là c'était vraiment pas le moment de faire des fioritures ou de prendre des pincettes. D'ailleurs elle n'en prenait jamais. Et bien qu'elle ait remarqué que la plupart des Despranon prenaient relativement leurs aises au Gouvernement, elle considérait que les formalités protocolaires et autres choses que beaucoup considèrent emmerdantes étaient à la fois une bonne façon de maintenir un ordre précis et efficace, mais aussi un moyen pour les troupes de garder des repères, y compris en situation de crise. De ce fait, en tant que soldat, membre d'un corps d'élite qui plus est, le "protocole" avait été un bon moyen d'échapper à la douleur permanente de la perte de son mari, et en même temps, lui permettait de conserver ses objectifs de façon extrêmement nette et précise. Elle tourna assez brutalement la tête vers Markov et son regard s'assombrit comme la mer sous un ciel d'orage.


"Commandant Markov, je tiens à vous dire une chose. En tant que patron, certes, mais aussi en tant que soldat. Je n'ai que de bons échos de vous. Un bon meneur, un excellent soldat et respecté par ses hommes qui plus est. C'est très bien. Mais si j'apprends qu'il y a la moindre faille dans le soutien que vous apportez à Mr Raizer, qui me semble-t-il est votre ami, vous regretterez le jour où vous êtes venu au monde. *elle retourna la tête vers l'Oméga* Je ne dis pas ça pour vous alléger la charge de travail, par pitié ou par condescendance. Je serai celle qui s'adressera au peuple, et bien des gens voient l'Alpha comme le "chef" despranon, entre guillemets. Peu importe. Mais vous n'allez pas supporter nerveusement tous ces évènements et une surcharge de travail. Peu importe votre force, elle va finir par diminuer et vous allez craquer. Vous n'avez pas intérêt à nous lâcher. Je sais pertinemment que nos relations vont être difficiles au début, mais je suis sûre que nous passerons outre ce cap un jour où l'autre. En attendant le boulot reste un bon exutoire, mais si vous en faites trop, vous allez nous claquer dans les doigts, ce que je ne peux pas accepter. Faites de votre mieux, mais ne négligez pas non plus vos sentiments et votre vie privée."

Elle se retourna, et alla appuyer sur l'interrupteur qui appelait l'espèce d'intendant qui servait de larbin aux Despranon. Un péènejy bien pratique. Elle retourna s'asseoir, et quelques secondes après, il fit discrètement son entrée.


"Toi là. Ramène-moi un café bien serré, et quelque chose pour l'Oméga et le Commandant Markov. Oui, je sais qu'il est pas Despranon, mais j'en ai rien à cirer. Grouille. Ah oui. Et merci."

Elle lança un sourire chaleureux...relativement... aux deux hommes dans la pièce, et ajusta légèrement les lunettes sur son nez.

"Je m'adresserai au peuple le plus rapidement possible. Et en gage de notre coopération future, vous allez m'aider à rédiger un semblant d'allocution, concernant les choses à dire. J'ai globalement une idée, mais autant faire participer tout le monde. Tiens, Markov. Prends une chaise toi aussi, et viens nous filer un coup de main. Même si t'es pas Despranon, trois avis au lieu de deux c'est toujours ça. Pis vous avez de l'expérience donc... au boulot !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asch Raizer
Despranòn Ω Oméga | Wärme
Despranòn Ω Oméga | Wärme
avatar

Messages : 851

Feuille de personnage
Cuivre Cuivre: 260
Or Or: 19
Verre Verre: 0

MessageSujet: Re: Dead And Broken [pv Alexandra]   Ven 30 Nov - 13:05

Alexandra démarrait sur les chapeaux de roue. Un certain nombre de choses dans son discours étaient pertinentes, et rassuraient Asch en le sens où il avait l'impression qu'elle ferait un bon leader et un bon despranon - autant qu'il était capable de juger de ces choses là pour le moment. Un certain autre nombre de choses dérangeait Asch, si bien qu'il allait devoir mettre les choses au clair. Pas d'offenses envers personne... Il aurait bien eu envie de s'énerver sur Nyx mais le fait était qu'elle ne pouvait pas savoir, en tant que nouvelle arrivante, qu'elle sous-estimait un peu trop ses prédécesseurs. A moins d'être le nez dans la machine on ne pouvait pas se rendre compte de tout ce qui se passait au sommet, et des véritables raisons des difficultés qu'on y rencontrait. Asch lui-même commençait à peine à prendre conscience de tout un tas de trucs au bout d'un mois de service... En contrepartie il était conscient d'un tout autre tas de trucs qui ne concernaient pas le gouvernement, mais les rebelles. C'était bien pour ça qu'on l'avait "embauché" en tant que despranon à la base, et ça lui permettait d'acquérir un réalisme assez particulier pour un gouvernemental. Il tenta d'esquisser un sourire pour faire comprendre à Alexandra qu'il ne se mettait pas contre elle. Le sourire ne lui monta pas jusqu'aux yeux, et resta très pâle, mais il ne s'en sortit pas si mal - surtout quand on savait que son expression normale était de type vnrface, mal lunée.

"Vous m'avez mal compris. Quand je parle de ne pas s'amuser avec le protocole, je veux dire par là qu'on va pas faire de fioritures, sauf si vous avez vraiment envie qu'on fasse venir tout le Panthéon, les tambours et que je vous donne votre médaille en récitant trois phrases que personne va comprendre et dont tout le monde se fout. Nan... Je préfère qu'on aille à l'essentiel, et qu'on y aille vite. La désorganisation actuelle du Panthéon est un reste de l'attaque d'Oozora. Nos rangs ont été décimés et depuis je pense que nous avons perdu en efficacité. Cependant ne perdez pas de vue que nos... problèmes les plus récents n'ont pas grand chose à voir avec la manière dont le gouvernement se gère. Je connais bien certaines branches rebelles... Et je peux vous dire une chose: soit ils ont gagné une puissance phénoménale depuis que je n'en fais plus partie, et si c'est le cas, nous allons avoir un très sérieux challenge à relever... Soit ils ont donné tout ce qu'ils avaient pour frapper fort - et ils ont réussi. En attendant ces gens là travaillent sans relâche pour trouver nos brèches. Certains ont pour seul objectif de nous infiltrer, et ils possèdent des institutions qui ne sont pas moins bonnes que les notres. Il ne faut pas les sous-estimer. Par contre c'est vrai que le sixième escadron est resté trop longtemps sans chef. Vous devez savoir que le commandant Markov n'est ici que depuis quelques mois et quant à moi... Ça fait vingt jours à peine. Bref. Nous avons effectivement besoin de nous reprendre en main quoiqu'il en soit, surtout si on souhaite être capable lutter contre des forces ennemies qui sont plus puissantes qu'elles l'ont jamais été. Concernant les nouvelles directives il faudra attendre le retour de l'Omicron et en débattre en comité complet..."

Il avait insisté sur la dernière phrase. Il ne fallait pas qu'Alexandra croie qu'elle pouvait tout se permettre, chambouler tout le Panthéon et troller les despranon avec de nouvelles directives surprise, sous prétexte qu'elle venait d'être nommée Alpha Despranon. Ils restaient un groupe soudé, et si l'Alpha possédait un peu plus de pouvoir que ses cinq comparses, c'était plus du type "je possède deux votes au lieu d'un" que de type "I rule them all". Il approuvait son initiative au sujet des rapports, mais il ne voulait pas risquer un débordement de personnalité de la part de la jeune femme, même si il comprenait bien qu'elle débordait surtout de bonne volonté et qu'elle était très loin de penser à mal.

"... Quant aux rapports, je peux déjà vous fournir ceux que j'ai rédigé ce mois-ci. Ils sont complets. Pour tout ce qui date d'avant mon arrivée... Je pense que le commandant Markov et moi-même allons voir ce qu'il est possible de faire avec les archives de l'escadron. Les autres escadrons devraient avoir moins de souci... C'est juste que le dernier Oméga a disparu dans la nature et que ça a laissé un gros trou."

"Dans le pire des cas notez qu'on a abattu plus de travail en vingt jours que ces six derniers mois..."

"... Parce que les rebelles s'activent en ce moment."

"... Et aussi parce que leurs actions sont enfin prises au sérieux. Pour la première fois depuis longtemps le sixième escadron possède son propre despranon et son propre commandant. Puis avec ce qui vient de se passer... Les gars sont remotivés. Ils en veulent, pour venger la mort de l'ancien Alpha, remettre les rebelles à leur place, et aussi un peu en votre nom, Oméga."

L'histoire poignante du despranon fraichement nommé qui perdait son âme sœur et menait le combat jusqu'au bout de ses propres forces physiques et psychologiques avait fait des émules... Asch n'avait pas l'impression d'être autre chose que cassé de partout intérieurement, mais visiblement, sa détermination, son parcours chaotique depuis l'Opale jusqu'à la plus haute place gouvernementale, et sa capacité à bûcher comme un gros malade, avaient réussi à lui faire gagner des amis. Il émit un bref éclat de rire, aussi désabusé que nerveux.

"Difficile de croire que les gens aient décidé de me voir autrement que comme un danger public..."

Bref. Adam était bien gentil mais Asch n'aimait pas cette impression qu'il était en train d'essayer de le faire mousser. Le roux n'avait encore rien fait qui méritait qu'on l'admire de la sorte. Les gens avaient toujours besoin de se créer des monstres ou des héros selon les circonstances. La perte de Mugen lui avait valu la sympathie - et, osons utiliser des termes forts, la pitié - d'un certain nombre d'entre eux.

Alexandra s'adressa à Adam, qui redevint aussi vite d'un sérieux mortel. Il était du genre à déconner quand il pouvait se le permettre, mais la dame ne le regardait pas exactement gentiment. Autrement dit, retour à la raideur militaire, et ce tant qu'il risquait encore de se prendre une tempête sur la tête. Marrant de se dire ça alors qu'elle était en train de lui faire des compliments, d'ailleurs...

Une fois de plus, Asch se retrouva con, la surprise balayant une partie de son masque pour laisser voir la carcasse fatiguée qu'il cachait sous la force de caractère et le charisme flamboyant qu'il avait hérité de sa mère, et qui avait permis à cette dernière de mener la tête de l'Opale Maudite pendant presque trente ans. Il ne s'était pas attendu à ce que la nouvelle Alpha remarque sa fatigue... Ou du moins pas à ce qu'elle s'en soucie à ce point. Est-ce que ça se voyait tant que ça, qu'il était au bout du rouleau..? Si oui c'était encore pire que ce qu'il s'imaginait... Il avait tendance à dépasser ses limites sans même en avoir conscience. A ce niveau, ses pouvoirs étaient le miroir parfait de sa personnalité. Il lui fallut quelques secondes pour réussir à retrouver suffisamment de contenance pour répondre.

"... Je... Je suis désolé. Vous avez raison mais pour l'instant je n'arrive pas à faire autrement, ma vie privée est pour ainsi dire inexistante. Ne blâmez pas Adam. Il me le rabâche tous les jours en fait, et le fait est que c'est moi qui ai alourdi la charge de travail du sixième conséquemment. Nous sommes tous les deux très occupés... Pour tout vous dire au début je ne l'ai pas fait parce que je pensais que c'était nécessaire mais parce que ça me permettait d'éviter de penser à tout le reste. Le souci, c'est que c'est effectivement nécessaire, et que ça le restera tant que les rebelles garderont ce rythme d'offensive. C'est aussi pour ça qu'on a besoin que vous fassiez cette déclaration publique très rapidement, je ne peux pas vraiment me permettre une cure de sommeil..."

Alexandra s'éloigna pour appuyer sur l'interphone. Bientôt un employé arriva, et elle changea de ton d'une manière si abrupte que les deux autres levèrent les sourcils presque en même temps. Envolé le discours procédural... Elle s'exprimait en des termes qu'Asch et Adam étaient nettement plus apte à comprendre, et avec lequel ils se sentaient nettement plus à l'aise. Tant et si bien qu'Asch lui rendit son sourire, et que cette fois-ci, il était sincère, même si il restait très faible. En ce moment c'était déjà énorme lorsqu'il réussissait à avoir une expression - et une émotion - positive. Ne nous détrompons pas: il avait toujours du mal avec Nyx. Il n'arrivait toujours pas à voir cette dernière comme l'Alpha Despranon. Mais son comportement l'aidait à faire la part des choses, et à se souvenir qu'elle n'avait pas tué Mugen, et qu'elle n'était pas forcément une personne antipathique, ni quelqu'un avec qui il ne pouvait forcément pas s'entendre.

.... Le souci, c'est que cette façon de parler était justement très mugenesque. Ainsi que la manière dont elle proposa aux deux hommes de participer à la rédaction de sa déclaration. Asch prit une chaise pour s'asseoir d'un côté tandis qu'Adam venait s'asseoir de l'autre, un grand sourire aux lèvres, qui prouvait qu'il appréciait ce déroulement. L'Omega le sentait bien, lui aussi, en un sens... Cependant alors qu'il allait poser le cul sur sa chaise, une réminiscence le prit au dépourvu.

Il ferma les yeux, eut comme un sursaut vif, et une inspiration saccadée. Mugen et lui s'étaient souvent assis de cette manière à la table de la cuisine, en pleine nuit, pour discuter autour d'un dossier, ou justement rédiger une déclaration.. Sur la fin Mugen avait souvent demandé son avis à Asch pour une chose ou l'autre. Asch, immature lors de son arrivée à Sérégon, s'en serait foutu comme d'une guigne quelques années au préalable... Mais Mugen avait réussi à éveiller son intérêt pour la politique, qui était très lié à sa volonté de protéger le peuple des dangers que le monde moderne recelait. Asch voyait encore son visage, concentré au dessus d'un paquet de papier et d'un traducteur thermique...

Il eut un vertige et une nausée soudaine lui barra l'estomac. Cependant ce n'était pas le moment d'aller engerber le contenu - vide. Il continua de s'asseoir, prudemment, faisant fi de ses mains tremblantes, comme de son envie de hurler. Cette fois-ci, il mit plus de temps à se reprendre, et dut rester silencieux quelques secondes supplémentaires pour être sûr qu'il n'allait pas craquer. Il était hors de question qu'il craque au boulot. Enfin et malgré ses yeux légèrement brillants, il s'affaira et parvint tant bien que mal à ouvrir la sacoche qu'il portait, pour en sortir une tablette munie d'un tas de petits bâtonnets orientés verticalement, qui formaient une surface plane. Il tendit une petite caméra à Alexandra, et lui demanda d'une voix qui se voulait distante, pour cacher le fait qu'il était bien plus affecté qu'il ne voulait l'admettre.

"... Vous pouvez mettre ça au niveau de votre épaule s'il vous plait? Ou bien n'importe où tant que ça vise votre feuille de notes. J'ai été aveugle sept mois et ça fait que quinze jours que j'ai retrouvé la vue. Pour l'instant je vois trop flou pour lire, donc je vais avoir besoin d'une traduction en braille."

Et de poser ses mains automatiquement sur l'écran de la liseuse braille, les yeux perdus dans le vide comme si il était encore aveugle. Les habitudes avaient la vie dure.

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandra Nyx
Despranòn α Alpha | La Reine
Despranòn α Alpha | La Reine
avatar

Messages : 22

Feuille de personnage
Cuivre Cuivre: 120
Or Or: 0
Verre Verre: 0

MessageSujet: Re: Dead And Broken [pv Alexandra]   Ven 30 Nov - 14:10

Alexandra regarda Asch fixement pendant de longues secondes, se demandant brièvement s'il se foutait pas un peu d'elle. Evidemment que sa fatigue se voyait. Il avait la tête d'un déterré, ni plus ni moins. Alors soit il était en manque d'une drogue spécialement forte, soit c'était à cause des dernières semaines. Et la deuxième option était plus probable. Même un aveugle l'aurait remarqué. Mais elle ne dit rien, pas la peine. Il faisait énormément d'efforts pour être au top, ça ne servait à rien d'enfoncer le couteau un peu plus profondément en lui disant que ça ne marchait pas.... vraiment. Et cacher ce genre de choses à Alexandra n'était pas facile. N'ayant jamais pu avoir d'enfants, elle avait cependant un instinct maternel très fort, qu'elle avait fini par reporter sur ses hommes. Ils ne la considéraient pas comme leur "Reine" pour rien, et elle était fière de voir qu'aucun des hommes sous son commandement n'osait lui mentir et était toujours honnête avec elle. Sa vie privée était un peu similaire à Asch. Inexistante. Elle n'avait que le travail, mais c'était non pas une charge pour elle, mais bien une joie et un honneur de commander à des soldats, et ils le lui rendaient bien.

"Je ne compte pas m'attarder sur des protocoles inutiles et des cérémonies superflues. Vous comme moi avons bien autre chose à faire, et ça ne servirait à rien. Regardez, l'Omicron n'a même pas pris la peine d'être présent pour ma nomination. Ni le Gamma. Je ne leur en tiendrai pas rigueur, même s'il s'agit d'un évènement relativement important. Le redressement du Gouvernement est notre priorité à tous et doit le rester. Pour ce qui est du sixième Escadron, malgré l'absence de Chef et votre nomination plus que récente malgré vos antécédents criminels, j'estime qu'il a été admirablement géré. C'est à vous deux qu'on le doigt, mais je tiens à souligner les efforts du Commandant Markov. J'espère vous conserver le plus longtemps possible dans nos rangs Commandant, les officiers de votre envergure se font rares ces temps-ci. Pour ce qui est d'Oozora, notre Gouvernement n'a pas souffert que de lui. Beaucoup ont choisi de rendre les armes et de quitter le Gouvernement. Ceux-là si je les retrouve... Enfin bref. Nous sommes d'accord sur un point : La solidification des fondations de notre institution."

Elle but une gorgée de café, et baissa les yeux sur sa feuille, remettant petit à petit ses idées en place pour organiser de la façon la plus claire possible leur discours, et ce qu'il faudrait annoncer au peuple. Il y avait énormément de choses à dire, énormément de choses à déformer... Elle n'aimait pas mentir, mais ça n'était pas franchement le moment de faire étalage de la faiblesse actuelle du Gouvernement. Faiblesse toute relative, mais depuis six siècles, jamais le Panthéon n'avait pris pareils coups en pleine figure. Quant à l'invasion d'Epic Jail et l'exfiltration réussie de plusieurs prisonniers... C'était une perte irréparable.

"Pour ce qui est des données, donnez-moi tout ce que vous avez, que ce soient des copies ou des originaux. Mais il me faut le plus de renseignements possibles, vraiment. Je sais que la disparition du dernier Oméga n'a pas été facile a gérer. Ca n'est jamais évident. Contentez-vous de faire de votre mieux, nous ferons notre possible ensuite pour réparer les fissures et colmater les brèches. Maintenant que le Sixième a un état-major convenable, tout devrait s'arranger de votre côté. Notons tout de même que les commandants et Despranon du troisième et quatrième Escadrons sont aux abonnés absents... Il faudra réfléchir à un moyen de pallier cette faiblesse sans avoir à devoir gérer deux escadrons chacun. Ce n'est humainement pas possible. Si vous connaissez des officiers de valeur dans votre Escadron, nous devrions peut-être les mettre temporairement à la tête des escadrons trois et quatre, après concertation, pour s'assurer une gestion optimale. Quitte à devoir les former sur le tas."

Effectivement c'était même un sacré problème. Le fait est que nommer un non gradé de l'Escadron à la tête de celui-ci était pure folie pour Alexandra. Il fallait absolument quelqu'un pour gérer l'Escadron, mais quelqu'un ayant l'habitude de commander et de gérer plusieurs tâches à la fois. Les subordonnés n'étaient pas formés pour ça, et cela ne ferait qu'apporter des ennuis supplémentaires. Alors quitte à devoir former des officiers à un travail qu'ils n'avaient pas l'habitude de faire, autant nommer des gens qu'ils connaissaient et en qui ils avaient confiance.

"Pour ce qui est de votre gestion de la vie... Pas la peine de vous excuser. Sachez que vos hommes disposeront rapidement d'unités commando du Premier Escadron -que je connais pour en avoir fait partie- et qui devraient vous aider à endiguer certaines actions anti-gouvernementales. Pour la déclaration... Je la ferai rapidement. Et je ne blâme pas le Commandant. Je suis presque certaine que sans lui vous ne seriez même pas assis sur cette chaise aujourd'hui, et pour ça je lui en suis très reconnaissante. Je me contente de le prévenir. Mais je vous fais confiance pour continuer sur une bonne lancée. Sur ce... Passons à la déclaration si vous le voulez bien."

Elle ajusta les appareils qu'Asch lui avait donné pour qu'il puisse lire, et releva la tête.

"Pour commencer, je pense qu'il faut cacher la mort de l'Alpha. Je me présenterai devant le peuple, ils vont se poser des questions. Mais remonter le moral des troupes ennemies en leur disant implicitement qu'il est possible de vaincre les Despranon et de mettre un grand coup dans la tête du gouvernement, c'est une très mauvaise idée. Il faut trouver quelque chose de plausible à ce sujet. Ensuite... Il faut avertir tout le monde que la présence militaire va se renforcer partout, et pas que dans les mégapoles Gouvernementales. Leur dire que la sécurité est renforcée parce que des dissidents se sont décidés à lancer des attentats, et mettent ainsi en danger la vie des citoyens. Ce qui n'est pas complètement faux. Mais je veux vos avis aussi, et vos conseils. A quelques jours près, je débute en même temps que vous, Mr Raizer. Et vu que les gens d'expérience ne sont pas là, on va devoir se serrer les coudes. Ce discours sera déjà un bon moyen de leur en boucher un coin et de leur rabattre le caquet."

Elle eut un bref rire, et esquissa un sourire amusé, histoire de montrer qu'elle plaisantait. Sûrement. Quoi que.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asch Raizer
Despranòn Ω Oméga | Wärme
Despranòn Ω Oméga | Wärme
avatar

Messages : 851

Feuille de personnage
Cuivre Cuivre: 260
Or Or: 19
Verre Verre: 0

MessageSujet: Re: Dead And Broken [pv Alexandra]   Ven 30 Nov - 22:38

Asch n'était pas capable de lire dans les pensées d'Alexandra... Mais non. Il ne se fichait pas d'elle, mais alors pas du tout. Il faisait de son mieux pour être correct à son égard alors que tout le poussait à se venger sur elle de la mort de l'homme de sa vie - ça fait con écrit comme ça mais franchement, Mugen méritait ce titre . Qu'il parvienne à lutter contre son aversion instinctive était quelque chose d'assez incroyable en soi, parce qu'en temps normal, Asch ne se contrôlait pas si bien. Non pas parce qu'il ne pouvait pas hein... Mais parce qu'il était un chieur né et qu'il se fichait pas mal de ce que les gens pouvaient penser de lui. Peut-être finissait-il par accorder de l'importance à sa réputation, après tout... C'était sans doute le cas, sinon Tarek et lui ne se seraient pas clashés comme ça sur Epic Jail. Peut-être ses responsabilités au Panthéon le forçaient à être plus raisonnable qu'il ne l'était dans la vie privée. Là encore c'était sans aucun doute possible le cas, et c'était d'ailleurs une des raisons pour lesquelles il n'arrêtait plus de bosser: il avait trop peur de ce qu'il serait capable de faire si jamais il se laissait trop de temps pour être juste lui-même. Puis peut-être que l'historique d'Alexandra - dont il avait lu le dossier ne l'oublions pas - le poussait à être plus sympa à son égard qu'à celle de la plupart des gens. Elle avait vécu un truc similaire à ce qu'il était en train de traverser... Et généralement, quand les gens ont des éléments de passé en commun, ça a tendance à les rendre plus compréhensifs l'un envers l'autre (ou bien alors à avoir exactement l'effet inverse, mais fort heureusement cette fois-ci ça n'était pas le cas. Ils auraient été dans de beaux draps sinon...).

Adam était en train de recevoir les compliments de l'Al... exandra - il ne lui était pas encore possible de la regarder et de penser "Alpha". Et ça allait sans doute rester comme ça longtemps. Lui-même avait eu droit à un commentaire plaisant. Et ça aurait pu lui faire plaisir, si seulement il avait été capable de ressentir quoi que ce soit qui soit assimilé à du plaisir en ce moment. Pareil. Jouer son rôle et être efficace, redresser le sixième, percer à jour les rebelles et tout particulièrement l'Opale à laquelle il avait des compte personnels à rendre... Tout cela aurait pu être génial... Si seulement Mugen n'était pas mort. Depuis cet événement tragique, tout était en nuance de gris (mais pas en transformée en ondelette par contre). Il aurait pu dormir dix heures toute les nuits qu'il n'aurait pas été beaucoup moins fatigué. Peut-être aurait-il juste évité d'être continuellement au bord de l'évanouissement... Avec un peu de chances. Eh oui. Moquez vous de sa santé de merde si vous voulez, mais aussi solide qu'il ait pu être avant que sa magie se déclare, elle l'avait rendu à la fois très résistant à la chaleur... Et très sensible a à peu près tout le reste - comprenez le froid, l'eau, les excès en tout genre, et la maladie, vu que son système immunitaire était devenu merdique à souhait. Pas de bol pour un excessif hein..? Bref.

"C'est pas faux. Mais les départs dont vous parlez ont eu lieu très peu de temps après l'épisode Oozora, alors que nous comptions encore nos morts et que nous étions dans une posture très délicate. Je pense que tout est lié..."

Asch baissa les yeux, l'air soudain pensif... Comme si son regard était parti en voyage très loin. Il repensait à tous ceux qu'il avait connu à cette époque, et qui étaient partis. Drathir, une de ses seules "amies", et aussi un membre du sixième escadron. La commandante Sunadokei, qui avait disparu peu de temps après... Il se rappelait de ce temps où il était encore soldat, et des rapports à la fois tendus et amicaux qu'il entretenait avec sa commandante. Ce temps lui manquait... Mais une fois de plus c'était sans doute en grande partie parce qu'à cette époque, Mugen était toujours vivant. Son visage restait diablement sérieux, et on aurait pu interpréter son expression comme une autre poker face... Mais il y avait trop de mélancolie dans ce regard pour que la tristesse n'y soit pas mêlée. L'éclat en question disparut quand Alexandra prit la parole à nouveau, et qu'Asch cessa de laisser ces pensées parasites l'empêcher de fonctionner. La présence d'Alexandra le troublait beaucoup trop, et ça allait de mal en pis. Il détestait ça.

"Je vais essayer de trier ça un minimum avant de vous l'envoyer. Quant aux officiers de ma connaissance... La plupart des personnes en qui j'avais confiance et que je connaissais le mieux sont parties durant cette période dont on parlait tout à l'heure... J'essaierai de remédier à ça dès que je pourrai me permettre de lever le pied, mais pour l'instant le commandant Markov sera de meilleur conseil que moi."

... Il y avait bien sa soeur, Elye, en qui il avait plus confiance qu'en lui-même, mais elle n'était rentrée au troisième escadron qu'il y a peu. Ça faisait peut-être un peu tôt pour la proposer. Même si bon. Le gouvernement avait besoin de personnel efficace et Elye ÉTAIT efficace. Elle avait travaillé pour l'Opale Maudite en tant qu'informatrice et que négociatrice, et elle était bien meilleure stratège que lui. En fait elle avait toujours été beaucoup plus intelligente que lui, et comme sa mère n'arrêtait pas de lui rabâcher qu'il était débile et raté par rapport à sa frangine parfaite, il avait mis du temps à comprendre que ce n'était pas parce qu'elle était meilleure qu'il était lui-même stupide. Il avait fini par la dépasser dans certains domaines, alors qu'il découvrait progressivement des facettes de sa propre personnalité qu'il ne connaissait pas. Il n'osait pourtant pas la proposer. Ça risquait d'être vu comme du favoritisme.

Après une brève déclaration d'Alexandra qui avait décidé de mettre les choses au clair - non pas la peine de s'excuser pour être mort à force de ne pas pouvoir dormir, dans tous les sens du terme, et non elle ne blâmait pas Adam qui avait fait un très bon boulot, et là dessus Asch était d'accord - ils en revinrent à la fameuse déclaration publique. Asch arma ses doigts au dessus de la tablette braille, sa contenance de nouveau à bloc. Penser à Elye lui avait permis d'évacuer brièvement Mugen de son esprit, ce qui n'était pas plus mal tant qu'il était en service. Passé en mode "lecture aveugle", il ne regardait même plus sa collègue, un peu comme si il avait oublié qu'il était effectivement capable de la voir si il voulait. Ses yeux voyaient le mur sans le voir, et il fronça les sourcils tandis qu'il réfléchissait.

"On est d'accord: il faut que vous parveniez à leur faire perdre cette fichue confiance en eux qu'ils ont gagné depuis Epic Jail. Par contre je ne sais pas si on parviendra à leur faire gober que... Mugen n'est pas mort."

Sa voix ne flancha pas, mais il détestait devoir se remettre à parler de ça pile alors qu'il avait réussi à se concentrer sur autre chose.

"... Théoriquement tous les ennemis qui étaient encore sur Epic Jail quand c'est arrivé sont morts, ou bien en captivité. Mais rien ne dit que celui qui l'a tué n'ait pas eu le temps de prévenir ses supérieurs avant de mourir, et après l'avoir abattu."

... Il détestait VRAIMENT cette discussion. Sa voix était devenue parfaitement atone. Ça valait mieux que de devoir réfléchir à ce qu'il était en train de débiter.

"Cependant tous les groupes rebelles ne communiquent pas entre eux et il n'est pas impossible que nous puissions endiguer une partie de la rumeur de cette manière, au minimum... Il ne faudra pas seulement renforcer la présence militaire mais aussi lancer quelques offensives contre de gros poissons qu'on a laissé nager dans leur bocal un peu trop longtemps. Si nous parvenons à renverser quelques grandes figures - et je peux vous promettre que pour certaines d'entre elles on approche du but - alors je pense que ça risque de les démotiver. Ils vont comprendre que le gouvernement n'est pas aussi affaibli qu'ils voulaient bien le croire. Par contre je ne pense pas que ça soit bien utile de le citer dans votre déclaration... L'effet de surprise pourrait aider à les refroidir un bon coup... Quoiqu'un bon ultimatum, même vague et sans destinataire précis, a toujours eu quelque chose d'impressionnant..."

"On peut dire que l'Alpha a décidé de se retirer de la vie politique pour reprendre une vie plus normale... Mais je ne sais pas si ça paraîtra mieux qu'une mort héroïque."

Moui... Ça n'était pas facile de le déterminer.

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandra Nyx
Despranòn α Alpha | La Reine
Despranòn α Alpha | La Reine
avatar

Messages : 22

Feuille de personnage
Cuivre Cuivre: 120
Or Or: 0
Verre Verre: 0

MessageSujet: Re: Dead And Broken [pv Alexandra]   Jeu 3 Jan - 19:04

Alexandra lâcha un soupir et réfléchit consciencieusement aux propos de Markov et de Asch. Ils avaient raison sur quelques points, pas tout à fait sur d'autres... Cette allocution n'allait pas être une partie de plaisir, ça c'était clair et net. Elle les regarda tous les deux, puis baissa la tête vers la tablette.

"Honnêtement ça m'ennuie au plus haut point d'avoir à mentir sur la mort de feu Mr Shôryû. Mais le fait est qu'il vaut mieux, pour l'instant, dissimuler la vérité. Il n'y a pas que des soldats ou des civils sympathisans qui vont écouter. Les rebelles écoutent généralement les informations et complètent avec des données volées pour pouvoir entreprendre des actions organisées. Si nous leur faisons savoir qu'une attaque sur Epic Jail a réussi à mettre l'Alpha Despranon hors-jeu alors que même la période Oozora n'est pas venue à bout de lui -et pourtant, nous avons coopéré avec ces mêmes rebelles pour l'anéantir tant c'était le bazar-, nous allons surtout réussir à provoquer un peu de compassion chez nos concitoyens, et surtout un regain d'énergie massif chez nos ennemis. Si l'Alpha peut être tué, les autres aussi. Nous ne ferions qu'agrandir certaines brèches. D'autant que pour gagner de l'influence, beaucoup de groupes vont revendiquer ce crime, et ça risque de provoquer un peu trop de tensions. Ca ne me gêne pas que des rebelles s'entretuent pour avoir le prétendu mérite d'avoir vaincu l'Alpha. Ce qui par contre me dérangerait, c'est que des civils soient entraînés là-dedans. On ne peut pas vraiment se le permettre. Donc oublions la mort héroïque. Nous, nous savons ce qui est arrivé, et nous le garderons à l'esprit quand nous irons faire pleuvoir notre colère sur les groupes rebelles. Mais en attendant ce jour, je recommande une extrême prudence, la même qui est de mise chez des hommes comme les vôtres, Mr Raizer."

Elle esquissa un faible sourire, qui mélangeait compassion et empathie. Puis elle continua à réfléchir sur le potentiel contenu de cette allocution. Parler pendant des heures endormirait le public, ne pas parler assez susciterait des plaintes et une baisse des moins souhaitée de leur popularité pour manque d'information. Il fallait être le plus clair possible, sans révéler des détails clés aux rebelles. Car après tout, ce discours devait aussi servir d'avertissement, puisqu'ils s'adressaient à tout le monde, qu'il s'agisse des Gouvernementaux, des anti-magie, ou des anti...n'importe. A Shangyu on n'avait peut être pas la magie, mais on avait quand même l'holovision et le Web non ?

Elle rédigea quelques notes sur la tablette, qu'elle présenta ensuite à l'appréciation de Asch et Adam.


"Bon... voilà ce que ça pourrait donner. Je me présente comme la nouvelle Alpha Despranon, en expliquant que Mr Shôryû se retire de la vie politique pour affaires personnelles urgentes. C'est faux, mais toujours mieux que pas de raison du tout. Suite à ça -pas la peine de s'attarder dessus- je promets comme tout bon politicien de veiller au bien être de la population, et de répondre à leurs attentes et à leur demande de la meilleure façon possible. J'enchaîne justement sur les problèmes qui secouent le monde, notamment les rebelles, en leur parlant des attentats, des victimes civiles dans ce genre de cas, et des efforts que nous faisons pour maintenir la paix et une vie saine pour tous. Histoire de les amadouer un peu, je leur demande leur entière coopération, pour apaiser un peu les esprits, en leur rabâchant que le Gouvernement est là pour eux, et que sans eux il n'a pas de raison d'être bref, le bla bla habituel. Et je termine par l'avertissement, celui qui concerne directement les rebelles. Enfin, pas forcément de façon claire. Nous allons nous contenter, au vu de la hausse nette de la criminalité, de nous affirmer dans notre rôle de garants de la sécurité des citoyens, et de ce fait, renforcer la poursuite des criminels qui hantent le globe, et de ceux qui les aident à rester à couvert. Ca aura un effet aussi bien sur les criminels que sur leurs partisans. Pour ce qui concerne les actions... les résultats de ces dernières seront bien évidemment revendiqués et médiatisés pour que le peuple se rende compte qu'effectivement, nous sommes très loin d'être abattus. Cela vous convient ?"

Elle laissa la tablette et ses notes au soin de l'Oméga et de son ami, et en profita pour boire un peu de café. Tout en réfléchissant. Comme discours, il y avait pire. Elle ne parlait généralement que pour donner du courage à ses hommes, avant d'être nommée Alpha, et en règle générale, ça parlait surtout de victoire écrasante, de potentiel sacrifice et de bain de sang rebelle. Balancer des paroles de motivation comme ça à la face des citoyens risquaient surtout de leur faire penser qu'ils étaient tombé sur une Despranon tyrannique qui voulait transformer le Panthéon en centre dictatorial. Quoi qu'un bâtiment possédant le nom d'un monument dédié à des dieux n'était pas moins présomptueux, mais un discours doux était de mise cette fois. Les déclarations de guerre viendraient en cas d'extrême nécessité, l'heure était surtout à rassurer les esprits et à effrayer ceux qui pensaient pouvoir abattre le pouvoir actuel. Après six siècles de règne ininterrompu, ça ferait mal de devoir plier l'échine simplement parce que l'ennemi avait gagné en force, non ?


Elle finit rapidement son verre, et le reposa d'un geste un peu brusque sur la table. Plutôt contente de son travail, elle attendait surtout l'avis et les éventuelles modifications de ses collègues, pour que le boulot soit idéal. Certainement pas parfait, elle doutait qu'Asch soit un orateur de compétition, ou alors elle l'avait sacrément méjugé, mais à plusieurs, et même nouveaux dans le métier, pas de raison qu'avec leur expérience et leur vécu, ils ne fassent pas aussi bien que les autres. Elle ne connaissait pas du tout les deux autres Despranon, qui faisaient on ne savait quoi, mais préférait éviter de les décevoir d'entrée de jeu, et si leur discours pouvait permettre à Asch et Alexandra de prouver qu'ils étaient certes des recrues toutes fraîches, mais aussi des éléments parfaitement dignes de ce poste malgré les difficultés actuelles, alors oui, leur coopération serait leur salut. Et elle n'avait absolument rien de personnel contre Mr Raizer, qu'au contraire elle appréciait, pour un premier contact, et rien non plus contre Markov, qui était un officier parfaitement digne de confiance, même si c'était la première fois qu'elle le croisait réellement. Son intuition féminine, dira-t-on.

"Si vous avez des modifications à apporter hésitez surtout pas, il faut que ce travail vienne de nous tous, malgré les absents, et je n'ai pas la prétention de pouvoir y arriver seule."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asch Raizer
Despranòn Ω Oméga | Wärme
Despranòn Ω Oméga | Wärme
avatar

Messages : 851

Feuille de personnage
Cuivre Cuivre: 260
Or Or: 19
Verre Verre: 0

MessageSujet: Re: Dead And Broken [pv Alexandra]   Sam 2 Fév - 10:39

[Un mois de retard, yaaay XD]

Franchement... Le problème auquel les nouveaux despranon et leur commandant de compagnie se frottaient n'était pas évident à régler. Il l'était d'autant moins qu'il n'y avait pas de "bonne" solution... Pas de solution miracle qui leur permettrait de limiter les dégâts sur tous les fronts, et leur permettrait de ne pas perdre de terrain vis-à-vis de l'offensive rebelle. C'était aussi pour ça qu'Asch avait tout fait pour tenter de sauver la vie de l'Alpha - et pas uniquement parce qu'ils étaient très proches et que sa mort l'avait blessé comme jamais il n'avait été blessé au préalable. Certes, ils avaient trouvé une remplaçante qui semblait efficace... Et certes il y avait des solutions de secours type "béquille" pour éviter de tout simplement se croûter par terre, mais malgré tout, ça les foutait dans une merde considérable, dans laquelle ils étaient actuellement en train de nager/essayer de ne pas se noyer, pour la petite métaphore culinaire du jour.

Donc, que pouvaient-ils faire à ce sujet? Alexandra était d'avis à cacher la mort du despranon et à faire croire en sa retraite prématurée... Une approche qui permettrait peut-être de tromper une partie de leurs ennemis, mais cela aurait été une erreur de les sous-estimer: les despranon ne partaient pas à la retraite juste parce qu'ils étaient fatigués de la vie politique. Ce genre de job, la majeure partie du temps, c'était à la vie à la mort, ainsi qu'ils avaient eu l'occasion de le constater. Asch était certain que sa mère ne se ferait jamais avoir - d'une part... Donc pour ce qui était de l'Opale Maudite et de ses alliés, fallait pas trop compter sur cette combine. Pareil pour le groupe qui avait attaqué Epic Jail. Les autres... Ca restait à voir. C'était toujours mieux de rouler dans la farine entre un et deux tiers de leurs ennemis plutôt qu'aucun. Markov quant à lui jaugeait les bienfaits d'une annonce un peu plus épique, à la glorieuse mort du despranon Alpha sur le champ de bataille... Cette approche avait l'avantage d'être plus globale: c'est à dire qu'elle pourrait être crue par tout le monde - puisqu'elle était plus ou moins vraie - mais là où Alexandra avait raison, c'est que glorieuse ou non... La mort de Mugen signifierait qu'un despranon avait crevé de la patte de l'ennemi, ce qui leur fournirait de nouveaux motifs et de nouvelles motivations pour attaquer le gouvernement qui d'un coup leur paraîtrait beaucoup moins invulnérable.

Asch se renfrogna, pas tellement parce qu'il était mécontent, mais surtout parce qu'il réfléchissait et que le fruit de sa réflexion n'était pas spécialement de bon augure.

"Mais je suis bien d'accord avec vous... Mugen mériterait que le monde sâche qu'il n'a pas fui lâchement, certes... Mais autant vous dire que j'en suis plus à ça près et que c'est pas à ça que je pense. Le souci vous voyez c'est que prudent ou non, on arrivera pas à faire croire à cette histoire à l'ennemi. Au mieux, on insufflera le doute dans leurs esprits - ce qui serait pas si mal je vous l'accorde. Je peux vous assurer que la majorité des groupes densetsu ne croiront pas à notre excuse. Ceux qui nous ont attaqué sur Epic Jail non plus - ils en savent trop. Mais cela dit, l'Alpha a raison Adam... On ne peut actuellement pas se permettre de perdre la moindre chance de reprendre l'avantage... quand bien même on ne parviendrait qu'à convaincre une mineure partie des rebelles de la survie de Mugen."

Ca ne s'était pas vu mais de prononcer le mot "Alpha" pour désigner Alexandra lui avait procuré une sensation très désagréable, qu'il s'était efforcé de cacher. Peut-être sa voix avait-elle flanché un minimum... Il faisait ce qu'il pouvait hein. Au moins il n'avait pas essayé de retirer son titre à Alexandra cette fois - il avait plutôt essayé de ne pas lui retirer sans pour autant se provoquer une crise de nerfs, ce qui semblait à peu près réussi.

"... Mais quoi qu'il en soit on a tout intérêt à ne pas trop insister sur le départ de Mugen, et à vous mettre en avant, vous et le rempart que constituez dorénavant..."

Bien... Bref. Tout ça pour dire qu'il laissa Alexandra se débrouiller avec sa tablette, jusqu'à ce qu'elle ait terminé et leur propose d'y jeter un coup d'oeil. Asch avait vaguement regardé ce qu'elle faisait grâce à la caméra fixée sur son épaule... Suite à un éventuel ajustement de la dite caméra, il toucha son propre clavier pour lire la traduction tactile de ce que la jeune femme avait inscrit sur son instrument. La vue lui revenait mais ses yeux étaient encore trop pourris pour qu'il parvienne à lire directement avec ces derniers...

Suite à sa lecture, Asch hôcha la tête. L'ébauche résumait bien tout ce dont ils avaient discuté jusqu'à présent, et n'oubliait a priori aucun détail. Alexandra prévoyait d'être rassurante à l'égard des civils et dure, impitoyable à l'égard des rebelles, ce qui résumait bien leurs besoins actuels.

"Non je pense que vous avez d'ores et déjà pris en compte ce qu'on a pu dire jusqu'à présent... Ca me semble pas mal. Eventuellement... sans pour autant passer plus de temps là dessus, histoire de ne pas risquer de mettre en avant les incohérences du mensonge, peut-être qu'il faudra trouver une raison plus concrète "qu'affaires personnelles urgentes" si on veut que quelqu'un croie au départ volontaire de Mugen... Mais je ne vois rien à redire pour le reste."

Markov avait l'air d'accord, ainsi qu'en témoigna la manière dont il hôcha la tête à son tour.

"... On peut partir du principe qu'il était fatigué de la vie politique et avant envie de passer à autre chose? Bon ça le fait paraître plus fragile mais... J'imagine que c'est toujours mieux que de faire croire à une maladie grave, ou quoique ce soit qui le fasse paraître vulnérable? Du moment qu'on cherche à entrer dans les détails, ça rend l'explication plus crédible, mais ça détériore son image. Notons que de rien préciser empêchera pas les gens de spéculer et de faire courir des rumeurs à ce sujet..."

"... Reste à voir si ça nous serait profitable ou pas qu'ils le fassent."

Mouais... En fait, c'était pas évident de savoir ce qui ferait la meilleure recette.

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandra Nyx
Despranòn α Alpha | La Reine
Despranòn α Alpha | La Reine
avatar

Messages : 22

Feuille de personnage
Cuivre Cuivre: 120
Or Or: 0
Verre Verre: 0

MessageSujet: Re: Dead And Broken [pv Alexandra]   Mar 19 Mar - 17:12

Alexandra écouta chacun des deux hommes avec attention. Ils avaient tous deux raison, et étaient tous d'accord sur le fait que Mugen méritait au moins qu'on ne le prenne ni pour un glandeur qui décidait de se retirer de la vie politique parce que ça le fatiguait, ni pour un faible s'étant fait tuer par un groupe de terroristes. Ce qui en soi était faux, sa mort était assurée au vu du piège tendu par l'ennemi. Et pour un soldat, mourir au combat est de fait la mort la plus honorable qui soit. Cependant, c'est le moral des troupes ennemies qui était en jeu, et mieux valait faire en sorte que ça n'ait pas trop d'impact sur celui-ci, afin d'éviter des montées en flèche des attentats anti-gouvernementaux, ou anti-n'importe quoi d'ailleurs.

Elle se pencha sur la tablette, réfléchissant à la meilleure façon de tourner tout ce qui avait été dit et en faire un discours net, synthétique et clair à comprendre pour tous, puis après avoir ajusté ses lunettes, se mit à écrire. Quelques minutes plus tard, elle repoussa la tablette, son discours fin prêt pour le peuple terrestre.

Annonce Mondiale :

Cher citoyens.

Je me présente à vous en tant que la nouvelle Alpha Despranon. Mon prédécesseur, bien qu'en parfaite forme, a décidé de s'investir plus profondément dans la vie politique et militaire de notre monde, mais par d'autres moyens, et c'est ainsi que j'accède à ce poste.

Comme tous les Despranòn, je ne vivrai que dans un seul but. Assurer à tous, citoyens, soldats, commerçants, et toute personne foulant la terre de ce monde, une vie tranquille, sûre, où chacun oeuvrera au bien de tous. Il va de soi que nous avons tous beaucoup de travail pour cela, et je tiens à vous dire que rien n'arrêtera le Gouvernement pour y parvenir. Quels que soient les objectifs à atteindre et les obstacles qui se dresseront devant nous, nous les surmonterons, ensemble.

Vous vous demandez sûrement comment nous comptons régler le problème des rebelles et terroristes qui chaque jour, tentent de renverser l'ordre en place pour d'obscurs motifs. Soyez tranquille, nous travaillons de concert avec chaque soldat et chaque officier pour que ce monde soit nettoyé de la présence de ces parasites qui viennent perturber votre tranquillité. Nous n'aurons de cesse de les traquer et de les mettre hors d'état de nuire pour que vous, citoyens, puissiez dormir sans avoir la crainte de subir une quelconque attaque. En cela la sécurité en ville et même en dehors sera renforcée, et notre présence affirmée. Nous sommes les garants de votre sécurité, et à ce titre, n'hésiterons pas à sanctionner toute personne contrevenant à la sécurité de la population, qu'ils soient acteurs ou spectateurs indifférents des exactions qui nous mettent en danger. Nous vous tiendrons au courant de chaque arrestation, et du progrès constant que nous ferons -et que nous faisons déjà- dans le démantèlement des réseaux criminels.

A ce titre, le Gouvernement attend votre entière coopération, et vous sera reconnaissant de bien vouloir nous aider dans notre lutte contre la criminalité mondiale. Car nous ne pourrons avancer seuls. Mais ensemble, nous pouvons tout faire, et vous serez justement récompensés.


Alexandra posa la tablette face à Asch Raizer, et s'autorisa une nouvelle gorgée de café. S'ils voulaient modifier des choses, ils avaient naturellement le droit de le faire, mais elle ne pensait pas que ça soit réellement nécessaire, tout était dit. Bien sûr les ajustements nécessaires (s'il y en avait) étaient les bienvenus. Mais avec un discours pareil, il y avait de quoi rassurer la masse et effrayer les moins fanatiques et sûrs d'eux. Ca serait un bon pas en avant vers l'anéantissement des criminels les plus dangereux. Pour les autres, la réhabilitation était parfaitement envisageable, même si la plupart d'entre eux ferait très certainement un séjour dans la forteresse carcérale lunaire. Ce qui ne dérangeait pas outre mesure la femme qui venait d'écrire le discours. Elle même avait participé à l'arrestation d'un grand nombre d'anti-gouvernementaux, et ne comptait pas s'arrêter simplement parce qu'elle avait été promue, bien au contraire.

"Alors qu'en dites-vous ? Si vous souhaitez modifier quelque chose allez-y, je suis toujours ouverte à toutes les suggestions"

Alexandra s'adossa à sa chaise, se massant doucement le poignet. Elle n'était pas du genre à écrire, et n'avait vraiment pas l'habitude de le faire en dehors des rapports qu'elle faisait auparavant à ses supérieurs en rentrant de mission. Il allait falloir s'y habituer, parce qu'en tant que Despranon, entre la lecture des rapports et la rédaction d'ordres de missions et de décrets, elle n'avait pas fini de jouer de son poignet. Bienvenue chez les chefs gouvernementaux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asch Raizer
Despranòn Ω Oméga | Wärme
Despranòn Ω Oméga | Wärme
avatar

Messages : 851

Feuille de personnage
Cuivre Cuivre: 260
Or Or: 19
Verre Verre: 0

MessageSujet: Re: Dead And Broken [pv Alexandra]   Mar 19 Mar - 19:48

Les arguments étaient posés, et tout le monde semblait d'accord... Une première pour Asch qui avait l'habitude de devoir se battre pour faire passer ses idées. Mais il fallait dire que le poste de despranon l'avait doté d'une crédibilité qui lui faisait défaut au préalable, d'une part faute à sa situation hiérarchique difficile et de l'autre parce qu'avant de vouloir avoir la confiance des autres, il fallait déjà qu'il ait confiance en lui-même. Et ça ne faisait que très peu de temps qu'il avait appris à croire en lui un minimum. Résultat d'une enfance difficile, tout ça, on connait la chanson.

Il laissa Alexandra finaliser son discours... Au stade où il en était l'attente était loin d'être un souci pour lui. Au contraire, si elle lui permettait de passer en phase de veille temporaire, sans qu'il soit suffisamment coupé de son boulot pour que son esprit vagabonde du côté de ses récents traumatismes. Vu combien il dormait peu en ce moment, même quelques brefs instants de repos étaient bons à prendre... Son état de demi-somnolence ne dura que brièvement, et par chance il parvint à ne penser à rien durant cette phase. Alexandra lui tendit son travail une fois qu'elle eut fini... Mais malheureusement les yeux du rouquin étaient toujours aussi merdiques, et il n'était toujours pas capable de les utiliser pour lire. Il posa donc la tablette sur la table, et se tourna vers l'Alpha pour formuler une requête:

"... Vous pouvez ajuster la caméra de ma tablette au contenu de la votre? Merci hein... D'ici quelques semaines ça devrait être du passé mais pour l'instant je dois m'en tenir au braille."

Dès que ce fut fait, Asch, se tourna et tendit les doigts en direction de l'écran tactile pour aveugle qu'il se coltinait depuis qu'il avait appris à lire cet étrange langage à base de signes 3D. Le début du discours manqua de lui faire perdre le self-control qu'il était parvenu à tenir jusqu'ici, à vrai dire... Il s'arrêta brièvement de lire, et sa bouche s'entrouvrit, tandis qu'il luttait pour garder une respiration normale, malgré la douleur qui perça en dessous de la barrière émotionnelle qu'il avait érigé. L'excuse trouvée par Alexandra était loin d'être mauvaise. Asch ne pensait pas réussir à duper les rebelles - du moins pas ceux qui connaissaient suffisamment bien le système pour comprendre que quelque chose clochait - mais ils en étaient de toute façon venus à la conclusion qu'il n'y avait pas de solution miracle et qu'ils ne pouvaient que combler les brèches comme ils pouvaient. Mais imaginer Mugen, bien en vie, qui se serait investi dans un autre rôle et aurait sciemment démissionné de son poste de despranon..? Si seulement ça avait pu être vrai... Ça aurait été comme de sortir d'un cauchemar interminable. Que n'aurait-il pas donné pour ouvrir subitement les yeux et se réveiller au domaine, avec quelqu'un à côté de lui, plutôt que le vide béant de son actuel appartement...

... Mais il savait parfaitement qu'il était inutile de se plonger dans ce genre de scénario. C'était joli, doucereux, tout ce qu'on voulait, mais c'était pire qu'autre chose quand on revenait à la réalité... Il évacua donc ces pensées, et se fit violence pour retrouver l'intégralité de son sang-froid. Il n'avait pas fini la lecture.

Le reste passa plus facilement (CDGH). Il vérifia simplement qu'aucun des points précédemment abordés n'avaient été négligés... Mais ce n'était pas le cas, et de ce fait il n'avait rien à rajouter. Son but n'était pas d'emmerder Alexandra, même si il ne pouvait s'empêcher d'éprouver des sentiments négatifs vis-à-vis de sa nomination... En tant que personne elle lui plaisait bien. C'était juste dommage qu'ils aient eu à se rencontrer dans ces circonstances.

Il se redressa donc dans son siège. Fort heureusement la fin de la lecture lui avait permis de trouver le temps de recouvrir sa contenance.

".. Je pense que c'est du bon travail. Vous n'avez rien oublié a priori... Il me semble qu'on peut s'en tenir à cette version. Et c'est une bonne chose de faite... Ça aurait juste été bien d'arriver à contacter les autres avant que vous ne prononciez votre discours en public quoi..."

... C'était tout de même un peu agaçant, et le rouquin soupira, incapable de masquer entièrement son exaspération. Avant une annonce mondiale, il lui aurait semblé normal que tous les despranon se concertent pour se mettre d'accord. Deux sur six c'était quand même faiblard. Qu'est-ce que pouvaient donc bien foutre les autres qui les empêchaient de venir dans des circonstances aussi importantes..?

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandra Nyx
Despranòn α Alpha | La Reine
Despranòn α Alpha | La Reine
avatar

Messages : 22

Feuille de personnage
Cuivre Cuivre: 120
Or Or: 0
Verre Verre: 0

MessageSujet: Re: Dead And Broken [pv Alexandra]   Ven 22 Mar - 13:21

Alexandra éteint la tablette, et réfléchit quelques instants aux remarques de Raizer. Oui, effectivement, il aurait été de bon ton que les Despranon se présentent eux aussi à sa nomination et surtout au discours. Certes ils préservaient le secret absolu sur leur identité, mais tout de même, ça n'était pas une raison pour ne pas rappeler au grand public qu'ils étaient toujours là. Et ça permettrait à ceux qui ne suivaient pas toujours la vie politique de mettre un visage sur les figures dirigeantes du Gouvernement. Elle ne doutait cependant pas qu'Hansel serait là s'il le pouvait, il n'avait pas l'air de quelqu'un de frivole se débarrassant des formalités comme d'une mouche sur son écran. C'était l'Omicron qui l'inquiétait. Sitôt rentré d'Epic Jail, il avait plié bagage et était parti soi disant sur Varkë, au centre de commandement gouvernemental, et prévoyait de ne pas rentrer avant un moment. Alors qu'on avait vraiment besoin de monde au Panthéon, là.

"Bien, je pense qu'on en a fini... Je vais vous laisser retourner à votre travail, à mon avis on a tous du pain sur la planche. Il faudrait que je me penche aussi sur la nomination d'un Commandant, mais pour l'heure, je vais partir à la recherche de l'Omicron et du Gamma. Même si pour le deuxième je ne me fais pas de soucis. Quant à l'autre... J'aimerais tous les dossiers sur lui, si vous en avez. Ce type ne m'inspire vraiment pas confiance."

Elle rangea la tablette et les quelques affaires qui trainaient sur la table de la salle de conférence, et sortit son paddle pour y bricoler quelque chose, avant de faire signe à Raizer.

"Je vous ai transmis mes coordonnées cryptées. Je ne sais absolument pas combien de temps je vais partir. J'attends une commande du Deuxième Escadron, mais dès que je l'aurais reçue, je m'en irai pour Modula je pense. Si quelque chose nécessite ma présence ou que vous souhaitez me joindre, vous pourrez me joindre facilement. Je m'arrangerai pour revenir rapidement."

Elle les salua par le salut militaire de coutumes entre officiers, et sortit de la pièce pour retourner dans ses quartiers, dans les étages supérieurs. Elle était pensive. Ce Ngaresh ne lui inspirait vraiment de bon. Certes ses états de service avant et après sa nomination en tant qu'Omicron étaient impressionnants, mais sa position ne justifiait en rien sa façon de prendre à la légère son travail, et de ne pas respecter le temps minimum de présence requis au Panthéon, surtout en période de crise. Soit il était juste en complet décalage avec les procédures, soit il y avait anguille sous roche. Et l'instinct d'Alexandra lui indiquait plutôt qu'il s'agissait de la seconde option, ce qui n'augurait rien de bon. Ils n'étaient pas vraiment en position de force au Gouvernement, et des dissensions entre les dirigeants seraient les plus mal venues, surtout si l'un d'entre eux s'adonnaient à des activités parallèles en contradiction avec leur travail. Bref. De toute façon elle était paralysée ici quelques temps, le temps de recevoir ses nouvelles armes, mais une fois qu'elle les aurait, direction Modula. Il s'agissait certainement du deuxième centre gouvernemental en terme de puissance et de taille, peut-être quelqu'un aurait-il des informations sur le maître des ombres, qui décidément méritait amplement son nom. Au grand dam de l'Alpha qui s'emportait très vite, et perdait déjà patience alors qu'elle venait à peine d'évoquer le problème.

Elle entra dans son bureau, occupé pour l'heure par une secrétaire qui effectuait un tri dans les dossiers informatiques d'Alexandra. Elle la remercia d'un signe de tête et la congédia, puis s'installa dans son fauteuil, observant la pièce qui avait appartenu auparavant à Mugen Shôryû. Elle ne l'avait jamais rencontré en personne, mais se demandait régulièrement depuis son ascension comment lui aurait agi en de telles circonstances. Ses hommes parlaient souvent de sa désinvolture, aurait-il cependant laisser faire l'Omicron comme ceci ? Certes ils étaient égaux, mais l'Alpha avait tout de même réputation d'être, par défaut, le pilier central des têtes dirigeantes, celui qui devait assurer leur cohésion. Il ne pouvait pas leur donner d'ordres, mais devait par contre maintenir une certaine solidarité entre eux. Ce qui actuellement n'était pas le cas...

"On a pas fini d'en baver.."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dead And Broken [pv Alexandra]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Dead And Broken [pv Alexandra]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alternative Future :: SIIRASTAN :: Séregon :: Panthéon-