Encyclopédie
Présentations
Carnet de Bord
[RP]Siirastan
[RP]Mycra
[RP]Shizuku
[RP]Autres
Archives
AccueilFAQRechercherMembresConnexionS'enregistrer

Partagez | 
 

 [Flash-back]Au crépuscule... [Achevé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Asch Raizer
Despranòn Ω Oméga | Wärme
Despranòn Ω Oméga | Wärme
avatar

Messages : 850

Feuille de personnage
Cuivre Cuivre: 260
Or Or: 19
Verre Verre: 0

MessageSujet: [Flash-back]Au crépuscule... [Achevé]   Jeu 7 Oct - 17:23

Encore un beau soir qui se préparait à tomber sur Shangyu... Le crépuscule était rougeoyant et rehaussait la beauté des nombreux bâtiments traditionnels de la région. La ville semblait prendre feu, tandis que le jour se mourait, inhumant les restes d'une existence densetsu qui n'avait pas même encore conscience d'être sur le point de se terminer. Le centre-ville grouillait encore d'activité, malgré l'heure tardive. Il fallait s'éloigner des grandes artères pour échapper à cette fatigante agitation... Quelques virages, un parcours peu intuitif et réservé aux initiés.. On accédait à certaines petites ruelles étroites et peu accueillantes. Leurs autochtones n'étaient pourtant pas de cet avis... Il s'agissait d'une jungle urbaine dans laquelle il faisait bon d'avoir sa place. Tout le monde ici se connaissait, et les trois quarts des personnes qui se baladaient dans le coin étaient au minimum densetsu, lorsqu'elles ne faisaient pas partie de l'Opale Maudite. Une communauté calme, en apparence... Nettement plus hargneuse lorsqu'on levait les voiles sous lesquels ils se cachaient.

C'est dans un de ces coupe-gorges que l'on trouvait un bar, "Le rat jaune". Un nom relativement peu aguichant, mais bon. Les gens pouvaient être bizarre, ici, parfois... Une telle dénomination devait sans doute dériver d'une blague particulièrement nulle que le patron avait partagé avec un groupe d'amis. Il s'agissait d'un des rares établissements du quartier que l'Opale Maudite ne possédait pas. Il fallait dire que généralement, les commerces dans lesquels versaient l'organisation avaient un standing un peu meilleur... Ici, on se trouvait face à un bar minuscule, dont la vitrine crasseuse ne donnait pas envie. L'intérieur était pourtant propre, même si étroit. Le comptoir de bois était un peu déglingué, mais rien de bien grave. Presque aucune lampe dans cet établissement... On se retrouvait rapidement dans une pénombre agréable et reposante. Sur le côté, des rideaux cachaient certaines tables auxquelles il arrivait que certaines choses dont il ne vaut mieux pas parler se passent. Après tout, l'endroit était étrange... et le patron, peu scrupuleux. Il avait de quoi arrondir ses fins de mois, en nature. Le reste de la décoration était très simple, humble... Limite minimaliste. Quelques petites tables en bois rondes étaient installées ci et là, mais il y en avait peu: le bar était vraiment petit.

Bref... C'était ici que Asch était en train de perdre son temps. Remarquons qu'il y échouait souvent... L'endroit était pourri, mais Asch semblait affectionner les endroits pourris. Déjà, le patron ne connaissait pas ses parents, ce qui le changeait. Ensuite, ça le dépaysait un peu, étant donné le luxe dans lequel il vivait chez lui, dans la villa des Raizer... cette même villa qui surplombait la ville, et faisait partie des plus gros domaines de la cité. Les bras croisés sur le comptoir, Asch faisait la gueule. Comme d'hab, ouais. Mais pour une fois il avait une bonne raison... Les gens avec qui il était venu aujourd'hui étaient plutôt saoulants, dans le genre. Il se demandait même pourquoi il les avait suivis... Peut-être parce que Elye avait décidé de venir aussi. Ces mecs faisaient partie de ses amis, mais Asch commençait à croire qu'il était vraiment associal... Parce que ce genre d'amis, il s'en serait bien passé.

Teranz était presque aussi grand que lui, mais dans le genre fluet. Il compensait en se faisant tatouer de partout et percer la gueule à grand renforts d'écarteurs... Avec son crâne rasé, il avait tendance à faire un peu peur, donc il avait réussi son coup en un sens, mais avouons quand même que c'était très très moche, et pas très classe. Ca aurait pu... Mais il s'était un peu chié dessus question esthétique. Son torse n'était couvert que par un gilet de cuir à manche courte. Une bonne tête de racaille qui veut se faire passer pour un gros badass alors qu'un mec comme Asch, déjà plus sobre "vestimentairement" parlant, pouvait le dégommer comme de rien. En plus d'être moche, Teranz était stupide. Franchement Asch se demandait souvent pourquoi il traînait avec, si ce n'est qu'ils faisaient partie de la même branche dans l'organisation... Mais c'était pas pire qu'avec Julian, en fait. Ouais... Julian, exactement, le deuxième mec avec qui Asch passait pas mal de temps. A croire qu'il était maso.

Le dit Julian portait les cheveux coupés courts, et était toujours bien coiffé. c'est le genre de mec dont on s'attend à voir le sourire étinceler lorsqu'il ouvre la bouche. Il était toujours fringué avec des tenues qui puaient le sexe à trente kilomètres, et il se la jouait beau gosse alors qu'en réalité, il était pas si top que ça... Il devait atteindre le mètre soixante quinze, et était spécialiste des blagues pourries et des jugements hâtifs. Il était très porté sur les apparences... En fait, il était totalement superficiel. Inintéressant. Le genre à ramener une minette différente tous les soirs et à se vanter de ses exploits nocturnes, tout en se foutant de la gueule de ceux qui étaient un peu plus chastes que lui... Oui. De ce fait... Il n'arrêtait pas de vanner Asch, ce qui saoulait considérablement ce dernier. Surtout que Teranz - l'abruti - était aisément manipulable, et suivait sans faute Julian quand il s'y mettait. Un véritable cycle infernal... Diable. Mais qu'est-ce que Asch foutait avec ces types?? Comme à chaque fois, le rouquin se posait la question, tout en prenant un air renfrogné qui aurait fait peur à n'importe qui ne le connaissait pas. Malheureusement, les deux mecs savaient que Asch aboyait bien plus souvent qu'il ne mordait, tant qu'on ne dépassait pas certaines limites définies... Et son caractère grognon les amusait beaucoup. Julian venait d'aborder un nouveau sujet:

"Tu penses quoi de la petite nouvelle? Mignonne nan?

- Mouais bof... Un peu trop maigre sur les bords. J'préfère quand j'ai des poignées si tu vois ce que je veux dire...

- Ah putain t'es chien quand même! Elle est super bien roulée! T'en penses quoi, Asch?"

Est-il utile de préciser que Asch s'en branlait pas mal..? Ce genre de trucs ne l'intéressait pas - plus - depuis longtemps. Il avait déjà donné... Et ça n'avait pas été brillant. Il préféra mentir, après avoir avalé une bonne gorgée de sa quatrième choppe de bière. Bah quoi..? Ces deux là étaient tellement inintéressants qu'il se faisait sérieusement chier. Il fallait bien qu'il s'occupe. D'ailleurs Elye n'avait pas l'air de les apprécier beaucoup plus... Pourquoi avait-elle tenu à l'accompagner?

"Je l'ai pas encore vue."

Ce qui fit pouffer de rire Julian, bientôt suivi par ce débile de Teranz. Ptain... ces mecs n'avaient décidément rien dans le ciboulot.

"Nan.. Mens pas ducon! Je t'ai vu lui donner ses instructions aujourd'hui!

- Tu veux pas nous dire?

- Laisse! C'est juste qu'il ose pas avouer qu'il lui faudrait du viagra pour réussir à se la faire! Tu te rappelles quand il est allé derrière le rideau avec..."

Asch manqua de renverser le contenu de sa choppe tandis qu'il la reposait sur le comptoir, assez violemment. La colère déformait ses traits, et il semblait avoir pris quelques couleurs même si il tentait de faire comme si de rien n'était. Ses oreilles étaient écarlates en attendant.

"PUTAIN! Mais vous allez jamais me laisser tranquille avec cette histoire??! Ca fait des années que c'est terminé!"

Les deux autres se marraient comme des poires. Hahahaha. Que c'était marrant.

"Ah ptain... Pardon Asch mais franchement t'as eu l'air trop con! Tu t'es toujours pas fait de nana depuis ça..?

- Nan mais il est puceau hein... Y a aucune fille à Shangyu qui se vante de l'avoir eu dans son lit je te rappelle!

- Ouais.. Bah y a pas que les f...

- VOS GUEULES."

Ca prenait une tournure que Asch n'aimait pas du tout, il allait vraiment leur casser la gueule à ce rythme. Les deux autres semblaient avoir compris qu'ils étaient allé trop loin, et se calmèrent... Quant à Elye, elle tenta tout de même de calmer le jeu, et posa sa main sur le bras de Asch, avant d'adresser aux deux autres:

"Bon. Stop les blagues vaseuses, vous êtes vraiment pas marrants à la longue. Puis je veux pas dire mais Asch reçoit plus de demandes que vous deux réunis alors vous feriez mieux de vous la fermer."

Julian et Teranz tiquèrent. Surtout Julian. Ça devait vraiment le saouler d'être moins populaire que le type le plus coincé du cul de tout Shangyu. Bien fait pour leur gueule. Comme quoi Elye connaissait bien Asch... Rien que de voir les deux autres récupérer la monnaie de leur pièce, il fut calmé. Il souffla et retourna s'accouder au comptoir, et boire sa choppe. Par contre Julian et Teranz avaient l'air quelque peu refroidis... A croire que ça gâchait leur soirée de ne plus pouvoir vanner Asch.

"Bon... Je dois partir tôt demain, j'vais y aller.

- Je te suis!

- Asch, Elye... A plus!"

Teranz et Julian payèrent, avant de s'éloigner jusqu'à la sortie. Elye les salua poliment, tandis que Asch leur grognait dessus. Puis la jeune femme vint se mettre dos au comptoir, souriante, même si un peu exaspérée.

"Haha... Si ils savaient qui on est vraiment, ils se pisseraient dessus. Franchement Asch... Tu ne devrais pas traîner avec ces mecs. C'est pas ta catégorie.

- J'ai pas de catégorie...

- C'est toi qui le dit! Tu te rends juste pas compte que... Enfin."

Un gloussement lui échappa, avant qu'elle ne continue.

"Tu te sous-estimes, tu sais? Puis tu devrais essayer de t'ouvrir un peu au reste du monde... Tu rates pas mal de trucs."

Asch roula des yeux, et répondit avec humeur - il était vraiment mal embouché Généralement il était tout sucre avec Elye... La seule personne avec qui il se comportait bien en permanence, en fait.

"Tu vas te mettre à me vanner toi aussi..? Si tu parles de ce que je pense, ça m'intéresse pas!

- Pas nécessairement de ça... Enfin bon."

Elle soupira. Son frère était un véritable cas désespéré, mais elle l'adorait quand même. Enfin bon. Elle perdit son sourire, tandis qu'elle s'apprêtait à aborder un sujet plus délicat encore.

"... Tu es prêt pour demain?"

Asch se rengorgea. Demain, c'était le jour J! A cette idée, il se dérida un peu. Il allait participer à l'enlèvement de l'Alpha! Une prise d'otage des plus prestigieuses... rien que ça. Le simple fait d'y penser l'excitait comme une puce. Il se mit d'ailleurs à sourire, oubliant qu'il était censé faire la gueule.

"Tu rigoles? Plutôt deux fois qu'une! C'est ce genre d'occasion que j'attendais!"

Elye avait l'air sombre. Elle n'avait pas envie de l'inquiéter mais... Elle savait, sentait, que quelque chose clochait. Si Asch ne s'était pas rendu compte tout seul que cette histoire de prise d'otage n'avait rien à voir avec les méthodes habituelles de leurs parents, la cadette de la famille et la plus avisée des deux enfants Raizer n'avait pas manqué ce détail d'importance, elle. Mais elle ne voulait pas inquiéter son frère. Juste lui recommander la prudence...

"... Asch, c'est pas un jeu. Tu comprends ça..? L'Opale n'a jamais fait ce genre de choses avant. C'est super dangereux... Alors fait pas le con. Je le sens mal. Franchement je préfèrerais que tu n'y ailles pas..."

Asch prit l'air pincé de celui qu'on venait de vexer considérablement. Quoi... Elye ne le croyait pas capable d'accomplir une tâche de ce genre, c'est ça?

"... Tu crois que je peux pas le faire?

- C'est pas ça, enfin! Asch! Je penserais jamais un truc pareil... Mais tu sais, c'est vraiment pas prudent... tu es jamais sorti de Shangyu en plus.

- C'est la première fois qu'ils me demandent de faire un truc de ce genre! Je vais pas me défiler pour si peu!"

Elye sembla perdre patience d'un coup, et perdit un peu de son tact pourtant naturel:

"BORDEL, Asch! Tu crois vraiment pouvoir monter en estime auprès des vieux comme ça..? C'est juste une putain d'opération armée! On a des centaines de soldats lambda pour s'occuper de ça à ta place! Ça n'a rien de glorieux! C'est juste foutrement dangereux, surtout que tu n'as jamais été confronté à la magie! T'as pas encore compris que c'est pas "eux" qui ont décidé qui ferait quoi dans l'affaire??! C'est... Ils... ont sous-traité. Le mec qui a lancé l'opération à décidé d'envoyer ceux qui étaient sacrifiables. Qui sait ce qu'il pourrait se passer..? Je veux pas te perdre pour une connerie de ce genre! Parce que cette opération est une ÉNORME connerie! On va capturer le despranon Alpha... et après, quoi?! On va faire la guerre au gouvernement?"

Asch avait été super vexé et choqué, là... Ca le blessait vraiment, parce que c'était Elye qui parlait. Du coup, il se mit à lui hurler dessus, non sans manquer de renverser tout ce qu'il y avait sur le comptoir.

"C'est pas ce qu'on fait depuis le début??! Puis si on envoyait les soldats sacrifiables, "ils" auraient jamais laissé faire tu crois pas??!"

Elye n'osa pas répondre. Ca semblait vraiment la peiner. Elle avait les larmes aux yeux. Ce n'était vraiment pas juste, ce qui se passait avec leur famille... Asch n'avait jamais mérité le peu de sentiments qu'éprouvaient le couple Raizer à son égard. Elye culpabilisait très souvent alors que ce n'était pas de sa faute à elle, si Asch avait le rôle du vilain petit canard... Elle en voulait vraiment à ses parents. Mais à part tenter de les rendre plus cléments à l'égard de son frère lorsque l'occasion se présentait... elle était relativement impuissante face à tout ça. Elle ne voulait pas dire à Asch ce qu'elle savait, ouvertement... Ça l'aurait trop blessé. Même si elle était presque sûre que Asch devait se douter un peu des sentiments qu'éprouvaient les parents à son égard... Sinon, il n'aurait pas été aussi prompt à nier.

"... Asch, je peux rien te dire... Mais j'ai peur qu'on ait de gros soucis, bientôt. Juste... Je sais que j'arriverai pas à te convaincre de pas y aller... Mais fait gaffe, s'il te plait. Fait vraiment gaffe."

Elle s'approcha de son frère pour l'enlacer sans prévenir. Asch écarquilla les yeux, et sa colère retomba comme de rien. Elye était une véritable potion magique... La seule personne capable de le calmer aussi vite, et de le rendre raisonnable. Il lui rendit son étreinte et caressa le haut de sa tête. Il semblait vraiment étonné de cette soudaine marque d'affection, mais il n'allait pas se plaindre hein... Sauf que du coup, il culpabilisait un peu de l'inquiéter à ce point. Pourquoi un tel élan..? Ce n'était tout de même pas si dangereux! De plus, tout avait été dûment préparé... Elle agissait comme si ils risquaient de ne plus jamais se voir.. hey! Il avait pas prévu de mourir jusqu'à preuve du contraire...

"... T'inquiète pas, va. Tout va bien se passer... mais je ferai gaffe, promis."

Une promesse bien vaine quand c'était Asch qui la faisait... Mais bon. Au moins ça avait été sincère, et Asch ne se doutait pas que l'un de ses pétages de câbles réguliers allait s'y mettre et de le rendre nettement moins prudent qu'il l'aurait fallu, pile au moment où il aurait mieux valu qu'il se retienne d'agir.

Elye resta ainsi quelques secondes, durant lesquelles Asch se sentit un peu con en fait... Non pas que c'était désagréable d'enlacer sa soeur mais il ne savait pas vraiment quoi dire ni quoi faire en fait... Il ne comprenait pas ses réactions.

"Euh enfin... T'es sûre que ça va..? Parce que..."

Elye se détacha subitement, et se redressa avec un bref sourire.

"On ferait mieux de pas traîner ici tu sais... Vaut mieux que tu sois en forme si tu dois vraiment y aller.

- Oui mais euh...

- T'inquiète pas. Sois prudent c'est tout. Ça ne va peut-être pas être aussi facile que tu le crois...

- Bon..."

Nan mais qu'est-ce qu'elle lui pondait, là..? Asch cligna des yeux et décida de ne pas chercher... Parfois, il y avait des trucs qu'il ne comprenait pas, avec Elye. A croire que son esprit était vraiment BEAUCOUP plus vif que celui de son frère. Mais bon... Ça, c'était de notoriété commune. Asch termina sa choppe et paya sa consommation, non sans récolter un grand sourire séducteur de la part de la patronne - qui soit dit en passant avait plus de 65 ans. Heureusement pour lui, Asch ne se rendit compte de rien. Ouais. Il était d'une naïveté affolante.

Il suivit Elye qui était déjà sortie. C'était donc l'heure de retourner à la villa... Pour une raison ou pour une autre, Elye n'ouvrit pas la bouche du trajet. Elle semblait étrangement tendue... Ils se quittèrent sur un simple bonne nuit, et Asch retourna vaquer à ses occupations, avant d'aller se coucher sans même avoir conscience de vivre la dernière nuit de cette tranche de vie qu'il avait passée à Shangyu.


Dernière édition par Asch Raizer le Mer 2 Fév - 14:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asch Raizer
Despranòn Ω Oméga | Wärme
Despranòn Ω Oméga | Wärme
avatar

Messages : 850

Feuille de personnage
Cuivre Cuivre: 260
Or Or: 19
Verre Verre: 0

MessageSujet: Re: [Flash-back]Au crépuscule... [Achevé]   Mar 12 Oct - 13:17

L'équipe était partie au petit matin, très tôt. Elle était encore incomplète: il aurait paru étrange qu'un trop grand groupe armé quitte Shangyu dans la matinée, surtout lorsqu'on savait ce dernier constitué d'un certain nombre de densetsu notables. Ainsi, certains membres de l'opération de kidnapping étaient postés depuis plus d'une semaine dans différentes villes. Ils se rejoindraient tous bien plus tard à proximité de l'hôtel dans lequel l'Alpha était censé dormir. Enfin... Façon de parler. Il n'était pas question d'attirer l'attention du chef du gouvernement en s'attroupant bêtement avant d'entrer dans sa chambre en trombe. L'approche de l'Opale Maudite serait plus subtile que cela. Ou du moins était-ce ce qui était prévu sur le papier...

Asch faisait partie du groupe qui était parti de Shangyu aux aurores. Elye n'avait pas pu le saluer avant son départ: elle était elle-même chargée d'une mission à cette heure précise. Pas de répit pour les densetsu actifs... Même si Elye soupçonnait surtout ses parents d'avoir voulu éviter qu'elle foute sa merde et mette le doute dans l'esprit des troupes. Ils savaient qu'elle savait. Et Elye savait que cette opération n'avait rien d'innocent... Quelque chose ne tournait pas rond. Elle n'avait juste pas encore réussi à déterminer quoi.

Lorsque Elye retourna au domaine familial, il était bien huit heures trente passées. Son contact avait pris du retard... Elle avait A-DO-RE passer deux heures dans un vieux garage humide et qui sentait le moisi, à attendre qu'un imbécile de marchand véreux de merde veuille bien se pointer pour accepter de signer trois papiers - qu'elle n'avait pas sur elle, bien entendu. Elle était juste chargée des négociations. C'était à se demander si ce mec n'avait pas fait exprès d'être en retard pour empêcher Elye de voir son frère une dernière fois avant son départ. Enfin bon... Elle lui avait dit au revoir hier soir. Et elle pensait que l'opération devrait se passer sans trop de mal si tout le monde restait prudent et faisait son boulot comme il faut. C'était plutôt ce qui allait se passer après l'opération qui l'inquiétait...

Elle soupira, et sortit les clés de chez elle pour les insérer dans la serrure... déjà déverrouillée. Elye leva un sourcil. Euh..? Qui avait eu la bêtise de laisser ouvert..? A cette heure, ses parents travaillaient encore dans leur bureau. Asch était tête en l'air mais avait quand même réussi à choper quelques réflexes à force de se faire enguirlander... Il n'oubliait jamais de fermer. Ou bien était-ce l'excitation de la mission qui lui avait fait perdre la tête..? Un léger sourire apparut sur les lèvres d'Elye, mais le coeur n'y était à moitié. Rien qu'à penser à ce dans quoi son frère s'était embarqué... Elle avait les intestins noués.

Elye poussa la porte, s'apprêtant à rentrer dans le calme d'une maison encore endormie. Et sans attendre... Un brouhaha innommable agressa ses oreilles. Quelques uns des rares membres de l'organisation qui connaissaient l'identité de ses parents étaient en train de courir dans tous les sens pour mettre dans des caisses le contenu des bureaux, et quelques babioles d'importance. Ça ressemblait à une fuite. Ça n'avait aucun sens. Sauf si... L'esprit de la jeune femme était vif. Sa gorge se noua d'angoisse, alors qu'elle avançait en direction de ses parents, hors d'elle, les yeux écarquillés.

"MAMAN, PAPA! QU'EST-CE QUE ÇA VEUT DIRE??!"

Rachel était bien occupée, mais jeta un regard bref et indifférent sur sa fille, avant de retourner au tri des papiers qu'elle fourguait à la va vite dans une boite, en compagnie de quelques ordinateurs et disques durs divers. Ashen soupira. Il avait l'air fatigué.

"Elye, va dans ta chambre, rassemble tes affaires importantes, nous partons.

- Ca ne répond PAS à ma question ??!! Vous comptez faire quoi là..? Ça rime à rien! En plus Asch n'est même pas prévenu!! Vous comptez le lui dire quand exactement?"

Rachel soupira, énervée. Son regard s'était glacé au moment même où Elye avait prononcé le nom de son premier né... Un peu comme si elle supportait difficilement d'en entendre parler. Elle se tourna vers Elye, et décida que de lui fournir une explication devrait être un bon investissement en temps... Au moins, Elye se la bouclerait, et ferait ce qu'on lui disait.

- Ma chérie... Tu sais qu'il y a un traitre dans l'organisation. Il a déjà donné nos identités au gouvernement. Ils s'apprêtent à nous attraper. Il faut partir, maintenant. L'attaque d'aujourd'hui était un piège orchestré par l'ennemi pour nous distraire. Il pensait que nous ferions notre possible pour empêcher l'organisation de commettre un tel impair... Mais nous avons préféré assurer notre liberté. L'échec d'aujourd'hui va être un coup dur... Mais il vaut mieux perdre une bataille que la guerre entière."

Elye avait perdu toute pigmentation. Son esprit avait du mal à fonctionner... Elle avait compris que l'attaque d'aujourd'hui avait été organisée par un traitre qui avait pris le contrôle d'une partie de l'organisation... Elle avait compris que cet événement allait nuire à l'Opale, en créant des dissensions au sein de l'organisation... Mais elle n'avait jamais pensé que... ses parents avaient prévu l'échec complet de la mission.

".... Mais... Un échec..? Vous vous attendez à ce que la mission soit un échec?

- Bien sûr. Le matériel et les effectifs prévus sont insuffisants. Et le stratège engagé est un débutant. Il aurait fallu que nous laissions cette mission à Mael si nous avions voulu avoir une chance de réussir...

- Tu m'avais DIT que Mael s'était occupé de la stratégie, PUTAIN??!

- Nous n'avons pas réussi à les faire changer d'avis."

Elye n'en croyait pas ses oreilles. D'un coup, l'effroi la paralysait. Bon sang... Pourquoi n'avait-elle pas insisté..? Pourquoi n'avait-elle pas tout fait pour empêcher Asch de partir..? Bordel mais.. à QUOI ses parents pensaient exactement?? Ils se foutaient tellement de lui qu'ils comptaient le laisser crever comme un chien au cours d'une mission suicide, un mal pour un bien, pour tenter de sauver leur cul de leader de merde, qui regardaient leurs soldats prendre cher là où ils auraient dû assurer..?!!

"COMMENT AVEZ-VOUS PU LE LAISSER PARTIR AVEC EUX??!!"

Rachel siffla entre ses dents. Ashen regardait ailleurs, visiblement mal à l'aise. Peut-être restait-il quelqu'un dans cette famille de cons qui se rendait un minimum compte de ce qui se faisait, et de ce qui ne se faisait pas... Même si Ashen n'avait jamais porté Asch dans son cœur, détrompons nous. Simplement, son pragmatisme n'allait peut-être pas aussi loin que celui de Rachel. Il y a des choses que l'on ne souhaite à personne.

"Nous n'avons pas choisi les groupes! Bordel! Tu es aussi bornée que cet abruti ma parole??! Nous n'avons pas eu le temps de nous occuper de ça. Nous préparions la fuite, et notre contrattaque. Nous n'avons toujours pas réussi à déterminer qui est le traitre je te rappelle!! C'était pas à toi de faire quelque chose à ce sujet d'ailleurs?

- C'EST PAS LE SOUCI PUTAIN!!? Vous comptez faire quoi? Il va peut-être mourir! Ils vont au minimum le capturer! Ils vont vite faire le lien avec vous maintenant que votre identité a été divulguée!!

- Justement! C'est un excellent leurre! Ils se concentreront sur lui plutôt que sur une potentielle capture! Nous seront tranquille le temps de nous remettre de cette guerre interne...

- ... Vous comptez vraiment le sacrifier à la cause de l'organisation, alors..?

- Eh bien quoi! Tous les soldats qui sont partis aujourd'hui le seront. Il devrait être content, non..?! Plutôt pas mal comme destin, pour un type dans son genre!

- ... Quel genre... ?

- ..."

Rachel ne semblait pas avoir envie de répondre. Ashen soupira et passa une main sur son visage, avant de s'exprimer enfin:

"... Elye, chérie, va prendre tes affaires. On s'en va. C'est fini pour Asch."

Elye avait envie de vomir, et une expression de dégoût s'empara de son visage, tandis qu'elle pestait, hors d'elle:

"... Papa, t'as pas de couilles, va t'acheter une personnalité... Maman, t'es vraiment qu'une connasse sans coeur... Je pensais que ce que vous aviez accompli était brillant et je suis d'accord avec pas mal de vos théories... mais je savais bien que quelque chose coinçait d'un point de vue moral. Asch a tout fait pour essayer de vous faire plaisir, et voilà comment vous le remerciez??! Je vous déteste! Fuyez si vous voulez... Je vais le chercher avant qu'il soit trop tard."

Sans laisser le temps à sa mère ni à son père de réagir, Elye tourna les talons et s'enfuit par la porte ouverte, manquant de shooter dans le chien au passage. La pauvre bête regarda partir sa maîtresse avec un regard abattu caractéristique de la race canine. Rachel jura entre ses dents, mais se remit à emballer ses affaires, plus pressée qu'avant cela dit... Ses gestes étaient un peu maladroits.

"Merde! MERDE! Bordel, finissez, donnez leurs directives aux leurres, puis que quelqu'un aille chercher mon ABRUTIE de fille!"

Elye était déjà loin... Mais de là à réussir à atteindre Asch et le groupe des sacrifiés à temps..? Elle désespérait, presque certaine de ne pas pouvoir le faire. Par sécurité, on ne lui avait même pas dit dans quelle ville se déroulait l'opération... Elle allait perdre un temps fou à essayer de contacter les personnes impliquées, puis à leur tirer les vers du nez... Sans compter qu'il allait lui falloir voyager et qu'elle n'avait presque pas d'argent sur elle... Ce qu'elle ne savait pas encore, c'est qu'en plus d'arriver trop tard, elle aussi allait se faire capturer pour ses "actions" anti-gouvernementales...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

[Flash-back]Au crépuscule... [Achevé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alternative Future :: SHIZUKU :: Shangyu :: Grande avenue-