Encyclopédie
Présentations
Carnet de Bord
[RP]Siirastan
[RP]Mycra
[RP]Shizuku
[RP]Autres
Archives
AccueilFAQRechercherMembresConnexionS'enregistrer

Partagez | 
 

 Des arcs et des flèches [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Crea J. Animalis

avatar

Messages : 23

MessageSujet: Des arcs et des flèches [PV]   Sam 8 Déc - 19:19

      « - Comment te sens-tu aujourd’hui, T-700 ? »


    Les lueurs dans son œil artificiel se reflétant dans la lentille lui indiquait qu’il pouvait être considéré comme en vie et alors qu’il regardait autour de lui, ses programmes envoyaient en même temps des rapports d’état quant aux divers systèmes qui le composaient. Comme satisfaite, la voix revenait pour lui apprendre ce qu’elle semblait considérer comme une bonne nouvelle :

      « - Ton niveau de magie est un peu plus haut aujourd’hui mais tu devrais utiliser ton luxiel pour ralentir cette croissance… T-700, ton système vocal est en panne ?
      - … Ca va, lâche moi un peu. J’ai envie de prendre ma douche.
      - Hoho, et tu espères que je vais t’abandonner à un moment pareil ? »


    Docteur Foly, celle qui l’avait ramené d’entre les morts, était comme toujours une femme excentrique, cela n’avait pas changé malgré le temps de l’examen qu’avait subit Crea et c’était sans se soucier d’elle ou de ce qu’elle disait qu’il allait sous un jet d’eau qu’il trouvait étrangement agréable… Oui, ses programmes réagissaient bien et son cerveau à moitié humain semblait reprendre un peu le dessus, ce qui se traduisait par des bons résultats sur papier. C’est en emboitant son bras robotique à la sortie de la douche qu’il se rendait compte de l’heure, encore de quoi soupirer.

    Un peu de bouffe pour les animaux et il réglait la température de ses appartements assez bas pour pouvoir partir en paix. T-701 n’était pas là, surement devait-elle se balader avec son père, après tout, c’était là que se trouvait sa place et elle-aussi avait montré de bons résultats alors tout allait bien, non ? Où était la place de Crea ? Dans les laboratoires, c’était très juste. Avec cette réponse à lui-même, il se souvenait de ce qu’il devait faire et l’ordinateur à l’intérieur de sa boite crânienne s’activait enfin, de quoi lui confier toutes les capacités dont il avait besoin.

    Penchant la tête sur le côté, il était prêt pour cette longue journée. Crrrack.

      « - Bien, on peut y aller… »




    Dans les labos, il restait devant son bureau avec un air neutre au visage. Du genre concentré, il ouvrait de petites tiges de métal où il déposait tranquillement des barres d’un autre métal, plus exotique celui-là. C’était quoi ce truc ? Ca ressemblait à une flèche, c’était un poil primitif comme concept mais l’objet en lui-même était un bon concentré de technologie. Il pouvait trouver sa boite dans une petite valise d’exposition que le cyborg fermait bien soigneusement avant de s’évader vers un autre endroit, une salle de test.



      « - Les résultats sont comme tu les avais souhaité, n’est-ce pas ?
      - Ouais. Je n’aurai pu prendre plus de risque mais on aurait perdu du temps.
      - Quel pragmatisme indigne d’un scientifique. »


    Serrant légèrement les dents à la remarque, Crea retirait une ventouse de sa tempe et déposait l’arbalète dans un tiroir qui se refermait automatique par après pour s’enfuir dans une salle d’entrepôt. Il avait réalisé son job, il n’avait pas à tenter des choses stupides alors que son planning était assez serré, il n’avait pas non plus à subir cette faible humaine qui le contrôlait comme elle le souhaitait, la seule à avoir les commandes d’urgence sur le Daione. Soit… Ce n’était pas le problème pour l’instant. Il attrapait la valise qu’il avait laissé sur son bureau et pouvait enfin s’évader un peu, le temps d’un petit voyage qui allait le tirer jusqu’au Panthéon où il avait presque l’habitude de se rendre à présent.



    Devant le bâtiment du Panthéon, il y avait cet homme avec son grand manteau noir et ses cheveux blancs. Ses yeux ambres fixaient ceux qui pouvaient être considérés comme des gardes et alors qu’il tentait d’avancer, il était ralenti par le poids immense de la boite qu’il tirait à l’aide d’un câble. Ainsi, il faisait penser à ces humains un peu fous qui s’amusaient à tirer de lourds véhicules pour prouver leurs forces mais ici, il y avait une petite injustice, le corps tout entier de Crea pouvant développer bien plus de force à cause des pièces de métal qu’il avait et qu’il cachait à peine. Sans sa fausse peau, on pouvait voire la moitié de son visage robotique, son torse en partie gris métallisé et ce n’était pas ce côté un peu monstrueux qui allait empêcher les autres de le reconnaître.

    Pas le temps de mettre un tablier blanc de scientifique, il devait juste livrer deux arbalètes et des munitions bien particulières en très grande nombre. Bien sûr, peut-être que son client particulier avait déjà de quoi fournir ses armes mais c’était comme un cadeau, des échantillons pour voire si cette personne pouvait se laisser tenter par quelque chose de nouveau car dans cette énorme boite, il y avait des flèches qui étaient basées elle-même sur des prototypes. Des prototypes de prototypes, et Crea qui parlait de ne pas prendre de risque …

      « - Docteur Crea Jupiter Animalis. T-700. J’ai un colis… »


    Tirant sa cargaison encore sur une bonne distance, on lui permettait de rentrer dans le bâtiment. Au fond, il était lui-même du matériel alors ça ne gênait jamais beaucoup qu’il pointe le bout de son nez. Et le fameux matériel vivant posait une fois de plus sa boite surprise au sol dans une pièce qui pouvait être considérée comme une salle d’attente. Il fallait juste attendre le client et lui montrer ce qu’il y avait ici pour lui.

    Deux doigts contre la tempe, il attendait de recevoir des informations avant de prendre lui-même contact avec certains hommes dans le Pantheon. Assis sur sa grosse caisse, la valise dans sa main libre, il communiquait avec sa voix neutre.

      « - Le matériel a été livré. Je vous envoie les coordonnées de ma position. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandra Nyx
Despranòn α Alpha | La Reine
Despranòn α Alpha | La Reine
avatar

Messages : 22

Feuille de personnage
Cuivre Cuivre: 120
Or Or: 0
Verre Verre: 0

MessageSujet: Re: Des arcs et des flèches [PV]   Ven 14 Déc - 0:09

Ranger, trier, beugler des ordres.... Le quotidien d'un Despranòn n'est pas franchement réjouissant. Avec tout ce bazar, Alexandra passait tellement de temps dans son bureau qu'elle avait à peine le temps de s'entraîner au champ de tir pour garder des compétences optimales. Elle y allait de temps en temps, et quand elle rentrait chez elle était tellement claquée qu'elle s'endormait souvent sans manger. A peine le temps de boire un verre d'eau, et elle s'effondrait dans son lit. Et le lendemain, on remettait ça. Faut dire, le Gouvernement n'était pas dans un état optimal, et les rebelles ne leur laissait pas vraiment le temps de se reposer. D'ici à ce qu'il y ait un moment de calme, elle se devait de tenir le plus possible tout en gardant son attitude royale qui avait été la sienne durant toute la durée de son service en tant que soldat puis officier. Même si c'était pas tous les jours facile, il fallait s'y faire.

En attendant, elle n'avait pas fait que penser à son escadron. Au contraire. Depuis qu'elle avait accès à nombre de nouvelles choses et prérogatives réservées aux Despranòn, elle en avait immédiatement profité pour faire appel aux services de la division scientifique. Ses armes commençaient à se faire vieilles, et même si l'arsenal gouvernemental était fourni, on n'y trouvait pas les arbalètes portatives qu'Alex appréciait tant. Mais il lui fallait des armes un peu plus modernes que les accessoires moyenâgeux qu'elle trimballait jusque là. Associées à son pouvoir, ses armes étaient redoutables, avec et sans munitions. Malheureusement, ça demandait de remonter les mécanismes manuellement et de placer soi-même les munitions sur l'arme. Un temps fou de perdu quand on sait à quelle vitesse pouvaient aller les combats, surtout contre des mages ou des Densetsus utilisant des artefacts nihilistes. Bref, elle avait passé une commande, et en théorie sa commande ne devait pas tarder à arriver. Et comme pour confirmer ce qu'elle disait, un soldat frappa à sa porte avant d'entrer. Un messager tout ce qu'il y a de plus classique.


"Madame, le colis est arrivé. Le Docteur Animalis est venu le livrer, il attend au rez-de-chaussée.

- Ouais, j'arrive."

Bien que ses fonctions aient été drastiquement modifiées au sein du Gouvernement, son attitude et sa façon de parler, elles, n'avaient pas bougé d'un centimètre. Ce qui n'était pas pour déplaire à ses hommes, qui craignaient à vrai dire qu'elle change du tout au tout avec ses nouvelles responsabilités. Après avoir été Reine de son unité, elle était maintenant Reine de l'escadron entier, rien ne changeait sinon le nombre de sujets. Et il ne lui avait pas fallu très longtemps pour montrer à ses hommes que le boss, c'était elle, et que s'ils devaient se plaindre, ils avaient plutôt intérêt à lui dire en face avant qu'elle ne leur fasse avaler leurs dents.

Secouant sa crinière blanche et ajustant ses lunettes en demi-lune, elle se leva, revêtit son manteau et prit l'ascenseur pour aller voir son mystérieux livreur. Elle avait hâte de voir ce que la division d'armement lui avait concocté. Elle sortit de la cage d'ascenseur en vitesse, et chercha du regard le livreur... Pas si difficile que ça à remarquer, ne serait-ce qu'à cause de la cargaison, relativement massive. Cependant, elle se souvenait avoir commandé deux arbalètes et des munitions, pas ce qui semblait être un coffre à obus. Peut-être qu'ils avaient mal compris. Qui sait. Elle se planta devant le Docteur Animalis sans plus de cérémonie, sa crinière blanche s'agitant dans son dos et sur son buste à chaque mouvement de tête.

"C'est vous qui m'apportez mon matos ? Alexandra Nyx, Alpha Despranòn. J'vais faire monter tout ce bordel dans mon bureau, mais en attendant, expliquez moi ce qu'est tout ce bazar. Ca fait lourd, pour deux arbalètes et quelques carreaux, non ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crea J. Animalis

avatar

Messages : 23

MessageSujet: Re: Des arcs et des flèches [PV]   Ven 14 Déc - 14:05

    Un petit sentiment de hâte, était-elle en vérité une petite fille ? Cela n’avait rien de péjoratif, ça avait un côté mignon et humain qui plaisait assez au cyborg qui la regardait venir. S’il y avait quelque chose qu’il acceptait chez cette race, ça devait bien être le côté gamin et la meilleure preuve pour cela était le T-701, la seule humaine que Crea était parvenu à accepter à 100% et cela en un temps record. Oui, croiser les gens intéressants le rapprochaient un peu plus de ces êtres inférieurs mais un retour aux origines ne pouvait pas être totalement mauvais, juste réapprendre les choses bonnes que les siens avaient oubliés et puis, évoluer à nouveau avec ça, on pouvait parler ici d’un processus naturel que ce corps de métal ne pouvait pas freiner. Et pendant qu’il réfléchissait là-dessus, son œil bionique faisait un magnifique zoom sur le corps et le visage de sa cliente, l’identifiant automatiquement et gardant en mémoire les détails de ce qui était en réalité la première rencontre physique entre ces deux là. Elle se présentait, c’était bien même si ce n’était pas forcément très utile, il y avait au moins le mérite de la politesse et de la confirmation de ce que savait déjà le boite de conserve.

      « - Tu n’es pas de son niveau, T-700. Couché. »


    Un ordre qui avait le mérite d’arracher un sourire bref d’agacement et un soupir au principal intéressé qui réalisait que cette garce était toujours dans sa tête. Un magnifique soupir cachait la voix qui le squattait par la suite, un souffle qui faisait tourner le ventilateur qu’il avait au niveau de la gorge plus rapidement en faisant un bruit tout particulier d’un ventilateur sur lequel on souffle assez fort. De quoi se présenter comme un cyborg, en confirmant que sa gueule à moitié métallique n’était pas juste un élément joli de sa personne pour un soucis d’esthétisme.

    Et pendant ce temps là, une petite boule lumineuse venait se nicher contre le cou de Crea qui penchait la tête pour lui offrir sa chair. Une boule lumineuse ? Juste un luxiel qui plantait son dard avidement dans la veine de son propriétaire dans un bruit peu ragoutant.

      « - Effectivement, je suis le livreur, mademoiselle, le T-700 du Docteur Foly. Un plaisir de vous rencontrer. »


    Pourquoi faire un sourire hypocrite ? Il était d’ailleurs un peu plus concentré sur la fée squelettique qui dévorait sa magie joyeusement en voyant son intensité lumineuse augmenter avant de se détacher et tourner autour de son maître tant chéri, son repas de tous les jours. Oui, une petite caresse sur ses ossements et le cyborg se faisait craquer la nuque bruyamment comme pour reboucher la plaie faite par son animal de compagnie, mais en même temps pour reposer son regard ambre et mécanique sur la Reine, accompagnant l’acte par un son désagréable, encore un.

      « - Il n’y a que des caisses à l’intérieur et des documents pour vos hommes et vous-même, au cas vous désiriez étudier ce que vous utilisez. Si jamais cela ne vous intéresse pas, cela brule très bien comme le devrait chaque document ayant ce niveau de … Confidentialité. »


    C’était un peu simple comme explication mais ce n’était pas ce qui devait intéressé Alexandra. Ce qu’elle voulait ne se trouvait pas dans la grosse boite mais dans la valise qui était accrochée au poignet du cyborg qui descendait de son siège de fortune pour se rendre auprès de son supérieur hiérarchique. Il mettait la valise argentée en face de la dame avant de l’ouvrir, lui exposant ainsi deux arbalètes emboitées dans une espèce de mousse noire, la même qu’on utilisait pour les transports agités. Cela permettait aux armes de garder tout leur côté brillant et menaçant, aucune griffe, rien. La seule chose qu’il y avait en plus était une oreillette, une ventouse ainsi qu’un espèce de casque audio assez fin, les systèmes pour la communication avec le système nerveux du propriétaire mais elle allait repartir avec un seul de ces systèmes. En effet, il y avait plusieurs fois la même chose mais avec une apparence différente, de quoi faire un peu plus esthétique et au goût de la Despranòn.

      « - Vos armes, Reine. Dans l’espoir que vous ne serez pas déçue. Elles ont été faites d’après vos directives et les munitions spéciales composent la majorité de l’espace de la grosse cargaison. Il s’agit bien évidement de deux armes uniques, même les prototypes ont été détruits afin de vous garantir la totale exclusivité… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexandra Nyx
Despranòn α Alpha | La Reine
Despranòn α Alpha | La Reine
avatar

Messages : 22

Feuille de personnage
Cuivre Cuivre: 120
Or Or: 0
Verre Verre: 0

MessageSujet: Re: Des arcs et des flèches [PV]   Jeu 3 Jan - 18:13

Un bref rictus déforma les lèvres de l'Alpha, qui récupéra bien vite son visage impassible. "Mademoiselle"... Sur le coup, elle s'était retenue de lui en coller une, mais était surtout passée le plus rapidement possible à autre chose pour éviter un incident sans queue ni tête. Cependant, ses yeux étincelants se posèrent sur le visage de son livreur cybernétique, un petit sourire amusé au visage.

"Que vous soyez soldat, scientifique ou simplement livreur, au sein de l'enceinte du Panthéon, Reine et Alpha sont les deux seuls titres que j'autorise, oubliez les "mademoiselle" et autres formules stupides, elles me font rapidement perdre patience."

Son sourire s'élargit un bref instant, puis elle apostropha un soldat qui passait par là et ordonna que le plus gros de la cargaison, à savoir les munitions et les documents, soient montés dans son armurerie privée, pas loin de son bureau. Elle s'intéressait effectivement un peu plus au véritable contenu de sa commande, ses nouvelles arbalètes. Elle avait déjà envie de les essayer, et de sortir s'aérer par la même occasion. Rester enfermée trop longtemps, même pour son travail, avait tendance à la rendre irascible et désagréable avec tout le monde, sans qu'elle ne s'en rende compte.

"Nous n'aurons pas besoin de munitions pour les tests... Que nous allons effectuer sur le champ de manoeuvres à l'extérieur, et vous allez m'accompagner. Comme ça vous ne ferez pas de voyages inutiles si l'arme ne me satisfait pas entièrement. Même si j'en doute, votre Escadron est suffisamment réputé pour que j'aie entièrement confiance en lui... Bref. Prenez tout de même un ou deux carreaux, et laissez mes hommes rapporter le reste dans les étages supérieurs. Pour ce qui est de l'arme en elle-même... Commencez à expliquer son fonctionnement et la portée maximale qu'elle peut avoir, tout en conservant sa mortalité."

Pour ce qui était de la capacité du tireur elle les connaissait bien, et c'était justement ce qui faisait qu'elle portait des lunettes réduisant volontairement son champ de vision et amenuisant son acuité visuelle tant qu'elle les portait. Elle espérait ainsi conserver sa vue d'aigle et sa précision chirurgicale le plus longtemps possible. En dehors de son pouvoir, c'était son arme la plus redoutable, elle était capable de faire un massacre avec un fusil de précision des plus conventionnels. De ce fait, sachant très bien que l'utilisation de la magie ne serait pas toujours possible, elle voulait conserver ce don si durement peaufiné le plus longtemps possible, jusqu'à ce qu'elle ne soit plus capable de tirer du tout.

"Pour ce qui est de l'exclusivité, libre à vous de donner les plans à n'importe quel armurier, je m'en moque un peu à vrai dire, l'utilisation que j'en ferai sera suffisamment unique pour que personne d'autre n'en ait l'utilité... Mais allons voir ça sur le champ de manoeuvre si vous le voulez bien, il faut que je teste la résistance de l'arme, et je ne peux pas faire ça dans le bâtiment sans tomber les cloisons."

Elle prit la direction de la sortie en intimant au Dr Animalis de le suivre, d'un pas rapide et ferme, comme toujours. Elle lui avait laissé la malette contenant les armes, et déjà, des officiers sortaient d'un ascenseur pour venir récupérer la cargaison annexe, dont Alexandra se fichait pour le moment. Avant de s'en servir, elle préférait largement éprouver les performances de son arme. Retirant ses lunettes en sortant et libérant sa chevelure pour laisser la brise légère de l'été jouer avec, elle fut presque surprise de récupérer un champ de vision... Normal. Les détails étaient bien plus exacerbés, que ce soit de près ou de loin, à tel point qu'elle avait justement l'impression de voir au travers de lunettes après avoir passé du temps myope comme une taupe.

"Bon sang, ce que ça peut faire comme bien."


Sans ses accessoires de vue et les cheveux détachés, elle paraissait beaucoup plus jeune, et ressemblait plus à une très belle femme dans la force de l'âge qu'au successeur de l'Alpha Despranon. Le fait d'avoir en plus l'occasion de prendre l'air et de se livrer à son activité favorite la déridait un peu, laissant flotter sur ses lèvres un petit sourire, ses yeux d'émeraude pétillants de contentement. Elle reprit la marche après avoir profité de la vue, et se dirigea vers un parking, où un chauffeur les attendait. Elle lui donna quelques ordres. Nécessitant une place introuvable en ville, le terrain où s'entraînaient les snipers était en dehors de la ville. C'était un vaste terrain vague, une sorte de prairie en fait, surmonté par un promontoire rocheux à une cinquantaine de mètres de haut. Des cascades tombaient autour, mais ce qui plaisait surtout aux tireurs, c'est que parfois, quelques animaux venaient mordiller quelques brins d'herbe, ce qui en faisait des cibles parfaites. Le reste du temps, des cibles artificielles étaient posées un peu partout. Après tout, la plupart du temps, les sniper opéraient en ville, et donc en hauteur pour avoir la place et la distance nécessaires à leurs missions.

Quelques baraquements militaires étaient toujours en fonction, abritant quelques soldats en poste permanent. Il devait y en avoir une bonne vingtaine, suveillant stocks d'armes, de munitions, et équipements divers. Alexandra alla à leur rencontre dès qu'elle fut sortie de la voiture qui les avait conduit ici, et peu après, les hommes s'activèrent et allèrent déplacer les cibles pour les disséminer dans le champ. Elle retourna près du docteur avec un sourire.


"Alors Docteur Animalis, parlez moi de cette arme avant que je ne m'en serve. Notamment comment les porter, vu que leur fonctionnement est parfaitement unique, enfin... Tout le tintouin quoi. Je vous écoute."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Des arcs et des flèches [PV]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Des arcs et des flèches [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alternative Future :: SIIRASTAN :: Séregon :: Panthéon-