Encyclopédie
Présentations
Carnet de Bord
[RP]Siirastan
[RP]Mycra
[RP]Shizuku
[RP]Autres
Archives
AccueilFAQRechercherMembresConnexionS'enregistrer

Partagez | 
 

 [Nimla - Banlieu de Sérégon] Une rencontre dans le jardin [Achevé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Asch Raizer
Despranòn Ω Oméga | Wärme
Despranòn Ω Oméga | Wärme
avatar

Messages : 843

Feuille de personnage
Cuivre Cuivre: 260
Or Or: 19
Verre Verre: 0

MessageSujet: Re: [Nimla - Banlieu de Sérégon] Une rencontre dans le jardin [Achevé]   Ven 27 Aoû - 16:49

Reconnaissance... Défense... Des mots bien vagues, des concepts abstraits qui ne voulaient rien dire pour Asch. Ce que faisaient ces hommes concrètement, il ne pouvait qu'à peine l'imaginer. Bah ouais... Pourtant il avait fait partie des gros bras de l'Opale Maudite mais il n'avait jamais testé que le boulot de base qu'on faisait dans cette branche... Intimidation, courses, récupération de sommes d'argent et nettoyage... Même si il n'avait alors jamais tué personne. Les vétérans préféraient se salir les mains plutôt que de laisser les plus jeunes effectuer des actes qui les hanteraient pour le reste de leur vie. Il était plutôt ironique de penser que la première vie que Asch avait finalement prise était celle d'un homme innocent, et ce dans des circonstances parfaitement inadéquates... Il aurait pourtant eu bien des occasions de se faire la main de manière moins... "traumatisante". Mais ce qui était fait était fait et loin de lui l'idée de se morfondre.

Quant au sixième escadron... Mesut ajouta quelques détails qui permirent à Asch de mieux visualiser le taf qu'ils effectuaient. Il grimaça. Attendre une ouverture pendant des mois et des mois... C'était pas trop son truc. Le reste, oui, même si Asch n'était pas très doué pour la discrétion. Cela dit il n'était pas assez stupide pour se sentir à l'aise suite à ce descriptif incomplet.

"Et quelles sont les cibles..?"

Certains trouveraient ça évident mais Asch n'ayant pas l'habitude de réfléchir plus loin que le bout de son nez, il préférait demander confirmation.

En attendant le paysage de campagne s'était fait la malle, troquant ses étendus d'arbres de végétation et de maisonnettes rurales contre des bâtiments plus haut, plus grands, plus nombreux. La coupure avait été nette puisqu'il leur avait fallu laver la voiture et passer par un chemin creusé dans la roche pour réussir à rejoindre la cité. C'était la ville, oui... La "grande" ville, comme on l'appelait. Celle que Asch avait à peine vue dans les livres d'images, et celle qu'il avait récemment découverte en "vrai". Il n'aimait pas l'eau. Malgré le côté grandiose de cette arrivée - les cascades, tout le tralala - il n'avait pas pu s'empêcher de frémir. Il lui semblait bien que l'atmosphère s'était rafraichie de quelques degrés, ce qui n'était pas pour lui convenir au mieux. Il frictionna l'un de ses bras distraitement, sans même s'en rendre compte. Même si on aurait largement pu faire pire, l'ambiance et les bâtisses ne plaisaient guère au jeune homme. Pour tout dire Shangyu lui manquait déjà... Quand retournerait-il jamais là-bas? En aurait-il ne serait-ce que le droit, un jour? Cette pensée lui fit échapper un soupir. Il se donna un coup de fouet et détourna les yeux de la fenêtre pour se concentrer - fort inutilement certes - sur le volant que Mesut tenait. Inutile de regarder à l'extérieur. Asch aurait très certainement le temps pour s'habituer à la géographie de la ville. Et si il ne l'avait pas... Eh bien c'était certainement qu'il ne serait pas autorisé à s'y balader comme bon lui semblait. En d'autres termes: Autant éviter les efforts inutiles.

Lorsque le moteur fut coupé, Asch releva la tête. Il n'avait donc rien suivi du voyage, et balaya rapidement les alentours afin de se situer dans son nouvel environnement. C'était donc le siège du gouvernement, hm..? Il aurait difficilement pu être plus enfoncé dans la gueule du loup (alpha, ahaha) qu'il n'y était maintenant. (A moins d'imaginer quelque situation graveleuse *sbam*).

Asch défit sa ceinture et s'apprêta à ouvrir la portière pour sortir. Mesut stoppa son geste alors qu'il s'adressait à lui, lui disant quelque chose qui... Eut tendance à surprendre le rouquin. Asch leva un sourcil et tourna la tête tout en se débattant avec son siège pour se préparer à dégager ses jambes - pas toujours pratique d'être une grande perche, hein. Son regard croisa l'insigne que Mesut avait accroché à sa chemise dans l'instant. Quelque chose lui échappait... Il arrêta de bouger, et ses yeux firent quelques aller-retour entre l'insigne et le visage de son vis-à-vis... Jusqu'à ce qu'il daigne sortir de son mutisme.

"Maaais..."

Encore un temps d'arrêt.

"Je croyais que vous aviez arrêté l'armée..?"

Bon, soit il y avait un non dit quelque part, soit Asch était définitivement stupide. Pas étonnant que l'Opale Maudite ait eu du mal à l'intégrer dans ses rangs...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mesut Simarik

avatar

Messages : 19
Age : 29

MessageSujet: Re: [Nimla - Banlieu de Sérégon] Une rencontre dans le jardin [Achevé]   Lun 30 Aoû - 8:38

"Les cibles ?" répéta Mesut. Il réfléchit un instant à ce qu'il avait vécu lui, dans la section reconnaissance. Il pensait aux opposant politique, aux faction rebelle armée, aux divers trafiquants...

"Diverses, je m'occupais beaucoup de démantèlement de réseaux de trafiquants, principalement de la drogue et des armes. Il arrivait aussi que certain groupe soient envoyé infiltrer une milice rebelle armée.

Après, il y a bien sur la 6eme division et ses interventions invisibles. Ce n'est un secret pour personne, l'assassina de leader rebelles, chasse aux terroristes. Et bien sur, si un de leur hommes meurt, il n'existera pas une trace de son existence."


Mesut avait repris un visage grave, comme si il désapprouvait la conduite des rebelles comme de son gouvernement. Mais il était "à la retraite" et n'avait plus son mot à dire. Il était devenu un jardinier à part entière et n'avait plus à se préoccuper des affaires militaires.

Il plaça son insigne et aperçu une expression étrange sur le visage de Asch. Celui ci semblait très déstabilisé par le fait que Mesut venait de placer un insigne militaire sur sa poitrine. Puis il demanda si Mesut avait bien quitté l'armée.
Asch ne pouvait en effet pas savoir comment fonctionnait l'administration de l'armée puisqu'il n'en faisait pas encore partie.

"Je suis "retraité". En fait, comme je suis très proche de l'Alpha, J'ai droit à un laisser passer permanent. De plus j'ai un statut spécial au sein de l'armée. Mon insigne est spécial."


Il détacha son insigne et le donna à Asch. Sous l'insigne distinctif de la division et celui du grade pouvait ce lire en petit, gravé dans un rectangle de métal. 'Stat.Spé'
Si Asch retournait l'insigne il pourrait aussi y lire gravé à même l'insigne un "Retiré" écrit en lettres capitales.

"Je suis bien retraité mais j'ai un accès à presque tout le bâtiment. Mettons nous en route, ces messieurs commencent à ce posez des questions."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asch Raizer
Despranòn Ω Oméga | Wärme
Despranòn Ω Oméga | Wärme
avatar

Messages : 843

Feuille de personnage
Cuivre Cuivre: 260
Or Or: 19
Verre Verre: 0

MessageSujet: Re: [Nimla - Banlieu de Sérégon] Une rencontre dans le jardin [Achevé]   Ven 3 Sep - 8:22

Mesut avait-il senti la tension monter sur la fin du voyage..? Si il était sensible il l'aurait sans doute palpée, car elle venait de monter en flèche de manière considérable, et ce depuis le moment où le jardinier avait prononcé les mots fatidiques... "Assassinat de leader rebelle", "Chasse au terroriste". Ben voyons... C'était de la faute de cet escadron de cons si Asch s'était retrouvé dans cette situation, donc. Ou du moins si l'Opale Maudite était en sale état et si Elye avait été prise en otage. Bah oui... Dans le cas de Asch c'était un peu différent: il s'était livré lui-même, tout seul, sur un plateau d'argent, en loupant totalement sa tentative de kidnapping. Merci d'éviter de lui rappeler qu'il était pathétique, il s'en souvenait parfaitement...

Donc, super. Ca lui rendait le sixième escadron et a fortiori le supérieur de l'escadron en question particulièrement antipathiques. Avec sa chance actuelle, il allait à tous les coups être rattaché à cette division armée... Il aurait bien gémi quelque chose comme "pitié, pas ça" mais il aurait encore aggravé son cas... Il préféra donc grogner, puis faire semblant de n'avoir rien entendu. Même si il n'était pas très doué pour ce qui était de faire abstraction des choses désagréables...

Tiens, allez. On descendait et Mesut tirait son insigne, ce qui donnait une raison à Asch de faire chier quelqu'un d'autre que lui-même. Ne nous méprenons pas: sa surprise avait été sincère. Il fit rouler le morceau de métal dans sa main et l'observa un instant, non sans lever un sourcil - une fois encore - en croisant du regard les lettres gravées sur le badge. C'était un peu bizarre, l'armée... Comment quelqu'un qui s'était retiré pouvait encore avoir des droits d'entrée quelconque..? L'Alpha abusait de sa position..? Mouais. Au pire, Asch s'en foutait. Il avait vu ce qu'il voulait voir: Mesut Simarik ne lui avait visiblement pas menti, pour le peu qu'il lui avait dit jusqu'à présent. Asch rendit son insigne à Mesut.

"Je vois le truc... Des droits d'accès pour les retraités, et des criminels en liberté conditionnelle comme soldats... Vous en avez d'autres des bizarreries de ce genre, ou bien j'ai pas besoin d'avoir peur? Sans vouloir vous vexer votre Alpha a l'air d'avoir quelques neurones fondus..."

Quand faut y aller... faut y aller. A contrecœur, Asch défit sa ceinture de sécurité et ouvrit la portière de la voiture. Il se désencastra de l'engin métallique et se mit debout, pour fermer la portière d'un claquement sec. Peut-être était-il parano... Mais il avait l'impression de sentir des yeux sur sa nuque, et c'était plus que désagréable. Il se retourna donc, rendu presque patibulaire par la mauvaise humeur. Il y avait des gardes, autour, et ces derniers faisaient sans doute leur boulot en regardant ce que trafiquait Mesut avec l'inconnu que Asch était. Ces hommes ne savaient sans doute rien de lui... Et pourtant Asch ne put s'empêcher de leur rendre leur regard, non sans y ajouter sa touche personnelle: glaciale, morne et mauvaise. Avant les récents événements, avant les meurtres qu'il avait bien involontairement commis, il aurait été incapable de prendre un air pareil. Ca lui donnait l'air d'un sociopathe... C'est fou, n'est-ce pas, ce que la culpabilité doublée d'un fatalisme forcené vous apprend à faire, hein? Asch se figea, incapable de ne plus rien entendre. Il ne supportait pas d'être ici... Il ne supportait pas d'être à la merci de ces types, qu'il avait envie de démonter pour leur seule faute d'exister et d'être en uniforme.

La colère montait et quelque chose qui avait tout de magique et rien de physique bouillonnait entre ses doigts. Il serra les dents. Un fil de tension liait ses yeux à ceux des soldats... Son corps s'était raidi sous l'effet de cet énervement irrationnel... Il allait falloir faire quelque chose, sans quoi ça risquait de mal se terminer. Le jeune homme se retenait déjà d'insulter publiquement les forces de l'ordre. Pas très malin, hein... Mais on n'avait jamais dit que Asch l'était. Impulsif, frustré, irascible, déraisonnable... Mais malin, non. Encore aurait-il fallu qu'il essaie de l'être...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Nimla - Banlieu de Sérégon] Une rencontre dans le jardin [Achevé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Nimla - Banlieu de Sérégon] Une rencontre dans le jardin [Achevé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alternative Future :: SIIRASTAN :: Séregon-